jeudi, octobre 13, 2005

potins nouakchottois

hbib ould ely, acompagné d'une grande délégation, a demandé et obtenu une
odience avec ely ould mohamed vall, motif de la rencontre : demander la main de
la fille d'ely pour un fils que hbib avait déjà eu avec maheneyé Mint Bouna
Mokhtar.
après leurs avoir signifié l'honneur qu'il eprouverai après une telle alliance,
ely leur dit que, pour le moment, et pendant la période ou il assumera les plus
hautes charges de l'état, il ne compte pas agrandir sa famille. une fin de non
recevoir qui honore le président du CMJD.
moulay ould boughreiss compte déposer, courant de la semaine prochaine, une
demande de parti politique, avec une liste de 400 personne, dont chacunes a déjà
donner au futur parti un million d'ouguiya (total de la collecte : plus d'un
million d'euro), le parti aura principalement deux lignes politiques :
- il sera très axés anti "étrangers", entendez anti négro mauritaniens et anti
haratines (dans l'ésprit du général et de ses amis, il ne s'agit pas de
mauritaniens), une sorte de front national (un parti français d'extreme droite,
dirigé par un rasiste nommé jean marie le pen), l'une de ses premières batailles
sera de lutter contre le retour organisé des refugiers négro mauritaniens, et
aussi contre l'indemnisation des victimes des pratiques esclavagistes.
- il sera le parti des personnes à sensibilité sahraoui, voir polisario.

35 Comments:

Anonymous Anonyme said...

le mariage de la fille d'ely on s'en fout, le parti de ould boukhreiss ça c'est une vrai info.

sans rancune.

13 octobre, 2005 17:26  
Anonymous Anonyme said...

il aurez pu attendre la fin de la transition

j'espere qu'il va tenir les mauritanien sont tres fort il vont chercher avec tous les moyens de l'embarquer dans le mauvez chemins

13 octobre, 2005 21:56  
Anonymous Anonyme said...

l'infos du partie de moulaye ould boukhreisse
et tous simplement le riducule ne tue plus
si la mauritanie il reste un petit peux de valeur moulaye n'aurez pas pus avoir ces pretention mes c'est la faute ould Heidalla et ould Tayaa

en tous cas sa doit etre le jeux des algeriens
qui vons chercher a perturber le climat
il aurez pu choisir plus credible que moulaye
il faux souhaiter que nous traversons la trasition pour finir avec cette categorie de personne qui doit se cacher au lieux de faire des partie politique
le 8 juin et le desordre dans l'arme mauritanienne et le resultat du travail de moulaye ould boukhreisse et jemal ould Mawloud et ould Tweileb
que dieux protege la mauritanie de cette calamite
A+
et bon courage a x-ould-y
visiter le blog
x-ould-mauritanie.blogspot.com/

13 octobre, 2005 22:05  
Anonymous Anonyme said...

Cette information est importante et creible, car Moulaye Ould Boukreis est un raciste et il n'est pas surprenant qu'il dirige un parti de cette nature.

Le nombre de personnes qui sont prêtes à aller en "croisade" avec lui contre les noirs démontre qu'en Mauritanie on est encore loin de la democratie et de la justice.

Puise Dieu faire échouer leur plan. Quant aux democrates du pais nous devrons nous opposer fermement contre cette nouvelle menace sur le pays.

14 octobre, 2005 08:12  
Anonymous Anonyme said...

j'adore tes potins x oul y! continues à nous en regaler.

mauritanienne

14 octobre, 2005 14:08  
Anonymous Anonyme said...

salut ahmed
tu change de position
comme la vie et surprenante
salut

14 octobre, 2005 16:07  
Anonymous Anonyme said...

moulay est l'homme du polisario.
la rentrée de moulay en politique et le debut de la guerre civile en mauritanie et c'est une tentative de conquete du pouvoir par le polisario. sa veritable place est la prison que dieu nous garde de ce general felon qui a vidé les caisses de l'Etat affaire a suivre..........

15 octobre, 2005 01:25  
Anonymous Anonyme said...

j'espere que Mohamed lemine ould dahi n'ai pas le redacteur de la nouvelle constitution
nous n'avons pas oublier sa version pour ould TAYA
A+

15 octobre, 2005 22:35  
Anonymous Anonyme said...

Bravo X ould Y
Il me semble que les infos que vous nous livrez sont d'une très grande crédibilité quoique le plus souvent tronquées (est ce peut être pour que vous restez plus dans l'anonymat ou par manque de précisions)De toutes les façons tout le monde est unanime sur le degré d'importance de votre blog et que tout le monde attend chaque fois avec impatience.
Concernant Boukhres celui là il doit être tout simplement jeté aux populations pour lynchage. Ce salaud de polisario a mis le pays à genoux et particulièrement notre armée qu'il a utilisée pour ses chameaux et ses maisons. Il doit rendre compte de la période passée sous le minable Taya qui fait pitié mais c'est la mauritanie qui fait pitié en acceptant d'être dirigée par un analphabète (Aoueigueb) comme a dit l'égyptien lors d'une intervention à EL Jazira. Dommage
Par rapport à l'autre monsieur qui est venu demander la main de la fille d'Ely, pourquoi ne l'avait il pas fait avant. Ely était DGSN et pilier du système Taya donc il est censé connaitre les petits calculs des uns et des autres. Bravo Ely d'avoir renvoyé cette vermine ailleurs.
A la place d'Ely, je lui aurai proposé de demander les mains ou les fesses des filles de Dablyou Bouch. Mais Ely est peut être gentil et bien éduqué.
Dommage pour ce peuple qui compte des gens qui ne reculent devant rien.

17 octobre, 2005 10:04  
Anonymous x ould y said...

merci à l'auteur du message du 17 octobre, 2005 03:04,

ça fait un moment que je n'est entendu que des critique, alors un petit compliment met du baume au coeure !

continuez cependant, vous autres, à me critiquer, ça ne peux que m'aider à améliorer le blog, notre blog.

x ould y.

17 octobre, 2005 10:25  
Anonymous Anonyme said...

Bon ramadan

Dis X ould boubacar peut-il faire aussi un audit pour que l'on sache le nombre de fonctionnaires fantomes il y'a des économies aussi à faire et surtout ne pas oublier le remboursement .

Avec Ely il semble que nous sommes rentrés dans l'air de l'impunité pour tous les brigants et pillards de ce pauvre pays. On vire des gens et on leur laisse leur fortune mal acquise .Quel fontionnaire peut prouver que sa belle villa a été acquise grace à son salaire à commencer par ELY lui méme.

