lundi, juillet 17, 2006

La mata hari du sahara

elle s’appelle bélinda mohamed, de son vrai nom mansoura fall moustapha, son père est un oulad bousba, qui a fait ses études à la Harvard Buisness School (HBS), dans les années années 80s, sa mère, shaheinaze, est agerienne.

pour conveince sa mère de l'épouser, le père de bélinda, un hartani compléxé par son statut social, lui a dit qu'il est cherif (decendant du prophète PSL), il a dû trouver plus facile de mentir sur son statut au lieu de l'assumer et de lutter afin d'améliorer le sort des haratines, et surtout de modifier le regard que la socièté maure porte sur eux.

arrivé en mauritanie, la mère a découvert la vérité et a demander le divorce, son père a legué à bélinda son teint noir, et sa mere sa blancheur, ce métissage avait fait d'elle une jolie brune, mais son teint basané l'avait toujours complexer.

avant de divorcer, ses parents habitaient à nouadhibou, puis ils ont déménager à nouakchott, ou la mère a pu trouver une place de secretaire à la GTZ (coopération allemande), elle y est restée 6 mois puis a été licenciée suite à un scandale financier.

actuellement, la mère est l'une des vendeuses les plus honnetes d'alcool et de drogue sur la place de nouakchott, son alcool est, dit-on, de bonne qualité, et sa drogue n'est pas coupée, toujours selon les mêmes sources lol.

grandissant dans cet univers ou la vertu est elevée au rang du sacrée, la fille, bélinda, avait reçu, à la maison, une solide formation qui la predestinait à faire carrière dans la prostitution, la delinquance en col blanc et l'espionnage, actuellement, bélinda travail pour le compte des services secrets mauritaniens, elle avout spontanément travailler pour le compte d'ely ould mohamed vall, du temps ou il était patron de la DGSN, et qu'elle continu à travailler pour lui jusqu'à nos jours, mais il est aujourd'hui averé qu'elle effectua quelques missions pour le compte de deddahi ould abdallahi, quand il était le tout puissant patron de la DSE.

entre deux missions pour le compte des renseignements mauritaniens, bélinda arrondi ses fins de mois en travaillant comme appat, pour le compte de charlatans dont les emirs du golf constitue la cible privilegiée, ses princes sont reputés naïfs et généreux, surtout avec les jeunes bautés capable d'assouvire toutes leurs exigences, notament sexuelles.

à titre d'exemple, l'une des plus celèbres victimes de bélinda a été le prince saoudien bandar, qu'elle a piègé pour le compre de l'homme d'affaire ould hmein salem, avec qui elle logaient, dans l'appartement qu'il possède, pas loin de samba dioum, sur la corniche dakaroise.

c'est elle qui a déposer et encaisser tous les chèques, à la banque sénégalo-tunisienne, mais aussi la BICIS, avant de prelever son pourcentage et de restituer tous le reste à ould hmein salem.

avant que saleh ould hanenna soit arreter, elle s'était portée volontaire pour traquer les cavaliers du changement, et d'apporter la preuve d'un liens entre eux et ould haidalla.

cette opération l'avait conduite au sénégal, au mali, en côte d'ivoir (ou les forces nouvelles ont failli l'executer), et en libye, ou elle pretend avoir des affinités avec elssaeidi, le fils de kadhafi (l'actionnaire de pepsi-cola à benghazi, il détiens aussi des intérêts dans le sport).

le danger de bélinda vient du fait qu'elle n'hésite pas à travailler sur plusieurs tableaux, un exemple : bélinda a été un élément central dans la collecte et le recoupement d’informations, pour le compte de deddahi, dans le dossier sur le patrimoine de ould hmein salem.

ceci malgré sa complicité avec ould hmein salem dans le montage de l’escroquerie dont bandar fut victime.

elle a fait des operations d’escroquerie avec un italo-idawali qui s'appelle el khamess, et aussi avec mohamed el houssein ould habiboullah, alias cheikh mohamed el houssein (tenghal 7egh ou tenghal zad vall, dit le poète), elle a été l’intermédiaire et l'appat pour pièger au moins deux clients de ce cheikh, et elle a voyage avec lui deux fois à bangkog, afin de voir le chef de mafia thai.

c'est lors de l'un de ces déplacements au "pays du sourire" que cheikh mohamed el houssein et bélinda ont passé trois jours et trois nuits à frequenter les bars de go-go, car le cheikh et elle partagent un gout immodéré pour les très jeunes créatures féminines.

