samedi, février 25, 2006

rabbiha mint abdelwedoud et la commission de transparence.






le CMJD vient de publier la liste des membres de la commission nationale pour la transparence des industries extractives, inutile de vous dire que la plupart ne sont pas forcément connu pour leur honetteté ni leurs probité moral, on commence pas le cas flagrant de rabiha mint abdelwedoud.

elle a entendu parler de transparency international en 2000. elle est aller voire un membre de son conseil d'administration, qui n'est autre qu'ahmedou ould abdallah, l'actuel envoyé spécial de koffi anane en afrique de l'ouest.

ahmedou présente rabbiha comme le représentant idéal de transparensy mauritanie. elle est acceptée et porte le label.

rabbiha était une fervente militante du PRDS. elle allait aceuillir ould taya dans ses tournées. elle n'a jamais publier un seul mot sur la corruption en mauritanie. personne ne connait transparency mauritanie.

son frère et associé mohamed baba était envoyer une fois à paris pour défendre la position du PRDS contres des opposants, à l'université de la sorbonne.

rabbiha n'est pas la seule membre qui n'a pas sa place à la commision pour la transparence de la gestion du pétrole.

au secours, le CMJD pète les plombs : on a supporté le secrétaire général de la CENI, mint sow déina ministre et beaucoup d'autres gaffes mais confier la surveillance de notre trésor national à des types et typesses de la sorte, non c'est trop !
il vaut mieux jeter un allumette allumée sur les plate-forme petrolières !

99 Comments:

Blogger Bou_moustach said...

merci X ,mais il faut publier tous les noms pour qu'on sache de quoi tu parles !

25 février, 2006 21:01  
Blogger Le gentleman said...

Bonjour,
J'aimerais avoir plus amplement d'information sur l'homme d'affaire Bamba Ould Sidi Badi qui est, il parait, un heros de ce pays qui manque vraiment d'hommes comme lui.
Merci de votre collaboration

25 février, 2006 21:09  
Blogger alchimiste said...

Salam

X,

J'apporte une correction à ce que tu as publié sur Irabih :

Elle n'a pas de frere qui s'appelle Mohamed Baba (cependant elle a un oncle qui porte ce nom, qui a autour de 60 ans et celà m'etonnerai qu'elle l'ait l'envoyé quelque part...).

Quant au reste, je n'ai rien à ajouter, ou à critiquer ... J'avoue que tu es mieux informé que moi... sur ces sujets.

Si celà s'avere juste, c'est vraiment dommage pour une telle commission ...
PS

Je connais cette famille, car j'ai une certaine parenté avec. Rabbiha semblait etre la personne la plus "correcte" de cette famille, après le decès de leur pere Hamoud, rahmatou allahi aleyhi.

25 février, 2006 21:09  
Anonymous Anonyme said...

Cette commission comprend entre gens irréprochables et transparents:

- Mohammed Ould Nani (qui en est le président)
- Mohammed Ould Bouammatou
- Mohammed Sow Deyna
- Khattou Mint Mohammed Lghdaf
- yahya ould el bechir (pseudo expert comptble, pseudo journaliste, pseudo expert en informtaique, pseudo tout.)
- Ismail Ould Amar (Qui a tout pompé avec sa société SAFOR)
- Un jounaleux qui ne sait pas écrire une lettre à sa maman, du nom Ould Zein, directeur du quotidien Essevir)

Et j'en laisse.

Je n'ai cité que de mémoire. La commission compte 22 membres.

25 février, 2006 21:26  
Anonymous Anonyme said...

Salam alaikoum
Une pensée pour nos fréres déportés.
Bouhnouk
Tu sembles me connaitre ,ce qui n'est malheureusement pas mon cas meme si j'ai ma petite idée.tu me fais un clin doeil en choisissant ce pseudo bouhnouk,je t'en remercie.
Je te remercie encore pour ton message me "defendant",tout ce que tu as dit est vrai mais tu sais mon ami,il ya toujours des gens qui ont du mal à s'excuser et qui quand ils le font tournent toujours autour du pot avant, juste comme tu dis pour avoir l'air d'avoir raison.bref,je sais que tu m'as compris.
Si mon idée sur ton identité est vraie tu dois etre bien placé pour savoir ma capacité de faire mal,donc je te demande comme j'ai demandé à d'autres de me laisser en dehors de leurs querelles personnelles,je n'ai ni l'envie ni le temps de jouer à ce jeu là.
J'ai déja eu comme tu sais ma dose.
Je profite aussi de l'occasion pour réattirer l'attention de quelques fréres sur le fait que tous leurs ennemis ne sont pas necessairement les miens.
Ils peuvent detester quelqu'un ou lui vouloir du mal sans m'entrainer dedans.leklam ethrou kamel yengal?
PS
Je suis sur que tu m'en voudras pas!
Ahmed Ould Elbou

25 février, 2006 21:29  
Blogger azawane said...

Mes amis,

Je ne sais pas où ce CMJD va pécher les membres de nos commissions de surveillance. Il choisit des gen smalhonnêtes, des voleurs et des escrocs alors que nous avons une intelligentsia d'hommes cultivé et de valeurs qui ont fait leur preuve et qui sauraient porter haut le drapeau de la justice et de l'honnété. Il suffit de faire un tour sur la scène intellectuelle et scientifiques internationale pour en trouver. Je me permets d'en citer quelques uns dont certains fréquentent ce blog:

- Le professeur ELY Mustapha, une de nos sommités à l'étranger et dont l'impressionnant parcours scientifique et sa renommée dans les milieux universitaires, d'experts et d'organisations internationale ne peuvent échapper à nos dirigeants;
(voir l'impressionnant CV de ce monsieur à l'adresse:
http://www.greenlogo.com/rimCV/index.php?method=showdetails&list=advertisement&rollid=56&fromfromlist=classifiedscategory&fromfrommethod=showhtmllist&fromfromid=16)

-Mohamed Aly OULD LOULY, Maître de Conférences en Informatique à l'Université de Technologie de Troyes, France. Responsable de la filière Gestion Systémique de Production (GSP) du département Géni des Systèmes Industriels.
(Voir son brillant cv sur : http://www.greenlogo.com/rimCV/index.php?method=showdetails&list=advertisement&rollid=88&fromfromlist=classifiedscategory&fromfrommethod=showhtmllist&fromfromid=16)

- Ahmed Ould El Moctar, Maitre de Conferences à l’Ecole polytechnique de l’universite de Nantes, Departement Thermique-Energétique (ex ISITEM) depuis 1993.
(cv: http://www.greenlogo.com/rimCV/index.php?method=showdetails&list=advertisement&rollid=43&fromfromlist=classifiedscategory&fromfrommethod=showhtmllist&fromfromid=16 )

- Amadou BA, Ingénieur (Mines de Paris). Manager, Software Development (Chicago Area, US).004-Present EMC Corporation
Manager, Software Development
(cv: http://www.greenlogo.com/rimCV/index.php?method=showdetails&list=advertisement&rollid=90&fromfromlist=classifiedscategory&fromfrommethod=showhtmllist&fromfromid=17 )

etc.

Les enfants de notre patrie , ressources scientifiques irremplaçables pour notre pays, sont ignorés à l'étranger où ils enrichissent des nations entières, et le CMJD qui continue à nommer les incompétents , les conrompus pour dilapider les biens de notre pays.

Eh bien disons non et non!

Et agissons par la violence même s'il le faut. Car ce que le CMJD est en train de faire est identique à ce que le régime de ould TAYA et c'est une violence à l'encontre de notre peuple et de notre avnir.

Je le cris haut et fort ça suffit!

CA SUFFIT NOUS MOURRONS DE MISERE ET DE HONTE ET LES MILITAIRES AU POUVOIR, AVEC LEURS COMPLICES, VONT ENCORE NOUS PILLER!

AGISSONS AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD!

25 février, 2006 21:55  
Anonymous Anonyme said...

Irabbiha est une femme trés trnsparente, tellement trnsparente qu'on voit tout chez elle. Les étudiants en frnce du milieu des nnées 80 savent qu'il suffisait de mettre le prix pour qu'elle vous montre tout et vous en fasse profiter inoubliablement. Elle joué de cette transparence pour voler l'ex mari de sa soeur, devenu depuis son propre mari, aprés avoir jété s soeur à la rue, ell et ses enfants. Et pourtant elle dirige une organisation qui draine d'énormes financements au nom de la lutte contre la violence contre les femmes.

25 février, 2006 22:02  
Anonymous Anonyme said...

Salam
Cher Ahmed Ould Elbou

Je n'ai pas voulu t'ofencer j'ai seulement vu ton nom et j'ai lu vos messages alchimiste et toi et j'ai trouvé qu'il avait une mauvaise foi .c'est vrai tu as raison il a du mal à s'excuser.
Je comprends qu'il doit avor des gens qui doivent te faire rentrer dans leurs batailles moi non,je sais que tu sais faire mal j'ai pas encore oublier les larmes de Mohamed cheikh ould sidi mohamed dans l'immeuble mamy aux bureaux de chtary ni le procés de cheikhna ould nenni contre echtary ni ould mah qui te suplie de le laisser.
Allah yarham habib ould mahfoudh c'est le seul qui te connai et qui dit que lui il sait que tu le defend donc il n'a pa peur.
je ten veu pas;je trouves que c'est pas ta place ici c'est tout.
bouhnouk

25 février, 2006 22:29  
Anonymous sidi said...

Est ce qu'il est possible d'avoir la liste complete de cette commission.

25 février, 2006 22:31  
Anonymous Anonyme said...

Ahhh, la Mauritanie..., elle resteras toujours la même. car suis persuadé que dans cette liste il n'ya que des ould...

25 février, 2006 22:33  
Anonymous Anonyme said...

ou bien qlqs autres, pour faire semblant de sauver la fasse....!!!!!

25 février, 2006 22:35  
Blogger alchimiste said...

Salam

Anonyme du 25 février, 2006 22:02,

Je vous trouve dégelasse !

Sans nikwa, ni mourouaa, ni dine !

- Quelle lâcheté !

Vous vous cachez derrière l’anonymat pour INSULTER UNE FEMME !

Quel courage vous avez là !

Après ce que vous venez de dire sur cette Dame (mouhsana, dans notre religion vous mériterez au moins 100 coups de fouet !), sous couvert de l’anonymat, par pure lâcheté, je vous fais la promesse de vous découvrir et donner votre nom complet ici … !

Salam

PS
Vu le style, j'ai déjà l'idée de l'identié, du chien enragé,lâche que vous êtes ... Il ne vous reste qu'à savourer d'ici là, les ossements des poubelles, le temps qui vous reste, avant la publication du nom transcrit sur votre laisse …

25 février, 2006 22:35  
Anonymous Anonyme said...

est ce que elbou est là?

25 février, 2006 22:46  
Anonymous sidi said...

je suis d'accord avec l'alchimiste. soyons responsables et dignes. pas d'insultes ni diffamations contre des personnes, quelques soient ce qu'elles ont fait ou pas fait.
il faut démasquer cette personne et lui interdir le bolgs s'il recidive.
parce que ce procedé le blog ne sear pas crédible, en plus nous ne pouvons se permettre d'insulter les gens ainsi.

