lundi, décembre 11, 2006

Sénatoriales : projections des résultats, Hodh Charghi et Hodh Gharbi

L’assemblée nationale étant elue, tous les yeux se tournent maintenant vers les sénatoriales qui auront lieu le dimanche 21 janvier 2007 pour connaitre tous les membres de notre futur parlement.

Pour ceux qui le savent pas, voici comment les sénateurs sont choisis :

COMPOSITION
56 sénateurs élus dont :
53 représentant les collectivités territoriales du pays, élus au suffrage universel indirect,
3 représentant les Mauritaniens vivant à l'étranger.
REGIME ELECTORAL
- Mode de scrutin et collège électoral :
1/ Sénateurs représentants les collectivités territoriales (1 par circonscription) :
- scrutin uninominal à 2 tours (pour être élu au 1er tour, la majorité absolue des suffrages exprimés est requise) ;
- scrutin proportionnel pour la circonscription -unique- de Nouakchott (modification introduite avant les dernières élections de 2002).
- circonscription électorale : moughataa

- collège électoral : maires et conseillers municipaux des communes de la moughataa.
2/ Sénateurs représentants les Mauritaniens établis à l'étranger :
- scrutin uninominal à 2 tours (pour être élu au 1er tour, la majorité absolue des suffrages exprimés est requise) ;
- collège électoral : les 53 sénateurs représentant les collectivités territoriales.
- Durée du mandat : 6 ans, renouvelable par tiers tous les deux ans.
- Eligibilité : 35 ans, citoyen mauritanien, naturalisé depuis au moins 10 ans, pas de condamnation pour fraude électorale.
- Inéligibilité : naturalisés depuis moins de 10 ans, corruption, fraude électorale, faillis non réhabilités.
- Incompatibilités : membres du Gouvernement, titulaires de certaines fonctions publiques.


Alors, je me suis mi à projeter les votes de conseillers municipaux déjà élus pour comprendre la composition du futur sénat, en supposant que chaque conseiller votera pour la formation qui l’a présenté (difficile à vous confirmer lol)

Nous commencerons par les deux hodh pour voir la situation:

1- Hodh Charghi :

Le hodh charghi a été l’un des fief traditionnellement fidèle à ould taya, mais voyons ce qui s’est passé depuis l’arrivée de elycom au pouvoir, dans les 6 moughataa de la region.

Néma :
voici la composition de tous les conseillers des mairies à nema, vous constaerez la disparition du prds

IND , 104 conseillers (65,00%)
RFD , 33 (20,63%)
HATEM, 10 (6,25%)
RDU , 4 (2,50%)
RD , 3 (1,88%)
ALTERNATIVE, 3 (1,88%)
APP, 2 (1,25%)
SAWAB, 1 (0,63%)

pour un total de 160 conseillers (100,00%)



Alors si tous les indépendants arrive à choisir un candidat unique, ils assureront le siège de néma.

Amourj :
dans le fief de cheikh elavia, le prdr a complètement disparu pour laisser la place aux indépendants. Alors la composition est comme suit :

IND, 44 (74,58%)
HATEM, 5 (8,47%)
RFD, 5 (8,47%)
APP, 2 (3,39%)
RDU, 2 (3,39%)
RD, 1 (1,69%)
pour un total de 59 conseillers (100,00%)



Alors, nous voyons l’ecrasante majorité que detiennent les indépendants à amourj.

Bassiknou :
à bassiknou, le prdr n’apparaît pas, remplacé par les indépendants qui raflent tout

IND, 38 (54,29%)
SAWAB, 14 (20,00%)
UDP, 9 (12,86%)
RFD, 3 (4,29%)
RDU, 2 (2,86%)
TEMAM, 1 (1,43%)
HATEM, 1 (1,43%)
APP, 1 (1,43%)
ALTERNATIVE, 1 (1,43%)
pour un total de 70 conseillers (100,00%)


Le score surprenant de sawab qui arrive deuxieme, mais il y a peu de chance qu’il gagnent le siège du sénateur, à moins d’un miracle.

Djiguenni :
c’est le nouveau fief de ould daddah après le ralliement de plusieurs notables de cette moughataa, mais comment les autres formations vont resister au ras de marais du rfd, par contre nous constatons une présence timide du prdr grace à sa domination dans le village de verni.

