dimanche, février 20, 2005

zawy est mort, vivent oulad ahmed tolba !!!

on croyait ceratines pratiques disparus, avec ce cher zawy, eu bien lacontinuité est assurée, pas la belle famille du président : deddahi ouldahmed tolba et mohamed ould ahmed tolba sont, pour ceux qui ne lesconnaissent pas, les deux frères de aicha mint ahmed tolba, la trèspuissante femme de maaouiya. pendant les quelques années qui ont suivil’accession de leur jeune sœur au palais, ils ont beau errer dans lesfaubourgs de nouakchott sans occupations spécifiques. Ils avaient vécu, cesquelques difficiles années, de la vente annuelle de la production de leurszriibas, normal, aicha, apprenait à vivre au palais et travaillait,doucement mais sûrement, à s’accaparer des pouvoirs de plus en plusimportants. depuis la fin 2003 et la maîtrise totale de tous les pouvoirspar aicha, les deux frères ont inventé un nouveau commerce extrêmementlucratif qui consiste principalement à vendre le « droit au paiement » àtous ceux à qui l’etat devait ou doit de l’argent et, accessoirement, laprivatisation de tous les espaces publics inoccupés. un bureau spécifique aété ouvert à cet effet. les deux occupants se sont partagés les tâches.deddahi s’est spécialisé dans la vente du « droit au paiement ». le boulotn’est pas diable. tous les fournisseurs de l’etat (ayant livré ou non, peuimporte) qui détiennent des engagements publics émis par les ministères,les projets..etc qui souhaitent se faire payer viennent voir deddahi (sesaudiences font, elles aussi, l’objet d’un commerce juteux pour les parasitesde la tribu) qui accepte dans la plupart des cas les « affaires ».généralement, deddahi accepte d’ordonner à la direction du budget de payeret suit les paiements jusqu’au trésor public moyennant 70% du montant dechaque affaire. en d’autres termes, le fournisseur à qui l’etat doit,disons, 100 millions UM et qui ne rêvait pas d’être payé (certainement enraison du fait qu’il n’a jamais réaliser le moindre travail, ni qu’il aitlivré la moindre marchandise ou encore qu’il l’ait fait mais, fauted’appui, son paiement allait traîner encore une décennie…etc) accepteraitvolontiers de percevoir 30% de ce qu’on lui devait plutôt que rien du tout.ainsi, deddahi se tape pas moins d’un à deux milliards d’ouguiyas par anjuste en passant tout au plus une dizaine de coups de fil…. larentabilité assurée ! le plus jeune, mohamed, s’est, quand à lui, spécialisédans l’appropriation des espaces publics inoccupés (places publiques,terrains des mosquées, terrains des jardins publics, des complexessportifs, des espaces verts, pour se conformer à la classification spécifiéepar la direction des domaines). aujourd’hui, d’après mes informations, rienque dans la zone E-nord, il a déjà clôturé 16 terrains dont la superficievarie entre 600 et 1900 mètres carrés). d’après un informateur à ladirection des domaines, il en a encore 35 à arafat, 26 à toujounine et 31sur la route de nouadhibou. à noter que le prix moyen d’une parcelle de 600mètres carrés à E-nord varie entre 7 et 15 millions d’ouguiyas, que la mêmeparcelle située sur la route de nouadhibou varie entre 4 et 30 millionsd’ouguiyas… le patrimoine foncier, il en a celui-là…à suivre ...

2 Comments:

Blogger rose said...

Salut,
Plein de jolies choses sur ce blog . Un joli moment de passer sur ce site . merci pour ce magnifique partage…et bonne année 2012

voyance direct gratuite

23 décembre, 2011 15:15  
Anonymous Anonyme said...

Ye8e Men Lk8eyb Mankom Wa7lin vchi y5zikoum !

20 novembre, 2014 00:50  

Enregistrer un commentaire

<< Home