dimanche, décembre 25, 2005

pourquoi ely a limogé ould bennahi ?

mohamed lemine ould bennahi a été nommé le 22 juillet 2005 comme conseiller chargé du pétrole au ministère de l'energie et du pétrole, il a été relevée de ses fonctions le 22 decembre 2005, c'est à dire il y'a 3 jours, soit exactement 5 moins de après sa nomination.

pourquoi ?

une compagnie hollandaise, vittol, a gagné l'appele d'offre de l'approvisionnement de la mauritanie en hydrocarbure, elle remplacera trafigura, qui nous approvisionnais depuis deux ans.
lors de son deplacement pour la signature de l'accord, ould bennani a ramener avec lui trois stagiaires uniquement, qui travail au projet chinguity (la petite cellule déstinée à devenir le noyau de la future SMH), ils ont obtenuent ses stages uniquement grace au trafique d'influence de l'époque ould taya (il y'a par exemple moustapha ould mohamed lemine, fils de mohamed lemine ould ahmed yarehmou, un ministre de ould taya), ould bennahi les a ramener parce qu'ils n'ont aucune connaissance dans le domaine, et donc plus facile à manipulés.
quand la presse a ébruité l'affaire (je vous livre un article qui détail cette transaction, à la fin du blog) ely a convoqué ould boubacar pour lui demandé des détails, ce dernier a dit qu'il n'est au courant de rien, alors ely a convoqué séance tenante le ministre du petrol mohamed ali ould sidi mohamed, ce dernier a dit lui aussi qu'il n'est au courant de rien mais qu'il rentre au ministère pour demander des détails à ould bennahi qui a piloté toute l'operation, ely lui a dit "non, téléphone lui et dit lui de venir tout de suite à la présidence", et en attendant l'arrivée de ould bennahi, ely a passé un véritable savon au ministre du petrol, ould boubacar n'a pas pipé mot.
ould bennahi est venu, il s'est expliquer, et ely lui a signifier qu'il sera limogé lors du prochain conseil des ministres.
le conseil des ministres s'est tenu tard dans l'après midi, les ministres attendaient qu'ely rentre du voyage, et l'acte de limogage fut signé, comme promis.
quand ould bennahi est sorti de la presidence, il est allé directement à son bureau, a formater le disque dur de son ordinateur, ramassé tous les dossiers et il est rentré chez lui.
pour ne pas compromettre la reputation de son gouvernement, ould boubacar a conseiller à ely de ne pas diligenter d'enquète car, dit-il, ils ont suffisament de problème de deficit de credibilité, avec la non annulation de la dette et la crise de liquidité.
ely a accepté et l'affaire a été étoufée.

pour être complet sur ce dossier, voici l'article dont je vous est parlé :

approvisionnement de la Mauritanie en hydrocarbures: La transparence n'a pas joué (article du Méhariste n°113 du 12/12/2005).

Le contrat pour la fourniture des produits, détenu depuis deux ans par Trafigura, a été alloué le 07 décembre dernier à Vittol, par la Commission chargée d'examiner les offres des six sociétés soumissionnaires (Addax, Vittol, Trafigura, Litasco, Galaxy, JS Investment). Au terme d'un premier examen des dossiers, quatre offres seulement ont été déclarées recevables. Galaxy et JS Investment écartées d'entrée, le tout allait donc se jouer, pensait-on, à partir des deux critètes de qualification que sont "un chiffre d'affaires supérieur à 2.000.000.000 d'USD" et une "attestation de stockage" en bonne et due forme.

Acte I: Il y a filiale et filiale

L'Acte I de ce qui apparaîtra plus tard comme une véritable mise en scène sera l'interprétation subjective à plus d'un titre que la Commission allait faire de "ses" critères pour fausser le jeu de la concurrence et replacer les sociétés en compétition dans un contexte qui rappelle, à s'y méprendre, celui qui prévalait il y a encore quelques mois et que la "transition" est supposée venu corriger.
Si le premier critère (le chiffre d'affaires) ne posait habituellement pas de problème, les sociétés étant généralement de renommée mondiale, le deuxième, lui, allait faire l'objet d'interprétations diverses – et malencontreuses – qui seront par la suite préjudiciables aux sociétés concurrentes, notamment à Trafigura qu'on cherchait, apparemment, dès le début, à disqualifier.
Ne déteant pas d'attestation de stockage, Litasco sotira de la course, voie qui devait être suivie également par Vittol, détentrice d'une attestation délivrée par une banque. Restées seules en compétition, Trafigura et Addax et Addax allaient être départagées d'une bien étrange manière: qualifiée de filiale, la première sera éliminée et la seconde qui traîne ce vice de forme supposé passera pourtant ce cap pour être retenue seule!

Acte II: Une dérogation pour ne pas déclarer l'Appel infructueux

A ce stade de l'examen des dossiers, la Commission s'est trouvée face à un véritable dilemme: déclarer l'Appel d'offres infructueux, n'ayant plus qu'une seule soumission, celle d'Addax, entre les mains, ou ouvrir la concurrence aux autres sociétés.
Comme en toute logique, la première décision prise par la Commission pour éviter de remettre à plus tard un Appel d'Offres capital pour le ravitaillement énergétique du pays, sera d'ouvrir la concurrence aux quatres offres. On finit, malgré tout, et à la surprise générale des soumissionnaires, à faire une dérogation à Vittol qui, de répêchée, allait se transformer en gagnante du marché d'approvisionnement de la Mauritanie en hydrocarbures pour les deux années à venir. Loin d'avoir bénéficié d'un heureux concours de cirocnstances, Vittol a certainement été "préparée", bien avant l'ouverture des plis, pour rafler, de la manière la plus incongrue, un marché dont la consommation totale dépasserait aujourd'hui les 480.000 tonnes métriques, et est constituée, à plus de la moitié, de gasoil (300.000 tonnes métriques), le fuel venant en seconde position (environ 120.000 tonnes métriques) suivi par l'essence (30.000 tonnes métriques) et le kérosène ( 30.000 tonnes métriques)..
Vittol, pour ceux qui ne le savent pas, est cette société qui, avec Fidco, a défrayé la chronique en Mauritanie lors de la vente de la raffinerie de pétrole de Nouadhibou. D'aucuns disent qu'elle serait derrière cette sombre transaction qui, il y a deux ans, a amené Fidco à renoncer, pour 8 millions de dollars US payés par le Trésor Public mauritanien, à l'OPA réalisée, avec la complicité de hauts responsables mauritaniens, sur la raffinerie de Nouadhibou.
Pour avoir réussi, de la manière la moins orthodoxe, à détrôner Trafigura, détentrice du contrat d'approvisionnement de la Mauritanie en hydrocarbures depuis le 23 novembre 2003, présente dans 30 pays et faisant du commerce du pétrole brut, du gaz naturel, des métaux et de l'électricité ses principales activités, Vittol aurait bénéficié de solides soutiens qui ont certainement influé sur le choix de la Commission. Reste maintenant à savoir qui tire les ficelles de ce que certains observateurs avertis considèrent déjà comme l'Acte I de la guerre du pétrole qui s'annonce alors que, sauf incident de dernière minute, on est à quelques semaines de la commercialisation, tant attendue, des premiers barils de brut mauritanien, qui constitue une autre affaire à suivre?
La responsabilité de telles manipulations se situerait, selon certains observateurs, bien au-delà de celle du Ministère de l'Energie et du Pétrole et tiendrait de l'influence persistante du lobbysme économico financier, monnaie courante en Mauritanie..
Le gouvernement de transition, dont la période de vie sera à peu près celle du nouveau contrat d'approvisionnement du pays en hydrocarbures, doit veiller à ce que celui-ci soit attribué, de manière transparente et équitable, à des entreprises fiables. A ce sujet, il doit prendre une décision rapide pour examiner de plus près les conditions d'attribution du marché, afin qu'une opération partisane ne vienne ternir l'action méritoire du CMJD.