IND, 48 (41,03%)
RFD, 41 (35,04%)
UCD, 13 (11,11%)
PRDR, 9 (7,69%)
RD, 4 (3,42%)
FP, 1 (0,85%)
HATEM, 1 (0,85%)

pour un total de 117 conseillers (100,00%)


Malhereusement pour le rfd, les partis de la CFCD ne detiennent que 47 conseillers sur les 117, alors que le camp adverse detient 60% des conseillers, le siège du sénateur de djiguenni semble aller pour le candidat indépendant qui sera l’un des ami de mahfoudh ould khatry, l’homme fort de la place ( peut être qu’il offrira le siège à sa fille toutou, DGA de la sonimex).

Timbedra :
dans cette moughataa ou un petit homme au nom de cheikh mohamed lemine fait le jour et la nuit, tous les partis politiques reunis, n’ont pu depasser le 15% sympbolique.

IND, 81 (87,10%)
RFD, 5 (5,38%)
RDU, 3 (3,23%)
APP, 2 (2,15%)
HATEM, 1 (1,08%)
UCD, 1 (1,08%)
pour un total de 93 conseillers (100,00%)



Alors, le siège de timbedra sera certainement occuppé par l’un des indépendants de elycom.


Oualata :
dans la moughataa de oualata les partis politiques se contenteront de supporter l’une des deux listes indépendants qui dominent largement le vote

IND, 13 (68,42%)
RD, 2 (10,53%)
PSD, 2 (10,53%)
RFD, 2 (10,53%)
pour un total de 19 sièges (100,00%)


Alors le siège de oualata sera probablement pour les indépendants.

Alors pour résumer la wilaya du hodh charghi

Nombre de sièges : 6
Indépendants : 6 sièges
Parits politique : 0 sièges





2- Hodh Gharbi :
Dans le hodh gharbi, la situation est legèrement différente, mais c’est toujours la domination du camp de ould taya qui se constate làbas, ce qui explique probablement la frustration de ould daddah contre ehel charg, en les traitant d’hendicapés mentaux.

Aioun :
dans la capitale de cette wilaya, la situation est très complexes, car les résultats ne donnents aucune majorité absolue :

IND------42-----(37,17%)
UCD------21-----(18,58%)
HATEM--17-----(15,04%)
PRDR-----13----(11,50%)
RFD-------6-----(5,31%)
SAWAB---6-----(5,31%)
RDU------5------(4,42%)
APP------1------ (0,88%)
UDP------1------ (0,88%)
UFP------1------(0,88%)
pour un total de 113 conseillers (100,00%)



Alors, les indépendants arrivenent en premier, kadima en deuxieme position et le parti de ould hanenna en troisieme position, mais le problème est que rachid ould saleh avait signé un accord avec hatem selon lequel, hatem supportera rachid au deuxième tour des legislatives et kadima se retirent des sénatoriales aux profit de hatem. Ce qui n’a pas eu lieu, car kadima nie toute implication dans cet accord et déclarent leur candidature au sénatoriales.

Si kadima présentent un candidat et que les indépendants arrivent à s’entendre, un deuxieme tour aura lieu entre les deux et probablement que les indépendants passeront à l’aide des 13 conseillers PRDR et les 5 conseillers du RDU.

Tamcheket :
dans cette moughataa traditionnellement sous la direction de la famille ehel mohamed laghdhaf, mais cette domination semble prendre fin par l’emergence de nouveaux millionnaires ideiboussats qui sont entrain de maitriser la situation.

IND-------41-----(54,67%)
RFD------16------(21,33%)
UCD------12------(16,00%)
RDU------4--------(5,33%)
UFP------2---------(2,67%)
pour un total de 75 conseillers (100,00%)


Les indépendants arrivenent en tête avec 41 conseillers sur les 75 de la moughataa, avant le rfd qui n’arrivent pas à élire plus que 16 conseillers, malgré la présence d’un gros calibre qui est khady mint cheikhna (ancienne secretaire générale du ministère sous ould taya) au poste de maire de tamcheket.

Alors, le siège de tamcheket semble se diriger vers les indépendants.