25 février, 2006 22:51  
Anonymous Anonyme said...

eh vous dormez ou quoi???

25 février, 2006 22:53  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir
Oui je suis là
Elbou

25 février, 2006 22:54  
Blogger azawane said...

Mes amis,

Laissons ce blog lisible pour tous.
Evitons les insultes et les réactions violentes face aux insultes!

Soyons responsables critiquons objectivement, proposons des idées qui aident au changement.

Evitons la lutte entre-nous et de dénigrer des personnes.

amicalement

25 février, 2006 22:55  
Blogger azawane said...

Désolé pour les adresses des cv de nos compatriote; elles ont été coupées..bon je ne sais pas comment les bien écrire. Elles sont trop longues.

25 février, 2006 22:58  
Anonymous Anonyme said...

A ALCHIMISTE

Tu te calmes. C'est pas parcque c'est ta parente qu'elles est au dessus des critiques . Il y a des femmes, et de trés jeunes femmes; qui se sont fait salir ici et on t'as pas entendu. Ces femmes se sont fait lynché par les snipper de service et tu t'es tu. Elles étaient pourtant musulmanes, et m^mes mineurs pour certaines. Dieu sait pourant que tout ce qu'on a dit sur elle était faux. Par contre tout ce que j'ai dit sur cette bonne dame de rabbiha est vrai. Ces femmes ne sont pas des femmes publiques, alors que rabbiha le devient. Si elle était restée chez elle personne n'aurait rien dit sur elle. Alors ton réveil musulman il ne faut pas nous ensommeiller avec. Quand à tes menaces je m'abstiens par pudeur de te dire ce que j'en fais.

ANONYME Du 25 fevrier 22:02

25 février, 2006 23:04  
Blogger azawane said...

Bonjour, Elbou,

Mes amitiés.

Je voulais juste savoir c'estquoi cette faculté qu'un certain bouhnouk t'as reconnue, à savoir que tu sais "faire mal." ;-)

25 février, 2006 23:09  
Blogger alchimiste said...

Salam

Anonyme du 25 février, 2006 23:04

Meme si vous signez "Anonyme du 25 février, 2006 22:02", vous etes pas LUI !

Donc, vous devenus .... DEUX !

DEUX LACHES !

Salam

25 février, 2006 23:24  
Anonymous Anonyme said...

Salamalaikoum
Une pensée pour nos fréres déportés
Ce genre d'insultes contre des femmes ne fait pas honneur à ce blog.c'est lache comme disait alchimiste certes mais je ne crois pas qu'il vaut la peine d'en faire toute une histoire.
Ce n'est ni la premiere ni la derniére fois qu'un lache se cache sous l'anonymat pour insulter des personnes ici.
Je ne connais pas cette femme mais je suis sur que cela ne l'empechera pas de dormir.
Préservons ce blog par l'amour de Dieu.
Ahmed ould elbou

25 février, 2006 23:25  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir
Une pensée pour nos fréres déportés
Azawane:
J'adore ton pseudo (ekhalou,biadhou et mekka moustou)
Je n'ai aucune faculté à part le fait que quelques personnes trouvent que j'ai "la langue longue"comme on dit,Bouhnouk en fait partie.je suis EMSEYLEM MOULANE .
Ahmed ould elbou

25 février, 2006 23:38  
Anonymous Anonyme said...

Rabiha a piqué le mari de sa sœur !! C’est bon pour le moral.
Smail ould Aimar a pillé la SNIM.
Ould Nani a falsifié des chiffres pour la BM

OULD R’Chid

25 février, 2006 23:42  
Blogger azawane said...

Ahmed ould elbou:

Merci pour l'explication.


Alchimiste:

Laisse passer. Les contradictions ne font qu'envenimer le débat. La vérité apparaîtra toujours.

25 février, 2006 23:45  
Anonymous Anonyme said...

Salam
une pensée pour nos freres deportes:


Un utilisateur anonyme a dit:

Il y a des femmes, et de trés jeunes femmes; qui se sont fait salir ici et on t'as pas entendu. Ces femmes se sont fait lynché par les snipper de service et tu t'es tu...
-------------------------------
C'est vrai et on a meme parlé de jambes en l'air en donnant des noms de femmes et d'hommes ici meme ,mais cela donne t-il le droit à quelqu'un de salir une autre femme?
Je trouve ce sujet vraiment pas interessant.
Mes amis pourrions -nous depasser cela une bonne fois pour toute?
Merci
Ahmed Ould elbou

25 février, 2006 23:47  
Anonymous Anonyme said...

Ould Elbou,
De quels frères parles-tu ? Tu as oublié que les Sénégalais ont tué nos frères, violé nos soeurs, pillé nos biens et expulsé des milliers de mauritaniens. Il faut tout dire !
Jibril Ould Hamza

25 février, 2006 23:51  
Anonymous Anonyme said...

salam
une pensee pour nos freres deportes:
jibril ould hamza a dit:

Ould Elbou,
De quels frères parles-tu ? Tu as oublié que les Sénégalais ont tué nos frères, violé nos soeurs, pillé nos biens et expulsé des milliers de mauritaniens. Il faut tout dire !
--------------------------------
C'est vrai mon ami jibril que des senegalais -pour ne pas dire les senegalais-ont tué,violé,volé,pillé expulsé nos fréres .c'est malheureux.parlons en si tu veux,j'en connais quelque chose.
Mais nous nous avons déporté des citoyens mauritaniens et c'est de ceux là que je parle et j'aimerais bien que tu en parles avec moi.
Malheureusement pour moi,la seule chose que je peux faire pour ces freres là est que je ne les oublie pas!donc j'en parle.
Merci
Ahmed ould Elbou

25 février, 2006 23:57  
Anonymous Anonyme said...

Alchimiste ;
La dernière fois tu étais contre la critique de Sahrawi et maintenant tu parle de bien de Rabiha et de sa famille. Tu veux pas qu’ont parle de Tachoumcha. A ma connaissance tu es anti- tribalisme.
Jibril

26 février, 2006 00:17  
Blogger Le modéré said...

Liste complete des 22 membres de la commission telle que publiée sur le site de Nouakchott Info:

1-MOHAMED DIABY
2-SOW MOHAMED DEINA
3-MOHAMED ABDELLAHI OULD DIDI
4-MOHAMED OULD BOUAMATOU
5-ISSELMOU OULD SID EL MOCTAR
6-MAHJOUBA MINT SALECK
7-MOHAMED EL MOCTAR OULD EL HASSEN
8-ABDELLAHI OULD ABDEL VETAH
9-KHROUM BALY OULD MOHAMED
10-BRENDAN AUGUSTIN
11-WANG FEI
12-HAROUNT
13-LEBATT OULD EYTTAH
14-MOHAMED ABDELLAHI OULD DAHANE
15-ISMAEL OULD AMAR
16-MOHAMED OULD SIDI OULD DELLAHI
17-YAHYA OULD BECHIR
18-MOHAMED SALEM OULD MOHAMED ABDELLAHI
19-IRABIHA MINT ABDEL WEDOUD
20-KHATTOU MINT BAHAM
21-ABDELLAHI OULD OUDAA
22-MOHAMED ABDERRAHMANE OULD ZEIN

PS: Je trouve absolument dégoutant et impardonnable de lancer des accusations comme celles là, inverifiables et trés certainement infodées, contre un quiconque à plus forte raison une femme mauritanienne.
Elles ne servent absolument pas à enrichir le débat.
ETFOU ETFOU

Salam

26 février, 2006 00:55  
Blogger azawane said...

Allez salut tout le monde.
Au plaisir de vous revoir. Ou plutôt certains d'entre-vous..

Amitiés.

26 février, 2006 00:57  
Blogger Le modéré said...

Eclaircissement

Je veux parler les accusations de l'anonyme du 25-2 à 22:02

ETFOU

Salam

26 février, 2006 01:11  
Blogger Le modéré said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

26 février, 2006 01:11  
Blogger Le modéré said...

Cette commission n’est vraiment pas l’idéal et c’est un euphémisme.
Franchement on aurait pu trouver mieux sans trop chercher.
Mais contrairement à X je pense que c’est la faute du gouvernement pas celle du CMJD, quoi que il aurait pu y mettre son veto. Personne dans cette commission ne peut comprendre les méandres des finances publiques et de la comptabilité analytique à part 3 ou 4 membres
D’autre part je suis scandalisé par la présence d’étrangers dans cette commission. Que viennent ils y faire? N’avons-nous pas suffisamment de cadres compétents et honnêtes ?

Salam

26 février, 2006 02:37  
Blogger LM® said...

salut

la bêtise dans cette liste c'est pas qu'il y ait des étrangers mais que ces étrangers travaillent pour woodside cela dépasse tout entendement.

BRENDAN AUGUSTIN est un employer de woodside et après le scandale de zeidane il est inconcevable de faire appel à eux pour faire partie une commission d'éthique .
on a déjà eu une idée de l'éthique version woodside.

décidément, l'éthique de nos dirigeants n'est pas la notre .

26 février, 2006 10:18  
Blogger le moderé said...

Merci de ce renseignement LM

Ou bien le gouvernement ne connaissait pas les liens de BRENDAN avec Woodside ou bien il les connaissait et l'a quand même nommé.
Dans les 2 cas c'est une faute impardonnable. Et à rectifier d'urgence.
Decidement ce gouvernement fait tout dans l'improvisation. Ce qui démontre un manque de respect total pour le citoyen (et la chose publique).
Avez vous jamais entendu parlé d'un appel d'offres pour les commandes de l'Etat alors que cela devait être la regle, ou bien l'Etat n'a jamais rien commandé depuis le 3 Août 2005?
Prend on la peine de verifier les CV des personnes nommées? Les critères de nomination sont ils clairs et connus? Ou bien le copinage et le lobbying continuent ils de sevir?
Je crais fort que nous continuons dans les mêmes pratiques maffieuses d'avant.