Information about health, drugs and online pharmacy.
Health Articles

53 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Bennahi n'est qu'un simple exécutant corrompu...Le responsable est le Ministre, les ministres, le premier ministre!
Tout est conrrompu dans le gouvernement...

moi-je

25 décembre, 2005 22:17  
Anonymous Anonyme said...

Pauvres Mauritaniens...
Quelle pièce de théâtre êtes-vous les acteurs secondaires..
Citoyens aux armes!

moi-je

25 décembre, 2005 22:19  
Anonymous Anonyme said...

J'ai dit citoyens aux armes!

25 décembre, 2005 22:20  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir

Notre probléme c'est cette cupudité érigée en systeme par la TAYACRATIE depuis 20 ans .

Au point d'en devenir la culture ambiante ou les honnétes gens deviennent suspects.

Ce qu'ilfaut changer c'est ce qu'il y a l'intérieur de nous méme.

Je deviens MALFRAT parceque ma femme,ma famille, ma tribut m'y incitent, parceque au fond chez nous l'interet public tous le monde s'assoit dessus.

Les brigants ne sont-ils pas adulés et promus ne deviennent-ils des references.

Que dis-je l'exemple surtout à suivre.

Enfin ELY d'en chopper un ,IL me deçoit ce BENNAHI, un AMATEUR, UN BLEU ,il n'a pas eu le temps de se faire la main le pauvre con.

Il a perdu au grattage il lui reste une chance au tirage :la reconversion chez DADDAH.

Tiens le premier signe du FMI:
ELY se convertit à l'honnetété avis aux amateurs.

Encore un effort mon colonel y a du boulot, la tache est ardue et il y a du gros gibiers ( AVIA ,LOULED,OULD DIDI, NAGI.....En somme la créme de ali baba et les 40 voleurs (le top 50)

Maatala

25 décembre, 2005 22:40  
Anonymous Anonyme said...

Bennahi, s'est laissé prendre...Souhaitons que d'autres y viendrons.

25 décembre, 2005 22:49  
Blogger cyberjuste said...

bennahi s'est fait prendre,
le colonel en a décidé ainsi
boubacar s'est fait pourfendre
pour un si minable petit

bennahi, petit sinistre
ah si tu avais su
qu'en plus du ministre
Chacun l'a dans le c***

25 décembre, 2005 23:03  
Blogger cyberjuste said...

Le colonel bien moustachu
l'a bien dit sans tic:
"Je serai à terme échu
le Président dela république"

A la Démocratie chacun croit
En premier, les pauvres partis
mais à croire mon petit doigt
le vrai film n'est pas sorti

25 décembre, 2005 23:13  
Blogger alchimiste said...

Salam

Maatalla ,

Ce que tu as dit est la pure verité. D'ailleurs existe une expression courante chez les nouakchottoises, quand leur mari (fonctionnaire) leur dit fait allusion à son salaire (pour manque de ses moyens financiers) :

"MOI, JE NE ME SUIS PAS MARIEE AVEC UN BULETIN DE PAYE !"

Avec ce genre d'expressions, l'homme commence à s'endeter puis finira par "mettre de coté" tout ce qu'il pourra... Car le train de vie de Madame, les besoins de la famille, de la tribue ..."l'expression exterieur" de son statut social ... ONT BESOIN DE PLUS EN PLUS D'ARGENT MIS "A COTE" !

Salam

25 décembre, 2005 23:24  
Blogger cyberjuste said...

Une petite histoire enregistrée dans un service Hotline d'assistance :

- Ridge Hall computer assistant ; que puis-je pour vous ?
- Et bien j'ai un problème avec WordPerfect.
- Quelle sorte de problème ?
- Et bien j'étais en train de taper et soudain tout est parti.
Parti ?
- Ca a disparu.
- Hmm. Et a quoi ressemble votre écran a présent ?
- A rien.
- A rien ?
- Il est vide ; il se passe rien quand je tape.
- Vous êtes toujours dans WordPerfect ou vous en êtes sorti ?
- Comment je sais ?
- Pouvez-vous voir le prompt C:? a l'écran ?
- C'est quoi un "prompte-ce"
- Laissez tomber. Pouvez-vous bouger le curseur a l'écran?
- Y a pas de curseur. Je vous ai dit, il se passe rien quand je tape.
- Est-ce que votre moniteur est allume ?
- C'est quoi un moniteur ?
- Le truc avec l'écran qui ressemble a une télé. Est-ce qu'il y a une petite lumière qui vous dit qu'il est allume ?
- Je sais pas.
Et bien regardez a l'arrière de votre moniteur et regardez ou va la prise de courant. Vous pouvez voir
- Je pense...
- Bien ! Suivez le cordon jusqu'a la prise, et dites-moi si elle est branchée.
- Oui.
- Derrière le moniteur, avez-vous remarque qu'il y avait deux câbles branches a l'arrière ?
- Non.
- Et bien il y en a deux. regardez a nouveau et trouvez le deuxième.
- ..Oui, c'est bon.
- Suivez-le et dites-moi s'il est solidement branche a l'ordinateur.
- Je ne peux pas l'atteindre.
- Oh. Pouvez-vous le voir ?
- Non.
- Même en vous penchant ou en vous mettant a genoux ?
- Oh non, c'est juste que je n'ai pas le bon angle, il fait si sombre.
- Sombre?
- Oui, le bureau est éteint, la seule lumière vient de la fenêtre.
- Et bien allumez la lumière.
- Je ne peux pas.
- Pourquoi ! ?
- Parce qu'il y a une panne de courant.
- Une panne... Aha ! Voila la raison. Est-ce que vous avez encore les manuels et les boites et l'emballage que vous avez eu avec l'ordinateur ?
- Heu... Oui, c'est dans le placard.
- Bien ! Allez les chercher, débranchez votre système, emballez-le comme c'était quand vous l'avez eu. Et apportez-le au magasin ou vous l'avez acheté.