Kobeni :
l’ancien des rares fiefs de ould taya qui lui sont restés fidèle, en élisant deux députés prdr et le sénateur le semble aussi

PRDR--------47---------(37,60%)
RDU---------17---------(13,60%)
IND----------17---------(13,60%)
HATEM------13---------(10,40%)
RFD----------13---------(10,40%)
UCD----------9----------(7,20%)
UDP---------3-----------(2,40%)
APP----------2-----------(1,60%)
FP-----------2-----------(1,60%)
UFP---------2-----------(1,60%)

pour un total de 125 conseillers (100,00%)

un duel PRDR/RDU aura lieu à kobeni, mais le score des indépendants aidera le prdr beaucoup, ce qui lui assurera la domination totale sur cette ville (maire, députés et sénateur).

Tintane :
le fief de ould baba qui le trahit,


IND----------45----(33,58%)
PRDR--------30----(22,39%)
UCD---------21-----(15,67%)
RFD---------16-----(11,94%)
ISLAH------5-------(3,73%)
ALTERNATIVE--5---(3,73%)
RDU-------------4------(2,99%)
UFP------------3--------(2,24%)
UDP-----------2--------(1,49%)
APP----------2----------(1,49%)
HATEM------1----------(0,75%)
pour un total de 134 conseillers (100,00%)


À tintane, la présence d’un duel inédit, une guerre entre des amis, comme celle de kobeny, mais cette fois ci, il est difficile de prédire un gagnant, mais les indépendants auront un chemin moins difficile vu leur avance de 15 conseillers.

Pour résumer la situation dans la wilaya du hodh occidental :

Nombre de sièges : 4
Indépendants : 3 sièges
PRDR : 1 sièges
Autres partis : 0 sièges.



Prochain épisode (Assaba et Tagant)

34 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Pr. Ely Mustapha - Lettre à M. Messaoud ould Boulkheir,

Vous ne serez pas président de la République.
Par ce que vous n’avez pas les qualités qu’il faut pour prétendre à ce poste...

La suite, c'est en cliquant ici : suite de la lettre

11 décembre, 2006 12:29  
Anonymous fan de couli said...

x tu es fort tu nous surprend toujours meme en maths et la voyance tu es fort....

autre chose tu sais x que notre ami l'elegant , l'intelectuel , le beau , le poete , le savant , le noble , le diplomate et tous ce que tu veux mohamed mahmoud ould weddady a accpter de figurer sur la liste nationale du rfd en 5 position juste pour la figuration il savait qu'il ne passera pas mais on lui a permis un poste de senteur dans un lieu sur et bien sur il sera elu a nouakchoot

vas y en fin ould weddady le beau apparait

sakher enzeg bouk mahou sbeibe wahde

11 décembre, 2006 12:50  
Anonymous Anonyme said...

Vive la CFCD................
vive Ahmed ould DADDAH.......
0000 LES Ind d'Ely 0000000000

11 décembre, 2006 13:11  
Anonymous Anonyme said...

x c'est ton ami de
www.bfvie1.blogspot.com
félicitation à toi x et les moustique mal vètus qui dise
ce qu'ils veulent de toi ne sont que des................. lol

11 décembre, 2006 13:16  
Anonymous Anonyme said...

"On ne confie pas une République asservie à un homme libre"

Quel bel hommage à l'intégrité morale d'un homme!

Merci Professeur!

11 décembre, 2006 13:47  
Anonymous Anonyme said...

salut x explique comment le hods el charghi se retrouve avec 7 senateurs et n'ayant que 6 moughtaas, tu n'aurais pas fait une erreur?
en fait quelle difference y'a t-il entre independant et prdr

11 décembre, 2006 14:24  
Anonymous Anonyme said...

x!! pas toi!!!!

Tu ne vas pas me dire que tu fais parti de ceux qui pensent que le Hodh Chargui est le fief de Ould Tayaa?!!!!!!

Ce n'est pas parceque ce dernier a "mijoté" mis en avant une petite minoritée d'enfants abandonnés qui ne representent absolument rien! que tu peux affirmer que cette région peut appartenir à telle ou telle mouvance!!!! tu risques d'être surpris!! parceque les vrais enfants de cette région "intellectuels, hônnetes et intègres" commencent à prendre les choses en main!!! et vous verrez d'ici peu que cette région est capable de sortir de cette impasse!!!