Salam

26 février, 2006 10:54  
Blogger X Ould Y said...

alchimiste,

j'ai lu ta réponse dans la quelle tu as dit qu'irabiha mint hamoud ould abdelwedoud n'a pas de frere qui s'appele ahmed baba, juste pour information tu te trompe mon ami :

irabiha a deux freres de sa mère khadiejtou mint ebeidy dite hadiejtou ettaghadiye : ahmed baba et yahya, et un autre demi-frere très jeune qui s'appele evelouat.

elle a 6 soeurs : el aziza, l'ex-femme d'ahmed ould zein et mohamed sidiena ould sidiya, raiya, elghaliye, aaweishetat et mina.

de plus, son frere ahmed baba a participé avec elle à un atilier d'adeptation, organisé par transperency international, du 5 au 9 juillet 2002, et à un autre atilier, au sénégal, pendant trois jours, au mois de juillet 2003.

ould ejjembe,

tu va me forcer à te manquer de respect mais bon, si c'est la seule manière de te retenir, allons-y : espèce de menteur !

ceci dit, j'entend les defensseurs de bouamatou qui disent que sa fortune date d'avant ould taya : pure mensonge !

la fortune de ould bouamatou a décolée avec la celèbre vente des bonbon cogitrem, avec la loterie qui va avec, c'était à la fin des années 1980.

vers le début des années 1990 il fût un fervent soutient de ould taya, et c'est la que la BSA arracha la representation de philipp maurice à la CMM, proprièté de mohamed lemine ould el mamy, qui dût se contenter de la somia, producteur d'huile de cuisson, mais c'est une autre histoire.

de nos jour, il est de bon ton de dire que la fortune de bouamatou date d'avant ould taya, exactement comme ce que les safaga disaient de ould noueygeud, quand son cousin était à la présidence !

yanis,

pourquoi tes messages ne son pas aussi reguliers que ta lecture du blog lol ?

j'ai déja donner mon avis concernant l'anonymat, je pense, en gros, que chacun est libre de se dévoiler ou de rester anonyme (je me ridiculiserai en disant le contraire lol) mais, pour retablir les non anonymes dans leurs droit, j'affirme qu'au moin 6 d'entre nous ne son pas anonyme, ils assume ce qu'il signent ici, il l'ont déja fait devant témoin ou dans d'autre forum.

bien entendu il y'a des perturbateurs qui usurpent des identités, et signent à leurs place, mais ça ne compte pas.

je ne dévoile aucun secret en disant que :

tah ould habib
abdallahi ould mohamed salem
mohamed ali ould veten
cheikh touré
ahmed ould elbou
ely moustapha

ne son pas des anonymes (pour les fouineurs, c'est par ordre de parution lol).

cela ne veux pas forcément dire que tout le monde est cencé les connaitres, mais il s'agit de personne, en chaire et en os, qui signent sur ce blog avec leurs vrai nom, et quand un sceptique leurs dit : "j'ai lu sur le blog de x un commentaire signé par une personne qui a le même nom que toi, est-ce une coïncidence ?", ils n'hésite pas à répondre : "non, ce n'est pas une coïncidence, c'est bien moi".

moi je les admire, leurs courage me fait défaut.

j'espère qu'il ne sont que six, et que je n'oubli personne, je m'en voudrai sinon.

LM,

alors ? ses vaccances ? c'était bien ? en tout cas nos hommes politiques feraient bien de s'inspirer de ton sage berger.

X.

26 février, 2006 11:02  
Blogger le moderé said...

Cher X

Vous connaissez bien la parenté de Irabiha.
Elle a également un oncle colonel des Douanes nommé Mohamed Baba.

Salam

26 février, 2006 11:08  
Anonymous Anonyme said...

Salam,

Le commentaire du 25 février 2006 22:02 est tout simplement ignoble.
On a dèjà eu des cas sur le blog et il ne faut jamais laisser passer ça.

Pour la commission le mode de désignation faisait qu'elle devrait compter un représentant de l'exploitant, un représentant du patronat, des syndicalistes, un représentant des Maires, des membres de la société civile.
Ce qu'il faut absoument c'est qu'un maximum d'informations soit accessible aux citoyens, en somme il faut un maximum de transparence dans la commission de transparence.

Pour azawane,
Le brillants cadres que tu as cités sont à leur place dans les services de l'Etat et à la tête des sociétés nationales où leurs compétences seront pleinement utilisées.

Abou Zayd

26 février, 2006 11:08  
Anonymous Anonyme said...

IRABIHA A INTRODUIT LE CONCEPT DE PARTOUZE EN MAURITANIE, ELLE "OFFICIAIT" AVEC UN CERTAIN SAMOURY, DIRECTEUR D'UN PROJET D'APPUIT A LA BCM, ET AVEC ZEIN OULD ZEIDANE. Pour le commentateur qui a écrit:"Elle a joué de cette transparence pour voler l'ex mari de sa soeure, devenu depuis son propre mari, après avoir jété sa soeur à la rue", oui, elle a fait ça pour sa soeur AL 3AZIZA dans une affaire tres celèbre, en 2002, elle avait été mariée avec Ahmed Salem Ould Laahwal, un Hartani Smassido-Sba3i, très vieux. Pour Irabiha, c'était l'occasion de mettre la main sur son héritage.

26 février, 2006 11:11  
Anonymous Anonyme said...

Salam,
-------------

X a écrit :
moi je les admire, leurs courage me fait défaut.

-------------
X, tu as raison de les admirer :-) Pour t'aider un peu à ne pas trop te mésestimer toi-même je te fais remarquer que tu prend beaucoup de risques, dans un pays où la liberté d'expression est encore une curiosité (cf. affaire O. Jdoud).
Merci qui ?
De rien. (rire)

Abou Zayd

26 février, 2006 11:17  
Blogger Sandro Pascucci said...

[>]

Le Monde a un problème.

La société a en réalité, un unique gros problème, en plus créé par ses propre mains!

Il est un problème exclusivement lies a l’économie, concernent en effet l'émission d’argent.

Telle émission est décidée, contrôlée et gérée par des Entités Privées et pas par de Gouvernements démocratiquement élus. Après des centaines d'années de contrefaction et d'affaires hors de la loi , ces Entités Privées ont maintenant aussi de pouvoir pour influer sur le décision (aussi économique) des entières Nations, pas plus souveraines mais esclaves qu'un mécanisme économique/financières connu comme «seigneurage» (avec ajoutée des peut-être plus grave «réserve fractionnaire»).

Très souvent, trop souvent, les hommes politiques de chaque Nation appelés à défendre e protége le peuple, qui a eux démocratiquement élus, sont devenu des corrompus et collaborent avec ces mauvais «créateurs de monnaie». Les lois mêmes en matière sont crées à l'avantage des Banquiers Internationaux. Autres lois qui pourraient aider le peuple à sortir de cet condition esclavage, sont par foi changées, autre foi mal interprète ou simplement ignorées.

Le système bancaires actuel est basé sur escroque ignoble.
Cette escroque est Apple «seigneurage», ensemble avec le system de la «réserve fractionnaire» des banques centrales.


Les systèmes d'information sont altérés et/ou contrôlés par le Pouvoir Economique des Banquiers Internationaux Privés et jamais aucun journal ou de télévision ou de radio parlera du «seigneurage» et/ou de la «réserve fractionnaire». Il y a eu des Présidents d'État et des hommes de grandeur mondial qui sont tombés sous les coups de la main impitoyable et puissante des Entités extra-nationaux.

Lincoln et Kennedy, par exemple. Tuées pour avoir crée d’argent, pour et au nom de peuple, et pas en servitude de Banques Centrale «décorée par des dénomination nationaux». Essayer de exposer des informations sur cet argument-tabou et contribuer à démasquer cet acte de strangulation de la liberté individuelle et collective est un devoir de nous TOUS , de CHACUN de nous. Essaie de cherché en Internet des mots clés comme «seigneuriage», «réserve fractionnaire», «dette publique».

Lois les informations alternatives et contestatrices du system, essai de supporter la cause en répandant ce manifeste en faisant le TAM-TAM des vrai-informations qu'il arrivera à cueillir par le Réseau, informations épurée de l’idéologie politique, désormais asservie au Pouvoir des Banquiers Internationaux.

[^]

26 février, 2006 11:21  
Blogger LM® said...

salut
effectivement ,la commission de transparence doit comporter un représentant de chaque société exploitante, d'où la présence de la personne de woodside .
Souhaitons que les mauritaniens de la commission seront a la hauteur de leur mission.

26 février, 2006 12:16  
Blogger Maatala said...

bonjour

Le pere de rabiha ( lah yerhmou) était controleur d'état et ils habitaient en face du cinéma El mouna ?

qui peut confirmer ?

Maatala

26 février, 2006 13:34  
Anonymous x ould mauritanie said...

Il y'a une autre grande dame de cette commission : KHATTOU MINT BAHAM OULD MOHAMED LAGDAF, elle a en commun avec IRABIHA le goût des jeux sexuels à plusieurs, mais contrairement à IRABIHA, KHATTOU detèste l'alcool. KHATTOU est l'ex femme du COLONEL MOHAMED MAHMOUD OULD DEH, qu'elle avait quitté pour OULD MOGEUYA.

XOM.

26 février, 2006 13:35  
Anonymous Anonyme said...

Le fait que ces femmes aiment ou puissent s'adonner aux plaisirs sexuels à plusieurs ne nous regardent pas et ne ferra pas avancer les choses en mauritanie.
En quoi la vie voluptueuse, lascive et tourmentée d'une dame pourra apporter du bien ou du mal à notre pays l'essentiel n'est pas ici!!!!!!!!!

26 février, 2006 14:04  
Anonymous Sidina Ould Oubeid said...

A AZzAWANE,

Tu cites des gens compétents et de haut niveaux et tu poses la question: pourquoi on les nome pas aux postes clefs qui relèvent de leurs compétences.
Avec tout le bien que cela va faire pour notre pays


Moi je te dis tout de suite que ce que tu cites est évident pour deux raisons:

- Ces intellectuels mauritaniens à l'étrangers sont très connus des décideurs en Mauritanie.

- Cependant les décideurs eux-mêmes et ceux qu'ils utilisent pour leurs basses affaires, ONT PEUR DES INTELLECTUELS QUE TU AS CITE CAR Ils sont honnètes, compétents n'accepteront jamais les magouilles et autres crimes contre le pays et le peuple.

Tu vois donc à quel point la Mauritanie est tenue par une mafia qui ne nomme que les gens qui lui assurent sa continuité et ses crimes.
Mais les mauritaniens dont je suis espèrent toujours, mais jusqu'à quand. Dieu est grand.

AmicalEment.
Sidina Ould Oubeid
Ksar. NKTT

26 février, 2006 14:08  
Anonymous Anonyme said...

maatala

Allah yarehmou ne soit pas si méchant

26 février, 2006 14:42  
Blogger Maatala said...

bonjour

Salut XOM heureux de te lire.

Tu sais entre nous ils ont 19 mois pour se faire plaisir.

Alors il faut bien caser les maitraisse, les gagneuses ,les rabateuses .

Pendant ce temps il y en a qui attendent depuis 20 ans "l'autorisation" de retourner chez eux dans la dignité .A qui on propose de revenir en catimini ,ils comprendront qu'ils passent aprés les "chebibates", les chats, voir les chameaux.
Question de priorités

Maatala

26 février, 2006 14:48  
Blogger Maatala said...

bonjour

il a dit:
-----------------------------------maatala

Allah yarehmou ne soit pas si méchant

26 février, 2006 14:42

-----------------------------------

En quoi je suis méchant ,je veux seulement avoir des précisions parce que je connais cette famille.

Rabbiha et azziza je connais et si c'est vraiment elles je suis attristé par ce qui leur arrivent car leur pére, je le considérait comme un pére pour moi .

Maatala

26 février, 2006 14:52  
Anonymous Anonyme said...

Maatala, bonjour,

Quand tu écris:

"Tu sais entre nous ils ont 19 mois pour se faire plaisir.

Alors il faut bien caser les maitraisse, les gagneuses ,les rabateuses ."

Tu as un humour décapant. Il faudrait dire que tu arrives à nous faire rire de choses sérieuses. Et on ne sait plus si ce sont des larmes de rire ou de tristesse. Mais leur goût est bien amère.

Il est vrai que le temps presse pour ces gens là et qu'il faut qu'ils casent leur monde et vite.

Tu as bien raison. Quel triste pays.

26 février, 2006 14:56  
Anonymous Anonyme said...