Cher compatriote si tu n'a pas fait des études sous DADDAH tu mourras inculte si tu ne t'est pas enrichi sous TAYA tu mourra pauvre

MAATALA

17 octobre, 2005 14:30  
Anonymous Anonyme said...

ont n'ai jamais sortie depuis 26 ans de l'air de l'impunité pour tous les brigants et pillards de ce pauvre pays. On

vire des gens et on leur laisse leur fortune mal acquise. ?

il faut deja les virés et pour la suite nous avons le temps

Quel fontionnaire peut prouver que sa belle villa a été acquise grace à son salaire ?

didi ould biya
mohed el kory
ndiga ding
sidi ould didi
hadrami oubeid
bouh ould tar
hamada ould didi
sidi mohamed ould boubacar
sghaer o m'barek
moustapha ould mawloud le frere de mohamed ould mawloud
ould moulaye el hassene
ould tebakh
ould didi ex tresorier
sans oublier Mahfoudh

il ne faut pas mettre tous le monde dans le meme sac cette liste par exemple a des dixaines de maisons acquit avec l'heritage de fortune ou des hadiya quand ont n'ai aristocrate ou cherif ont gagne des fortunes en mauritanie



à commencer par ELY lui méme.

pour Ely et ces camarades CMJD nous devons voter une lois leur accordant la protection a vie a condition qu'ils respectent leur engagemants pris devant le peuple et laisser une democratie s'instaurer en mauritanie
il devront aussi etre pris en charge par la republique durant leur vie comme des vrais chef d'etat, et non pas comme les dictateurs du passer que le tresore publique prend en charge alors la seul chose bien qu'il ont fait ces de torturer leur population nous devon meme pas leur donner a boir a plus forte raison leur donner le respect de la nation

HAiDALLA TAYA ne merite pas le respect de la nation il ont martiriser leur peuple il doivent etre heureux si ont leur laisse la vie sauve et il non cas bouffer de leur chameau ou de leurs banques
A+

18 octobre, 2005 13:16  
Anonymous Anonyme said...

SVP dite moi que c'est pas MOHAMED LEMINE OULD DAHI QUI REDIGE LA CONSTUTUTION
SVP J'AI BESOINS DE SAVOIR SVP PRION QUE SA NE SOIT PAS LUI
A+

18 octobre, 2005 13:20  
Anonymous Anonyme said...

bien sûr que c'est ould dahi qui va rédiger, exacement comme en 1991 !

18 octobre, 2005 13:41  
Anonymous mauritanienews said...

bonne chance pour la democratie en mauritanie

ould dahi est un point noir dans l'histoire democratique de la mauritanie

ci c'est ould dahi qui va rediger la constutution comme en 91 dans ce cas il faux rappeler ould TAYAA ou OULD HAIDALLA
SALUT
http://mauritanienews.blogspot.com/

18 octobre, 2005 22:14  
Anonymous Anonyme said...

EH oui DAHI en personne le pére fondateur de l'article 104 qui vida la constitution de sa substance.
Ould boubacar, Dahi etc.... il y a quelque chose de pas net pourquoi vouloir faire du neuf avec du vieux ringards et rétrogrades.
Ont-ils une fois fait mine de s'opposer à une décision de TAYA, méme dans leur pires cauchemars ils n'ont osés émettrent une seule idée fusse-t-elle bonne .
En somme leur choix n'est pas innocent : De bons soldats

maatala

19 octobre, 2005 14:51  
Blogger Abou BA said...

Vos commentaires sont trés utiles!

Pourriez-vous nous éclairer sur le concept,l'organisation et l'exécution des épurations ethniques des années Taya en RIM!

20 octobre, 2005 16:57  
Anonymous Anonyme said...

a monsieur Abou Ba,

je crois qu'il n' y a pas grand chose à dire sur ces épurations ethniques, sinon que c'est une entreprise planifiée tacitement depuis toujours en Mauritanie mais de forme light.

Cependant, l'arrivée de TAYA au pouvoir, le sursaut des forces nationalistes negro-africaines, combiné avec le "conflit" entre le Senégal et la Mauritanie ont donné l'occasion aux racistes de mener leur plan au grand jour et de forme massive.

Toute autre tentative d'explication qui ne corresponde pas à cette definition, ne serait que pure cinisme.


Il ne sert à rien de nier que l'état en mauritanie est un état aux mains de racistes qui nient aux noirs jusqu'au droit à la citoyennete. cette situation est d'autant plus inquiétante que la langue de bois et l'hypocrisie sont le sport favori de la classe politique maure. Aucun de nos "responsables" politiques de cette composante nationale ne reconnait cet état des choses, par convenance politique (parce que la majorité des maures est pour le statut quo) ou par conviction profonde. il suffit de voir la composition du gouvernement et du CMJD actuels pour s'en rendre compte. Toute autre considération n'est que verbiage.

Tant que les tenants des théses racistes en Mauritanie, qui considèrent les noirs au meilleur ou au pire des cas (c'est selon) des sénégalais (pour les négro-africains) et/ou des esclaves (pour les haratines), donc tant que les tenants de cette idée de la Mauritanie (et ils sont nombreux) détiendront le pouvoir dans notre pays, nous ne connaitront pas la tranquilité que requiert la contruction d'une nation.

Certains qualifieront ces propos d'incrimination générale des maures, ou pis, de racisme anti-beydane. Mais que veulent t-ils? Que les victimes se taisent, car elles ne sont que "étrangères et esclaves?".

Comme vous le voyez Mr. ba, il s'agit maintenant de continuer le combat pour l'avènement d'une mauritanie juste et democratique. cela passe necessairement par la traduction devant la justice des criminels des années 86-91, et d'un débat national sur la cohabitation.

Les racistes peuvent faire toutes les acrobaties qu'ils voudront pour l'heure, le problème restera entier tant que le droit ne sera pas rétabli dans notre cher pays.

Les cas de Pinochet et de Milochevic leur devraient inspirer. Mais hélas! le racisme n'est pas rationel, ses tenants "reflechissent" avec les trippes.

Sans prejudice des commentaires de X-OULD-Y!!

fraternellement.

21 octobre, 2005 08:34  
Anonymous X Ould Y. said...

je suis d'accord à 100% avec l'excellent commentaire precedent, auquel je n'est rien à rajouter.

merci aussi à monsieur ba d'avoir lancer le débat.

x ould y.

21 octobre, 2005 11:02  
Anonymous Anonyme said...