11 décembre, 2006 14:25  
Anonymous OBSERVATEUR DU KGB said...

BRAVO MESSOUD

Je connais ould Boulkheir depuis 1990.
J'ai assisté à ses meetings, tous ses meetings

J'ai toujours été et je demeure surpris par la force de ses détracteurs qui lui prêtent des propos qu'il n'a jamais tenus, notamment celui largement répendu lui et selon lequel il aurait dit et répété qu'il ne connaitra de respos que le jour ou "Mariem lavera les mains de Mbarka"..

J'ai aussi toujours admiré et admire la constance de ses prises de positions:lorsque ely a répété lors de la campagne pour la constitution des propos chers à Taya sur l'esclavage, israêl, islamistes, passif humanitaire, il a été le seul opposant à réagir et ce alors que Daddah et Bedreddine restaient à carreaux...

Depuis lors il est le seul à sortir de cette unanimité mortelle de louanges au cmjd, à sa transition...

Mais le plus significatif est son résultat des dernières élections: certes son parti est loin derrière mais cela est du au fait qu'il a refusé ces tactiques compromises par lesquelles ufp et rfd se sont alliès à des tribus pour gonfler les rangs de leurs élus...Ould Boulkhier lui a obtenu peu d'élus, mais des élus bien mérités et donc fiables...

X
Vous parlez des indépendants d'ely, mais vous oubliez les indépendants d'ahmed et de bedreddine que sont ces prds élus sous les couleurs du rfd et de l'ufp et qui rallieront demain "la majorité"...

11 décembre, 2006 14:30  
Anonymous Anonyme said...

Anonyme 14h25, le dodh charghui (et le charg en général) était le fief de Ould Taya et maintenant c'est le fief des indépendants, sinon comment explique-tu le score faible des partis politiques, toute tendance confondue, dans cette région ?

11 décembre, 2006 14:30  
Anonymous il metrouch!! said...

Cher X
Je partage l'avis de l'anonyme de 14h26, en effet, le Hodh Chargui est une région honorable de ce pays qui a été victime les années passée de la manipulation effectuées par les chefs traditionnels corrompus et quelques bandis mis en avant!!
et d'ailleurs la preuve est là!!! les grandes familles de cette région sont restées humbles et égales à elles même. je pense que les choses commencent à rentrer dans l'ordre!!! et les intellectuels et grandes familles honorables de cette régions commencent à prendre les choses en main!!!!

11 décembre, 2006 14:35  
Anonymous de néma!!! said...

A anonyme de 14h30

Tu sais le Hodh Chargui de part sa position géographique n'est pas d'accès facile!!! donc les partis politiques pour s'implanter correctement ils doivent donner le temps au temps et ça viendra avec la patience, et le changement dementalités!!!! "les problèmes qu'on retrouve dans cette région sont les mêmes posés dans l'ensemble du territoire nationale!!"
Mais ce qu'il faudrait retenir s'est que le visage des élus dans cette région a totalement changé!!! qu'il soit indépendant ou appartennat à tel ou tel parti!!! là n'est pas le problème, mais ce qu'il faudrait retenir est que laysage reflète aujourd'hui les couleures réelles du hodh!!!

Mais la question qu'il faudrait poser, est qu'est ce qui vous fait croire que les indépendants sont tous ensemble??? est ce que la formation politique traditionnelle et historique n'est pas aussi forte que les partis et les structures???? donc comment peut on être sûr que les indépendants vont remporter??????

11 décembre, 2006 14:45  
Anonymous ould yasae said...

je vous demande de m'excusez car j'écrit pas bien le français bon l'important que je vous demande est ce que la religion nous permettre de diffuser un film scandeller d'un 'vasegh' mauritanienne qui s'appelle JEMAL OULD YESAE (abdel naser) enfette c'est une invitation qui le montre comme en vrai PDG(pédé génirale) il refusse rien du tout et il ami des bigaux comme une femme si c'est permi je vais le telecharger sur "el meshhade" sinion c'est pas possible.
je suis un ancienne étudiant de la FAC mauritanienne je suis maintenant au maroc et un ami qui m'a passé le film c'est scandaleux.
3allahou-akbar" quelle "khabith"

11 décembre, 2006 15:13  
Anonymous fan de couli said...

non et non pour moi c'est pas permis et j'avais peur que ould yesae = X O/ Y(t'as compris)

11 décembre, 2006 15:34  
Anonymous Anonyme said...