par la suite elle a été la maitresse de mohamed ould chrif pendant plus de deux ans, durant leurs relation, mohamed s'était très bien occupé d'elle, dans tous les sens du termes, ils étaient inséparables et il lui achetait tout ce qu'elle désirait (pessage perso à l'attention de l'epouse de mohamed : oui, à l'époque vous etiez mariés).

contrairement à la rumeur, bélinda n'est pas bisexuelle, c'est une lesibienne plutôt généreuse avec ses conquêtes, si elle partage le lit d'un homme, c'est généralement pour un but bien précis.

quand elle est avec une fille, bélinda a l'habitude de la photografier dans des potisions que la morale et la decence m'interdisent de le décrire (pourquoi vous rigolez ? oui, parfaitement : la morale et la decence lol), ensuite, elle soumet la famille de la fille à un térrible chantage, sous peine de rendre public les photos.

elle a aussi été impliquer dans une escroquerie au royaume de brunei, toujours pour le compte de cheikh mohamed el houssein, cette opération avait permi au cheikh d'engranger un bénéfice de 15 millions de dollars, il s'en est servi pour aquerir sa celèbre maison au quartier "kejj nouakchott", qu'il offrira à ahmed le fils de maaouiya le déchu (ahh, c'est toujours aussi juissif de le dire).

toutes les demi-heures, bélinda s'applique une épaisse couche de fond de teins, et une autre de rouge à lèvre, elle a des tache noire sur les chevilles et des grosses mains pas très jolies.

c'est en 2003, à dakar, qu'elle a subie une operation de depigmentation (au laser, avec des piqûres), chez un medecin specialiste du "xeesal", avant son opération, son métissage lui avait laisser un jolie teint basané, aujourd'hui je ne sait même plus de quelle coleur elle est, on dirait du gris mais ce n'est pas tout à fait ça.

je continue donc la description : elle pratique les arts martiaux, elle est ceinture noire de karaté, 1er dan.

elle est très nerveuse et peu discrète, c'est ce qui la toujours empecher d'être vraiment efficace, même si, aujourd'hui, elle dit travailler pour le compte de northbridge, une grande firme de mercenariat, résponsable de plusieurs éxécutiions extrajudiciaires, notament en iraq.

bélinda est impliquée dans les reseaux de trafic de drogue et dans le milieu de la falcification des billets de banque, ce sont des reseaux qui opèrent généralement entre la maroc et le sénégal.

avec tout ça, vous allez certainement la reconnaitre si jamais vous la croisez, ah, dernière information pratique : une nuit avec bélinda coute entre 700 et 1000 dollars, selon la tête du client (je dit client parce que, quand il s'agit d'une cliente, c'est bélinda qui paye).

l'une de ses dernières opération en date était la capture de x ould y, elle s'est qu'une fois qu'elle sera en pocession de preuves attestant qu'untel est x ould y, les preneurs fortunés ne manquerons pas, ce sera alors à elle de jouer le commissaire-p^riseur, afin de faire monter les enchères, à moins qu'elle a été engagée, bref, pour ce faire elle est d'abord venu sur le blog, ensuite elle a fait son propre blog, afin de pister x ould y, si jamais il vient visiter son blog et le commenter, chose que je me suis ebstenu de faire bien entendu, ensuite et quand ses contraductions ont commencé à être mis à jours je lui est posé un certain nombre de questions, elle m'a dit qu'elle m'a déja répondu il y'a des années, visiblement elle avait une idée de mon identité, mais quand elle s'est rendu compte de son erreur elle est passé au plan B : elle m'a inviter à la contacter en privé, disant que, si jamais j'acceptai son invitation, elle répondera à toutes mes question, et elle va tout me montrer (ce sont ces propres mots).

le piège était tellement grossier que je ne lui est même pas répondu, me contentant de lui dire, publiquement, que je prefère que mes contactes avec elle soient devant témoins.

je n'est rien contre sa personne, c'est juste un message que j'adresse aux bélindas passé et à venir : vos commenditaires se foutent de votre réputation et de vos familles. pour eux, vous n'êtes que des pions, alors avant de vous mettre à la recherche d'une personne qui ne vous a fait aucun mal, avant de faire de moi votre ennemis, reflechissez aux concequences.

bélinda, par exemple, j'aurai pu continuer ma route sans m'interesser à elle, pour moi c'est une call girl et une espionne comme il en existe partout, à vrai dire je la plaint et je la considère comme une victime, elle me fait pitié, j'aurai même été capable de defendre son droit à une vie plus digne, mais elle s'est mise en travers de ma route, alors je l'écrase.

Links to this post:

Créer un lien

<< Home