Maatala, à ce rythme là tu devrais surveiller...la patrone!
;-)

26 février, 2006 14:57  
Anonymous x ould mauritanie said...

Maatala, je croit que le Colonel Aziz avait donné le tempo, d'après X, il avait nommé la plupart de ses maîtresses comme ministre !
Je lis pratiquement tous ce qui s'écrit sur notre blog, mais la course au pain m'empêche de réagir à chaud, je profite de cette calme journée pour saluer mes amis du "Canal Historique"!
XOM

26 février, 2006 15:00  
Anonymous Anonyme said...

maatala
je m' excuses j'ai mal lu ce que tu as écrit.

26 février, 2006 15:06  
Anonymous Anonyme said...

Maatala a écrit:

"maatala
je m' excuses j'ai mal lu ce que tu as écrit."

(fou rire!)
Eh oui, tu as bien raison. Nos patronnes il faut pas les provoquer!

26 février, 2006 15:17  
Anonymous Anonyme said...

Salam,

--------------

Moi je te dis tout de suite que ce que tu cites est évident pour deux raisons:

- Ces intellectuels mauritaniens à l'étrangers sont très connus des décideurs en Mauritanie.
- Cependant les décideurs eux-mêmes et ceux qu'ils utilisent pour leurs basses affaires, ONT PEUR DES INTELLECTUELS QUE TU AS CITE CAR Ils sont honnètes, compétents n'accepteront jamais les magouilles et autres crimes contre le pays et le peuple.

---------------
les postes de hauts responsables (DG de sociétés, etc.) sont ouverts à candidatures et les cadres se sentant capables d'occuper ces postes doivent eux-même concourir et solliciter des entretiens pour ces postes. Personne n'ira les chercher. Il faut qu'ils forcent les portes, qu'ils se battent contre le système! C'est aussi leur responsabilité. On ne peut pas continuellement utiliser ces arguments. La société c'est aussi ces hommes et femmes, et c'est aussi eux qui peuvent changer les choses, au lieu d'attendre un éventuel tapis rouge qu'on leur déroulerait.
Evidemment c'est très difficile : les magouilles, les complots, la parentèle (le cousin qui veut un poste pour le neveu de madame,...), etc. Ils auront un paquet de personnes qui fera tout pour qu'ils se cassent la gueule, mais personne n'a jamais prétendu que c'est facile. C'est un choix personnel et respectable dans tous les cas.
Et sur les cas concrets (exemple : un cadre supérieur compétent auquel on a préféré un autre visiblement moins compétent) il faut se battre, créer des collectifs, faire appel aux tribunaux, remuer les media!
Pourquoi ne pas créer une association apolitique des cadres supérieurs travaillant à l'étranger et qui veulent rentrer ? Une association qui pourrait défendre leurs intérêts ?



Les commentaires sur Mme Mint Abdel Wedoud sont insupportables.
ça commence à être "border line" cette façon systématique qu'ont certains commentateurs caméléons à verser dans l'abjection. Je ne serais pas étonné que ces commentaires émanent des même personnes qui attaquent depuis quelques semaines X et son blog (j'ai même cru reconnaitre l'un d'eux, mais c'est une simple hypothèe).

Abou Zayd

26 février, 2006 15:25  
Blogger Maatala said...

Bonjour

il a dit
----------------------------------je m’excuses j'ai mal lu ce que tu as écrit.
-----------------------------------

Mon frère tes excuses t'honorent.



Flash back sur le fonctionnement de la TAYIE


Il décidait de tout, et les ministres ne défendaient aucun dossier mais recevaient des instructions.

En fonction de l'importance du dossier, les bons soldats étaient reçus et sa synthèse était corrigée devant lui avec des annotations du chef OUI/Non.

Sans aucune possibilité de défendre son projet, ni aussi de comprendre les raisons des non et des oui .Il se souvient dés cet instant qu'il est là par défaut et qu'il doit s'en mettre plein les fouilles.



Quand Taya voulait embaucher un conseiller qu'il recevait : il présenter à ce dernier un "BR" précis le concernant et lui demander de le compléter. Pour voir si celui-ci oubliera ou pas que dans un de ses cauchemars il aurait eu une mauvaise pensée le concernant.

Il arrivait que TAYA lui demande des nouvelles de sa famille et l'état de santé d'un des membres qui de surcroît avait voyagé dans ce but, vu l'état de nos mouroirs.

Le coiullon sortait de la honoré et ému se disant qu’il avait eu en somme le feu vert pour s'en mettre plein les fouilles et surtout la mettre en veilleuse seule chose qu'on lui demande en somme.

Mais le pire fut la nomination de Timméra ministre durant 3 mois, limogé parce que les notables du Guidimakha estimèrent que nommé un esclave était une insultes pour eux.

Pauvre et triste pays

Maatala

26 février, 2006 15:48  
Anonymous Anonyme said...

cher x
Salam alikom

Dans un échange précèdent en parlant de Ahmed Saleck , tu as écrit littéralement « quand à la grande parti de sa tribu (ideiqub) qui ont fait campagne pour haidalla, ils y étaient incités par un autre homme fort de la tribu : moctar ould mohamed moussa, grande figure du courant des islamistes mauritaniens, courant qui a soutenu haidalla lors des éléctions de 2003. ».
Tu ne cesses pas d’impliquer les tribus dans tes diffamations mêmes si ça soit hors sujet,
ENTA KHALIELK SA7EB,ENASS KAMLE CHI MEN KABAYATT
D’ailleurs tu les as qualifiés comme des obéissants et subordonnés – tu voulais dire d’une autre façon si ils étaient avec Haidalla ce n’est pas de bonne intention ni par ce que ils le croient, c’est bien des ordres de Mokhtar ould mohamed Mossa qui en fait le commerce.
(il est à dire qu’ils sont comme tous les mauritaniens il y a eu les protaya prohaydalla et les prodadahs etc. ,)
c’est honteux de traiter toute une tribu comme des Naïfs,
je ne prends pas la défense d’ Ahmed Saleck , wa li elbayti rabou saya7mihi,
mais je veux te dire que c’est ALLAH et lui seuls qui savent son intention en publiant les
livres de KAVAV et autres ,
Tu n’arrives pas à séparer les faits d’un homme et son origine ses cousins, quoique ces cousins sont les plus qui en ont souffert,
PS : je suis pas de cette tribu,
PS2 : Ahmed Saleck vu que c’est son propre bien, il a toute la raison d’aider des personnes de sa tribu par la ZAKAT et ce n’est pas comparable avec ceux qui pillent les deniers publics et les dispersent à leurs clans pour des objectifs électoraux,
LE JUSTICIER

26 février, 2006 15:55  
Anonymous Anonyme said...

Abou Zayd (en réponse à ton msg de
26 février, 2006 15:25)

Petite question : crois-tu vraiment que Marwani a posé sa candidature pour le poste qu'il occupe à la SMH ?

Quand le gouvernement (ou plutôt le CMJD) a besoin de quelqu'un, qu'il soit à l'étanger ou non, il sait très bien où s'adresser pour trouver le quelqu'un en question !

C'est un exemple parmi d'autres, donc pas de fausses excuses stp

Au fait, petite question : qui sait ce qu'est devenu le dénommé Moustapha DIOP ?

26 février, 2006 16:41  
Blogger Maatala said...

bonsoir

Question :

-----------------------------------
Au fait, petite question : qui sait ce qu'est devenu le dénommé Moustapha DIOP ?

26 février, 2006 16:41

-----------------------------------

Il est à Dakar et par fidélité à Haidalla il ne se prenonce pas .
Ils sont beaucoup comme lui à etre prisonnier de cette fidélité (honnorable ) qui les empechent de se presenter à la magistrature supréme.

Maatala

26 février, 2006 17:06  
Blogger azawane said...

Abou zayd tu as écrit à propos de nos compétences à l'étranger:

"Personne n'ira les chercher. .."

Cher Abou Zyad,

Il me semble que tu ignores une chose: ces cadres sont bien là où ils sont.
Ils sont de très loin beaucoup mieux payés que leurs homologues mauritaniens,
Ils ont tous les moyens de la recherche et du développement qu'aucun système en Mauritanie ne leur donne;
Ils sont respectés et jouissent d'une notoriété acquise avec beaucoup de courage et d'abnégation.
Ils ont forcé la compétence et le respect dans leur discipline et dans un milieu socio-culturel qui, en plus, étranger. Et rien n'est plus difficile de réussir qu'à l'étranger dans des domaines de pointe où les politiques étrangères en matière d'emploi préfèrent leur nationaux!
Et si nos compatriotes sont acceptés à l'étranger c'est qu'ils ont forcé leur place par leurs diplôme, leur compétences et leur savoir.

Quasiment tous les pays encouragent le retour de leurs cerveaux et de leurs ressources humaines se trouvant à l'étranger et cela en déployant des moyens parfois énormes pour les faire revenir, car ces pays savent que ces ressources humaines sont un investissement qui rendra mille fois ce qu'ils ont investi.

La Mauritanie a développé une politique de passivité que toi même tu as bien développé: "s'ils veulent retourner c'est bon, s'ils ne veulent pas tant pis".
Ceci est un raisonnement qui peut être attribué à un individu (qui ne pense qu'à protéger ses intérêts contre la concurrence) et non pas le raisonnement de décideurs politiques qui veulent le développement de leur pays et de l'Etat par l'emploi efficace de ses ressources humaines compétentes. Compétences à forte valeur ajoutée.

Tu écris:

"Il faut qu'ils forcent les portes, qu'ils se battent contre le système! C'est aussi leur responsabilité. On ne peut pas continuellement utiliser ces arguments. La société c'est aussi ces hommes et femmes, et c'est aussi eux qui peuvent changer les choses, au lieu d'attendre un éventuel tapis rouge qu'on leur déroulerait."

Non, tu te trompes, et je veux te dire pourquoi:

- D'abord nos intellectuels installés à l'étranger depuis un certain nombre d'années bénéficient pour certains d'un rang social et statutaire très élevés.
Les vois-tu "se battre" comme tu dis pour un poste en Mauritanie? C'est à la Mauritanie de leur offrir des postes correspondant à leurs compétences, à leur expérience et à leur stature scientifique internationale.
Veux-tu qu'ils jettent tous les avantages qu'ils ont pour commencer au bas de l'échelle et quémander une "fiche budgétaire" qui s'octroie par complaisance.
Si c'est ce que tu pense ce n'est pas faire honneur dans notre pays ni à ceux qui à l'étranger nous ont fait mille fois honneur.
Au contraire, il faudrait leur prévoir un "tapis rouge" (penses-tu que celui que l'on déroule pour nos ministres et pour nos chefs d'Etat corrompus, est bien plus méritoire?)
Ces intellectuels et chercheurs. Ces scientifiques de haut niveau qui ont acquis leurs grades en se battant contre l'adversité à l'étranger , qui ont soutenu mille et une thèse et travaux scientifiques, qui ont participé par leurs écrits et leur savoir aux développement de pays bien plus développés que le notre, tu veux qu'ils viennent se mettre en rang comme le premier diplômé venu pour un poste en Mauritanie.