DES COMMENTAIRES TRES INSTRUCTIFS PASSIONNES PARFOIS.
JE VOUDRAIS POSER UNE QUESTION :POURQUOI TOUTES LES FOIS QU'UN NOIR PARLE C'EST DE L'EPURATION ETHNIQUE , DES DEPORTES , DES THEMES QUI N'APPORTE QUE DES CONFLITS ? VOUS NE PENSEZ PAS QUE VOUS EXAGEREZ UN PEU,DE VOUS PLACER TOUJOUR COMME DES ETERNELS DEFAVORIS DANS TOUS LES PAYS DU MONDE.FAITES DES DEBATS CONSTRUCTIFS QUI PEUVENT SERVIR LA NATION TOUTE ETHNIE CONFONDUE.ON SENT QUE C'EST SEULEMENT VOTRE RACE QUI VOUS PREOCCUPE VOUS FINIREZ PAR ETRE DES RACISTES SI VOUS NE L'ETES PAS DEJA.MERCI.

21 octobre, 2005 14:06  
Anonymous Anonyme said...

Cher X-OULD-Y,

Ton commentaire ci-dessus me rempli d'espoir, d'orgeuil et de tristesse.

D'espoir de voir que au moins un compatriote de "l'autre composante nationale" admet la realité.

D'orgeuil parce que ce compatriote n'est ni plus ni moins que toi, dont l'influence sur notre opinion (bien que tres souvent versatile et fumiste)est incontestable- n'en deplaise à tes detracteurs!

Enfin, de tristesse parce que nous les noirs on a tellement souffert dans notre pays que nous sommes atteints du syndrome de Stockholm (le fait que la victime s'identifie à son boureau, adopte sa manière de penser jusqu'à tomber amoureuse de lui dans certains cas!)...que beaucoup d'entre nous finissent par croire que le racisme, le passif humanitaire sont pure invention!! Donc comme tu vois, je suis triste de "savoir" que ce que je "pense"est bien réel... que ce n'est pas le fruit de mes "élucubrations".

Mais comme je l'ai souligné plus haut je garde espoir,. Même si il nous faudrait des millier et millier de X-OULD-Y pour que la situation change. Car ma conviction profonde est qu'un changement réel en mauritanie ne peut se faire que par la voie pacifique. aussi, il devrait necessairement impliquer une volonte claire et determniée de la part de la composante beydane (ou arabe si l'on prefère) pour ce changement.

Je ne doute pas qu'un jour nous nous "verrons" pour nous souvenir de tout cela, dans nune mauritanie liberée enfin de la barbarie de l'irationnel.


fraternellement.

21 octobre, 2005 14:30  
Anonymous Anonyme said...

DES COMMENTAIRES TRES INSTRUCTIFS PASSIONNES PARFOIS.
JE VOUDRAIS POSER UNE QUESTION :POURQUOI TOUTES LES FOIS QU'UN NOIR PARLE C'EST DE L'EPURATION ETHNIQUE , DES DEPORTES , DES THEMES QUI N'APPORTE QUE DES CONFLITS ? VOUS NE PENSEZ PAS QUE VOUS EXAGEREZ UN PEU,DE VOUS PLACER TOUJOUR COMME DES ETERNELS DEFAVORIS DANS TOUS LES PAYS DU MONDE.FAITES DES DEBATS CONSTRUCTIFS QUI PEUVENT SERVIR LA NATION TOUTE ETHNIE CONFONDUE.ON SENT QUE C'EST SEULEMENT VOTRE RACE QUI VOUS PREOCCUPE VOUS FINIREZ PAR ETRE DES RACISTES SI VOUS NE L'ETES PAS DEJA.MERCI.

21 octobre, 2005 07:06

---------

NOus ne sommes pas des "défavoris", mais des victimes.

je comprends que tu ne sois pas sensible à notre souffrance parce ce que nous ne sommes pas de ta race.

Dans le monde entier on souffre de la discrimination pour être des noirs. notre minime devoir est de le dénoncer surtout si cette discrimination prend des allures de génocide comme il s'est passé en mauritanie entre 86 et 89.

je ne vais pas insister sur les raisons historiques de cette discrimination. mais toute personne juste et désireuse de la paix entre les peuples reconnait cette discrimination dans le monde entier avec ses nuances selon l'endroit géographique.

Penser que ce n'est pas "un débat constructif" comme tu le dis de parler du "passif hunmanitaire" dans notre pays, relève de la myopier politique, pour ne pas dire de malhonnetete tout court.

Notre Ethnie a éte masacrée, toutes les ethnies de la mauritanie devraient demander justice pour nous au lieu de de faire le negationnisme. cela ne servira à rien de nier.

Si denoncer la violation des droits des noirs en mauritanie et partout ailleurs dans le monde est être raciste, eh, je suis désolé de te dire que je suis raciste, car je dénoncerai toujours ces violations et demanderai justice. car je ne voudrai rien au monde que cela se reporduise ni dans un sens ni dans l'autre.

fraternellement.

21 octobre, 2005 14:57  
Anonymous Anonyme said...

PARDON, JE VOULAIS DIRE " ENTRE 86 ET 91" MERCI.

21 octobre, 2005 15:10  
Anonymous Anonyme said...

JE REVIENS ENCORE ET MAINTENANT, CAR JE N'AVAIS BEAUCOUP DE TEMPS AUPARAVANT POUR DIRE CE QUE JE VAIS DIRE MAINTENANT, ET PARCE QUE ÇA COMMENCE À M'INTERESSER!

A CET AUTEUR ANONYME QUE CROIT QUE JE SUIS RACISTE PARCE QUE JE DEFENDS LA CAUSE DES NOIRS EN MAURITANIE ET PARTOUT DANS LE MONDE, ET QUE CE N'EST PAS "UN DEBAT CONSTRUCTIF" DE PARLER DE L'EPURATION ETHNIQUE, J'AIMERAI FAIRE CETTE REFEXION:

En politique il n'y a pas de débat qui ne soit constructif (au sens stricte)surtout quand ce debat a trait aux droits et à la liberte des individus, et à leur vie.

