samedi, décembre 24, 2005

CMJD, AJD et FLAM

trois militants de l'alliance pour la justice et la democratie (AJD), ont été arreté par la police puis relaché, suite à une manifestation que ce parti avait organiser devant la primature, pour demander le retour des refugiés, il s'agit de diallo alpha, sarr mamadou et bâ abdoul aziz.
cette arréstation est un sabotage programmé, qui intervient à quelques jours du congrès des FLAM, qui se tiendera à new york, étant donné les lines étroits qui unissent les FLAM et l'AJD, c'est une manière de pousser les FLAM à ne pas renter en mauritanie.
si le CMJD ne règle pas rapidement cette question des refugiés, il ne fera que preparer les conditions d'un nouveau coup d'état.

19 Comments:

Blogger LM said...

Bjr
C est trop facile tout ce qui arrive à la Mauritanie est de la faute du gouvernement passé ou devrais je dire de la faute de Maaouiya vu que c est la seule personne qui a changé tous les autres sont là et nous répetent que maintenant tout va bien puisqu il est parti
mais il ne peut pas avoir fait tout ça tout seul
mais attention et je cite "seddou 3ana dha lbab itwal e3markoum" comme dirait l autre
pour ce qui est des réfugiés c est quelque chose qu il faut régler de suite et la période de transition s y prête parfaitement
et ça commence à développer un sentiment de culpabilité chez tous les mauritaniens
et un tiraillement inter ethnique malsain et propice à l éclosion de diverses pensées racistes de part et d autre
ca ne peut pas durer c est injuste et malsain
le CMJD doit prendre ses responsabilités aussi bien en ce qui concerne les réfugiés que la gestion catastrophique des biens publiques.c'est la faute au systeme nous dit on,alors occupons nous de ses elements fautifs de ce systeme.la ou le cmjd se trompe c'est quand ils veulent tourner la page des evenements dont les consequences sont d'actualite et tant qu'on a pas definit les responsabilites les mauritaniens ne pourrons tourner la page. c'est pas possible et c'est pas credible
que les membres du gouvernement de taya sont eux qui nous disent que tout est la faute de celui ci.
we meyne sa dine el bab ewa?
LM

24 décembre, 2005 17:34  
Anonymous Anonyme said...

X, je suis ERC.
JE SUIS SURPRIS QUE TU N'AIES PAS PARLE DES ARRESTATIONS DES MEMBRES DE AJD POUR AVOIR MANIFSETE... POUR LE RETOUR DE NOS COMPATRIOTES DEPORTES AU SENEGAL ET AU MALI PAR LE REGIME DE OULD TAYA.
JE ME RAPPELE IL YA QUELQUES MOIS QUE JE PREDISAIS CELA, EN RELATION AVEC LES MEMBRES DES FLAM SI CES DERNIERS TENTAIENT UNE OPPOSITION EN MAURITNIE DANS LES CONDITIONS ACTUELLES. AUSSI, JE TE DEMANDE DE NOUS INFORMER SUR CET EVENEMENT.
AH, AU FAIT J'ATTENDS DE VOIR NOTRE AMI CHEIH ET TOUS LES AUTRES "DEFENSEURS DES LIBERTES ET DES DROITS DE L'HOMME" DESCENDRE DANS LA RUE DEMANDER LEUR LIBERATION COMME IL L'ONT TOUJOURS PROMIS.

SALUT
--------------------------
X, je suis encore ERC.

voici ci-dessus le comentaire que je te faisais dans le blog precedent. je dois dire que tu m'a marché sur la langue, je t'adore.

cependant je crois que le CMJD NE SOLUTIONNERA AUCUN PROBLÈME NOUS TENANT A COEUR NOUS LES NOIRS DE MAURItanie, CAR IL N'A PAS LES "moyens" pour le faire, par moyens j'entends interèt et volonté. un autre coup d'état est toujours possible en mauritanie, mais pas pour solutionner le problème des déportés non plus car dans notre armée il n' y a pas non plus d'officiers avec "interêts et volonté" de regler le problème des negros de mauritanie.

j'attends de CHEIH une condamnation ferme de cette arrestation et exiger au CMJD de fournir des explications sur cette arrestation.

salut.

24 décembre, 2005 17:54  
Anonymous zakaria ould amar said...

Ce blog yewajaa est devenu ridicule. Je vous propose d'aller sur le blog de notre médecin français anti daddah

24 décembre, 2005 18:22  
Blogger LM said...

bjr
un autre usurpateur d'identité certainement celui qui nous em…
avec le fameux commentaire zakaria
a menti.

