samedi, décembre 03, 2005

le SNESUP corrompu, encore une fois, par un mirage

le syndicat des enseignants du supérieur vient de repousser la grève, initialement prévue pour le 1er décembre à une date ultérieure. la raison est aussi déraisonnable que ridicule : une simple lettre d’intention de nagy dans laquelle il déclare avoir l’intention d’ « améliorer les conditions de travail des professeurs ». ils doivent vraiment être affamés ceux-là pour se laisser prendre dans un sordide piège préparé par le triangle nagy-khabbaz-dahi avec une chorégraphie signé kazouani. dans cette lettre contre laquelle le SNESUP a troqué toutes ses revendications, il n’y a rien à part cette déclaration d’intention, absolument rien d’autre !!!
cependant, la rumeur véhiculée par les cousins de nagy fait savoir que derrière cette phrase il y aurait une sensible augmentation des salaires qui passeraient, selon la rumeur, d’une moyenne de 79.000 ouguiyas à une moyenne de 180.000 ouguiyas.
nagy sachant que le gouvernement mettra en vigueur, dès janvier 2006, une augmentation générale des salaires qui serait de l’ordre de 30%, en rédigeant cette lettre, sur conseil de kazouani, il gagne un précieux mois pendant lequel il pourra faire passer tranquillement son fameux cadre réglementaire après l’avoir légèrement retouché.
par exemple, dans cette nouvelle version, tout prof ayant été, un jour ou l’autre, nommé dans un quelconque poste public accède directement au grade A4 quel que soit ses qualifications !!! du coup, nagy titulaire d’une simple maîtrise en sciences économiques et d’un certificat de l’institut de la ligue arabe du caire (egypte) pourra bénéficier du même grade revenant à un prof titulaire d’un doctorat d’état ou un pHD avec minimum 10 ans d’expérience !!!!


Information about health, drugs and online pharmacy.
Health Articles

6 Comments:

Anonymous Anonyme said...

cher X ould Y,
bien que j'aprouve l'idée que vous avez développées dans votre message "SNESUP corrompu,...", selon laquelle il y'aurai un bleuf derrière tout ça,
je vous signale tout de même que le SNESUP vient de déposer un préavis de grève aujaourd'hui même (6/12/2005) et ce pour le 19 Janvier prochain.
merci

06 décembre, 2005 15:44  
Anonymous x ould y said...

je suis au courant de ce préavis, et je trouve suspect qu'il soit aussi long, c'est comme si les profs ont fait exprès de fixer un delai suffisament long (presque un mois et demi !!!) pour laisser la porte ouverte à toutes sortes d'arrangements, notament financiers.
X.

06 décembre, 2005 16:55  
Anonymous Cheikh said...

Esselam Aleïkoum we rahmetoullahi taala we barakatouhou:

Calme, les gars! je me rends à ce blog de "trotskystes" acharnés que je n'ai jamais quitté.

X ould Y a raison de dire que quand je consulte ma boite-mail, je lui rends visite. Mais ce qu'il ne peut pas savoir, c'est que je me rends sur le blog avant de consulter ma boite.

C'est vous dire que je ne vous ai jamais quittés, loin s'en faut! Même si l'errance ou le nomadisme sont des vertus bédouines que je revendique, force m'est de reconnaître que "kavini emn ezzew-gue".Du reste, est-ce vraiment un temps pour les démissions que cette ze'eveyga(petite tempête) institutionnelle qui s'est emparée de notre pays ? Je dirais même plus, comme un Dupont inspiré, est-ce bien raisonnable de bouder de si touchantes et sincères
"affinités électives"(Goethe)qui me viennent d'un peuple qui a longtemps renoncé à sa vocation d'humanité "supérieure"(au sens sartrien du terme, commencez pas les amalgames: je ne reviens pas pour cela!)?

Bref, me revoila dans la plus vive illustration de l'arroseur arrosé. Eh, oui, je faisais la grève!

