dimanche, janvier 09, 2005

Makhalle humilie a Aioun

auréolé d'une goire fraîche et factice, notre mekhallé national est rentréà aioun, pour se voir acceuilli au pas de la porte par son père qui luiinterdit de rentrer chez lui, en lui disant :"tu n'es plus mon fils, tu avendu tes frères alors qu'il n'ont fait que leurs devoir, et quand bienmême il ont fait quelque chose de mal, ce n'est pas à toi de moucharderpour gagner deux soux sur leurs dos, sort de chez moi !", il le chasait enconcluant : "ana dari maviha bled li beyaâ ekhoutou, mreg anny", en gros :"il n'y a pas de place dans ma demeure pour celui qui vend ses frères, sors!" gloire à toi, mohamed cheikh ould dellali, "hadhou houmeu kenta ellinaarvou", c'est ça un autentique kounta !alors mekhallé est aller chez son oncle, imam de la mosqué d'aioun, et il aorganiser une récéption grandiose, est farouchement gardée par lagendarmerie, y était invités le waly, le hakem ainsi que quelques safagaloceaux. après le repas ils sont aller pour prier, et là ils ont appris quele conseil des sages avait déstitué l'imam en question, au pretexte que laprière n'est pas licite derrière celui qui heberge un mouchard, alors levieil oncle avait dit : "mais je ne peut pas chasser mon neveux", reponse:"même son propre père l'a chassé", l'oncle : "et si je le chasse?",reponse :"alors tu reintègre ta fonction d'imam". ce qui fu fait. alorsmekhallé est aller habiter chez le waly, et il se baladait souvent avec desgarde du corps, et il n'est pas rare que des passants s'arretent pour luicracher à la figure : "mekhallé, wallah elle werkhastt", c'est-à-dire :"mekhallé, quel vil personnage".au point qu'un vieux de la ville est venu lui dire : "écoute mon fils, lesgens son sur les nerfs, et on a pas envie que le sang coule à aioun, alors,prend tes médailles et va à nouakchott, là bas ould taya te protegera, situ te fait assassiner ici ce sera un pretexte revé pour reprimer encoreplus les paisibles habitants de cette ville, et peut être même que celadeclanchera un cycle de vengance tribal, alors epargne nous tout ça, et valoin d'ici, c'est un conseil".le lendemain, mekhallé regagnait nouakchott, atwel minnou dhib wegvé (laqueu entre les gambes).