dimanche, novembre 07, 2004

Re : Régime Taya : Le jugement dernier…

Une personne signant du nom bien connu de « mmardeu » vient de nous pondre uneliste ou elle saute allégrement du coq à l’âne, mélangent ainsi des coupables decrimes de torture, de crime contre l’humanité et de crime de sang, tel OuldVaidé, Ould Chrouf et Ely Ould Dah pour ne citer que ceux là, avec des personnetelle que Azizi Ould El Mamy, Ould N’Dary, Ahmed Ould Meknass ou Bah Ould Saleckpar exemple.A ce compte là, pourquoi ne pas mettre Mohamed Ould Babetté, Hammoud OuldM’Hammed, Yeslem Ould Ebnou Abdem, Mohamed Mahmoud Ould Jaafar, Mohamed YehdihOuld Moctar El Hacen, Ould Khabbaz, Izidbih Ould Mohamed Mahmoud, Abdallahi OuldMohamed Said, le gardien de l’immeuble en construction, juste à coté de chezmoi, Sidi Ould Taleb, le boutiquier du coin, ou Brahim Ould Lemrabott, moninstituteur de première année à l’école annexe !A ce rythme, on pourra rajouter tout les titulaires de fiche budgétaire et toutles boutiquiers de la Mauritanie et, par extension, de l’Afrique Noire.Beaucoup de noms sur cette liste n'ont pas commis les mêmes crimes que lesSmassid et les tortionnaires, cette liste tend à noyer la responsabilité dupremier cercle autour de Taya, dans une culpabilité globale de tout le système.La démarche est inacceptable sur le plan moral et politiquement malsaine, carelle entraînera la solidarité de ces gens avec Ould Taya, sous l'effet de lacrainte des règlements de compte de l'après-Taya.En somme, c'est une vulgaire manœuvre des services de sécurité mauritaniens,piloté par un obscur ex-membre de l’opposition radical, fraîchement reconvertidans le renseignement à caractère tribal, plus connu sous le nom de OuldGénéreux !

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

JEMAL OULD YESSA, MERCI POUR TOUT CE QUI TU NOUS A FAIT

16 mars, 2007 17:16  

Enregistrer un commentaire

<< Home