dimanche, mars 20, 2005

LE SECRET MAURITANIEN, épisode deux: Ahmed Ould Taya

Ahmed Ould Taya (GBM, Nissan, Marlboro, AGM, Rim Informatique et bien d’autres…). Ahmed Ould Taya a été engagé en 1951 comme planton au Cercle du Brakna à Aleg, il est passé par la Sonimex et terminé sa carrière à la BCM, il y a environ dix ans de cela. Au moment de sa retraite, Ahmed ne possédait qu’une vieille Honda Accord et une petite maisonnette. Aujourd’hui, il rivalise avec les plus grosses fortunes de la région. Ahmed Ould Taya s’est, depuis sa retraite, specialize dans le trafic d’influence, la corruption, le terrorisme d’Etat et la privatisation des billets de banque usagés et promis à la destruction. Dans l’exercice de ses activités particulièrement lucratives, il compte sur deux réseaux. D’abord, celui de Mohamed Ould Bouammatou par le canal de la GBM et de BSA (maison mère et Carrefour de toutes les entreprises Bouammatou), Et, ensuite, le réseau de Mint Baahmed, à l’origine, Mint Bbeibou, sa propre femme. Mint Baahmed née à Kiffa, fille de Hbiba Mint El Gawth et d’un père inconnu. Hbiba Mint El Gawth, de la grande noblesse Laghlal a été chassée par son père lorsqu’il s’était aperçu de son état de grossesse illicite et avait atterri à Kiffa après une traversée du désert ligotée et attachée sur un chameau (les nobles avait une coutume assez barbare : quand une fille tombe enceinte alors qu'elle n'est pas mariée, il là ligote, là mette sur le dos d'un chameau, puis ramène le chameau en plein desert, lui frappe le dos et le laisse courir dans le vide intércidéral du désert, avec la fille ligotée sur le dos). Quelques mois après, elle a donné naissance à une fille, connue, des annéesdurant, sous le nom de Mint Bbeibou, aujourd’hui Mint Baahmed épouse du second homme du pays.
Mint Baahmed fait et défait, nomme et révoque, punit et récompense. Elle a monté son propre réseau au sein de l’administration, de la police et de la douane. Sesordres sont exécutés par le premier ministre, les ministres et tous les directeurs de l’administration centrale, par crainte de représailles, de punitions ou de limogeages. Ses agents circulent dans toutes les sphères de l’administration et du secteur privé. Ils collectent l’information sur les projets, les financements, les marchés attribués ou à attribuer. Il faut que tout soit recensé pour que Mint Baahmed puisse y appliquer son tribut… Un véritable fonds de commerce, extrêmement lucratif. Elle, au minimum, elle mérite d'être tondue en public puis nommée cuisinière de la prison des femmes à Nouakchott. quand à l'autre prète-nom d'ahmed ould taya, je veut parler de mohamed ould bouamatou, je vous laisse lui fixer le chatiment adéquat, mais auparavent, je vous livre cette anécdote : en début de l'année scolaire en cours, le beau frère de mohamed ould bouamatou est venu à paris, pour faire ses "études", et comme il n'arrivait pas à trouver un appartement, sa soeure n'diaya a dit à son mari qu'elle en a marre d'habiter à l'hôtel, quand elle vient à paris, qu'elle veut avoir un petit pied-à-terre, comme ça son frère habite dedans pendant l'année scolaire, et eux il peuvent y loger pendant les vaccances d'été.alors bouamatou, grand seigneur, et allé dans une agence immobilière, lors de son dernier passage à paris et, autant vous le dire tout de suite, il ont compris vite fait qu'ils n'ont pas affaire au petit immigré qui vient investir ses économies pour avoir un bien immobilier, il a acheter un duplex qui ferai passer celui d'Hervé Gueymard pour une chambre de bonne, jugez-en vous même : situé à la jonction du XV ème et du XVI ème arrondissement, sur deux étages (7 ème et 8 ème), avec balcon circulaire qui offre une vue panoramique imprénable sur l'ensemble de paris (l'appartement prend l'ensemble des deux étages, et le balcon prend donc les quatres côtés des deux étages), dans un immeuble cossue, l'appartement fait 1025 m2 de surface habitable, avec ascenseur qui débouche dirctement dans le séjour, et, bien entendu, une cave et 2 places de parking.rien qu'avec les frais engagés pour les traveaux d'aménagement et les meubles (écrans plats LCD partout, salon europpéen de chez claude dalle, sejour oriental qui rappele les mille et une nuits ... etc), bouamatou aurait eu de quoi construir une grande cité à nouakchott, pour y loger, à prix résonnable et prélevé sur salaire, tout les employés de l'ensemble de ses filiales mais, apparament, c'est le cadet de ses souçis. Prochaine épisode : Mohamed Ould Taya.
.

1 Comments:

Blogger Reema dsouza said...

Mes meilleures félicitations pour votre superbe site ! Parfait !!!

voyance totalement gratuit

19 février, 2018 12:51  

Enregistrer un commentaire

<< Home