- Vraiment ? C'est si sérieux ?

- J'en ai peur.

- Et qu'est-ce que je leur dit ?

- Dites-leur que vous êtes trop con pour posséder un ordinateur.
(Le type de la hotline a été renvoyé. )

***************
Dans cette petite histoire (et vraie histoire) remplacez la hot line (par colonel), l'utilisateur (par le citoyen), l'ordinateur (par la démocratie), WordPerfect (par le parti politique)et la chambre noire (par la Mauritanie) et vous aurez l'Etat actuel du pays!

25 décembre, 2005 23:56  
Anonymous x ould y said...

ahmed ould daddah a commencé à recevoir les CV des candidats à des postes à responsabilité, en provision de l'après mars 2007.

X.

26 décembre, 2005 00:00  
Anonymous Anonyme said...

Salut
C est franchement ridicule cette histoire je vole parce que Madame m a obligé à le faire
surtout quand on pense qu en Mauritanie "Madame" c est toujours un état transitaire
On peut dire non moi je ne vole pas
et si ça ne te plait pas guissi ehlek
nos "responsables" c est des pourris ils volent parce que c est la solution de facilité et puis Madame c est bien lui qui l a choisie
alors si au lieu de regarder "echveig" Monsieur regarder la morale d abord
Une mauritanienne

26 décembre, 2005 00:07  
Anonymous x ould y said...

complement du blog :

quand ely a convoqué le premier ministre, le ministre du petrol ainsi que son conseiller ould bennahi, il a demander à ce dernier s'il est responsable de l'attribution du marché à vittol, ould bennahi a dit qu'il la fait mais en accord avec son ministre de tutelle.

le ministre a affirmé n'être au courant de rien, obligant ainsi bennahi à endosser toute la responsabilité.

X.

26 décembre, 2005 00:10  
Blogger cyberjuste said...

Il est scientifiquement établi que:

si vous criez 8 années, 7 mois et 6 jours, vous aurez produit assez d’énergie pour chauffer une tasse de café.

Alors citoyens vous savez déjà que vous ne chaufferez jamais les oreilles du colonel.

26 décembre, 2005 00:21  
Blogger cyberjuste said...

A la mauritanienne...

Si monsieur ne vole pas, il ne pourra pas convoler...(con volé!)en justes noces :_)
Aidez le à convoler sans voler.

26 décembre, 2005 00:23  
Anonymous Anonyme said...

Enfin un "poète" sur le blog, c'est une première au fameux-faux "pays du million de poètes" mais plutôt du "pays du millier de voleurs de deniers publics non traduits devant la justice" (P-MVDP-NTDJ ou P-M-N).
Je salue notre ami Cyberjuste et de son histoire de parallèles même si j'ai d'autres conclusions...
Je m'excuse à Cheikh de ne pas avoi repondu ce soir car je suis parti voir le dernier film de Luc Besson, Angel-A, et puis j'ai vu que notre cher XOY est passé à un autre sujet, décidement il est très prolixe ces derniers temps pour le plus grand bien de tous et nous n'avons pas souvent le temps de discuter d'un sujet que le voilà avec un nouveau posting!
Je salue par ailleurs les interventions pertinentes et de haut niveau de notre ami et compatriote le Pr Ely Mustapha. C'est vrai que sur le blog c'est le tutoiement qui est de règle mais on peut tjs faire des dérogations. Il faut dire que nous avons l'habitude de "déconner" entre 2 sujets très sérieux, c'est même necessaire. On voit bien en France des gens parfois extraordinaires comme Jospin mis de coté pour rien qu'un peu trop de sérieux. L'homme en fin de compte est complexe et c'est pas les guindés qu'il apprécie et la politique reste un choix en démocratie.
Avant de terminer, je demande à notre Alchimiste de changer son blog car le sujet n'intéresse pas grand monde (certainement pas moi et bcp de gens opposants même à Daddah que je connais) ce qui importe c'est de proposer, merci de nous donner un projet à suivre et non un projet à ne pas suivre. C'est cela la difficulté de l'après Taya, l'absence de projet de société, c'est quand même aberrant pour nous qui demandions depuis le temps une vraie démocratie! Ne soyons pas comme la caricature du parti socialiste selon les Guignols en France. J'espère que notre juriste Ely Mustapha (je prefère Mustafa mais c'est une question personnelle, peut être de rebellion dira notre Cheikh National) nous dise son avis car je suis curieux et j'apprécie l'homme à travers les brillants textes que j'ai déjà lu.
Yanis le R.

26 décembre, 2005 00:26  
Blogger ELY MUSTAPHA said...

A Yanis,
Voilà (un peu longuement) ce que je pense:


Depuis le 03 août 2005, la transition continue à transiter et les partis participent à ce processus avec un credo partagé: comment accéder au pouvoir, comment le partager et comment conduire les masses à voter pour eux. En entreprenant ce processus, ils souscrivent certes à un objet de la lutte partisane, l’exercice du pouvoir, mais cela s’appelle faire de l’art pour l’art.
Certes, après tant de frustrations politiques, de privations de liberté et de contraintes institutionnelles, par tous les moyens répressifs, ils aspirent à exercer le pouvoir pour, je n’en doute pas, changer tout cela. Mais si le moyen est connu, la philosophie qui doit être la chaîne et la trame d’un tel moyen, reste la grande inconnue.
Et c’est une grave erreur que de croire que le citoyen mauritanien votera pour un parti ou pour une personne, aussi publique soit-elle, si au préalable il n’est pas convaincu de l’utilité de son vote. Utilité qui se mesure à l’aune du modèle de société que ce parti lui propose et s’engage à réaliser. Or c’est là où le bas blesse : la course aux élections a occulté ce fait. Rien n’est acquis. Si les partis politiques ont souffert des régimes précédents, le citoyen a doublement souffert : des régimes et des partis politiques. De la coercition des premiers et de l’impuissance des seconds à y faire face.
L’adhésion des partis politiques au processus de transition n’y change rien et cela pour deux raisons fondamentales. La première raison est que le changement n’est pas intervenu à travers une haute lutte des partis politiques, la seconde raison est qu’ils ont adhéré à un canevas d’idées et de programmes d’une transition qu’ils ne pouvaient qu’accepter. Un changement octroyé qui restera le cadre de leurs actes. Cela n’est pas en fait une mauvaise chose étant donné que ce changement prône des idées démocratiques et s’est engagé institutionnellement à les réaliser. Mais qu’elle est la valeur ajoutée des partis politiques par rapport à ce processus ? Qu’apportent-t-il de nouveau par rapport aux réformes engagées par le gouvernement de transition ? « Adhérer et réadhérer » n’est pas un programme politique…