Il faut au contraire que l'Etat, les appelle, qu'il leur offre des conditions de travail convenables et prennent en charge leurs conditions d'installation et de rémunérations motivantes. Car c'est lui et la nation qui sont bénéficiaires de leur savoir et de leur expérience. Expérience qu'ils ont acquise à la sueur de leur front loin d'un Etat qui les a ignoré.

Ce sont ces intellectuels qui doivent quelque chose à l'Etat et non pas le contraire. Ils n'ont jamais dilapidé les biens publics, ils n'ont jamais volé le trésor public, ils n'ont jamais détourné l'argent du peuple, ce que beaucoup d'intellectuels et de politiciens ont fait en Mauritanie. Des milliards et des milliards volés et mis en comptes suisses et l'on refuse à nos intellectuels, un tapis rouge!
Quel désespoir et quelle ignorance de ceux qui pensent au développement.


Tu écris:

"Evidemment c'est très difficile : les magouilles, les complots, la parentèle (le cousin qui veut un poste pour le neveu de madame,...), etc. Ils auront un paquet de personnes qui fera tout pour qu'ils se cassent la gueule, mais personne n'a jamais prétendu que c'est facile. C'est un choix personnel et respectable dans tous les cas. "

Je crois que comme moi, tu es très au courant des barrières face à l'introduction des compétences et des hommes scientifiques dans les rouages de notre Etat et de notre économie.
Mais ce que tu oublies de dire, c'est que ce sont des barrières insurmontables et c'est comme leur dire: "abandonnez tout et venez vous battre dans la corruption ou vous n'aurez jamais gain de cause".

Tu dis que:
"C'est un choix personnel et respectable dans tous les cas".

Abu Zayd,

Ce n'est ni un choix personnel, ni un effort de respectabilité! C'est un impératif national que notre pays fasse appel à ses hommes et femmes scientifiques de valeur. Pour que notre pays puisse aspirer au développement.

Je crois que tu pars d'un fausse idée qui peut être traduite de la façon suivante: "S'ils veulent revenir qu'ils reviennent, ça les regarde".

Alors que la vraie idée: "c'est l'Etat qui doit les motiver pour venir!"
Non pas qu'ils ne peuvent pas, par eux-mêmes, revenir mais parce que les conditions de l’accueil, qui leur est dû du fait de leurs compétence, de leur expérience et de leur rang, ne sont pas réunis.

Il faudrait que l'Etat fasse un programme d'accueil permettant à ces gens là de revenir. Or il ne fait rien pour cela!

On voit par exemple chaque jour des tas de commissions bidons qui se créent alors que l'on n'a pas vu une seule commission créée pour étudier et faciliter les condition de retour de nos ressources humaine à l'étranger.

Une commission qui aurait pour rôle:

- d'étudier les modalités de retour des scientifiques mauritaniens à l'étranger

- de recevoir les dossiers de ces intellectuels

- de leur faire correspondre des niveaux de diplôme, de grades , d'ancienneté et d'expérience

- de proposer aux différents secteurs de l'économie de les employer et de faire correspondre des rémunérations en rapport avec leurs statuts

- de correspondre et de garder le contact avec nos scientifiques à l'étranger pour leur faciliter leur retour et leur garantir l'information et le suivi

- etc...

Bien des pays ont développé des politiques et des instruments administratifs pour le retour et l'insertion de leurs cadres à l'étranger et même en leur offrant des avantages meilleurs que ceux dont ils disposent à l'étranger. C'est cela aussi lutter contre la fuite des cerveaux et de promouvoir le développement du pays par ses propres fils!

En conclusion:

S'il est vrai que la volonté de retour de nos scientifiques à l'étranger est une condition essentielle à leur retour, il reste plus qu’il est aussi vrai que cette volonté est fondamentalement liée à:

- un programme d'accueil qui doit être mis en place par l'Etat,

- une volonté des pouvoirs publics de leur accorder des conditions financières et professionnelles motivantes.

Et c'est à ce moment là que la volonté de retour, même si elle était inexistante, va se manifester.

Et qui ne voudrait pas retourner dans son pays si on lui assure des conditions équivalentes, sinon approchantes, à son rang scientifique?

Mais d'autre part qui voudrait retourner au pays, s'il va tout abandonner (situation confortable, environnement professionnel développé, famille, relations de dizaine d'années etc.) pour un emploi aléatoire soumis aux conditions de la corruption, de la mauvaise fois et de bien d'autres maux.

Abu zayd,

Ton raisonnement tient au fait qu'il est très individualiste il est dénaturé par le fait qu'il ne faut pas mettre seulement les conditions du retour de nos scientifiques sur leur propre volonté de revenir au pays (qui n'aime pas son pays?), mais il faudrait que tu saches que cette volonté de retour doit s'accompagner d'instruments d'insertion professionnels qui permettraient de compenser (relativement) les pertes (financières, relationnelles etc.) qu'un tel retour engendrerait.
C'est donc une volonté étatique qui doit préparer leur retour!

Or l'Etat mauritanien ne fait rien en ce sens. Et ce n'est pas de hauts scientifiques imbus des valeurs morales et de leurs expériences académique et professionnelle acquises après tant d'années d'efforts et de sacrifices, unanimement reconnus, qui débarqueraient au pays et se mettrait à composer avec le système. Le Jeu n'en vaut pas la chandelle , car tout esprit rationnel sait que malgré le patriotisme de ces scientifiques, c'est un "combat" perdu d'avance.

Bien amicalement

26 février, 2006 17:13  
Anonymous Anonyme said...

Maatala - 26 février, 2006 17:06

Il est à Dakar et par fidélité à Haidalla il ne se prennonce pas .
Ils sont beaucoup comme lui à etre prisonnier de cette fidélité (honnorable ) qui les empechent de se presenter à la magistrature supréme.


----------------------------------

On ne peut rester prisonnier à perpétuité d'un homme qui, à mon avis, a fait son temps...

Serait honorable et noble de la part d'Haidalla de prendre conscience qu'il a fait son temps, et de promouvoir un fidèle qui est "propre"

L'intelligence, c'est aussi à un moment donné de prendre conscience de la réalité et de ses perspectives d'avenir...

26 février, 2006 17:19  
Anonymous Anonyme said...

azawane,

ABSOLUMENT D'ACCORD avec toi.

Les gouvernants de la Mauritanie doivent avant tout PENSER a leur pays, à son présent et aussi à son avenir.

Ces intellectuels et cerveaux sont la richesse du pays, et ils ne peuvent qu'apporter des plus à la nation.

La Mauritanie est un pays riche en ressources naturelles ET AUSSI en ressources humaines.

Au même titre que l'état défend ses intérêts pour préserver ses ressources naturelles, il devrait défendre et préserver ses ressources humaines.

Sa richesse et son avenir en dépendant grandement, et l'un ne va pas sans l'autre.

26 février, 2006 17:25  
Anonymous Anonyme said...

Maatala, tu sait comment Haidalla a recompensé la fidélité de Diop? il est venu à Paris, au moment ou Diop est à Dakar.

26 février, 2006 17:36  
Anonymous Anonyme said...

Haidalla est ou était à Paris ?

Donc fidélité réciproque TRES honorable de circonstance et par intérêt :-)

26 février, 2006 17:45  
Blogger Maatala said...

bonsoir

Je pense comme vous que Haidalla, Dadddah,et tant d'autres (cf: le musée du CNIE) appartiennent à la préhistoire et qu'il nous faut du sang neuf, pour faire du neuf .

On ne peut cependant pas reprocher à quelqu'un sa fidélité, aprés tout c'est son choix.

Maatala

26 février, 2006 17:49  
Anonymous Anonyme said...

Sans trahir la fidélité, il y a des moments où l'intérêt de la nation doit prévaloir.

C'est bien ce que je disais tout à l'heure " L'intelligence, c'est aussi à un moment donné de prendre conscience de la réalité et de ses perspectives d'avenir... "

Pour Daddah comme pour Haidalla, leur avenir était dans le futur du passé. Il était une fois...

26 février, 2006 17:58  
Blogger Maatala said...

bonsoir

Azawane

Je partage entièrement ton analyse: pour exemple lorsque Kérekou a été battu par Soglo, beaucoup de béninois sont rentrés dans leur pays (des médecins, des architectes, GLELE directeur juridique de l UNESCO et tant d'autres...).

Pourquoi notre pays n'est pas aussi attrayant:

-le ménage n'a pas été fait, au contraire l'impunité est de mise et vu le discours de nos potentiels présidentiables on peut toujours rêvée.

-La médiocrité est bel et bien accrochée et la toucher sera considéré comme un casus belli tribale rien que çà.

-Ailleurs il sont reconnu et apprécié (cf. la BAD et ONU).

-Ils ne sont plus habitués à un monde ou les valeurs glorifiées sont le vol, le mensonge, la trahison et l'hypocrisie.

-Ils ont l'éducation et les soins pour leurs enfants

-Leurs épouses apprécient l'anonymat et la non présence de la famille élargie.

-Ils gagnent bien leur vie

-Et surtout ils ne sont pas assis sur de l'argile comme comme nous.

- Vu le résultat de 46 ans d'indépendance et l 'opprobe, et la honte du au tripatouillage de chiffres (cf. Banque Mondiale), ils remercient le Dieu d'être hors de cette farce institutionnalisée.

On leur rétorquera l'amour du pays vu l’attitude de Taya et des siens (ses grands patriotes), ils vous remercieront d’un sourire, pour ne pas avoir perçu leur douleur et le mal etre de ne pas être auprès des leurs dans leur pays, qu’ils quittèrent avec amertume non parce qu’il est pauvre mais, par manque de liberté et de non sens; ceci incompatible avec leur éthique, leur conception de la vie et de la maniére dont un pays doit construire son avenir.Au lieu de fabriquer une future somalie.

Mediocrité quand tu nous tiens

Quelle tristesse.

26 février, 2006 18:37  
Blogger Maatala said...

bonsoir

il a dir:
-----------------------------------
Sans trahir la fidélité, il y a des moments où l'intérêt de la nation doit prévaloir.

C'est bien ce que je disais tout à l'heure " L'intelligence, c'est aussi à un moment donné de prendre conscience de la réalité et de ses perspectives d'avenir... "
-----------------------------------

je lui trensmettrai ,promis

Maatala

26 février, 2006 18:39  
Blogger alchimiste said...

Salam

X,

Je vois que tu as approfondi tes connaissances sur cette famille.

Je remarque aussi que tu as corrigé le prenom du frere en question : je confirme ici, il s'appelle AHMED Baba et non MOHAMED Baba, comme c'etait inscrit sur ton blog.

Salam

Je vois que "les anonymes" continuent leurs insultes ... j'espere que ce n'est pas une nouvelle methode, de m'insulter personnellement, par personnes interposées ... Si c'est le cas, je leur dis que c'est encore plus lâche, plus ignoble ...Car ces personnes n'ont rien à avoir avec ce que j'ecris ici et sur d'autres sites (dont le mien)...

26 février, 2006 19:09  
Anonymous Anonyme said...

Salam,
Cher frère Azawane, je te remercie pour ta réponse, plus que pertinente.