En effet, si je n'ai rien contre la production internétique de l'album de l'ancien Président de lui-même et surtout de nos actuels dirigeants, je n'ai pas résisté à certains commentaires que cette publication a occasionnés. Surtout ces pervers qui se vident les testicules sur les malheurs de notre peuple.

D'une part, il est très admissible de visionner ces images: non seulement, elles sont concrètes et accessibles à l'oeil et l'entendement humains, mais elles ont aussi la vertu de montrer l'avenir qui attend les tyrans. Tout comme elles ont l'avantage d'enlever à l'homme qu'il était l'exclusivité de la responsabilité de son règne: son maintien heurté dans un escalier ne dit-il pas un peu son assise présidentielle? Voilà pour le frère qui s'est fait dire que les photos étaient anciennes.

D'autre part, et c'est là où le bât blesse: ces commentaires sont venus compromettre notre débat qui commençait à prendre forme et place. Notamment en agressant des personnes qui se mêmlent de la chose publique dans notre pays et s'estiment concernés par l'avenir de notre peuple.

Si je suis d'accord avec XOY qu'il fallait laisser aux victimes des signatures abusives le temps de réagir, je n'en fus pas moins étonné que personne n'ait songé au fait que cet acharnement pouvait être un coup monté par un certain establishment pour saboter notre liberté bien intentionnée et volontairement constructive.

Donc: j'ai attendu que XOY déclare que les délais d'appel sont dépassés, et en conséquence, qu'il supprime ces inrtusions malvenues et compromettantes pour la portée de nos échanges.

Enfin, je m'étais donné une autre condition à mon retour parmi vous: qu'enfin un commentaire vienne agrémenter le sujet consacré aux manoeuvres syndicales des enseignants. Il est quand même impensable qu'un tel sujet soit resté longtemps sans motiver le moindre commentaire.

Aussi me voyez vous heureux que chose soit faite, et je m'en vais l'agrémenter d'un avis:

En 2002, alors que je roulais sur la route de l'Espoir ou du désepoir(sic)avec mes frères qui, bien engoncés dans les sièges d'une VX qu'un ami a cru généreux de mettre à notre disposition, n'étaient pas très dépensiers d'attention pour le menu peuple, j'ai pris en stop des lycéens d'une ville dont le préfet était un ami. Pendant le trajet qui nous menait à la résidence très officielle de cet ami, j'ai engagé la conversation avec ces jeunes autour de leur vie scolaire. Bien que surpris que l'on s'intéresse à leur sort( une Vx, vous imaginez?),ils m'apprirent, entre autres, que leurs profs étaient les boutiquiers de la ville que l'on venait de voir.
Il se trouve qu'auparavant, j'ai eu à subir quelques doléances d'enseignants dont un directeur d'école primaire excentrée: tous voulaient que j'intervienne pour qu'ils soient détachés à un ministère.

De ces anecdotes que je vous livre, je garde un amer souvenir et une leçon: la situation de l'enseignant a tellement péri dans le pays que rien n'est vraiment envisageable sans la revalorisation de cette profession-mission publique. Et je crains fort que le combat ne doive être mené par nous autres "militants démocrates". En somme, il faut que des plombiers, policiers, infirmières, chômeurs, gazristes, kebbistes... descendent dans les rues polluées de Nouakchott, pour revendiquer leurs droits à l'éducation et aux enseignants qu'ils méritent dans toute société qui se respecte.

Enfin -je fais déjà long-, à ma décharge des semaines extrêment chargées: vous savez, je me mêle aussi de la vie publique dans mon autre pays, la France. Et ces derniers temps, j'ai été sollicité pour donner quelques avis et conférences sur des sujets de haute importance: vous n'êtes pas sans savoir que cette grande et vieille nation déprime, et n'a d'égal dans la déchéance et la décrépitude (eu égard à son rang culturel et historique) que notre chère Mauritanie.