Et en ce qui concerne particulièrement le "passif humanitaire" du pouvoir de Ould taya, nous ne sommes plus dans le domaine du politique meme si c'est en quelque sorte la politique qui est à l'origine, on est bel et bien dans le domaine de la justice.


en effet, en politique, domaine par excellence des idées à traduire normalement (mais pas obligatoirement)dans les actes, ce qui importe c'est à priori ce que l'on pense. ce n'est pas la réalité de ce que l'on pense mais ce que l'on pense même. je m'explique: si en tant que citoyen je pense que je suis victine d'une discrimination, cette pensée en soi doit preoccuper a mes concitoyens avec lesquels je suis appele a convivir, car tant que je ne serai pas convaincu du contraire je continuerai à le penser, avec les consequences que cela peut entrainer surtout si ce sont des millier et des millier de personnes qui le pensent (comme le cas de la majorité des noirs en Mauritanie; le fait que beaucoup ne le dénoncent pas ne veut pas dire qu'ils ne le pesent pas, par peur, par opprtunisme ou pour être "constructifs" ils se taisent.)

Dans ce cas on voit nettement que ce n'est la réalité qui importe en politique, car il n' y a pas de "vérité politique". ce qu'il faut c'est de me convaincre et non de nier et essayer de me faire taire par la repression verbale ou physique. ça c'est en matière strictement politique.

en matière de Justice, si je crois que je suis victime de discrimination, je dois le prouver, et l'attitude correcte consiste en preuves à l'appui, que la justice agisse, et non nier mes accusations en me contre-accusant de mes prores accusations. En mauritanie, à ce jour, il y a des centaines de veuves, d'orphelins, mères, pères et frères endeuillis par l'assasinat des leurs. Une enquête doit être faite et les coupables punis. Si la jusitce conclut à ce qu'il n'y a pas de coupables, les victimes doivent l'accpeter.

Or qu'est ce qu'on repond à cela?il faut parler "de choses constructives et non conflitives"!!. Ou pire, on fait le BODIEL en auccusant certains d'être des sénégalais (comme si le fait d'être senegalais disqualifie quelqu'un pour dénoncer l'injustice) s'ils ne disent pas carrement que des mauritaniens (je dirai moi d'autres mauritaniens) ont éte victimes de la meme façon au senegal. Des affirmations tellement injustes. car personne n'a produit des preuves impliquant le gouvernement senegalais dans les massacres de nos compatriotes dans ce pays en 1989. Et d'ailleurs à supposer que c'est le gouvernement du senegal qui aurait fait tuer nos parents, donc cet argument veut dire que les militaires et civils tués par notre gouvernement entre 86 et 91 le seraient en represailles et qu'ils seraient donc des senegalais? Par cet argument c'est bien ce que disent BODIEL et compagnies! Et cela ne me surprend pas, car comme je l'avais dit dans mon premier posting, l'immense majorité des maures pensent que nous sommes senegalais ou esclaves, et c'est tout.

C'est tellement ridicule et triste à la fois. En plus depuis quand la justice est source de conflit? La jusitce resout les conflits elle ne les cree pas.Qui est conflictif? la victime qui demande réparation et qui est prête dans certains cas à pardonner ou l'auteur qui demande silence?

Non, soyons serieux, et ayons un minimum de respect ne cerait-ce que pour la mémoire des victimes. L'attitude la plus digne est de se taire si on ne peut pas demander justice pour ces victimes.

Quelques fois je pense qu'on est installé dans un dialogue de sourds dès lors qu'on aborde la question de la cohabitation en géneral et du passif humanitaire en particulier.

Et pour rompre ce dialogue de sourd, je me permets de livrer dans ce blog ( et avec la meilleur des intentions)une reflexion que j'ai trouvée sur un forum que certainement mon contradicteur ne visite pas, pour qu'il saches combien le "fossé" est grand entre "nous" dans l'intelligibilité que nous avons de la situation de notre pays.

Je le fais surtout pour qu'il saches et se rapelle qu'en politique ce qui est important c'est ce que l'on croit, ce que beaucoup de noirs croient, independamment que cela soit fondé ou non car ce sont les contradictions de la politique qu'il faut résoudre non pas d'un revers de main, mais dans le dialogue pour convaincre l'autre ou simplement pour apaiser les esprits.

Cette reflexion a éte faite par un mauritanien a propos de la polemique sur un éventuel retour des FLAM en mauritanie pour y exercer l'opposition.

je precise que je ne suis pas militant des Flam tout en approuvant leur diagnostic sur la question nationale, et sceptique sur leur methode pour la résoudre.

BONNE LECTURE!!!

______________________________________________________________________


Sans esprit de polémique, je voudrais dire ce que je pense du «
retour » éventuel des Flam en Mauritanie pour y exercer l'opposition
politique.

Le titre que j'ai choisi peut paraître un jeux de mots mais c'est
que dans notre pays, il faut plus que de « jeux de mots » pour tenter
de comprendre la situation, car la Mauritanie n'est pas un pays «
normal ».

C'est pourquoi, nous devons faire une nette différence entre le
Système (c'est-à-dire le carde dans lequel s'exerce le Pouvoir) et le
Pouvoir lui-même (c'est-à-dire l'outil par lequel le système
s'alimente pour s'affirmer et se perpétuer, ce qui est la finalité de
tout système social, mis à part tout jugement de valeur.)

SYSTEME EN PLACE :

C'est une société caractérisée par la discrimination raciale,
l'esclavage et le tribalisme, avec leurs conséquences politiques,
économiques et sociales sur les individus et collectivités en son
sein. Cependant, il faut noter que la cosmogonie de la société
mauritanienne fait que ces éléments caractéristiques du Système
appellent pour le moins à trois remarques importantes :

1-Le racisme affecte tous les noirs mais pas de la même façon, parce
que l'arabisation qui est son outil de confirmation pratique ne
devrait « qu'anthropologiquement » affecter les harratines qui se
réclament arabes, donc sans grande conséquence pratique pour la
majorité d'entre eux (l'esclavage drainant l'autre partie des
conséquences)

2-Le tribalisme quant à lui, bien que pratiqué seulement par une
composante nationale (l'arabe), affecte l'ensemble de la société.

3-Pour ce qui est de l'esclavage, il ne subsiste pratiquement que
dans la composante arabe et n'affecte que les haratines.

Donc on peut dire que la vraie « question nationale » demeurent le
racisme, car pratiqué par une partie contre une autre partie, même si
ses effets ne sont pas toujours perçus avec la même intensité par
tous les noirs (negro-africains et haratines).

Ces trois remarques rendent compte de la complexité du Système mais
ne le nient pas dans ses fondements comme tentent de l'accréditer ses
tenants.

LE POUVOIR EN PLACE :

C'est un pouvoir qui s'évertue à sauvegarder le Système utilisant
tous les moyens à sa disposition, n'hésitant pas à simuler sa «
remise en cause » si les nécessités du moment l'exigent. Dans ce
contexte, la situation peut se prolonger à l'infini, sauf si
intervient la révolte des opprimés : violente ou pacifique. Je sais
que le dernier qualificatif prête a contradiction, mais une
révolution pacifique est possible, car il y a des précédents dans le
monde.