« De quel parti sortira le prochain Président de la République, comment conquérir des sièges au Parlement.. », voilà en sourdine ce que le citoyen perçoit dans l’activité actuelle des partis politiques mauritaniens. Un système ou le parti politique est conçu comme un moyen d’aboutir à des fins électorales. Un utilitarisme partisan visant à maximiser des chances électorales…
Les efforts des partis se limitent à se regrouper (ou à éclater), à rechercher les appuis et le financement et à rendre visite au CMJD pour prouver leur bonne foi dans le processus démocratique. Une telle attitude, est stérile et conduit le citoyen à ne voir dans le parti politique qu’une simple mécanique que l’on cherche à bien huiler pour conquérir le pouvoir.
Exercer le pouvoir, oui ; mais pour quoi faire ? J’ai parcouru tous les journaux nationaux depuis le changement, j’ai visité tous les sites webs (dont certains ne sont jamais mis à jour) des partis, rien ne transparaît du modèle de société que les partis politiques se doivent de proposer aux citoyens-électeurs.
Tous les partis politiques se retrouvent autour d’idées communes: réduire la fracture sociale, juguler la paupérisation, renforcer l’Etat de droit et le processus démocratique, respecter les droits de l’homme etc.
Outre que ces idées relèvent tout autant du bon sens que du programme politique, elles ne différencient nullement les partis politiques. En prônant la même chose que l’autre on ne s’en distingue pas. A croire qu’à travers les idées communes, que tous les partis véhiculent, il n y aurait qu’un seul parti politique en Mauritanie et que la différenciation tient aux empreintes digitales de la personne de celui qui le dirige.
La différence doit tenir autant au programme qu’à son mode de réalisation et c’est là où l’idée politique trouve son chemin en informant sur les moyens idéologiques de le réaliser. Sur cet aspect, c’est le discours actuel commun (sinon vague) qui prédomine.
La raison de ce fait est le flou artistique qui règne quant au positionnement idéologique des partis politiques. Y’a-t-il une gauche, une droite, un centre, un milieu ? Y’a-t-il des communistes, des socialistes, des libéraux ? Des modérés, des radicaux ?
Quel est, au-delà des personnes, le paysage idéologique en Mauritanie ? Certes les appellations des partis politiques pourraient faire croire en une différenciation idéologique mais on sait qu’il n’en est rien. Il suffit de se référer au discours tenu dans la presse par tous le représentants des partis politiques pour se rendre compte que les divergences sont inexistantes et que c’est plutôt le consensus sur l’existant qui prévaut.
Avant le changement du 03 Août 2005, il y avait une opposition qui s’opposait à quelque chose, après cette date il n y a plus d’opposition : où l’on s’aligne ou l’on cherche à être différent. C’est la première attitude qui a prévalu : on s’aligne. On congratule les auteurs du changement et l’on se place sur la ligne de départ en attendant que le signal soit donné pour la grande course…aux présidentielles et aux législatives.
Désormais à défaut d’être « opposition », il est urgent que les partis politiques s’opposent entre eux pour nous donner la confirmation de leur crédibilité et la justification de leur existence en tant que partis politiques, creusets d’idéologies et de visions d’avenir.
Des partis politiques qui coexistent dans le silence médiatique le plus total et qui se congratulent (ou qui s’ignorent) sont l’expression même de leur absence en tant que cadre viable de choix idéologique (vecteur d’un modèle de société attendu) et de structures d’orientation et d’éducation des masses.
Cette neutralité partisane, qui donne cette stérile impression que les partis politiques se regardent en « chiens de faïence » et attendent le « jour J », est éminemment négative pour l’issue d’une transition démocratique réelle en Mauritanie.
Il est regrettable de le dire, mais au moins sous l’ancien régime, les partis politiques assuraient une opposition avec ses scissions, ses regroupements, sa dynamique interne, ses dissensions, ses craintes et ses coups de gueule. Aujourd’hui plus rien. L’alignement a suivi un non-alignement qui fut salutaire et précieux pour la crédibilité de la classe politique.
Du paysage partisan mauritanien, ne ressort aucune vision ni aucun modèle de société propice à attirer un électorat pourtant assoiffé de changement. Aucun des partis actuels, en course pour les élections, ne semble avoir saisi les véritables préoccupations du Mauritanien ; ni avoir compris ses profondes aspirations. La raison en est très simple, les partis politiques mauritaniens, imitant en cela les partis politiques occidentaux, font dans la politique de « haut vol » et planchent sur des objectifs qui constituent davantage des idéaux de République que des idées du peuple. La souveraineté, l’industrialisation, le bien-être, le développement, la justice etc. Ce sont des idéaux de république. Les atteindre fait l’objet de luttes de classes et d’investissement d’Etat. Les idées du peuple, par contre, se conçoivent en un seul tenant : les VALEURS.
Et les valeurs c’est ce qui a le plus souffert ces dernières années en Mauritanie. Le citoyen a perdu ses repères face à la transformation de ses valeurs sociales et culturelles sous l’impact conjugué de l’Etat et de la société. Le vol, la corruption, la délation, la torture, l’injustice, les détournements, les concussions, le mensonge, le trafic d’influence, l’agression, le viol, le banditisme public et privé, les forfaitures, la violence…voici quelques facteurs qui ont fortement ébranlé les valeurs sociales d’un peuple. Vingt ans et plus d’un régime ou des vices sont passées pour des vertus ont suffit pour décrédibiliser pour l’avenir, explicitement ou implicitement, tout ceux qui chercheraient à exercer le pouvoir.
Le choc est rude et si les partis politiques d’aujourd’hui ont entamé leur course vers les élections, ils ont oublié dans leurs programmes ce qui est essentiel : participer à rétablir les valeurs et à rendre confiance à un peuple profondément désemparé.
En somme, il faudrait présenter un (ou des) modèle(s) de société qui refléterai(en)t ses attentes en terme de valeurs et qui lui donneraient la possibilité d’y croire et de s’y engager. Telles des valeurs de respect de la chose publique, de confiance en son avenir et en ceux qui y président, de garantie de son avenir et des moyens d’y parvenir dans la légalité et la légitimité.
« Rétablir les valeurs » voilà les maîtres mots autour desquels les partis politiques se doivent de se retrouver car au-delà des programmes politiques, une démocratie sans valeurs finira très vite dans le despotisme et le déchirement.
Bâtir un avenir sans apurer un passif social lourd de conséquences peut être fatal car le peuple ne perd la mémoire des affronts que si on lui rend justice.


