lundi, janvier 22, 2007

la rumeur de la candidature d'ely casse la campagne de sidi

normallement, le week end qui vient de se terminer devais être chargé, voir très chargé, pour sidi ould cheikh abdallahi, son agenda était remplit de rendez-vous avec diverses personnalités, qui devaient venir faire acte d'allégeance au candidat des militaires.
je dit "normallement" parce que, malgré le fait que le candidat est disponible, sa maison est resté archi vide tout le week end !
au milieu de le semaine dernière, la rumeur sur une eventuelle candidature d'ely est partie, et plus elle devenais insistante plus les visiteurs chez sidi se font rares, jusqu'à vendredi où personne n'est venu, et pourtant le candidat avait prévu plusieurs rencontres après la prière.
d'abord stupefait, le staff du candidat commence à passer quelques coup de fil, mais les interlocuteurs (enfin ceux qui daignent décrocher lol) trouvent tous des excuses bidons (le petit dernier est malade, un malade vient d'arriver de "lekhyam", je doit absolument retourner en brousse ... etc), histoire de dire qu'ils prefèrent annuler le rendez-vous pour le moment, et promettent de rappeler dès qu'il règlent leurs problèmes.
à la stupefaction succède rapidement l'inquiètude, on se rend compte que, si cette rumeur est fondée, alors c'en est fini du palais presidentiel, mais le plus grave est que, même si la rumeur est infondée, elle risque egallement d'emporter la campagne, ou en tout cas de lui porter un grave prejudice.
sidi comprend vite que, si cette rumeur arrête la dynamique de sa campagne, alors on dira que, sans le soutient des militaires, il n'est rien !
non, il faut rapidement trouver une solution, si ça continue comme ça, cette théorie (sidi n'est rien sans les militaires) qui était juste une présomption, devienderais une certitude.
alors sidi décide de prendre les choses en main, il prend son téléphone et appelle un dignitaire qui était prévu sur son agenda et qui as annulé à la dernière minute, il lui demande pourquoi, honnetement, il a changé d'avis ?
le dignitaire, un natif de charg connu pour son franc-parler (excusez le pléonasme lol), lui répond sans détour :
- écoute sidi, j'ai beaucoup de respect pour toi et tu le sait, mais mon positionnement en politique n'a rien à voir avec nos relations personnelles, si je comptait te soutenir c'est parce que je pensait que tu es soutenu par les militaires, maintenant qu'ely lui même va se presenter je prefère le soutenir directement.
- mais c'est faux, ely ne se presente pas, c'est une rumeur lancée par les soutient de ould daddah !
- dans ce cas attendons qu'il le dise, et s'il n'est pas candidat alors je te soutienderais, tu as ma parole.
sidi le remercie, avant de raccrocher, pensif.
le problème est que toute la puissance et toute la dynamique de la campagne de sidi est basée sur cette atmosthère diffuse de relation privilegiée avec les militaires, il est vrai que sidi n'a jamais dit publiquement qu'il a le soutient des militaires, non, il laisse croire, il fait des allusions, il ne dément pas, ce qui est plus que suffisant pour s'attirer le soutient des opportunistes.
jusque là ça a marché, mais cet equilibre fragile risque de voler en éclat, à cause de cette foutu rumeur de candidature d'ely.
sidi se dit qu'il peux toujours demander à ely de se démarquer vigoureusement de lui, et de réaffirmer la neutralité du CMJD, mais ça ne resoud pas la question.
si ely se tait, ça pourrais être interpreté de deux manières : on pourra dire qu'il soutient toujours sidi, mais on pourra égallement dire que, comme il ne dément pas la rumeur sur sa propre candidature, alors il l'agrée.
mais si ely parle, s'il dit qu'il ne soutient ni sidi ni personne d'autre, que lui même ne sera pas candidat et que le CMJD reste neutre ... etc, bref s'il réaffirme publiquement ses engagements, dans ce cas la campagne de sidi risque de ne pas se relever d'un tel coup dur, car les gens risquerais de se dire :
si sidi ould cheikh abdallahi n'est pas le candidat des militaires, alors pourquoi le soutenir ?

38 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Salut,
je suis encore elewal

hafed

22 janvier, 2007 10:50  
Anonymous Anonyme said...

Je suis le premier lol,

Sidioca est réellement embêté,il ne sait plus quoi faire,il s'est ridiculsé. Ely l'a eu,en voyant qu'il ne fait pas le poids,il cherche une solution de rechange.
En politique,il n'ya que les intêrets

22 janvier, 2007 10:51  
Anonymous Anonyme said...

di
parlez nous de la personnalité de chaque candidat et son parcours s il vous plait x

22 janvier, 2007 11:09  
Blogger X Ould Y said...

coulibaly,

j'atteste que la formule "mettre de l'eau dans son zrig" est une marque déposé par ERC.