Pour ce qui est de la révolution violente, elle ne peut aboutir que
si les forces rebelles ont suffisamment de « moyens » pour mener à
terme leur soulèvement. Ses échecs ne doivent pas être interprété
comme absence de révolution, sinon comme révolutions qui ont échoués.

Mais il faut reconnaître, que compte tenu même de la complexité
décrite plus haut et pour des facteurs exogènes, on en est arrivé à
un paradoxe, une sorte d'hybridation qui fait que dans une société où
encore persistent des pratiques moyenâgeuses, on parle et « pratique
la démocratie », aidé en cela par une conjoncture mondiale imparable
(révolution pacifique ?). On assiste alors à l'émergence de
groupements politiques qui se dénomment « opposition » certains à
l'nterieur du pays et d'autres à l'extérieur.

Ici il convient de noter trois choses : aucun parti à l'intérieur ne
remet en cause le système parce que celui-ci ne l'admet pas. Ce ne
sont pas tous les partis à l'extérieur qui remettent en cause le
Système. Or tous les partis d'opposition remettent en cause le
Pouvoir, chose différente Système.

Je vais tenter d'illustrer cela par des exemples :

Quand on tente de remettre en cause le systhème, ce dernier par son
pouvoir réagit sans limite. C'est ainsi que pour le simple fait de le
fustiger par écrit l'opposant est mis à mort, il est même mis à mort
quand il ourdi simplement un complot, et toute personne considérée
comme sympathisante potentielle peut subir le même sort (voir les
années 86 -91).

Cependant, quand on s'oppose au pouvoir, le système/pouvoir, l'admet,
disons le comprend et quelquefois même le tolère voire, l'encourage,
même si les moyens utilisés sont violents (voir les cas des officiers
Bathistes et Nasseristes qui ont tente ces 15 dernières années de
renverser le pouvoir).

C'est que pour le système, il est inconcevable de postuler sa remise
en cause, parce qu'il « pense » fondamentalement en terme racial.
Cela est d'autant plus vrai qu'il accuse ses détracteurs de son
propre mal, de … racisme (voir les Flam- Accusation, dit en passant,
fausse et injuste, car quand bien les Flam seraient racistes, ce qui
n'est pas le cas, leur racisme ne pourrait être comparable (et termes
normatifs et conséquents) à celui des tenants du système, parce que
les Flam n'ont pas le pouvoir).

QUE SE PASSE T-IL ACTUELLEMENT ?

Le « changement » intervenu le 3 Août dernier est important pour les
opposants au pouvoir, mais il est insignifiant pour les opposants aux
système, dans la mesure ou il intervient simplement pour corriger une
grave perversion du pouvoir de Ould taya qui s'était tellement senti
puissant qu'il confondait système et pouvoir en un tout, appliquant à
ce dernier les recettes du premier, c'est-à-dire ne pas admettre sa
remise en cause.

La CMJD vient donc pour corriger ce « totalitarisme », du Pouvoir
mais ne lèvera pas le plus petit doigt pour toucher au Système.
Raison pour laquelle d'ailleurs, l'opposition au pouvoir intérieure
ou extérieur peut « exercer » sans le moindre risque pour ses
membres, comme il a toujours été le cas jusqu'à la dérive de Ould
taya. Et ce n'est pas étonnant donc que certains opposants extérieurs
prennent le chemin de Nouakchott, une fois cette dérive corrigée.


Il est clair donc qu'il y a effectivement une différence de taille
entre ces deux oppositions même si dans leur dans leur discours on
retrouve la même « matière à opposition. »

Pour démontrer cela, on va utiliser le cas concret du passif
humanitaire qui est une matière à opposition découlant du racisme.
Quand un opposant réel au pouvoir comme OULD DADAH évoque cette
question (qu'il omet quelquefois en fonction de son auditoire), il
l'utilise seulement contre le pouvoir. Parce que à que je saches il
n'a jamais reconnu du racisme en Mauritanie.

Il en est de même, dans une autre mesure pour MESSAOUD, qui pour
dénoncer l'esclavage est obligé toujours de le faire de forme
transversale (« … chez les Kwars aussi … ») et éprouve de réelles «
difficultés » pour fustiger le racisme, en raison de l'outil de
l'arabisation par lequel se manifeste celui-ci, ce qui réduit
fortement la portée de son message dans les milieux négro-africains
(ceci pour ne pas le qualifier seulement d'opposant au Pouvoir comme
Ould Dadah). Mais il faut reconnaître que des ces deux personnalités
sont des opposants incontestables au Pouvoir, des opposants internes.
Leur action est importante et peut aider à la défaite du pouvoir.

Quand aux cavaliers de changement, leur retour au pays, malgré la
signature de la déclaration de Dakar rend largement compte de leur
opposition au Pouvoir.

En ce qui concerne les Flam on ne peut que les qualifier d'opposants
au Système. C'est d'ailleurs par elles que nous est arrivé le
vocable système, même si aujourd'hui elles nuancent celui-ci. Et
comme le Système n'a pas changé, et que le pouvoir s'est « recentré »
depuis le 03 Aout, il est encore plus périlleux pour cette force
politique de tenter une opposition intérieure. Car rappelez-vous le
Système n'admet pas sa remise en cause sous quelques forme que ce
soit !

Une chose est donc s'opposer au Pouvoir comme je l'ai dit, le tolère,
autre chose est de d'opposer au Système, d'où le non retour des Flam
qui savent mieux que quiconque le sort réservé aux opposants au
système. Cela est tellement facile de comprendre que et si on le
comprend pas DEDAHI est toujours à Nouakchott pour vous le rappeler.

Les flam doivent encore rester à l'extérieur non seulement pour une
question de solidarité avec les réfugiés, mais pour une question de
survie même.

Le combat contre le racisme est un combat de longue haleine, il est
presque impossible de le porter à terme en 40 ans.

Il est probable que la chute de ce Pouvoir auquel on doit aider
(toutes oppositions confondues) sonne le glas du Système, mais j'ai
bien peur qu'il n'en soit pas ainsi, vu l'attitude de l'opposition en
général, qui semble engendrer les germes même de la perpétuation du
Système.

21 octobre, 2005 17:55  
Anonymous Anonyme said...