Pr. ELY Mustapha
Président du Campus numérique international (CNI-UVL)
http://www.humanlogos.com

26 décembre, 2005 00:46  
Blogger cyberjuste said...

Au Pr ELY Mustapha,

Tout simplement, admirable!
Rien à dire.
Mes respects.

26 décembre, 2005 00:57  
Blogger alchimiste said...

Salam

Avant tout je tiens à remercier monsieur Ould Moustapha pour le ce article plein de choses vraies et pertinentes en cette periode.

yan,

Yakhouye, ana wenta mana mitaybin !

J'ai fait le blog non à dadah, avec un but premier :
A travers mon opposition à Dadah (que je considere dangereux comme future president), je surveille aussi toutes les évolutions politiques en Mie.
Que celà "interesse les gens" ou pas ... je m'en fou !
Tu me connais t'aurais su depuis longtemps dejà QUE JE N'AI JAMAIS CHERCHE A PLAIRE AVEC MES ECRITS !

Concernant Dadah et sa dangerosité ... Savez-vous sa derniere action :
- DEMANDER PUBLIQUEMENT LE SOUTIEN DU CMJD POUR SA CANDIDATURE !

A noter que dans la meme interview, il a "souhaité", LA NEUTRALITE DE CE MEME CMJD !!!!?

C'EST CELA DADAH, avec toutes ses contradictions ET SURTOUT SON EGOISME !

Salam

26 décembre, 2005 01:07  
Anonymous ould mseyka said...

POUR UNE FOIS MON CHER X, IL Y A PLUS DE ZONES D'OMBRES DANS TON PAPIER QU'IL N'Y A D'INFO:

1. On ne sait pas si la société avec laquelle Bennahi a signé a été choisie par Appel d'offres ou par Bennahi. Donc qui a choisi cette société???

2. A te lire Bennahi est parti de lui même pour signer avec elle: ni le Pm, ni Le ministre n'était au courant..Et ça je ne le crois pas. Puisque cette société de toubab "qui étranglent le poulet pour un grain", ne signe qu'avec une personne mandatée. Or seul le PM peut délivrer de tels pouvoirs de signature...

3. L'article que tu donnes à la fin est nul: les critèes de séléction n'ont pas été énumérés..on n'y comprend que dalle...

4. MON AVIS:Si on a changé le contrat qui existait c'est certainement pour chercher un "nouveau" partenaire. Et qui dit nouveau partenaire dit Bouaamatou...Il veut dénoncer tous les contrats existants pour les remplacer par des partenaires à lui. Apparemment ely s'y oppose et c'est à son honneur....

26 décembre, 2005 09:02  
Anonymous Anonyme said...

bonjour

MERCI professeur et encore MERCI
pour ce brillant article

Respect fraternel

Maatala

26 décembre, 2005 09:15  
Anonymous OULD MSEYKA said...

L'article d'ely Mostapha pose une problématique que celui-ci a su habilement contourner: au-delà des partis (ou ce qui en tient lieu), le CITOYEN lui-même est-il préparé pour cette démocratie occidentale??

A quoi servent des élections qui au bout du compte vont légitimer l'autorité des plus riches ou des notbilités traditionnelles?? Cette démocratie que l'on peut résumer par "un homme, une voix" est- elle indiquée pour notre société ou la majorité (des voix) sont celles d'nalphabètes et de personnes??

Peut-pn concevoir que la voix d'une éminente personne , comme celle de Mostapha, ou celle d'ely ould mohamed vall, soit égale à celle d'un adolescent de 18 , sans expérience dans la vie????????

26 décembre, 2005 09:25  
Blogger X Ould Y said...

l'ex ministre du petrole zeidane ould hmeida est interdit de sortir du territoire.

son passport est retenu par la police.

les milieux averti pensent que c'est en rapport avec les commissions qu'il a touché pendant qu'il était ministre, comissions versées pas les nombreuses firmes pertolières qui travaillent en mauritanie.

X.

26 décembre, 2005 09:40  
Anonymous Anonyme said...

Bravo X pour ces informations que tu nous livre ces derniers temps notamment sur le petrole, on dirait que tu as mangé du lion ces derniers temps, tellement tu es actif...

continue!!!
ERC.

26 décembre, 2005 11:09  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour

A la soeur Mauritanienne du 00:07

j'ai trop de respect pour mes soeurs pour dire qu'elles sont responsables des agissements des MALFRATS,RIPOUX ET MAFIEUX DE HAUT VOL ,mais je parle d'une CULTURE DOMINANTE (Mr le professeur ELY l'explique merveilleusement dans son posting).

Néamoins parmi ces MALFRATS je peux te citer à titre d'exemple madame DIYE BA qui a saigné le ministére de la santé entre autre.

Mais vois-tu il y a pire:
Seule la MAURITANIE a été prise la main dans le sac par le FMI pire que la COLOMBIE et le NIGERIA.

Depuis lors Les siciliens ont decidé de faire des seminaires chez nous pour se recycler

LA HCHOUMA ont y est jusqu'au cou.

Fraternellement et bienvenue au club des nudistes dépressifs.

Maatala

26 décembre, 2005 12:22  
Anonymous O MSEYKA said...

L'article d'ely Mostapha pose une problématique que celui-ci a su habilement contourner: au-delà des partis (ou ce qui en tient lieu), le CITOYEN lui-même est-il préparé pour cette démocratie occidentale??

A quoi servent des élections qui au bout du compte vont légitimer l'autorité des plus riches ou des notbilités traditionnelles?? Cette démocratie que l'on peut résumer par "un homme, une voix" est- elle indiquée pour notre société ou la majorité (des voix) sont celles d'nalphabètes et de personnes??

Peut-pn concevoir que la voix d'une éminente personne , comme celle de Mostapha, ou celle d'ely ould mohamed vall, soit égale à celle d'un adolescent de 18 , sans expérience dans la vie????????

26 décembre, 2005 12:59  
Anonymous trojan said...

Curieux cet X,

Au moment où Ould Bennahi a porté llainte contre Mohamed Aly et que la rue évoque même la démission de celui-ci, X vient se décharger sur le pauvre conseiller..