24 décembre, 2005 18:34  
Anonymous Cheikh said...

Selam

ERC:

Il va sans dire que l'arrestation des dirigeants de l'AJD est une atteinte grave et inacceptable à la liberté d'expression dans le pays.

Des circonstances exceptionnelles viennent aggraver cette injustice:

- Le silence et l'immobilisme des partis politiques et de la société civile

- L'illégalité même de l'autorité agissante et l'ordre imposé qu'elle défend.

Il est bien entendu que cette indifférence générale, au sort prolongé des déportés mauritaniens, compromet sensiblement les chances de démocratie et de justice dans notre pays.

Cependant, ces manifestations pour le retour des déportés ne font que commencer. Et c'est parce que les peurs noires ne sont pas combattues; parce que cette partie importante du peuple mauritanien continue de subir des injustices inqualifiable ni d'un point de vue coranique ni d'un point de vue humain, que la foi en une transition réussie ne parvient pas à se développer dans l'opinion nationale.

Mais les militants arrêtés sont avant tout victimes de l'indifférence de leurs concitoyens. Surtout les acteurs politiques!

Personnellement, j'appelle, et je ne cesserai de le faire, à la multiplication de manifestations pacifiques pour l'instauration une réelle égalité, une réelle fraternité en Mauritanie.
Pour marquer de réconciliation et de volonté de "vivre ensemble", on ne peut retarder le retour urgent des déportés, et d'une contestation de tout scrutin duquel ces derniers resteront exclus.

Fraternellement

Cheikh

24 décembre, 2005 18:46  
Anonymous Anonyme said...

Salam,
arrêtés lors de leur sit-in et aussitôt relachés, les membres de l'AJD.
---------------------
Cheikh a écrit :
Personnellement, j'appelle, et je ne cesserai de le faire, à la multiplication de manifestations pacifiques pour l'instauration une réelle égalité, une réelle fraternité en Mauritanie.
Pour marquer de réconciliation et de volonté de "vivre ensemble", on ne peut retarder le retour urgent des déportés, et d'une contestation de tout scrutin duquel ces derniers resteront exclus.
----------------------
Il y a peu de monde qui serait en désaccord avec "l'instauration une réelle égalité, une réelle fraternité en Mauritanie". Mais en pratique (en pratique j'insiste...) qu'est-ce tu proposes ?

Abou Zayd

24 décembre, 2005 18:59  
Anonymous Cheikh said...

Nouakchott, Mauritanie, 24/12 - PANA

Les trois responsables de l`Alliance pour la justice et la démocratie (AJD)
dont le secrétaire général du parti, Diallo Alpha, ont été libérés jeudi
soir après quelques heures de garde à vue à la Direction régionale de la
sûreté de Nouakchott.

Leur libération a été annoncée vendredi par le chargé de communication de
l`AJD, Bâ Abdel Aziz, au cours d`un point de presse.

Ils avaient été interpellés pour avoir organisé un sit-in devant les locaux
de la Primature, réclamant le retour des réfugiés et déportés mauritaniens
vivant encore au Sénégal et au Mali depuis 1989.

M. Bâ a souligné la détermination de son parti à poursuivre son mouvement de
protestation jusqu`à la satisfaction de sa revendication.

24 décembre, 2005 19:09  
Anonymous Cheikh said...

Selam

Abou Zayd:

Est-ce que t'aurais une idée d'un truc efficace et radical pour diffuser le sentiment d'égalité et de fraternité dans un far-west tribalo-ethnique tel que notre pays?

Quant à moi, j'écris, j'appelle, je fraternise et promeut l'égalité dans mon quotidien et ma perspective.

J'ai appelé notamment à ces manifestations qui me paraissent comme seul moyen de discipliner la réalité beydane et nationale en lui rappelant l'irréalisme de la situation de leurs frères noirs.

J'espère que je réponds à ta question. Sinon, je suis à ta disposition pour voir ce qu'on peut faire ensemble, et avec d'autres, pour une égalité et fraternité réellement vécues et partagées en Mauritanie.

Fraternellement

Cheikh

24 décembre, 2005 19:16  
Blogger ELY MUSTAPHA said...

Arrestations arbitraires...