------------------

Il me semble que tu ignores une chose: ces cadres sont bien là où ils sont.
Ils sont de très loin beaucoup mieux payés que leurs homologues mauritaniens,
Ils ont tous les moyens de la recherche et du développement qu'aucun système en Mauritanie ne leur donne;

----------------
Non, je le sais tout à fait et désolé de t'avoir donné l'impression inverse. Et c'est pour cela qu'ils ont préféré émigré. leur situation à l'étranger est incomparable à celle qu'ils auraient en Mauritanie, même en étant DG ou Ministre. De plus ces personnes ont un mérite exceptionnel : elles ont pu réussir dans des pays étrangers avec tout ce que cela implique de sacrifices personnels. Je suis au fait de leur situation et je salue leur courage et leurs qualités personnelles.

------------------

Quasiment tous les pays encouragent le retour de leurs cerveaux et de leurs ressources humaines se trouvant à l'étranger et cela en déployant des moyens parfois énormes pour les faire revenir, car ces pays savent que ces ressources humaines sont un investissement qui rendra mille fois ce qu'ils ont investi.

------------------
C'est exact. Les pays encouragent leurs cerveaux à revenit travailler au pays. Des organismes existent en Europe et en Asie pour aider à un retour et une intégration réussie de ces élites. Mais le plus souvent, pour ne pas dire tout le temps, ces organismes informent les expatriés des possibilités mais ne proposent pas de postes.
Il est évident qu'un cadre supérieur gagnant très bien sa vie et ayant en charge une famille (souvent très élargie, walhamdulillah) est dans une situation qui le contraint à y réflechir à deux fois avant d'abandonner sa situation présente pour un risque non calculé... Il a aussi le sens des responsabilités. Maintenant revenons au cas de la Mauritanie : qu'est-ce qu'il y a présentement pour aider ces cadres ? Rien. Il n'y a aucun organisme et le seul moyen pour ceux d'entre eux qui désire revenir (au prix d'un sacrifice professionnel certain), le seul moyen donc c'est de se présenter aux concours de recrutement en espérant que leurs compétences seront reconnues (l'espoir fair vivre :-)). Or ce que je veux expliquer c'est que ce n'est pas suffisant. Entrer dans une logique de retour pour ces élites c'est entrer dans une logique de combat stricto sensu. Ils doivent non pas attendre que l'Etat fasse ce qu'il doit faire mais l'obliger à renir compte d'eux. Ce sont très souvent des personnes d'une redoutable combattivité et intellectuellement armés pour mener ce combat de reconnaissance. Combien d'écrivains, de poètes, d'ingénieurs, de docteurs, etc. vivent aujourd'hui avec moins que rien à Nouakchott, alors que des analphabètes occupent des postes de responsabilité ? Ces cadres, eux aussi attendent que l'Etat fasse quelque chose...

------------------

La Mauritanie a développé une politique de passivité que toi même tu as bien développé: "s'ils veulent retourner c'est bon, s'ils ne veulent pas tant pis".

------------------
C'est bien dommage que tu ait compris cela... Or c'est exactement l'opposé que j'essayais de montrer. la passivité c'est d'attendre que l'Etat fasse quelque chose... Si les français avaient attendu que l'Etat fasse quelque chose il serait aujourd'hui gouverné par un Roi... J'exagère volontairement. Ce que je dis c'est ceci : si l'Etat ne fait rien eh bien il faut se bouger soi-même, battre la pavé pour qu'il se bouge! C'est compliqué mais qui sait ça peut marcher :-)
Et lorsque tu dis "La Mauritanie a développé une politique de passivité..." je te fais remarquer que la Mauritanie n'a jamais développé de politique de passivité ou d'activité : elle n'a jamais rien développé du tout. Et là je n'éxagère pas :-)

------------------

Ceci est un raisonnement qui peut être attribué à un individu (qui ne pense qu'à protéger ses intérêts contre la concurrence) et non pas le raisonnement de décideurs politiques qui veulent le développement de leur pays et de l'Etat par l'emploi efficace de ses ressources humaines compétentes. Compétences à forte valeur ajoutée.

------------------
Je suis d'accord là dessus : Ce type de raisonnement encourageant le statut quo n'est pas le mien. Non seulement il n'est pas le mien mais c'est contre cela que je m'insurge.
Le statut quo n'est pas forcément encouragé par l'Etat mais il l'est par le système des privilèges instauré par Taya, où les incompétents sont à des postes desquels ils devraient pourtant être tenus éloignés, très éloignés. Regarde par exemple certains de nos chefs de services dans les Ministères : même un gamin qui vient de décrocher son brevet a plus de bagage intellectuel qu'eux. Et c'est tout ce système qui bloque et qui ne se débloquera pas tout seul. il faut un coup de pied dans la fourmillière. Et ce coup de pied les élites exilées doivent participer à le donner.

------------------

- D'abord nos intellectuels installés à l'étranger depuis un certain nombre d'années bénéficient pour certains d'un rang social et statutaire très élevés.
Les vois-tu "se battre" comme tu dis pour un poste en Mauritanie?

-----------------
C'est ce que j'ai dit plus haut : il est évident que nos frères cadres supérieurs sont dans une situation professionnelle très élevée, qui les met dans la position que tu décris. Et j'irais même plus loin que toi : je pense que la quasi-totalité d'entre eux ne retouvera pas en Mauritanie, ni matériellement ni moralement, les conditions de travail auxquelles elle était habituée. Dans la situation actuelle c'est forcément un sacrifice.

-----------------

C'est à la Mauritanie de leur offrir des postes correspondant à leurs compétences, à leur expérience et à leur stature scientifique internationale.

-----------------
Oui et non. Dans le cas idéal c'est effectivement à la Mauritanie de leur offrir des postes à la hauteur de leur talent. Mais cher frère on est en Mauritanie, et donc très loin du cas idéal. Et en Mauritanie il n'y a rien de prévu pour ces talents. Et je dirais même plus : la société telle que Taya l'a remodelé a plus de respect pour l'analphabète qui roule dans le dernier modèle 4x4 que pour l'intellectuel ou le brillant technologue. Donc non seulement il doit mener un combat contre le système administratif pour trouver sa place légitime dans les hautes sphères de l'Etat mais en plus il doit composer avec un état d'esprit d'une société malade. Et ce que je dis c'est que c'est son combat, et que le système ne lui fera pas de cadeau.

-----------------

Veux-tu qu'ils jettent tous les avantages qu'ils ont pour commencer au bas de l'échelle et quémander une "fiche budgétaire" qui s'octroie par complaisance.

-----------------
Non, absolument pas. Je suis plutôt pragmatique et réaliste. Comment peut-on demander à quelqu'un d'abandonner une situation qui lui permet d'offrir à ceux qu'ils aiment une vie de qualité ? Mon opinion comme je l'ai indiqué est qu'ils doivent exiger par un combat que l'Etat leur donne les égards qu'ils méritent. Tu te rappelles peut-être la campagne menée par Taya qui reprochaient aux diplômés de refuser certains travaux ? Taya et sa mafia faisaient cela par méfiance et sans doute par complexe vis-à-vis d'une élite qu'ils craignaient et qu'ils voulaient humilier... Même s'il n'y a absolument rien d'humiliant à travailler de ses mains, c'est même très honorable, mais dans ce cas c'est peut-être inutile d'avoir soutenu une thèse de doctorat.


-----------------

Ces intellectuels et chercheurs. Ces scientifiques de haut niveau qui ont acquis leurs grades en se battant contre l'adversité à l'étranger , qui ont soutenu mille et une thèse et travaux scientifiques, qui ont participé par leurs écrits et leur savoir aux développement de pays bien plus développés que le notre, tu veux qu'ils viennent se mettre en rang comme le premier diplômé venu pour un poste en Mauritanie.

-----------------
Justement non. Je sais que ces brillants cadres sont d'un combattivité exceptionnelle, qui leur a permis de réussir à l'étranger dans des conditions difficles, et je m'attend à ce qu'ils fassent preuve de la même combattivité pour recouvrer leurs doits légitimes en Mauritanie. Si demain il y a une association de cadres de haut niveau qui lutte pour exiger une transparence totale dans l'attribution des postes avec comme seul critère la compétence, je ne doute pas que cela changera. Mais encore une fois il faut se battre pour ça, rien n'est jamais acquis, surtout pas en Mauritanie.


-----------------

Je crois que comme moi, tu es très au courant des barrières face à l'introduction des compétences et des hommes scientifiques dans les rouages de notre Etat et de notre économie.
Mais ce que tu oublies de dire, c'est que ce sont des barrières insurmontables et c'est comme leur dire: "abandonnez tout et venez vous battre dans la corruption ou vous n'aurez jamais gain de cause".

-----------------
C'est là où on n'est pas d'accord : je ne pense pas que les barrières soient insurmontables. Mais je sais très bien que le système mettra tout en oeuvre pour leur barrer la route et c'est "naturel" : le système est souvent composé de personnes incompétentes, quasiment analphabètes, qui sont là parce les liens tribaux ou régionaux ou d'autre nature ont joué en leur faveur. Donc évidemment ils refuseront que des talents, qui ne doivent rien à personne, viennent les aveugler de leurs compétences. D'où ma conclusion : où ces talents se battent pour s'imposer et créer un nouveau système, ou ils restent à l'étranger. Il y a quelques exceptions dans certains cas mais en règle général ils ne seront pas sollicités pour revenir.

------------------

Tu dis que:
"C'est un choix personnel et respectable dans tous les cas".

Abu Zayd,

Ce n'est ni un choix personnel, ni un effort de respectabilité!

----------------
Là akhi il y a manifestement un malentendu : ce que j'ai dit c'est que les deux choix, à savoir revenir au pays ou rester à l'étranger, sont tous les deux respectables. Je ne porte pas ce genre de jugements de valeur.

------------------

Je crois que tu pars d'un fausse idée qui peut être traduite de la façon suivante: "S'ils veulent revenir qu'ils reviennent, ça les regarde".

------------------
Oui et non :-) oui, ça les regarde, dans la mesure où ils auront de toute façon à s'imposer dans un milieu "hostile", et ça regarde l'Etat dans le mesure où il a besoin d'eux. L'Etat a besoin d'eux mais le système n'en veut pas... Il faut donc changer le système. C'est ça mon point de vue.

------------------

On voit par exemple chaque jour des tas de commissions bidons qui se créent alors que l'on n'a pas vu une seule commission créée pour étudier et faciliter les condition de retour de nos ressources humaine à l'étranger.

------------------
Une telle commission sera composé de haut fonctionnaires qui discuteront du retour de talents qui prendront peut-être leur place :-) Lorsque je parle de système c'est de cela que je parle.
J'espère plutôt que ces émigrés vont s'unir et proposer une plateforme à l'Etat, exiger leurs droits, de façon pragamatique, efficace et en dehors de toute considération politique ou politicienne.
De plus quelle satisfaction de se dire : "on l'a parce qu'on s'est battu pour l'avoir, comme on l'avait fait dans l'exil!".


----------------

Et ce n'est pas de hauts scientifiques imbus des valeurs morales et de leurs expériences académique et professionnelle acquises après tant d'années d'efforts et de sacrifices, unanimement reconnus, qui débarqueraient au pays et se mettrait à composer avec le système. Le Jeu n'en vaut pas la chandelle , car tout esprit rationnel sait que malgré le patriotisme de ces scientifiques, c'est un "combat" perdu d'avance.