X, il faut savoir que Ould Bennahi est réputé intègre et qu'il a été roulé dans la farine par son ministre.. d'ailleurs, X, tu dois savoir que l'ordre de mission aui a permis à Ould Bennahi de voyager a été signé par Ould Awa

X, on peut supporter ta diffamation, mais on ne peut pas supporter ton acharnement sur ce pauvre fonctionnaire naif.

26 décembre, 2005 13:14  
Anonymous ZOUBEYDA said...

Trojan a d'autant plus raison que pour une fois l'article de x est truffé de contradictions: il est impossible pour cete société de signer avec que s'il n'a les pleins pours. Or seul le PM peut donner de tels pouvoirs...

La réalité est qu'ely s surpris son PM et Bouaamatou la main dans le sac. Encore Bravo

X EXPLIQUE TOI. IL Y VA DE TA CREDIBILITE

26 décembre, 2005 13:54  
Anonymous x ould y said...

trojan, zoubeida,

si ce que vous dites est vrai, alors ould bennahi doit porter l'affaire devant les juges, ou communiquer le dossier à la presse, et je me ferai un palsir de l'aider à prouver son innocence.

rien ne me fera plus plaisir que d'aider une victime, surtout s'il est victime de ould boubacar et bouammatou.

mais il faut que lui même fasse quelque chose, je peux l'aider s'il est vraiment victime, mais je ne peux pas être plus royaliste que le roi.

X.

26 décembre, 2005 14:07  
Anonymous trojan said...

X, je m'inquiète our toi,

Tout Nouakchott parle de cette affaire qui est au niveau du procureur en attendant que le budgétivore Mohamed Aly revienne du pays de Kadhafi.

X, je te remercie pour ta dispo à aider ce bouc émissaire, je t'assure qu'il s'agit apparemment d'un individus honnête et austère et qui, de surcroit est à un an de la retraite

26 décembre, 2005 14:53  
Anonymous x ould y said...

trojan,

ça ne me pose aucun problème de corriger mon erreure, s'il s'avère que j'en ait commis.

je reitère, si besoin est, ma disposition à aider toutes les victimes des injustices, en l'occurence ould bennahi, s'il s'avère que c'est une victime.

X.

26 décembre, 2005 14:57  
Anonymous Aicha Mint Mohand Ely said...

X, Torjan et Zoubeida

D'après des sources bien informée, Bennahi aurait été convoqué par le proc. Il lui a montré son ordre de mission et le mandat de signer dument établi par les autorités et l'autorisant à passer l'affaire.


Le texte final qu'il a signé a été transmis par fax à Ould Boubecar qui l'aurait accepté et au ministre qui l'a lu et dit "ok!" par téléphone à Bennahi...

Le Proc l'a alors prié de disposer, sans rien retenir contre lui, voyant à quel point le PM et son ministre sont impliqués...Depuis le pauvre fonctionnnaire a reçu des menaces de fermer sa gueule ou d'être traduit en justice pour cause "d'anciennes casseroles qu'il traine"... Bleuf ou chantage?

L'attitude de Bennahi nous éclairera là-dessus...

Il est évident que le ministre de tutelle, Bennahi et le PM doivent donner des explications pour ce premier faux pas de l'ére "Ely Le Magnifique"

26 décembre, 2005 15:02  
Anonymous trojan said...

Merci X pour ta modestie et ton engagement à être toujours du coté de la raison. Ceci étant dit, il faut que Ould Bennahi s'exprime et n'accepte pas de faire de cette affaire une enième battet iguiw

26 décembre, 2005 15:16  
Anonymous limamdelimam said...

pour x ould y,
je te salut et courage ,juste pour savoir qui est le noveau wali de nouakchott.

26 décembre, 2005 15:37  
Anonymous x ould y said...

cher limamdelimam,

le nouveau wali de nouakchott est un certain moulay brahim ould
moulay brahim.

visiblement, tous les deux vous avez au moins un point en commun : vous adorez repeter, ou alors vous begayez (rire).

X.

26 décembre, 2005 15:42  
Anonymous x ould y said...

trojan,

je suis d'accord avec toi, c'est à ould bennahi de ne pas se laisser faire, s'il est vraiment victime.

X.

26 décembre, 2005 15:51  
Anonymous AICHA MINT ME said...

DEPUIS LA DECOUVERTE DE CE BLOG, JE NE VISITE PLUS LES AUTRES SITES.

TOUT Y EST: INFORMATIONS ET COMMENTAIRES DE NIVEUAX...

CES SITES VONT MOURIR PARCE QUE PEU ADAPTES A LA REALITE: EN EXIGEANT DE CHACUN SON IDENTITE, ILS SONT DEVENUS DE VERITABLES LAHAGA...

VIVE LE BLOG DE X OULD Y POUR QUE VIVE LA LIBERTE D'ECRIRE SANS RISQUES...

POURQUOI NE PAS CREER UNE AGENCE EN LIGNE QUE CHACUN POURRA LIBREMENT ALIMENTER?

26 décembre, 2005 15:54  
Anonymous x ould y said...

aicha,

merci de tes complements.

je retient ton idée d'agence en ligne, mais je trouve qu'on a déja pas mal de travail avec le blog pour rajouter une agence.

tu peux toujours continuer à alimenter le blog, comme tu le fait maintenant.

pour ma part je prefère qu'on fasse un bon blog, riche et varié, plutôt que de nous disperser dans differents projets.

par exemple, on compte lancer bientôt le "chat en live" qui permet à ceux qui le desire de discuter en directe, avec la garantie d'un anonymat parfait pour ceux qui le déirent, car ce qui nous interesse ici c'est les idées, pas ceux qui les expriment.

c'est mon avis mais attendons que les autres donnent aussi le leur, ensuite on verra.

je croit qu'à l'approche des prochaines échéances éléctorales (municipales, legislatives et presidentielles) ce n'est pas le travaille qui nous manquera, mais les bras, alors tes contributions serons le bienvenues.

X.

26 décembre, 2005 16:43  
Anonymous alchimiste said...

Salam

Aicha,

Ana ma nibghi nirfid khat yet al hassi (comme disent les gens de 6eme et 12eme Region)!

Mais qualifier les autres sites de "Lahaga" ... je qualifie celà comme de la diffammation !

J'ai été "moderateur" sur les 2 principaux forums Mauritaniens (M-net et Diaspora) et je peux vous dire, que je n'ai jamais été témoins (ou entendu parler) de personnes de ce genre !

Comme dit le proverbe hassania (dont je ne me rappelle que du sens) :
"Vous pouvez dire du bien du Blog de X, sans forcemment insulter les autres sites mauritaniens"

Salam

26 décembre, 2005 17:11  
Anonymous trojan said...