Quelles qu'en soient les raisons toute arrestation pour des revendications politiques faites de manière pacifique, est arbitraire.
Au-delà des partis politiques, il convient de respecter les idées des autres et de les combattre par ses propres idées. Il convient de faire de l'espace politique mauritanien un lieu de luttes d'idées et non de luttes de personnes.
La violence n'est rien d'autre que l'expression d'une pauvreté et d’un manque des arguments.
Il est vrai, toutefois, que bien du monde a participé à la dérive du pays, ce monde là nous doit des explications et je crois que c'est en cela que les détenteurs actuels du pouvoir ont failli. Aucun système de règlement des conflits sociopolitiques latents (tel un "comité vérité et conciliation" que l'on a appelé de tous nos voeux) n'a été institué. C'est en cela que le système politique en place est fragile et que la transition qu'il assure laissera probablement un problème non résolu: l'absence de paix sociale.
Et rien n'est plus grave pour la pérennité de l’Etat et de ses institutions qu’une société qui n'a pas reçu justice pour les malheurs qu'on lui a fait subir.

Pr ELY Mustapha

24 décembre, 2005 19:19  
Anonymous Anonyme said...

Il faut que tous les partis soient solidaires de leurs amis de l'AJD. Le dossier des mauritaniens au Sénégal, au Mali et ailleurs doit trouver une solution au moins partielle avant les 1ères élections. Ce n'est pas seulement une question d'un parti, c'est une question nationale. Il est inacceptable que la situation reste bloquée en attente d'un pouvoir élu. L'absence des FLAM sur le terrain politique intérieur est la plus grande trahison faite aux déportés. La déroute brutale du pouvoir de Taya et la transition ont pris au dépourvu les dirigeants du FLAM, qui n'étaient déjà plus écoutés dans les camps de refugiés après le départ du HCR, et ça a été le coup de grace d'un mouvement qui montre actuellement son vrai visage celui de tous les extremistes comme les nasséristes, les baassistes et les islamistes "wahhabistes".
A quand ce dialogue ouvert des idées dans des partis reconnus, actifs sur le terrain donc ayant pignon sur rue et non toujours virtuels?
Je suis contre le blog de notre ami Alchimiste car en démocratie il faut proposer et non toujours dénigrer même ses ennemis politiques surtout s'ils n'ont jamais dirigé le pays. Propose nous quelque chose, un programme, un parti d'idées, un homme pour président car la démarche du blog "non à daddah" est négative. Il faut du positif et on sait bien quen démocratie rien n'est parfait. Churchill disait déjà que la démocratie est le moins mauvais système de gouvernement...
A notre ami ERC, je n'ai pas la mémoire courte et tes précedents posting (il y a un bon moment)n'ont pas été un exemple de modération et de tolérance.
Yanis le R.

24 décembre, 2005 19:32  
Anonymous Anonyme said...

Salut
Non seulement le CMJD ne veut pas entendre parler du problème des réfugiés mais à vrai dire il ne veut rien régler du tout
D ailleurs il ne faut pas compter sur les partis politiques de la place pour exiger quoi que ce soit
ils sont trop occupés à ronger l os qui leur a été jeté ( les élections)
alors une transition réussie permettez moi d en douter
Là où on en est c est en grande partie à cause d eux
c était eux à la droite de Maaouiya et à sa gauche aussi d ailleurs
alors un état policier qui prône la démocratie et la justice c est la meilleure de l année
encore faut il aimer l humour noir

Meyma

24 décembre, 2005 19:54  
Anonymous Anonyme said...

Salam,
Cheikh, ma question était plus précise : je parlais du comment pratique d'un "retour organisé" comme l'entend l'AJD. Mais il y aura inchaAllah des réponses.

Sur le reste on est d'accord :

------------------
Cheikh a écrit :
Est-ce que t'aurais une idée d'un truc efficace et radical pour diffuser le sentiment d'égalité et de fraternité dans un far-west tribalo-ethnique tel que notre pays?
------------------
Tu le sais aussi bien que moi (et l'image "far-west" le montre bien) la situation de la société mauritanienne (comme ailleurs en Afrique) est très complexe : quelques centaines de tribus, qulques dizaines d'ethnies/castes/clans et on ne peut pas, comme le fait l'AJD/FLAM, résumer le problème à une injustice voulue par les Maures contre les ethnies aficaines, injustice qui serait méticuleusement organisée et exécutée par tous les régimes successifs. Pendant 45 ans et plus encore pendant les 21 ans de Taya, la majorité des Maures (Blancs ou Noirs), la majorité des ethnies africaines ont subi l'injuctice des régimes successifs. Dire cela c'est mettre les choses en perspective.
Ou bien on s'inscrit dans un objectif global de construction d'un pays uni et fort sur son territoire, et dans ce cas on essaie de construire une pensée mauritanienne et non pas uniquement une pensée déformée par le prisme communautaire exclusif, ou bien on choisit de mettre des oeillères et dans ce cas on arrivera uniqument à raviver les antagonismes (d'ailleurs c'est l'objectif de certains militants extrémistes).