Très bon article paru ce matin sur CRIDEM....
BONNE LECTURE
----------------------------------
Administration publique : tendance zéro
En définitive, le programme de la transition en Mauritanie n’a réalisé que quelques petits points sur la cascade de réformes inscrites sur son agenda, et dont la communauté internationale paraît se suffire. La réussite du processus électoral, les libertés publiques devenues effectives, la légère amélioration dans la gestion des biens publics...semblent faire l’unanimité. Pour le reste, la Mauritanie continue de sombrer dans son long Moyen-âge, surtout dans le domaine de l’administration publique. Les invités de la télévision nationale, lors du débat organisé autour du thème, la nuit du dimanche dernier, sont parvenus à la même conclusion : l’administration mauritanienne est gravement malade.
Quid du Programme de Bonne Gouvernance dont les prémisses se font attendre ?
Les maux dont souffre notre appareil sont multiples et les remèdes à portée de main. Seule une volonté politique réelle manque pour soigner le mal. La bureaucratie héritée du Makhzen Nazaréen, «colonisateur et païen», continue de maintenir ce corps étranger loin de la société.
Les successeurs, fils de ce pays qui ont pris le relais après l’indépendance, n’ont fait que perpétuer le système colonial, en y greffant leur propre subtsratum, conceptualisé depuis l’époque de la grande «Seïbe ». Autoritarisme et unilatéralisme dans les décisions, se sont accompagnés de vastes pratiques déviationnistes. Voler et piller les biens publics, ce n’est pas un pêché, du moment que le détroussé, c’est l’ «étranger», l’Etat.
Cet immoralisme, toléré et même encouragé, a longtemps constitué la chose la plus partagée en Mauritanie. On coure derrière un poste de ministre, de secrétaire général, de directeur, de chef de service ou de chef de projet, non pas pour servir le pays, mais pour dévaliser la boîte. Plusieurs budgétivores ont ainsi vu leur exploit honoré. On leur confiait toujours de nouvelles responsabilités et de nouvelles caisses à bouffer, chaque fois qu’ils avaient tari un puits.
L’impunité, longtemps érigée en règle d’or, devient le sésame ouvre-toi d’une course effrénée vers l’enrichissement illicite. Beaucoup de fortunes se sont érigées sur la paupérisation accélérée du pays. Des cancres, parachutés à la tête d’une administration publique, coiffaient indûment des compétences qui ont tout donné au pays, vidaient leurs services pour les remplir de cousinées et de parentés aussi incompétents qu’eux.
La frustration des cadres augmentait au prorata des injustices institutionnalisées. Les bons administrateurs et les honnêtes gestionnaires sont des parias que l’on confine à des tâches subalternes ou que l’on envoie purger leurs peines dans des trous à l’arrière du pays. La République appartient, à des exceptions près, aux voleurs, aux menteurs, aux fumistes, aux médiocrités, et non aux honnêtes gens.
Wilayas
Dans cette grande écurie d’Augias, la première bête à immoler sur l’autel de la réforme, est l’administration territoriale, notamment toutes ces Wilayas, aux pouvoirs démesurément grands. Souvent incarnés par des dignitaires, ou qui le deviennent par les charges, les Walis sont en fait d’hyper présidents qui ont droit de vie et de mort sur leurs sujets. Toutes les directions régionales, y compris les tribunaux, sont soumises à leur omnipotence. Ordonnateur de tous les budgets régionaux, rien ne peut se faire sans leur aval.
Beaucoup d’administrateurs ont ainsi abusé de ces prérogatives qu’un pouvoir fortement centralisé leur confère jusque-là. Aucun Wali dans ce pays n’a jamais été inquiété, sauf pour des problèmes purement politiques, mais jamais pour des torts portés à des citoyens, ni pour détournements au préjudice de la Communauté. D’ailleurs, ils n’ont jamais été audités, ni avant, ni après leur affectation et ne font aucune déclaration de patrimoine, alors qu’ils gèrent des milliards de la République. Les premières victimes de cette centralisation sont les maires, qui n’ont jamais pu développer des politiques communautaires, car les fonds sont distillés par ces Caïds locaux. Une simple incompatibilité d’humeur peut condamner toute une collectivité.
L’exemple des mairies contrôlées par l’ex-opposition à Nouakchott et dans certaines communes, avec un Président de la Communauté Urbaine et une administration publique proches du parti adverse, en donne une parfaite illustration. Pendant cinq ans, on leur a refusé la moindre exécution de projets sociaux, synonyme de regain de popularité. Au contraire, elles furent coincées et maintenues sous perfusion, et leurs électeurs avec. Conséquence, promiscuité, ordures, manque d’éclairage public, d’eau, de salubrité, au cœur même de la capitale !
Toute cette bouillabaisse a enfanté une nouvelle culture et plusieurs générations en payent les frais aujourd’hui, phagocytées, loin des valeurs qui fondent un Etat de droit. C’est la triche dans les concours et les examens, le faux et l’usage du faux, la bourse de papa qui ouvre toutes les portes, les pauvres disqualifiés qui quittent les bancs pour s’inscrire dans l’informel ou rejoignent les gangs… L’argent devient la vertu cardinale. Devant lui, tout se plie et se casse : la Loi, la religion, la morale…