Cheikh

PS: me revoilà, et je vous saoule déjà. Je réponds aux grévistes sur les autres sujets. Non sans vous inviter à revenir sur celui-ci. Et dire que je n'ai pas de mots pour cette mobilisation, et le cégétiste de première qui en a pris la tête:NOTRE YANIS LE PLUS REBELLE D'ENTRE NOUS!
Juste cette phrase de "Madame Bovary", de Gustave FLAUBERT: "la parole humaine est un chaudron fêlé où on battrait des mélodies à faire danser les ours alors qu'on voudrait attendrir les étoiles"

06 décembre, 2005 19:03  
Anonymous Anonyme said...

Monsieur X, j’ai quelque chose d'important à vous demander puisque vous me paraissez une personne qui s’intéresse à la situation que vit ce peuple.
Il est réellement inconcevable que nous n’acceptions pas encore de changer nos mœurs. Avez-vous déjà visité le lycée d’ElJedida au Ksar. Je crois que personne parmi les responsables du ministère n’a déjà visité ce lycée. Savez-vous que le directeur de cet établissement est irresponsable. Vous allez vous dire que c’est un mot grossier pour être dit d’un directeur d’établissement en cette époque où la Mauritanie s’ apprête à plus de responsabilité. Mais je suis sûr que vous vous diriez comme moi quand vous venez visiter cet établissement, que c’est le moins à dire de ce directeur irresponsable. Monsieur X, pour faire plaisir à vos lecteurs, je vous invite à visiter ce lycée aux heures de travail ou de chercher des renseignements sur cette personne auprès de n’importe quel voisin de ce lycée. Savez vous que ce directeur reçois les cigarettes de ses élèves contre une augmentation de notes. Savez vous que les employés pour justifier leur absence au travail n’ont besoin que de lui donner une somme de 1000 UM contre chaque deux absences. C’est inimaginable, ce qui se passe dans ce lycée. Pourtant il y’a eu un mouvement au niveau du ministère de l’enseignement primaire et secondaire, qui devait s’intéresser avant tout à débarrasser le ministère de cette sorte de pourriture où qu’elle soit.
Lemkeder

12 décembre, 2005 18:14  
Anonymous Anonyme said...

Monsieur X, j’ai quelque chose important à vous demander puisque vous me paraissez une personne qui s’intéresse à la situation que vit ce peuple.
Il est réellement inconcevable que nous n’acceptions pas encore de changer nos mœurs. Avez-vous déjà visité le lycée d’ElJedida au Ksar. Je crois que personne parmi les responsables du ministère n’a déjà visité ce lycée. Savez-vous que le directeur de cet établissement est irresponsable. Vous allez vous dire que c’est un mot grossier pour être dit d’un directeur d’établissement en cette époque où la Mauritanie s’ apprête à plus de responsabilité. Mais je suis sûr que vous vous diriez comme moi quand vous venez visiter cet établissement, que c’est le moins à dire de ce directeur irresponsable. Monsieur X, pour faire plaisir à vos lecteurs, je vous invite à visiter ce lycée aux heures de travail ou de chercher des renseignements sur cette personne auprès de n’importe quel voisin de ce lycée. Savez vous que ce directeur reçois les cigarettes de ses élèves contre une augmentation de notes. Savez vous que les employés pour justifier leur absence au travail n’ont besoin que de lui donner une somme de 1000 UM contre chaque deux absences. C’est inimaginable, ce qui se passe dans ce lycée. Pourtant il y’a eu un mouvement au niveau du ministère de l’enseignement primaire et secondaire, qui devait s’intéresser avant tout à débarrasser le ministère de cette sorte de pourriture où qu’elle soit.

12 décembre, 2005 18:15  
Anonymous Cheikh said...

Selam

-------------------
Une pensée pour nos frères déportés
-------------------

Et si je profitais de la mêlée universitaire pour régler le compte d'un ami: next épisode!

Fraternellement

Cheikh

26 janvier, 2006 13:10  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home