--------------
Cheikh a écrit :
Quant à moi, j'écris, j'appelle, je fraternise et promeut l'égalité dans mon quotidien et ma perspective.
--------------
Et c'est sans doute la meilleure façon de faire avancer les choses.
Et ce n'est qu'après un long apprentissage du "vivre en commun" que les mauritaniens dans leur ensemble pourront y arriver. Ne nous leurrons pas : il y a des malentendus, des obstacles (notamment encouragés par ceux là qui stigmatisent aujourd'hui des communautés entières) qu'il faut surmonter avant que les communautés ne (re)vivent en parfaite harmonie. Il faut simplement s'entendre sur l'essentiel : contruire un pays uni, libre et prospère. Le reste se discute.

-----------------
Pr ELY Mustapha a écrit :
Aucun système de règlement des conflits sociopolitiques latents (tel un "comité vérité et conciliation" que l'on a appelé de tous nos voeux) n'a été institué.
-----------------
professeur,
Il y a deux choix dont vous privilégier le 1er :
1/ créer tout de suite (durant la transition) un "comité vérité et conciliation" et dans ce cas il faut mettre sur la table tous les problèmes, tous. Les exactions contre les officiers après la tentative de coup d'Etat de 1987, où des centaines ont été radiés de l'Armée et un certains nombre d'entre eux exécutés; les campagnes menées par Taya et son régime contre des innocents en 1989/1990 avec pour résultat des milliers de réfugiés au Sénégal et au Mali, qui errent depuis lors sans attaches; la campagne de haine contre les Maures menée au Sénégal qui a s'est soldé en 1989 par des milliers de réfugiés venant du Sénégal dépossédés de leurs biens sans parler des tués, souvent de sang-froid dans leur boutiques; les milliards détournées par Taya, sa famille, les ministres, haut-fonctionnaires; etc. (Il faudrait aussi parler de la période d'exception de Haidallah avec son cortège d'exécutions et d'arbitraire; la période de Daddah avec le népotisme, la corruption, la guerre du Sahara et son cortège d'exactions, etc.)
2/ le second choix : on fait les choses de façon politique (au bon sens du terme) c'est-à-dire qu'on se met d'accord sur un certain nombre de points essentiels sur lesquels les partis auront débattu aussi longtemps qu'il le faut. Ensuite chacun les partis proposera une plateforme de propositions très concrètes pour y arriver, plateforme qu'il s'engagera à exéculer s'il est sont élu. Bref ouvrir le débat politique et ne pas accepter que les partis s'en sortent avec des pirouettes sans contenu (cf. interview de O. Daddah). Maintenant, et je vous l'accorde volontiers, ouvrir un débat politique réel en Mauritanie ça peut sembler chimérique. Mais on y croit.

En vous souhaitant une bonne soirée,

Abou Zayd

24 décembre, 2005 20:26  
Anonymous Anonyme said...

Je suis erc,

mon cher frere Yanis, si tu crois que la moderation et la tolerance sont sinonymes de silence ou langue de bois, eh bien tu te trompes.

il faut apeler un chat un chat. le regime actuel est le meme que celui de taya, il agit ou n'agit pas (c'est selon) vis-a-vis des noirs comme celui de taya. je dirais meme qu'il est pire dans la mesure ou il se pare d'une pretendue "ouverture democratique " pour exister.

sinon explique moi pourquoi le pouvoir arrete des noirs pour manisfester pacifiquement en faveur de citoyens noirs inoncents prives de leurs droits, si durant un mois on a vu des maures manifester pacifiquement pour des detenus (les cvaliers du changemnent)sans etre inquietés?

ou est ce leur combat est plus noble ou plus juste que celui de quelques negro-africanis?

DEUX POIDS DEUX MESURES!!

segregation, et racisme pure et simple!


salut.

24 décembre, 2005 21:05  
Blogger ELY MUSTAPHA said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

24 décembre, 2005 21:35  
Blogger ELY MUSTAPHA said...

Dignité...

A Cheikh, A Abou Zyad...