C'est interessant ce que dit notre ami au sujet du pouvoir et du système, c'est une bonne analyse.
Mais en parlant de racisme, il a oublié qu'il y a racisme comme attitude et racisme comme système (Apartheid par exemple, ou peut être pour certains le système de l'état juif d'Israel même si la discussion sur ce sujet est parfois plus passionnel pour certains). Malheureusement le racisme est partout, aux USA, en France etc. mais il y a tjs une possibilité de porter plaintes, de protester... Pour ma part je ne peux pas dire que le système ou les différents pouvoirs en Mauritanie ont institué le racisme en système codifié ou tacite.
L'absence des Flam sur la scène politique est un camouflet et une fuite en avant. J'espère que ce n'est pas la peur des prisons qui les retient de rentrer car ce serait l'occasion pour nous tous qui croyons à une nouvelle ère démocratique de sortir dans la rue et d'adhérer massivement au mouvement, toutes ethnies confondues... Parcontre s'ils participent au processus démocratique (commission indépendante et supervision de l'ONU) et obtiennent moins de 1% des voix, on sera très déçu pour eux et ils sauront le vrai poids des idées dans une Mauritanie qui a peut être changée depuis les années de braises 86-91.
Bien sûr que le nouveau pouvoir doit faire la lumière sur les évenements malheureux du passé, de tout le passé et à nous de choisir la solution adaptée à tous et qui tient compte de l'avis des victimes ou de leurs ayant droit. Les solutions existent, comme en Afrique du sud hier et dernièrement en Algérie, un tribunal et un referendum de concorde civile par exemple.
Joe

22 octobre, 2005 13:46  
Anonymous Anonyme said...

Merci Joe.

ça commencè à être interessant!!

tu dis quil faut diferencier attitude raciste et systhème. tu as raison. en mauritanie il n' y a pas d'institution du racisme pour 3 facteurs.

-nous sommes tous musulmans donc cette institution contredirait notre vie en tant musulmans et serait difficile de faire "avaler" aux beydanes mêmes.

-la mauritanie est un petit pays qui ne pourrait resister à une reaction internationale contre telle institution (car n'oublie pas que le pays est independant seulement en 1960 quand le systheme d'appartheid etait déjà totalement décrié sous la menace de sanctions et que les noirs des USA ont arraché déjà les droits civiques).

-la mauritanie (meditant probablement ces precedents) n'avait pas besoin de l'inscrire dans les textes si elle pouvait subtilement le faire par l'entremise de la generalisation de l'arabisation.

je crois que tu as une part de raison quand tu laisse entendre qu'il n' y aurait pas un plan au prealable conçu et executé. mais il est difficile de le prouver, en tout cas pas de la manière de l'affirmer simplement.

cece dit,le racisme pour moi cesse d'etre une simple attitude dès lors que cette attitude est adoptée par pluiseurs individus detenant le pourvoir dans l'exercice de leur pouvoir sans que rien ne vienne le corriger. Parce que en definitive plus que les "causes" ou "raisons" ce qui importe c'est le resultat. Regarde bien où se trouve notre chère mauritanie avec au moins 50% de sa population noirs et un CMJD avec seulement trois membres de cette composante noire.

Je regrette c'est la realité en mauritanie (avec toutes les nuances que tu voudras, mais c'est la triste realité). Mais cela n'a rien à voir avec les USA , l'Afrique du Sud ou le Soudan. je dirai à chaque pays sa forme de pratiquer le racisme. c'est comme la laicité, tu sais très bien que l'etat d'Irak de Sadaam Housein était laic, et que en meme temps l'etat français de François Miterand l'était!! a chacun sa specifité, le fond demeure le mème quant aux but et consequences.

pour le reste, dire que les Flam representent 1% je crois que c'est aller trop vite en besogne. l'histoire nous le dira

enfin, si mon cher Joe tu es pret a descendre dans la rue pour protester contre une eventuelle arrestation d'un membre des flam, pourquoi tu ne descends pas dans la rue déjà pour demander le retour des deportes?

Je vais te dire une chose qui va te decevoir car je crois que tu es un patriote juste et sincère. Le pouvoiir actuel ne reconnaitrait meme pas les Flam, car il leur taxerait de parti ethnique et raciste a moins que OULD YESSA et ses amis du MDI (s'ils existent encore) leur pretent "main forte " et s'inscrivent sur la liste demandant leur reconnaisance. Evidement on me dira que les maures s'ils ne militent dans les Flam c'est que les Flam sont racistes!!!! la quadrilature du cercle !!!!!

Pauvres de nous!!

Ps : j'apprecie ton talent de moderation.

fraternellement.

22 octobre, 2005 15:29  
Anonymous Anonyme said...

Je voudrai en poursuivant la discussion faire de qq commentaires sur la composition du CMJD et le "score" du Flam.
Effectivement le CMJD n'est pas représentatif de la population en terme racial et peut être tribal pour ceux qui peuvent voir les choses sous cet angle. Un conseil militaire à ma connaissnce n'a jamais été representatif et ne le reclame pas! Seul un régime démocratique peut être représentatif mais en termes d'idées et de programmes politiques. Pour ma part je serai plus representé par un "négro-mauritanien" qui défend mes idées qu'un maure avec lequel je ne partage que la couleur de la peau (parfois c'est même pas le cas!) et la langue maternelle. Je pense que la composition du CMJD est aussi l'héritage du passé, mais ce qui importe c'est le projet qu'ils nous soumettent. Devons nous les bouder parcequ'ils sont à 80% beydanes, je ne pense pas. On pourrait aussi dire qu'il n'y a pas de femme! C'est tjs cet héritage qui nous suit...
Au sujet des Flam, je n'ai dit pas qu'elles n'obtiendront qu'un score de moins d'1% aux futures élections si elles y participent, ce serait très osé de ma part. Ce que j'ai voulu dire c'est que si les Flam obtiennent un score très faible elles risquent de disparaître et c'est peut être une crainte des dirigeants actuels du mouvement. Dans une configuration d'exil et de refus, il persiste tjs ce mistère de la représentativité qui est tjs mieux qu'une réalité difficile à accepter. J'espère bien sûr que ce n'est pas le cas.
Par contre une idée que tu as avancée et qui est pertinente dans ce cas c'est le refus probable du gouvernement (ou plutôt du CMJD)d'une reconnaissance comme parti pour des raisons liées au projet politique des Flam qui restent tjs les forces de libération africaines de Mauritanie. Mais on pourra tjs dire que nous sommes tous africains et peut être que ça passera mieux... Et puis on peut tjs changer de nom, on a déjà vu le MND, les Kaddihines, UFD-EN, AC etc changer de noms sans changer forcément de politique et c'est pas plus mal quand il le faut. Vous savez dans l'ensemble tout ça c'est pour l'intérêt général de la Mauritanie et non pour des intérêts particuliers ou des projets personnels. Je pense que vous ne voulez pas d'un parti religieux ou ethnique ou tribal. Nous devons tous défendre des idées de justice et d'égalité pour tous les mauritaniens, ce qui n'a pas été tjs le cas jusqu'ici. Ce n'est pas le projet qui permet la redistribution des postes ministériels ou autres selon des critères de races ou autres qui est le plus attendu par les mauritaniens, j'espère.
Il y a qq mois tout était bloqué, maintenant on commence à entrevoir l'horizon grace au CMJD et à lui seul car la population s'était tjs resignée dans une fatalité qui remonte à très loin, une autre histoire d'héritage...
La balle est dans notre camp, à nous tous d'assumer nos responsabilités et de nous défaire enfin de toutes nos chaînes.
Joe