Société malade
La société toute entière est malade et a besoin d’un puissant purgatif. Elle a besoin d’un Etat fort pour une administration juste, compétente et efficace. Une administration républicaine où seul le mérite et l’honnêteté ont droit de cité. Une administration débarrassée de ses tares et de toutes ses impuretés, gabegie, clientélisme, tribalisme, régionalisme, incompétence et archaïsme.
Le Président de la République qui sera nommé en mars 2007 devra avoir pour premier grand chantier, l’assainissement de l’administration publique, étape cruciale pour la mise en œuvre du Programme national de bonne gouvernance. Il devra d’abord confier au Premier ministre l’entière responsabilité de nommer son Gouvernement et ce dernier devra à son tour responsabiliser ses collaborateurs en leur confiant sans ingérence la conduite de la politique de leur département. En instituant un tel système décentralisé, dans lequel chaque maillon de la chaîne administrative sera mis en face de ses responsabilités, on libère les énergies et les talents, et on aboutira à une véritable émulation au sein de l’administration. Les bienfaits d’une telle entreprise, souhaitée par tous, auront sans aucun doute, des retombées bénéfiques pour la Nation toute entière.


Cheikh Aïdara

11 décembre, 2006 15:38  
Anonymous OBSERVATEUR DU KGB said...

notre principe que on dévoile tout (lol) difuse le film et tu peux nous donnez le lien

11 décembre, 2006 15:38  
Anonymous Anonyme said...

لا ينبغي نشر الصور أصلا إلا لضرورة ولا ينبغي مثل هذا ولا ذكره والله وحده من يحاسب الناس على أعمالهم

11 décembre, 2006 15:41  
Anonymous ba said...

Cheikh Aïdara arretr comme les autres wolof de montrer le mauvais image de la mauritanie si tu l'aime pas tu quite vers tes origines "sénégale" ou il n' ya pas des droits pour nous les peules casse toi voyou!!

11 décembre, 2006 15:42  
Anonymous ould yesae said...

http://www.archive.org/download/foraten2/aboali.wmv


ou ici
http://mondo.happytreefriends.c om/w...odes/index.html

11 décembre, 2006 15:46  
Anonymous ould yesae said...

excusez moi je vais verifier le premiere lien c'est pas la bonne c'est un film de ebou ely.
mais d'ici demaine je vais vous donnez le lien.

bonne soiré je vais dormire

11 décembre, 2006 15:48  
Anonymous Anonyme said...

X,

Tu dit que le score de SAWAB à Basiknou est surprenant, mais tu oubli sans doute que le président de ce parti, Ahmedou ould Sidi ould Hanenna, est originaire justement de Basiknou.

Ceci explique peut être cela.

11 décembre, 2006 16:15  
Anonymous Anonyme said...

Boujour la Démocratie
Bonjour l'aglité

Le vent du changement a soufflé du nord.
Le tout nouveau Député de Zouératt
(capitale du Tiris Zemour)est un sympbole de démocratie d'égalité.

continuons comme cà.