----------------
Je suis d'accord sur ce point : s'ils le font seuls il se casseront la figure, si je puis m'exprimer ainsi.
Mais s'ils se regroupent efficacement pour changer les choses, ils le peuvent. Si eux, ayant un bagage intellectuel consséquent, ne peuvent pas se battre pour leurs intérêts (qui sont aussi les intérêts du pays), alors c'est à désespérer...

Fraternellement cher frère et au plaisir de te lire,
Abou Zayd

26 février, 2006 19:47  
Blogger azawane said...

Abou Zayd,

Je te remercie pour la clarté de tes propos.
En fait on est toi et moi d'accord sur le fond. La seule différence est que toi tu accentues beaucoup le fait qu'ils doivent se regrouper et venir se battre; moi j'accepte ce fait mais uniquement si l'Etat leur prépare un terrain favorable pour les motiver... à venir et à se battre.

Avec mes sincères amitiés.

26 février, 2006 20:13  
Blogger azawane said...

A l'alchimiste,

Comme tu le vois, nous sommes en train de discuter sur le retour de nos intellectuels et des conditions de leur retour.
Les contributions d'Abou Zayd, de Maatala et d'autres anonymes nous a permis d'échanger de fructueuses idées.

Mais moi-même n'étant pas à l'étranger (pour les autre je ne sais pas), je crois que nous aimerions avoir l'avis de ceux qui sont à l'étranger je crois, comme toi.

Moi j'ai pu visiter le site consacré aux de nos intellectuels à l'étranger et j'ai été plus que impressionné par la richesse de nos cadres à l'étranger. Qu'en penses-tu?

Mes amitiés.

26 février, 2006 20:18  
Blogger un_mauritanien said...

L'insulte,le mensonge.Tu prétends t'en prendre à une femme -en l'occurrence Irabiha voilà que tu t'en prends à toute une famille.Il est inutile de te répondre.Car, à lire ton blog, tu t'en prends à tout le monde.Il semble que tu fulmines contre le pays en entier!

26 février, 2006 20:30  
Blogger un_mauritanien said...

L'insulte,le mensonge.Tu prétends t'en prendre à une femme -en l'occurrence Irabiha voilà que tu t'en prends à toute une famille.Il est inutile de te répondre.Car, à lire ton blog, tu t'en prends à tout le monde.Il semble que tu fulmines contre le pays en entier!

26 février, 2006 20:31  
Blogger un_mauritanien said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

26 février, 2006 20:32  
Blogger un_mauritanien said...

L'insulte,le mensonge.Tu prétends t'en prendre à une femme -en l'occurrence Irabiha voilà que tu t'en prends à toute une famille.Il est inutile de te répondre.Car, à lire ton blog, tu t'en prends à tout le monde.Il semble que tu fulmines contre le pays en entier!

26 février, 2006 20:32  
Blogger un_mauritanien said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

26 février, 2006 20:32  
Blogger un_mauritanien said...

Pourquoi tant de haine, d'insultes, de calomnies, de mensonges? Malheureusement, l'usage que tu fais de ton blog jette le discrédit le plus total sur cette ce canal qui aurait pu - sans cet usage intempestif des procédés les plus inconvenats - servir de plate-forme de débats et de discussions. Au lieu de cela, c'est à ramassis de charabia indescriptible que nous avons eu droit! Dommage!!!!

26 février, 2006 20:37  
Anonymous Anonyme said...

L'insulte, la clomnie, le mnsonge ne mènent nulle part. Où veux-tu en venir? Tu en veux à tout le monde à ce que je vois... Tu me fais pitié!

26 février, 2006 21:03  
Blogger alchimiste said...

Salam


Chers abu zeid ,

Il existent aussi des situations que tu as pas évoquées avec ton interlocuteur. Je vous donne un exemple bien précis, il est tiré de ma vie personnelle :

Avant de commencer ma thèse de doctorat en Immunogie, en 96. J’ai ecrit avec mon directeur de recherche, et directeur de thèse un projet scientifique et nous l’avons adressé au directeur du CNH (centre national d’hygiène qui «coordonnait » à l’époque les recherches dans le domaine des sciences de la vie et particulièrement dans le domaine médical. Une copie de ce dossier a été adressée à l’ambassade de France en Mauritanie. Au bout d’un mois nous avons reçu une réponse de l’ambassade de France, signée par le premier conseillé chargé des affaires culturelles. Cette réponse, dit en quelques mois que l’ambassade, est enthousiaste pour les échanges de ce type, ce pendant, elle attend, une sollicitation du partenaire Mauritanien. Elle est même prête à participer dans le financement et la coordination de tel projet.

N’ayant pas eu de réponse du CNH, dont le directeur a reçu en « mains propre » le dossier, je me suis orienté avec un autre projet qui est en coopération avec un laboratoire Soudanais, partenaire avec le mien dans un projet sur la Bilharsiose à S. mansoni. J’ai effectué 2 voyages au Soudan, avec des séjours d’une durée moyenne d’un mois et demi. Des membre de mon équipe y ont effectué plusieurs missions de recherche et de collectes d’échantillons. En échange, les partenaires soudanais, en plus de la participation aux études menées sur le terrain, ont aussi en effectués des cycles de formation pour leurs techniciens et jeunes chercheurs (2 ont même soutenu des Thèses effectuées en alternance, avec des bourses et une à disposition des moyens accordées par notre labo français). Les chercheurs confirmés (Cadres de Labo, Prof d’université …) ont pu effectuer des voyages en France pour mener des recherches, grâce à la mise à leur disposition du plateau technique de notre labo (Machines qui coûtent jusqu’à 2 millions de Franc, les techniciens confirmés et des interactions et échange de compétence avec les chercheurs et aussi l’accès à la biblio …). Il est à noter qu’une partie du grant (budget accordé à ce projet) a aussi servi dans l’achat d’équipements aux labo Soudanais partenaires.

Il est à noter que je me suis orienté vers le domaine des maladies tropicales , avec au début une arrière pensée, de mener des cherches dans domaine en Mauritanie. Après cette déception, je n’étais pas surpris de découvrir, en faisant la biblio sur la Mauritanie, que le directeur du CNH, n’avait jamais publié, même pas un seul article dans une revue scientifique !

Les seuls articles publiés sur la Mauritanie, étaient, sur la Mauritanie l’œuvre de Français et d’autres Nationalités. Il y a parfois quelques Noms mauritaniens, mis en bout de chaîne, et qui correspondaient à des collecteurs d’échantillon, qui n’avaient pas apporté une « valeur ajoutée » à ses recherches

Il est à noter que le même labo dans lequel j’ai effectué ma Thèse, avait eu à former un Malien, 4 années plutôt. Ce malien, a pu effectuer durant sa Thèse, une recherche du meme type que j’espérais faire (sur un terrain Malien, et sur des maladies Tropicales qui touchent ce pays). Dès mon arrivée dans mon labo, lors de mon entretien avec le directeur et les chercheurs, ils m’ont avancé comme atout de la recherche dans ce labo, l’exemple de ce Malien, devenu directeur de Labo au Mali et qui codirige les Thèses de Maliens envoyés en France… Et aussi la coopération avec différents Labo dans plusieurs pays Tropicaux (Notamment, le Sénégal, Soudan, Brésil, Mali …).

A la fin de ma Thèse, ce labo était disposé de participer avec moi, dans la rédaction et la soumission de demande de Grant (financement de projets), en mettant à profit son expérience dans ce domaine. Cependant, je me rendu compte après un voyage en Mauritanie, une année avant la soutenance de ma Thèse (en 2000), de la réalité du « terrain Mauritanien »…

En effet, monter le montage et la réussite de ce genre de projet dépendent beaucoup des partenaires locaux … Je me suis dis :

Si jamais je rentre en Mauritanie en 2001 et que j’arrive à integrer Le CNH ou le Labo Central du CHN (dans lesquels, il faut noter au passage il n’y pas un seul Ph D à cette époque), et que je monte un projet … Ce projet va passer par la bureaucratie locale : par ordre hiérarchique : Directeur de Labo, Directeur de structure, Chef de Département au sein du Ministère de la Santé, et les divers conseillers de ce ministère, passer aux mains du SG du ministère, et même par le Ministre … Et même si au BOUT, une réponse positive est accordée … C’est la suite qui est DRAMATIQUE :

En effet, le financement accordé au projet, va SUIVRE LE MEME CHEMIN INVERSE !

Je vous laisse COMPRENDRE LE SORT DE CE FIANCEMENT … qui est en général (calculé presque au centime près !) !

Comment j’arriverai à mener des RECHERCHES DANS UN PAYS DE REQUINS BUDJETIVORES ?!

Le seul choix qui me reste si je rentrais en Mauritanie … C’etait devenir (si jamais je suis pris aux concours), un maitre de conf à la fac … Mais qu’est ce que un maitre de conf à la fac de NKT ?!

C’est un type qui passe sont temps à reciter des leçons, souvant les memes,, dans un amphi d’étudiants. Il n’a rien à disposition qu’un vieux retro ou une craie … Pas un seul materiel de recherche !

Au bout d’un moment (si on considère l’évolution des sciences actuelles … si au Bout d’un mois nous ne sont pas au courant, biblio et lecture de revues spécialisées, ou la participation à des congrès, des conf, des séminaires et interactions avec d’autres chercheurs … NOUS SOMMES LARGUES !) … IMAGINER L’ETAT DE CONNAISSANCES D’UN MAITRE DE CONF MAURITANIEN AU BOUT D’UNE ANNEE EN MAURITANIE !

Ces différents facteurs jouent aussi, énormément comme VERITABLES handicapes AU RETOUR, AU MOINS DE MA CATHEGORIE DE Ph D en Mauritanie …


Je suis rentré en 2003, la situation était pire … ET JE NE PENSE PAS QU’ELLE S’EST AMELIOREE DEPUIS !

Salam

26 février, 2006 21:06  
Blogger azawane said...

Excellent témoignage, Alchimiste.
Merci pour nous et pour ceux qui telisent.

J'invite tous ceux qui peuvent témoigner de le faire ici pour faire progresser notre réflexion.

Une question mon ami alchimiste: qu'est-ce que tu proposes pour faire revenir nos frères scientifiques de l'Etranger.

Merci.

26 février, 2006 21:14  
Blogger azawane said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

26 février, 2006 21:16  
Anonymous Anonyme said...

A propos de Mme Irabiha, je vous rappelle qu'elle a mené de louables activités au sein de la prison civile de Nouakchott: prise en charge des soins des détenus, distribution de vivres, de couvertures... en tant que bénévole!

26 février, 2006 21:17  
Blogger azawane said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

26 février, 2006 21:20  
Blogger azawane said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

26 février, 2006 21:20  
Anonymous Anonyme said...

A propos de Mme Rabiha, elle a accompagné plusieurs femes devant les tribunaux de Nouakchott (2005), conseil et assistance juridique (litiges familiaux, sociaux). Pendant ce temps, d'autres sen prennent à leurs compatriotes sans autres motifs que la volonté de nuisance... sans pouvoir y arriver!

26 février, 2006 21:23  
Anonymous Anonyme said...

