lundi, mars 14, 2005

LE SECRET MAURITANIEN, épisode un

Pour une fois, je fais faire l'effort d'éviter les fautes d'orthographe car lesujet est grave.A l'origine de tous les malheurs de ce pays, l'arrivée au pouvoir d'un hommemalade de ses complexes, qui a élevé aux honneurs et à la fortune tous lesfrustrés, tueurs et bandits du désert. La maladie de la Mauritanie vient de cemauvais rendez-vous avec l'histoire, c'est la clef de tous nos malheurs.Dans la série dont voici la première partie, figure la liste des personnes etréseaux qui, dans le milieu des affaires, l’administration civile etparamilitaire, l’appareil de sécurité forment ce qui est devenu, manifestement,l’un des systèmes mafieux organisés les plus actifs de l’histoire de l’Afriquede l’ouest.Les Smacid, à l’origine petite tribu de commerçants, de paysans des palmeraies,de trafiquants et contrebandiers, se sont, depuis l’avènement du régimedicta-familial du tyran Maaouiya Ould Taya, organisés autour d’une plate formemultipolaire (Pole des affaires, Pole de l’administration, Pole de la police….)dont toute les composantes oeuvrent pour un objectif ultime unique : Faire de latribu des Smacid en Mauritanie l’unique détenteur du pouvoir, de la richesse etde l'influence en Afrique de l'Ouest ! Aujourd’hui, la mafia des Smacid estvieille de 20 ans durant lesquels elle a développé un éventail très large deméthodes et de procédés de "détournement des ressources publiques, de pillage del’Etat et d’appropriation privée des biens collectifs" (dixit Conscience etRésistance que je plagie un peu et j'ai le droit).Dans ce posting, je me limite à une presentation succincte des principalesfigures de cette mafia, pour revenir, dans d’autres postings, parler de détailsliés aux mécanismes de fonctionnement et aux différents organigrammes dudispositif.I – Dans les affaires1) Abdallahi Ould Noueygued (Ets AON, BNM, Ets MON, Sapeint, Savon deMauritanie, Atlas, ERB, Mauritel, SMIL, Pêcheries AON, plus un nombreincalculable de filiales aux principales holdings, plus d’énormes participationsdans toutes les grandes et moyennes entreprises du pays, monopole sur letransport et la commercialisation du charbon de bois, gestion de la fourrièremunicipale de Nouakchott). Les principales sous-figures de ce groupe sont :-Mohamed Ould Noueygued (fils)-Mohamed Lemine Ould Noueygued (fils)-Mohamed Salem Ould Noueygued (cousin et gendre)-Mohamed Ould Lahah (cousin et gendre)-Mohamed Ould Kheyri (cousin et gendre)En 1986, Abdallahi Ould Noueygued, à l’origine Abeidallahi Ould Mmeinetou MintBalala, s’est fait emprisonner par Maaouiya, suite à une affaire defalsification du Sceau de l’Etat et d’une multitude de bons du Trésor, pour unmontant glogal de plus de 3 milliards d’ouguiyas. Depuis lors et après unemédiation conduite par Abdou Ould Maham, un cousin direct chargé dans ledispositif de maîtriser les hommes de religion et le courant islamiste,Abeidallahi Ould Mmeinetou Mint Balala a trouvé un bon terrain d’entente avecMaaouiya. Cette entente a connu son apogée à partir du début des années 90.Abeidallahi a, du coup, trouvé toute lesportes du faux ouvertes devant lui : transferts illimités de devises à partir dela BCM, marches attribués de gré a gré, fournitures publiques payéeset jamais livrées, blanchiment d’argent utilisant le canal de la BNM, traficd’armes et de munitions, couverture de commerce de stupéfiants, contrebande deproduits prohibés, exemption de paiements dus au Fisc.En contrepartie, Abeidallahi fournit l’alcool en quantités illimités à Maaouiya(c’était le dossier de son fils aîné Mohamed, lui aussi promeneur invétérédans les vignes du Seigneur mais la nomination du très ivrogne Ould Tomy commeDircab du président Taya a limité l'influence alcoolique des Noueigued).AONfinance également la traite de jeunes prostituées et d’esclaves vers le Golfe(dossier qu’il gère directement, sous couvert de faux mariages, avec l’appuitechnique de Mohamed Salem Ould Noueygued et de Mohamed Ould Mohamed Ali, leconsul spécialiste des missions difficiles à Dakar, Rabat, Jeddah et récemment àParis, comme ambassadeur de la RIM à l'UNESCO. Il ne parle pas Français.Abdallahi Ould Noueigued répond systématiquement à toute demanded’approvisionnement des caisses noires, en contrepartie de bons du Trésor. Ilfinancele commerce de pierres précieuses de Mint Ahmed Tolba, lui trouve des clients auGolfe et lui exporte ses réserves en devises en Espagne, en Suisse et à Dubai.Celui-là mérite la potence, trois fois cent.Prochain épisode : Ahmed Ould Taya.

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

hadha ella el haced, ould noueygeud rajel metaddel !

14 mars, 2005 02:20  
Anonymous alchimiste said...

Salam

Bravo!

C'est une bonne initiative de créer un blogg. Cependant, c'est tres "egocentriste" comme demarche (excuser moi le terme) ...

Je souhaite quand même de te retrouver très souvant sur les Forms habituels (M-net et Diaspora)...

14 mars, 2005 03:27  
Anonymous Anonyme said...

Felicitations.

14 mars, 2005 08:58  
Anonymous Tah Ould Habib said...

Theirna(je l'utilise comme Mr) X c'est pas parceque je suis mathematicien de formation que j'apprecie vos postings mais je suis un "fan" de 1ere heure et j'ai parlé de toi à tout mon entourage et en ce meme moment je viens de donner l'adress de votre blog à quelque amis via le web. et c'est j'apprecie beaucoups chez vous audela de la pertinence de vos revelations c'est votre sens de l'humour; vous m'avez tellement faire rire dans la plupart de vos postingssurtout voes premiers postings et dernièrement xelui de Ould El Kori Ould Dedew , la sorbonne entre autre.
et enfin je n'ai qu'à vous feliciter et à me feliciter pour l'ouverture de votre blog.
Salam
Tah ould Habib
Limoges France

14 mars, 2005 10:42  

Enregistrer un commentaire

<< Home