22 octobre, 2005 22:47  
Anonymous Anonyme said...

Le vrai visage du nouveau ancien regime vient de paraitre.Au lieu d arreter les auteurs des crimes comis dans l etablissement correctionnel.C est le pauvre journaliste qui est incarsesrre faute d avoir mis a la disposition du citoyen des realites cachees par les murs de la prison.
je prie touts les citoyens vigile pour la liberte de l expression base de tout developpement d agire pour la liberte du directeur du journal points chauds sans condition et la comparition des responsables du prison devant la justice si elle existe dans ce pays dont le sort depuis trente ans dans les mains des militaires qui comme le cameleon change chaque fois de couleur.
Rien n a change dans la mauritanie sauf les noms et les appelatios aulieu de Maaouiya c est ely et aulieu du prds le cmjd.
O MILITANT DU DROIT DE L HOMME SOYEZ VIGILANTS IL RESTE BEUCOUP DE CHOSES A FAIRE DANS CE PAYS

23 octobre, 2005 00:36  
Anonymous Anonyme said...

Le vrai visage du nouveau ancien regime vient de paraitre.Au lieu d arreter les auteurs des crimes comis dans l etablissement correctionnel.C est le pauvre journaliste qui est incarsesrre faute d avoir mis a la disposition du citoyen des realites cachees par les murs de la prison.
je prie touts les citoyens vigile pour la liberte de l expression base de tout developpement d agire pour la liberte du directeur du journal points chauds sans condition et la comparition des responsables du prison devant la justice si elle existe dans ce pays dont le sort depuis trente ans dans les mains des militaires qui comme le cameleon change chaque fois de couleur.
Rien n a change dans la mauritanie sauf les noms et les appelatios aulieu de Maaouiya c est ely et aulieu du prds le cmjd.
O MILITANT DU DROIT DE L HOMME SOYEZ VIGILANTS IL RESTE BEUCOUP DE CHOSES A FAIRE DANS CE PAYS

23 octobre, 2005 00:36  
Anonymous Anonyme said...

Il y a bcp de chose à faire pour que la profession de journaliste en Mauritanie soit digne de son nom. Cette profession, comme les professions de la justice, a besoin d'une grande toilette. Je crois qu'un 4ème conseil interministriel pour mettre en place une vraie presse et lui donner les moyens pour preparer les echéances prochaines est même indispensable. Le journalisme en Mauritanie a été utilisé longtemps pour des intérêts personnels. Ainsi celui qui payait bien avait un article élogieux sur sa gestion des biens publics notamment. C'est devenu tellement gros qu'on finissait par lire le contraire...
Un "journaliste" nous parle d'un film porno et publie des photos de personnes. Ce n'est pas la publication de photos qui atteste qu'il y a un film. Dans toutes les prisons du monde les gens peuvent faire l'amour, parfois accepté de façon tacite par les gardiens, et il n 'y a pas scandale dans la demeure. Par ailleurs un film c'est un scénario, des lumières installées, une équipe de tournage etc. Des photos ne veulent rien dire, on peut les prendre à l'insu des personnes. Parcontre publier des photos des personnes sans leur consentement est un délit surtout si l'accusation est aussi grave dans nos sociétés mauritanienne et sénégalaise, ça detruit des familles et surtout des enfants à jamais.
Laissons la justice poursuivre son travail avec actuellement en place à la tête de ce ministère certains de nos meilleurs cadres (hier dans l'opposition ou à l'étranger). Puis n'oublions jamais la présomption d'innocence tant que le jugement n'a eu lieu. Car parfois on peut avoir de grosses surprises. Les jounalistes ne sont pas au dessus des lois comme d'ailleurs le regisseur de la prison et les gardiens. Ne concluons pas hativement en criant au scandale en généralisant facilement. Il n'en va pas de l'intérêt de la Mauritanie de demain.
Joe

23 octobre, 2005 10:49  
Anonymous Anonyme said...

A Joe,

Tu as raison quand tu dis qu'un comite militaire ne te represente pas, j'ajouterais qu'il ne represente rien sinon la force des armes dont il dispose!

Mais tu as encore plus de raison quand tu dis qu'il est le fruit d'un "heritage" du passé,(moi jajouterai d'un heritage de pratique de racisme, qui a conduit que à cette ironie: meme si Ely et ses camarades voudrianet aujourd'hui incorporer des officiers noirs dans leur mouvement, eh bien ils n'en trouveraient pas!! Tous laminés, destitués ou bloqués dans des grades inférieurs)).
LE CMJD EST BEL ET BIEN REPRESENTAIF DE LA REALITE DE DOMINATION RACIALE ACTUELLE EN MAURITANIE.


Pour ce qui est ne pas bouder des gens parce qu'ils sont des maures, personne n'a dit de bouder le comité parce qu'il est à dominance maure. D'ailleurs qui est le naif qui pourrait imaginer un comité militaire dans la mauriatnie de l'apres Taya qui ne soit pas à dominante maure? Non, s'agit de voir la realité en face. Ce cmdjd, en plus de ce que j'ai dit plus, ansi que son gouvernement, n'ont fait aucun geste vers la communaute negro-africaine qui à tort ou a raion formule des griefs dont le passif humanitaire n'est pas des moindres, alors qu'il s'est empresse de liberer des beydanes auteur de coup d'etat ayant entraine des morts!!. Car ce qui le preoccupe ce comité c'est la reconciliation nationale (maure ou tribale) pour sauvegarder le systeme, et non la vraie reconciliation NATIONALE. Peut être parce que les noirs ne menacent pas et n'ont jamais menace l'unité nationale, et je m'en rejouit, malgre que c'est ce qui fait que le Systeme se desinteresse de leur revendications.