Anonyme 26 février, 2006 21:23 tu écris:

"A propos de Mme Irabiha, je vous rappelle qu'elle a mené de louables activités au sein de la prison civile de Nouakchott: prise en charge des soins des détenus, distribution de vivres, de couvertures... en tant que bénévole!

A propos de Mme Rabiha, elle a accompagné plusieurs femes devant les tribunaux de Nouakchott (2005), conseil et assistance juridique (litiges familiaux, sociaux). Pendant ce temps, d'autres sen prennent à leurs compatriotes sans autres motifs que la volonté de nuisance... sans pouvoir y arriver!


CESSE DE DEFENDRE RABIHA, TU EN FAIT TROP.

ELLE PEUT ETRE BENEVOLE ET TOUT CE QUE TU VEUX MAIS CELA NE L'EMPECHE PAS D'ETRE UNE BAISEUSE! COMME BEAUCOUP DE NOS COMPATRIOTES (HEUREUSEMENT D'AILLEURS!)

IL N'AYANT PAS INCOMPATIBILITE. C'EST MEME RECOMMANDE DE JOINDRE L'UTILE A L'AGREABLE!

ASSEZ DE TES COMMENTAIRES ET VA JOINDRE L'UTILE A L'AGREABLE TOI AUSSI!

26 février, 2006 21:27  
Anonymous Anonyme said...

Autre chose, à propos toujours de Mme Irabiha:
- lutte contre les MGF, les violences et discriminations à l'encontre des femmes, code de protection de l'enfant (du plaidoyer à l'adoption)
- Prix "Population et développement" décerné par le FNUAP en 2001
- Lutte contre la corruption et promotion de la transparence et la bonne gouvernance
- Activités d'appui aux femmes et aux communautés de base

26 février, 2006 21:27  
Anonymous Anonyme said...

Si on l'a mise dans un comité de transparence, c'est que tout doit être transparent chez-elle. N'est-ce pas.
Et du moment qu'elle n'a rien à cacher (au sens propre et figuré) pourquoi tu t'acharne anonymement à la défendre?

26 février, 2006 21:30  
Blogger alchimiste said...

Salam

Pour moi personnellement,

La seule condition pour mon retour en Mauritanie est simple :

Avoir la complete autonomie de gestion (au niveau Financier) du ou des projets de recherches dont j'aurais la Charge ...Comme c'est le cas dans presque tous les Labo de recherche du Monde (en France, le CNRS ou l'INSERM : nous taxent entre 5 et 10 % des fiancements des projet ... pour partcipation aux frais de gestion administrative ...comme ils disent)

Si demain une autorité me garanti celà ... Je menerai des contacts ici en France (avec des labo ...), en vue de monter des projets et faire demandes de Grant (souvant accordés par l'OMS, ONU SIDA, le TDR : dans le domaine des maladie Tropicales). après obtention de tels grant je reviendrai en Mauritanie, pour y mener ces recherches en colaboration de mes partenaires exterieurs ...

Les autres, je pense à nos differents chercheurs et enseignants-chercheurs ...sont à peu près dans le meme cas que moi...

Quant aux ingerieurs et autres cadres de hauts niveau ... Je pense que le materiel joue beaucoup (le niveau des salaires ...). Il faut savoir que la majorité de ces gens restés à l'Etrangers, sont Honnetes et ne compte que sur leurs salaires pour vivre. Ce qui empeche la majorité d'entre eux de rentrer : ...C'est qu'ils ne veulent pas etre devant le CHOIX INSUPPORTABLE :

VOLER, COMME LES COLLEGUES OU SURVIVRE DANS DES CONDITIONS QUI NE SONT ACCEPTABLES POUR LEUR NIVEAU SOCIAL !

MEME LES HONNETES GENS qui sont RENTRES, ILS SONT DEMORALISES PAR LE FAIT D'ASSISTER PACIVEMENT AUX DETOURNEMENTS DE FONDS PUBLIQUES A LA CORRUPTION ...ET AUX PRESSIONS DE LEURS FAMILLES ET "AMIS" QUI LEUR REPROCHENT DE PAS REUSSIR A VOIR "LA MEME SITUATION MATERIELLE" QUE LE COLLEGUE DE TRAVAIL, LE PROMOTIONNAIRE DE MEME QUALIFICATION ET RESPONSABILITE !

Salam

26 février, 2006 21:36  
Blogger un_mauritanien said...

Je vous invite à plus de retenue. Surtout quand il s'agit d'intellectuels (et d'intellectuelles) de la qualité de Mme Irabiha! Vous me appelez à la haine, à l calomnie ; mais personne n'est dupe. Le procédé n'est guère payant!

26 février, 2006 21:49  
Blogger azawane said...

Alchimiste,

Personnellement, je dois t'avouer que j'ai été agréablement surpris de savoir que ta seule condition est "d'avoir les moyens de ta recherche" pour aider ton pays dans sa lutte contre les maladies tropicales.

Tu n'as demandé ni confort ni autre chose, (bien que tu le mérites) que cela.
Voilà ce que j'appelle être hoonnête et patriote.
Comme quoi on ignore tout de nos frères à l'étranger.

26 février, 2006 21:51  
Blogger Maatala said...

bonsoir

elle va me faire une de ces tete ce soir (la patronne),mais je suis heureux de participer à ce débat : celui du retour de nos fréres .

Il ne faut pas réinventer l'eau chaude : Nous avons un exemple concret tout proche celui de Wade au Sénégal

-il a crée des agence des developpement, ou les revenants sont bien payés et dépendent directement de la présidence; resultat le sénégal est en chantier et les cadres sénegalais reviennent au pays plein de projets .

-Au cas ou nous en créerons une, je proposes que quelqu'un comme le professeur Ely ( ou lui) là préside, avec une totale autonomie et indépendance.

Il faut courcircuiter tous ces médiocres qui ne pensent qu' à leurs poches et placer leurs proches.

Maatala

26 février, 2006 22:27  
Anonymous Anonyme said...

Rabbiha a un enfant d’un certain Ould Kechf Ghoumma, ancien cadre de la BCM.
Jibril OULD Hamza.

26 février, 2006 22:40  
Blogger azawane said...

Maatala,

Je n'ai jamais rencontré notre professeur ELY Moustapha, mais j'ai beaucoup entendu parler de lui, j'ai pu hier visiter un site qui donne les CV de nos cadres à l'étranger et j'ai été très impressionné par le parcours scientifque international de ce monsieur. C'est d'ailleurs l'une des causes de mon intéressement à ce sujet.
J'ai pu lui lire quelques posts ici et ce qu'il écrit justifie tout-à fait ta réflexion.

Je l'ai vu aussi récemment à la télévision mauritanienne au cours d'une rencontre à l'étranger et j'ai été agréablement surpris par la personne et ses capacités intellectuelles. J'avais lu aussi dans un journal qu'il avait récemment accordé une interview en langue anglaise à la Télévision du Malawi! et à une télévision italienne.
J'ai pu lire quelques extraits de ses écrits parus récemment dans le jour Horizon.

Comme j'ai pu lire certains de ses ancien étudiants lui témoigner beaucoup de respect sur ce blog. C'est vrai maatala, quelqu'un comme lui rehausse l'image de notre pays à l'étranger.Nous souhaitons qu'il revienne comme beaucoup de nos compatriotes comme lui à l'étranger.
Inchaallah

26 février, 2006 22:50  
Blogger Amadeus said...

X, Alchimiste,
J'ai un scoop à vous annoncer:
Ce soir, Ahmed Ould Daddah a été rejoint par l'une des figures les plus déguelasses du régime de maaouiya à savoir Abdallahi Salem Ould Ahmedoua.
Abdallahi Salem, connu de tous pour ses excès de laudation du temps de maaouiya.
Pour mémoire, c'est lui qui avait dit, en 2003, qu'il s'inquiétait pour l'avenir de la mauritanie à chaque fois qu'il pense à la succession - je cite- de son guide historique, mais que cette inquiétude a disparu lorsqu'il a rencontré le jeune Ahmed (fils aîné de maaouiya).
C'est aussi lui qui, lors de la campagne présidentielle de 2003, à Boutilimitt, après avoire été sauvagement tabassé par des supporters de Messaoud, a dit, dans le PV de la Gendarmerie, qu'il n'a pas senti de souffrances puisqu'il a réussi a sauver la photo de maaouiya.
Abdallahi Salem est aussi le grand père de ses propres fils parce que la mère de ses enfants n'est autre que sa propre fille. Vous comprenez? c'est un autre excès d'une autre nature... c'est aussi cela le phénomère Ould Ahmedoua.
Salut

26 février, 2006 23:36  
Anonymous Anonyme said...

elle a aussi un fils d'un certain deimani d'Enievrar, j'ai oublie le nom de son pere, peut etre un certain Dahman ?

27 février, 2006 00:01  
Blogger alchimiste said...

Salam

Il est à noter que ould Ahmed Doua, est l'un des hommes les plus riches du Trarza ...

Pendant l'époque de Maaouya, il drainait avec lui tout le secteur de R'kiz, le3guilles, Chamama et Rosso ...

Je vois donc que DADAH ESPERE FAIRE LE PLEIN AU TRARZA ...qu'après Boutimitt (acquis d'office),Lemdharidhra, Rosso (ainsi que les resortissants de cette region à NKTT) qui l'ont rejoint il y a quelque jours ...

Si celà n'est pas une autre manifestation flagrante du REGIONALISME ET TRIBALISME ...!

Cependant, le revers de la médaille, est qu'en s'identifiant comme Tel: "Le Candidat du Trarza", comme il est dans ses recrutemment electoralistes ... IL PERDERA TOUTE CREDIBILIE AUX YEUX DES AUTRES REGIONS !

SON ZELE DE TRIBALISME ET REGIONALISME EST CELUI QUI LE FERA PERDRE !

En effet par sa demarche, les Mauritaniens, des autres (Tribaliste et regionaliste), il reviellera chez les ressortissants des autres regions, les vieux souvenirs de l'époque de son feu, frere ...qui avait, dans les gestions des affaires du pays, favorisé, sa propre famille puis sa tribu, et sa region ...

Dadah, est en train là, d'allimenter les rivalités tribales et regionales et REVEILLER LES VIEUX DEMONS ... endormis depuis assez longtemps ...

C'est la 3eme ERREUR GRAVE DE DADAH EN L'ESPACE DE 3 MOIS :
- Se positionner comme LE CANDIDAT DE TRARZA

Les deux premieres etant :

- LE RECYCLAGE DES BARRONS DE L'ANCIEN SYSTEME MAFIEUX : CLONER LE TAYISME !
- SON APPROBATION DES RELATIONS AVEC ISRAEL.

Cette derniere nouvelle confirme qu'il EST HEUREUSEMENT, SUR LA BONNE VOIE DE SA PERTE ... CAR APRES 20 ANS DE TAYISME, avec son SYSTEME MAFIEUX, le pays a besoin d'un NOUVEAU SOUFLE !

IL ETAIT TEMPS QU'IL PASSE A LA RETRAITE ..et qu'il profite de ces derniers jours, au repos, pendant que l'avancée de LA MALADIE DE PARKINSON, lui permet encore...

Salam

27 février, 2006 00:19  

Links to this post:

Créer un lien

<< Home