Alchimiste,

Yengalha khatyet voum lhassi. prends en bonne note

26 décembre, 2005 19:13  
Anonymous Anonyme said...

Salut
à O mseyka
qu est ce qui te permet de douter de la valeur de la voix d'un "jeune de 18 ans sans expérience dans la vie" il n'est pas moins mauritanien que le Pr Ely ou Ely O/med Vall
et en tant que mauritanien il a le droit et même le devoir de défendre la meilleure vision à son avis de la mauritanie en votant pour celui qui selon lui la véhicule
Meyma

26 décembre, 2005 19:31  
Anonymous Anonyme said...

Salam,
Ce spécimen est à inclure dans la cohorte de gens à qui il faut apprendre les rudiments de la démocratie. On commence :
Leçon no 1 : UN homme UNE voix, je dis bien UN homme UNE voix et ceci quelque soit l'homme pourvu qu'il soit majeur et jouissant de ses droits civiques.
Leçon no 2 : dans quelques semaines, le temps de bien comprendre la leçon no 1.

-----------------------------
Aicha Mint Mohand Ely a écrit:
Le texte final qu'il a signé a été transmis par fax à Ould Boubecar qui l'aurait accepté et au ministre qui l'a lu et dit "ok!" par téléphone à Bennahi...
-----------------------------
Un accord non écrit n'a aucune valeur juridique... Si le ministre lui a dit "ok" au téléphone, c'est sa parole contre la sienne. Il aurait dû demander l'accord écrit et garder une trace indicutable de sa correspndance, ce sont des précautions élémentaires...
Bref il y est jusqu'au coup.


Abou Zayd

26 décembre, 2005 19:52  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir

Dans la continuité de X

MR Bennahi faites-vous parti de ces victimes qui refusent de porter plainte pour laver leur dignité et honneur.

Si vous etes aussi honnete et austére comme le disent certains prouvez le. Ne sommes-nous pas sous le régne de la transparence et de la bonne gouvernance(dixit le CMD........j
Ou etes-vous de ceux qui ont entendu le discours de ELY( aprés la révolution de palais)et qui se sont dis "cause toujours" POLO.

Rassurer surtout qu' ils sont que ce soit un des leurs, qui ai pris le pouvoir et ainsi se dire que 19 mois c'est largement suffisant pour s'en mettre plein les poches.

Ceci avant qu'un dépréssif de l'egalité, de la justice et de l'honeteté(un ELIOT NESS) ne viennent gacher le diner de cons.

MR BENNAHI victime ou pas sachez que dans ce milieu n'est pas malfrat qui veut(c'est un metier et les places sont chers)

A votre décharge je trouve que ELY donnant des leçons de vertu et d'honneteté, cela ne manque pas de sel, sachant que son palais est le fruit de ses petites économies de fonctionnaire, je peux comprendre que vous l'ayez mauvaise.

Néamoins comme dis dans un précedent posting vous pouvez toujours vous recycler chez" l'opposant pathologique " DADDAH,lui au moins la diarhé, il ne connait pas.

La balle est entre vos mains oseriez vous sortir par le haut ou donner raison au systéme qui vous crache dessus sans remords sur de votre silence.


Maatala

26 décembre, 2005 20:27  
Anonymous Anonyme said...

Je remercie le Pr Ely Mustapha pour la réponse, j'espère que ce ne sera pas la dernière intervention sur notre blog, nous les curieux, les fouineurs à l'image de notre hôte qui est "wanted" dans certains milieux , il paraît que même la prime avoisine des sommes entendues sous d'autres cieux sauf que l'unité c'est l'ouguiya à la place du dollar...
Trojan est peut être un virus du net mais le notre est un bidhani mais j'espère qu'on a pas besoin d'être un "virus" pour être un bidhani...
A notre cher Alchimiste, je ne veux pas polémiquer (même si je n'y vois aucun inconvénient si les arguments sont là) mais le fait de faire un blog, de lui faire de la pub, de se degager de la modération de forums mauritaniens et puis de dire que tu t'en fous de ce qui interesse les gens, c'est très surprenant tout simplement ou alors j'ai de gros problèmes de discernement... Et pour la petite histoire anna mani boujaddi et ce n'est pas hier que j'ai ouvert les yeux sur tous les sites, les info de Mauritanie et d'ailleurs et c'est dans ce sens que je m'exprime sous ce pseudo chez XOY. Par mes modestes contributions, je cherche, à ma petite place, d'exprimer mon opinion en toute liberté. Daddah, je le connais personnellement depuis le début des années 90 et je suis parmi ceux qui ne l'ont pas suivi en 93 aux municipales pour des raisons politiques, ce qui est tout à fait normal car chacun tient à ses convictions et la politique est parfois insondable mais le jeu est tjs fair play car c'est tjs le choix du peuple qui importe.
On peut en debattre plus longuement si tu veux mais loin de moi teaiib comme tu sembles y faire allusion, c'est tout simplement une question d'échange d'idées ma vihe laadham (sans complexe)...
Bravo à Meyma pour la leçon de démocratie , il y a tjs du travail à faire même auprès de nos élites.
Enfin si le O. Bennahi est l'ancien secretaire général du ministère de la santé dans les années 80-90, c'est un borné, qu'il faut virer tout de suite car il ne comprend rien à rien et il a été très mauvais avec certains ambassadeurs à un moment crititique de notre histoire sous le dictateur Taya, seuls certains diplomates étrangers connaissent cet aspect négatif du personnage car il ne suffit pas de ne pas voler les deniers publics, il faut aussi les utiliser à bon escient.
Yanis le R.

26 décembre, 2005 21:56  
Anonymous x ould y said...

yanis le R a dit :

"il ne suffit pas de ne pas voler les deniers publics, il faut aussi les utiliser à bon escient".
fin de citation.

j'aime beaucoup l'exigence qui se dégage de cette phrase, vraiment.

ghazzeit elli tkebbar el kerch, yegheir tkayess m3a alchimiste.

ou est cheikh ?

X.

26 décembre, 2005 23:25  
Anonymous Aicha Mint Mohand Ely said...

AU CMJD

Messieurs les colonels, je suis au garde-à-vous et vous rappelle humblement que vous jouez le rôle de PARLEMENT. Ace titre vous devez tenir en urgence une REUNION EXTRAORDINAIRE.

Ordre du jour:

1. MBOUROU: le peuple manque cruellement de cette denrée dont la production, la distribution et la vente sont monopolisés, au mépris du bon sens et des lois. Ramenez-nous notre Miche de 20 UM..

2. L'EAU: réorganiser, en adoptant des textes clairs, sa distribution: la confusion qui règne suite à l'immixion de DEM'J (réinsertion) est plus préjudiciable au consommateur...