Je salue votre sagesse et votre modération, que je partage avec avec vous.
Je crois que si la solutin doit venir c'est maintenant. Après, il sera trop tard. La confiance (relative il est vrai)en l'actuelle transition aurait pu être utilisée à bon escient.Et cela avant que le pire n'advienne pour saper ce qui cimente encore la société mauritanienne.
Je ne crois pas que la solution viendra des partis politiques, ils sont davantage préoccupés soit par la justification de leur existence, soit les échéances électorales soit la course vers le pouvoir. Nous voyons actuellement ce qui est advenu de partis qui ont traversé (durement) la période TAYA et qui composent aujourd'hui avec son arrière-garde.
La solution c'est "ici et maintenant" par le reveil des forces internes et externes du pays pour secouer le système et exiger le retour de nos concitoyens et le retour des vrais valeurs.
Jamais au grand jamais il ne m'a semblé que la Mauritanie est en crise si ce n'est dans cette période. Période actuelle où l'espoir se meut en déception ou le mensonge revient, naturellement, au grand galop et où le sentiment dominant est que tout le monde est pris en otage d'un système qui a défaut de disparaître a tout simplement accusé une mue.
Rwanda, Burundi, Côte d'Ivoire, Soudan...Que nous rappellent ces pays sinon que les peuples n'oublient jamais...jusqu'à ce qu'on leur rende leur dignité.

24 décembre, 2005 21:36  
Blogger NON a ould DADAH said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

24 décembre, 2005 22:34  
Blogger NON a ould DADAH said...

Salam

Avant tout je tiens à m'insurger suite à cette arrestation arbitraire d'hommes politiques. Je pense que les militants et membres de l'AJD, doivent jouir de la meme liberté d'expression accordée autres Partis politiques.

Je ne crois pas que CMJD, a un quelconque interet de ne pas "regler" le probleme des refugiers negro-africains. Cependant, j'ai une hypothèse qui pourrait justifier son attitude actuelle :

Je pense que CMJD, s'est entendu avec DADAH, pour lui laisser "la primeure" de l'initiative de l'ouverture "d'une palabre nationale" sur ce sujet. De ce fait il lui donnera "une tribune populiste".

En effet, ce qui transperse de la derniere interview de Dadah, est QU'IL EST "LE PRINCIPAL DONNEUR D'ORDRE" au CMJD ... Le CMJD, n'est là que pour EXPEDIER LES AFFAIRES COURANTES ET PREPARER SON ARRIVEE AU POUVOIR !

Que les Negro-africains ne se fassent donc aucune Illusion sur Dadah ... MEME S'IL LEUR PROMET MONDE ET MERVEILLES .... IL EN A FAIT A TOUT LE MONDE (y compris au anciens membres du systeme Mafieux de Taya et les "Chefs de Tribus") ...Ce qui interesse Dadah, c'est LE POUVOIR !

Une fois au pouvoir, ils n'auront RIEN ... Car ils auront MOINS DE POIDS QUE LA MAFIA AVEC LAQUELLE IL VA DIRRIGER LE PAYS ... Comme disait l'autre "son p de boulot, de dans 2 ans"

Salam
PS
Cliquer sur lien (non a ould dadah), pour joindre le blog et commenter le sujet.

24 décembre, 2005 22:46  
Blogger alchimiste said...

Salam

Cher X,

Pardonnes-moi si j'utilise ton blog pour "faire du flechage" vers le blog "non a ould dadah". Ce n'est en aucun cas de "la concurence déloyale". D'ailleurs je suis l'un des plus fidele fan et je le resterai.

Salam

25 décembre, 2005 01:40  
Anonymous x ould y said...

mince alors, ce débat est serieux, pas la moindre blague ni le moindre mot désprit ! je ne me sent pas à ma place dans ce blog décidement (rire).

vivement le prochain blog !

serieusement, vous avez raison, il est vrai que le sujet et grave, alors je vous laisse en debattre et vous promet de ne plus vous embetter avec mes blagues.

alchimiste,

je te taquinait avec la pub de ton blog.

abou zayd,

doucement avec mon cheikh, il est très sensible, alors s'il te plait ne me l'abime pas avec tes questions agressives.

ERC,

continue comme ça encore deux jours et je suis au chomage téchnique : tu fait à la fois les questions et les réponses (rire) tu me dit "X, parle nous des refugiés", j'en parle et tu dit "X., tu nous a parlé des refugié".

serieusement, je n'e revient pas qu'on a poster nos deux textes presqu'un même temps, les grands ésprits se rencontrent !

X.

25 décembre, 2005 10:40  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home