On ne parlera de vrai democratie en mauritanie, donc de choix democratique de ceux qui doivent nous diriger, sans regler au prealbale des problemes tres graves que sont la racisme, le tribalisme et l'escalvage. car sans une solution de ces problèmes la democratie n'est pas possible. c'est ma conviction profonde. je sais que ce sont des problemes de difficile soulution, des problemes qui font peur mème, et que tres souvent la solution consiste à le nier tout court. Mais je suis sure que tu conviendras avec moi que nous devrions fatalement les aborder si nous voulons nous hisser au niveau des nations democratiques, qui toutes dans un moment ou un autre de leur histoire ont du aborder ces problemes ou des problemes aussi gravemnent similaires.

fraternellement.

23 octobre, 2005 17:20  
Anonymous Anonyme said...

Cher ami et compatriote
Je pense comme toi que la question nationale doit être abordée avec franchise et clarté. Ce n'est suremement pas en l'occultant que nous apporterons une solution. Les passions se sont sans doute dissipées et il est temps de voir maintenant les réalités en face.
Tu dis que le CMJD a libéré les putshistes de 2003 condamnés et "responsables" de morts parce qu'ils sont beydanes pour préserver une concorde beydane et non nationale. Je crois savoir que le CMJD avait mis du temps (1 mois) pour le faire après la libération des islamistes modérés innocents. On peut en discuter et trouver injuste le sort des putshistes négro-africains de 87 qui n'avaient pas fait de victimes même si certains dont des hommes politiques reconnus notamment au MND pensaient que cela pouvait entraîner une guerre civile avec ses milliers de victimes possibles. Ca reste une question sans réponse et on ne peut justifier la mort d'hommes. Ce qui était permis en 87 n'est peut être plus possible en 2004-2005, c'est l'évolution du temps pour le plus grand bien de tous d'ailleurs et c'est peut être pas seulement un problème de race (il y a eu aussi en mars 81 des exécutions qui ont frappé des officiers beydanes que je sache). Ce qui est sûr c'est que la mort des derniers n'excusera pas la condamnation des premiers et la comptabilité macabre est triste et ne nous sort pas de nos interrogations. Libérer les prisonniers est un acte simple qui ne demande pas plus d'une journée avec la signature des documents, l'ouverture des portes des prisons et l'accompagnement des personnes à leur domicile.
Le CMJD a decrété une amnistie pour tous les opposants politiques et a appelé tous les mauritaniens à l'etranger à pouvoir retourner au pays.
Le dossier des mauritaniens victimes des exaction du régime (ou pouvoir) précédent est un travail de longue haleine qui necessitera des mois voire des années. Et pour cela il faut poser les bases d'un état de droit et surtout remettre la justice sur de bons rails. Sinon tout ce qu'on ferra risque de tomber à l'eau et justice ne sera pas faite. Une constitution votée et de nouvelles institutions élues auxquelles les refugiés à l'étranger doivent bien sûr participer (avec la carte de refugiés du HCR ou des institutions de demande d'asile politique)doivent permettre d'aborder le sujet en toute légalité et dans le respect des droits de chacun.
Nous devons être capables de ce que d'autres pays ont pu faire dans le dialogue et la concertation par le passé et dans notre continent.
Il se peut que ceci nécessite la création d’une commission qui peut s'appeler sans surprise «Commission de la vérité et de la réconciliation» laquelle aura pour mission de collecter le témoignage des victimes, d’entendre les supposés responsables, d'analyser le contexte et l'origine de ces horribles évenements et de tirer des conclusions en public (radio et télévision). Ceci permettra aux victimes de connaître la vérité et de les soulager et aux agresseurs de demander pardon. D’ailleurs, en Afrique du Sud, «l’amnistie juridique n’a été accordée qu’en échange de la vérité comme contrepartie d’une forme de réparation morale» .
L’amnistie générale déclarée par le CMJD, même si elle peut être correcte sur le plan politique, n'est pas suffisante et perpétuerait une culture de l’impunité qui augurerait mal de la lutte contre le crime et la violence dans le future.
Voilà ce que je pense que nous pouvons faire dans les 2 ans suivants la mise en place des institutions démocratiques.
Pour ce qui est de la lutte contre le racisme,les sequelles de l'esclavage (plus que l'esclavage car je pense qu'on fait souvent l'amalgame) et le tribalisme, c'est un état fort (avec une justice indépendante, une sécurité sociale pour tous, etc.) qui est le seul rempart.
Les mauritaniens ont besoin de se reconciliés avec eux mêmes. Je pense que nous sommes sur la bonne voie mais le chemin est encore long.
Comme il est facile de détruire et difficile de construire!

Joe

23 octobre, 2005 23:03  
Anonymous Anonyme said...

jOE,

J'APPRECIE TA BONNE VOLONTÉ, MAIS JE SUIS CONVAINCU QUE SANS SOLUTION, OU DEBUT DE SOLUTION DE CES PROBLÈMES QUE J'AI CITÉS, IL N'AURA JAMAIS DE DEMOCRATIE EN MAURITANIE QUI GARANTISSE TELLE SOLUTION. TU VERRAS AU TERME DE LA "TRANSITION", ET ON EN REPARLERA. PUISSE DIEU QUE LES EVENEMENTS FUTURS ME DEMENTISSENT!

FRATERNELLEMENT.

24 octobre, 2005 10:25  
Anonymous Anonyme said...

salut pour touts ,je remercie x pour tout car grace a lui j ai pis le decouvrire ,je veux savoir est ce que tu croie que dieu a dit faut quand il a dit «ya ayouha elle dina amanou ine jaecoum vassigoun bi ne beine ve te beyenou EN TOUCIBOU KOUMEN BIJAHALATIN VE TOUSSBIHOU ALLA MA VAALTOUM NADIMIN«tu comprend le coran mieux que les autres.

27 octobre, 2005 20:46  
Anonymous une bloggeuse de MRT said...

En ce qui concerne la profession de journaliste en Mauritanie nous sommes encore, et nous resterons ,à des années-lumières du 4e pouvoir proné dans les pays qui se respectent.Un journaliste sera toujours assimilé à un griot ou à un etre stupide et ignare, dommage pour ceux ce qui méritent ce nom....

19 novembre, 2005 22:24  

Enregistrer un commentaire

<< Home