3. BENNAHI, LE MP ET PM

Nous sommes à la veille d'une ère de pétrole et si les choses prennent un mauvais départ il en sera ainsi pour toujours. Donc le MP (ministre pétrole ) et son contraire, le PM, doivent des explications au PARLEMENT que vous êtes...

3 bis. Le PM doit vous faire un rapport complet sur l'activité de son gouvernement au cous de la période de 2005 écoulée...

27 décembre, 2005 09:10  
Anonymous Aicha Mint Mohand Ely said...

LADJI TRAORE ET AHMED OULD DADDAH

A veille de la Présidentielle de 92, l'ufd avait envoyé des émissaires pour convaincre AOD de se présenter sous le label de ce parti.

Injustement l'Histoire n'a retenu que deux noms d'émissaires: MOussa Fall et Bebbaha...Pourtant ils étaient trois, sans doute pour resptecter le dosage si cher à ce parti à l'époque.

Ladji était du voyage et n'a sans doute pas oublié l'aventure: Après avoir donné son accord, AOD avait coupé les billets RETOUR pour Moissé fall et Bebbaha, oubliant L Traoré...Les deux Camarades partirent en laissant le pauvre Traorè à Bangui, sans le sou...ALertée, sa femme, la soeur de Boubacar Messoud, alerta à son tour Messoud.

Une réunion extraordinaire du Comité Permanent fut convoquée. Un seul Point à l'ordre du jour; collecter de quoi acheter un billet pour Ladji...

Ladji sera l'un des adversaires les plus farouches de AOD à l'intérieur comme à l'extérieur de l'ufd... Celui-là au moins on le comprend...

27 décembre, 2005 09:28  
Anonymous Anonyme said...

a AICHA,

très bien pour ton information sur LADJI traore, un vieux routier de la politique nationale. je suis seulement surpris que lui comme la majorité de cadres negro-africains continuent a faire "les negres de service" pour OULD DADAH qui est un acteur cle de complaisance et de passivité (je n'ose pas dire complicité) dans ce qui nous est arrivé entre 86 et 91).
son irrumption dans la scene politique, supplantant MESSAOUD a une époque cle de l'oppostion, a eu pour effet, de "calmer le jeu" et permettre a ould taya d'occuper son fauteil, jusqu'au 03 aout.

Ould dadah est le pire "ennemi" de la cause des noirs, car c'est un "ennemi interieur", le plus difficile d'identifier et "combattre".

je vois dejà des reactions me taxant de radical ou pire de raciste, mais je dis d'avance que tolerance, ne rime pas avec langue de bois, quand il s'agit de defendre le droit le plus elementaire du citoyen comme celui de disposer et de jouir de sa citoyennete.

que pense OULD DADDAH des deportés par exmeple? aux calendes greques...pour son alliance dejà confirmée avec tous ces "notables et politiques" de L'est dont on sait leur phylosophie sur la cosmogonie de la mauritanie : les noirs; des senegalais (pour les negro africains) dans le meilleur ou le pire des cas (c 'est selon) et/ou des esclaves (pour ce qui est des haratines).
pour changer les mentalité de ces gens qui sont nombreux (n'oublions pas que les deux HODH representent au moins 1/3 de notre population) il nous faut plus que un OULD DADDAH dont l'unique but est d'arriver au pouvoir et s'y manitenitr à "moindre frais".

ERC.

27 décembre, 2005 09:56  
Blogger LM said...

Bjr
à Erc
taxer le 1/3 de la Mauritanie de raciste je te signale que c est une zone frontalière avec le Mali et une zone de brassage ethnique notoire
la plupart des habitants de cette zone sont bilingues hassania/bambara ce qui dénote une certaine ouverture d'esprit
ce qui ne change pas le fait qu il y ait des tares dûes à l analphabétisme tu peux même trouver des gens qui croient encore que Moctar O. Dadah est toujours président
mais là mon ami tu tombes dans les excès, evites de généraliser c est la porte ouverte à toutes sortes de préjugés
à Aicha et O. Mseyka
hadha mbourou karkara et comme dirait Marie Antoinette répondant aux révolutionnaires qui réclamaient du pain pourquoi ils ne mangent pas de brioches
et je lance un plaidoyer pour Mbourou lehttab revenons aux racines
à Cheikh
X est parti te chercher chez l'alchimiste iban metwahchek et selon la formule consacrée
wal amrou amrou kheyr wela da'iye li qoudoumi khdeyja
LM

27 décembre, 2005 10:41  
Anonymous Anonyme said...

Mr. x, je te croiyé assez renseigné.
Mais concernant bannahi, il est innocent. il est un bouc émissaire.
I'm sure.
mais peut etre tu veux pas attaquer Med Ali, le grand Voleur.
la verité eclatera un jour.

27 décembre, 2005 10:49  
Anonymous x ould y said...

cher anonyme du 27 décembre, 2005 10:49,

la seule personne capable de faire eclater la vérité est ould bennahi lui même, il a toutes les cartes en main, alors qu'est ce qu'il attend ?

X.

27 décembre, 2005 10:53  
Anonymous x ould y said...

attention,

copiez vos commentaires avant de les poster, sinon ils risquent de partir à la trappe, un blog est en cours de route !

X.

27 décembre, 2005 10:54  
Anonymous Rauf said...

si Ely et son CMJD ne limoge pas et juge le ministre du pétrole le peuple doit descendre dans la rue les chasser et et puis les juger. car on aurait compris que Ely est le fervent soutien du ministre du pétrole md Ali le voleur.

27 décembre, 2005 11:02  
Anonymous AICHA MME said...

ERC

Il y a des choses bizarres dans ntre politique à nous les Mauritaniens: mensonges, contradictions... comme partout ailleurs..

Mais là et comme le disait avec un français plus net le Pr ely mostapha - que je me garderai de singer - les choses maintenant se compliquent

jusqu'au 3 août les choses étaient clairs: d'un côté il ya les méchants "qui sont venus à bout du vert et du sec", comme disait AOD et qu'incarnait maouiya et sa bande: Rachid, Boidiel, Kaba, Ould Moine et j'en laisse...et de l'autre il ya les bons, les propres dont le passé est "blanc écarlate, écrit et ponctuationné d'or" comme disait la chanson (de Maalouma), et naturellement incarné par AOD, Me Yarba, Ould Ebetty, Ichidou, Kane Hamidou Baba...

Mais alors depuis quelques jours c'est la mélée: les bandits se mêlent aux Saints, puisque Kaba et autres MILITENT dans le même parti que les PROPRES, et nous promettent de ropmre avec le passé TAYA...

Voilà...

27 décembre, 2005 11:07  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home