11 décembre, 2006 16:57  
Anonymous Anonyme said...

PR ely,
faire de telles éloges d'un homme politique quelqu'il soit ne me semble pas très raisonnable.

11 décembre, 2006 16:58  
Anonymous Anonyme said...

c quoi ce film avec ould yessa. le lien ne marche pas

11 décembre, 2006 17:04  
Anonymous Anonyme said...

x comment on vote nous les etrangers pour le senateur qui va nous representer????
stplait repond,merci

11 décembre, 2006 17:08  
Anonymous Anonyme said...

arretez de dir du n'import hrar sur notre jamal ould yasa3,qu'il soit x ou non vous lui dever respet,bande de llionaires(jaloux).

11 décembre, 2006 17:21  
Anonymous Anonyme said...

Professeur ely moustapha,


encore une fois vous n'avez pas failli à votre droiture , celle de dire très haut ce que beaucoup voudraient dire et se refusent de dire.
Par votre lettre à Messaoud, comme celle fort celèbre à Diop vous restez un homme de confiance dan vos positions et vos idées car vous ne jalousez personne et rendez à chacun ce qu'il mérite.

C'est une qualité de dire à son prochain ce que l'on pense de lui sans complaisance et dans le respect.

Moi, je vous en suis reconnaissant. Il faut savoir en politique rendre hommage à tout celui qui le mérite. Et vous nous donnez là une grande leçon d'humilité.

Puisse votre exemple être suivi.

merci.

11 décembre, 2006 17:22  
Anonymous Anonyme said...

jamal est un homme,gas,honorable.Je ne vous dis pas qu'il est infaillibe.Mais c'est un homme qui apprend de ses erreurs.Pour le fait qu'il soit soit ou nom le prochain HEROS de la mauritanie,qu'il soit derrier le blog de x oul la verité,lol!ca c'est pas important.
Cepandant il reste un homme de valeur.Les valeurs n'etant pas la tribu a la quelle on apartient,ni meme son genre sexuel,c'est son honeteté.Si PD veu dir honnete alors jamal est un PD,et repetez le tou le temp!!!En outre si PD veut dire homo,alors jamal n'est pas un homos.Il est même fiancé et va se marier,lol!
mabrouk(zaghertou)

11 décembre, 2006 17:29  
Anonymous Anonyme said...

le dicton a été prouvé.Les idawa3lit et smassid et oulad spa3 on prouvé par leur desohoneur(pillage et vole des biens de la nation) que les valeur ce n'est pas la tribu mais lion de ca.Plus loin encore...

11 décembre, 2006 17:34  
Anonymous Anonyme said...

Pr. Ely Mustapha - Lettre à M. Messaoud ould Boulkheir.

Voilà un evènement! L'une des meilleures lectures sur CRIDEM.

Merci webmaster!

11 décembre, 2006 17:38  
Anonymous Anonyme said...

stp,

l'adresse mail de prof ely.

11 décembre, 2006 17:45  
Anonymous Anonyme said...

jemal please never call us kadima we call you jemal,we are not jews,just like other mauritanian party,i can not understand your attacks against rachid and our party, we respect your believe and your family which we consider noble, i also want to correct what you ve writen about the election of the senate in aioun, be sure that ucd will vote for hatem in the coming election, we also coordinate with them pour les elections des maires dans les communes kobeni, benemane aioun egjert oumlahyadh elhassi, please treat us equaly all the political party

11 décembre, 2006 18:27  
Anonymous Anonyme said...

jemal be wise do not call us kadima do not express one of our symbole as a liar and hypocrite,these are only advise from your brother. we adore yor blog we read it regularly, we want you to be more objective and we want to treat all politician and political party equaly. ile 3itt ould sweyd ahmed 3oud 3arbi hadhou imrad i66ilbe

11 décembre, 2006 18:33  
Anonymous Anonyme said...

x efface le dernier commentaire.Le con qui l'a posté j'ai son ip Par proxy.Il vairra!!
je le saturerai par les requettes.Tu veux t'amuser?allons y!!!!!

11 décembre, 2006 18:34  
Anonymous Anonyme said...

Yenskhak Telba Akheir men Veimek.

Let english by side, you ar not able to write correctly in English.

11 décembre, 2006 18:50  

<< Home