jeudi, décembre 29, 2005

une professeur de l'université de nouakchott projète un film pornographique à ses étudiants

georgina mensa est une gambienne professeur d'anglais à l'université de nouakchott, quand elle n'a pas envi de donner un cours elle a pris l'habitude de dire à ses étudiants qu'au lieu de venir faire son cours,c'est le cours qui vient chez elle chez, elle leur projette un film en anglais et, au cours suivant, elle leur fait une interrogation qui traite du film.

d'habitude elle projette des films qui ne choque personne mais hier soir, à son invitation, son salon de 35 mètre carré contenais plusieurs disaines d'étudiants qui s'entassaient et scrutait l'ecran qui projetait le film "wedding" (mariage, en anglais), au début le film raconte une banale histoire d'amour, mais au bout d'une heure ça vire carrément vers le pornographique plus ou moins explicite.

quelques étudiants ont preferer se retirer dans le silence, d'autre ont pretextés l'heure de la prière pour s'exlipser, mais quand des voix se sont elever pour demander à ce qu'on arrete la projection, ils furent interrompuent par un "shut up" sonore, prononcé par le fils de la proffesseur, agé de 5 ans !

("Shut up" veux dire : vos geules).

ensuite la professeur a mis "pause" et a dit que toute personnes qui ne finira pas le film aura un zéro lors de la prochaine interrogation, avant d'apuiyer sur la
touche "play" de sa télécommande !

ce matin, les étudiants se sont rassemblé devant le bureau du doyen de la faculté des lettres, qui a été obligé de regagner précipitament son bureau, quittant
l cérémonie de la distributions des prix chinguity alors qu'elle n'était pas encore fini, il est venu écouter les doléances des étudiants, ceux-ci exigent le départ définitif de la professeur.

la professeur se cache, parait-il, des étudiants ont éclarer qu'ils intenterons à sa vie, si jamais elle s'aviserai de remettre les pieds à l'université.

au délà du cas de cette dame, se pose la situation, beaucoup plus grave, de tout ses professeurs étrangers, contractuels avec l'université, ould khabbaz prefère les récruter alors qu'il ne répondent pas forcement aux critères et qu'ils n'ont pas, pour la plupart, l'habilité d'enseigner chez eux, l'avantage qu'ils présentent par rapport aux professeurs nationeaux est le fait que l'université a la possibilité de mettre fin à leurs contrat et ce selon le bon vouloir du recteur ould khabbaz, et aussi le fait qu'ils sont payés trois fois moins que leurs collègues mauritaniens (au alentours de 20.000 UM).

pour eux, l'université est simplement une carte de visite qui leurs permet de s'adonner à d'autre activités, par exemple la professeur en question est, dans le civile, directrice et proprietaire d'un pseudo centre d'enseignement d'informatique.

avant ce scandal, cette professeur avait l'habitude d'étayer son cours par des textes sur jesus et marie la vièrge, ou alors par des textes qui parle d'amour
éxplicite, et en de terme très choquant pour les étudiants, et à chaque fois qu'un étudiant protestait,elle le taxait au mieux d'arrièré, et au pire d'islamiste.

les étudiants, qui ont peurs d'avoirs de mauvaises notes, avaient pris l'habitude de ne rien dire.

bien entendu, la professeur en question doit être immédiatement radiée, elle n'a aucun droit de donner des cours en dehors de l'université, et l'éxcuse selon
laquelle l'université ne possède pas le materiel adéquat n'est pas recevable, d'ailleur il est beaucoup plus facile de transporter un lecteur et une télévision de son domicile à l'université, plutôt que de ramener chez elle plus d'une centaine d'étudiant !

une fois que ce problème sera reglé, il faudra s'atteler au cas de ould khabbaz, mais ceci est une autre histoire.

domage pour le CMJD, avec ce scandale, l'augmentation de 2.000 UM des bourses passera inaperçu.

notons pour finir que cette professeur a été ramené en mauritanie par une petite ONG américaine, spécialisée dans le prosélytisme religieux.





Information about health, drugs and online pharmacy.
Health Articles

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

ces étudiants sont très coincés : une femmes les invitent pour mater un film porno, et eux, ils sortent pour prier !!! les cons !!! ils ont ratés l'occasion revée de faire leurs éducations sexuelle, et en plus en groupe !!!

29 décembre, 2005 22:49  
Anonymous Cheikh said...

Selam

Chaud, devant: show!

Fraternellement

Cheikh

29 décembre, 2005 22:55  
Blogger Lambda said...

oul nenni:
une presse credible doit plutot parler de pb qui preocuppe le citoyen. nous n'en manquons pas ses jours si.
les etudiants vivent dans des conditions humiliantes?
un etudiant cest le futur employé, cadre, ministre, ...etc.
au lieu de parler de zeidane, parlez-en.

vous avez vu la dite augmentation de la bourse? 7000 UM (à peine 20 euros ou 26 usd) par mois.
Monsieur le ministre de l'EN, suite à des mouvements estudentines pareille vous aurez demissionné par conscience professionelle.
Reagissez ou demissionnez ! le gouverenemnt se dit democratique et transparent, alors faites du pressing sur eux, ayez la peine de leurs exliquer le pb (pour l'instant ils font le sourd), au moins pour vous degager la responsabilité.

recteur d'université, si vous avez le sentiment d'incapacité, demissionnez !

y en a marre des incompetents qui veuleunt pas bouger.
une fois encore les etudiants ne vous demande pas la mer à boire : juste 20000 um par mois pour qu'ils puissent mener à bien leurs etudes;
frais de transport, logement, photocopies, aquisitions des ouvrages, sans parler de nouriture.

Lembda.

29 décembre, 2005 23:53  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home