ERC,

demander à coulibaly d'être honnete intellectuellement, c'est comme demander à ely d'être neutre lol.

PS est ce que quelqu'un pourra nous rappeler le nom du dépositaire de la marque "min na7iyetin oukhra" ?

X.

22 janvier, 2007 11:09  
Anonymous mbahe said...

bonjour x
saches QUE QU'ELY né pa candidat et il ne le pense meme pas donc s'il y a de rumeur c seulmen psk cé gens là nont pas de quoi dire

22 janvier, 2007 11:14  
Anonymous mbahe said...

x SVP
pour tous les 27 candidats de ns reveler leurs parcours politiques et combien d'années ils en sont?

22 janvier, 2007 11:16  
Anonymous Anonyme said...

slt x!
je crois ke tes informateurs se sont gourés cette fois, car les indépendants ont rejoint sidioca lors d'une cérémonie officielle organisée à l'hotel Sémiramis le vendredi 19/01/2007. diner ki a duré jusk'aux environ de 23h. information tres facile à vérifier.
et son siège ne désemplit pas juske tres tard dans la nuit.
je ne soutiens absolument personne mais je me tiens au courant...
un super bravo et de vives félicitations à nos sénatrices ki ont battu leurs rivaux à plate couture.
fidèle lectrice

22 janvier, 2007 11:25  
Anonymous Anonyme said...

X,tu nous a déçus.On s'attendait aux résultats des sénatoriales et voilà que tu nous sers du n'importe quoi(pardon,c'est une façon de parler car tu mérites tout le respect).Nulle part sur le Net,on ne trouve les résultats détaillés avec les noms des nouveaux élus et leur affiliation politique,à supposer qu'on en trouve dans le pays de l'hypocrisie!).Il paraît que O Daddah a de nouveau mordu la poussière.Tant mieux!Avec Maalouma comme législatrice,on aura tout vu.
X,au nom de "notre amitié",je te supplie de nous donner dare-dare les résultats détaillés du dernier scrutin .C'est ultra important.

Par ailleurs,je crois savoir que le dépositaire de "Min nahiyetine oukhra est un certain Bouguelba.Mais ce n'est pas sûr.Je ne veux pas être trainé devant la justice pour vol de propriété intellectuelle (lol).

Ton fidèle Bouguelba

22 janvier, 2007 11:35  
Anonymous Anonyme said...

xoy le nom du depositaire,de min na7iyatin oukhra,c'est notre frere et ami ,alioune ould dah

22 janvier, 2007 11:49  
Anonymous Anonyme said...

Meme si l'information ne s'avererai pas correcte, c'est un genant pour SIDIOCA. Deux messages - un de Baba et l'autre de C&R sur CRIDEM - semblent confirmer la tendance ou quelque choses qui s'apparente a cela. On se demande bien si le CMJD ou la Presidence a un conseiller en communication. Cette situation est bien compliquee, car chacun peut croire a une hypothese qui peut ne pas etre la vraie. A a peine deux mois de l'election et les gens ne savent pas comment tout cela va se passer. Si Ely pensait faire du ATT, c'est fichu maintenant. Je crois aussi que SIDIOCA ne passera pas pour au moins une de deux raisons essentielles: (i) se faire utiliser pour saboter un processus democratique tant attendu par tous et/ou (ii) s'est aliene certains groupes en indiquant que rien ne l'empecherait de poursuivre ceux qui ont commis des crimes economiques ..... Que Dieu protege la RIM.

Un passant ...

22 janvier, 2007 11:53  
Anonymous Anonyme said...

Mes chérs(e)blogeurs, l'heure de vérité arrive enfin,ce recit que vous voyez doit vous servir un guide, que vous devez connaitre par coeur,car c'est la réalité. Mes fréres et soeurs,ouvrons les yeux mes chérs compatriotes qui veulent une mauritanie unie dans sa diversité culturelle,vive la mauritanie noir et blanc.
la Mauritanie est un pays complexe,un volcan endormi, qui couve une crise interne découlant des relations d'équilibre intercommunautaire, aujourd'hui rompues.
Cette perception première, trompeuse à souhait, est due au fait qu'à l'image de beaucoup de pays africains depuis le discours de la Baule, la Mauritanie, elle aussi, dispose de sa " démocratie". Avec une constitution (sur mesure) des partis politiques qui foisonnent, une presse écrite dite "indépendante" mais je préfère dire "presse privée" et de temps à autre, un simulacre de compétition électorale, pour compléter le tableau ; ce sont bien là des attributs, pour qui n'est pas averti, d'une parfaite démocratie, et l'on se croirait dans un pays où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Nos plaintes et nos réserves à l'endroit de notre"démocratie" mauritanienne ne seraient pas alors comprises. Et pourtant ! La Mauritanie recouvre une tout autre réalité, dissimule une face cachée de démocratie raciale !
Telle est la réalité que bien des gens ne comprennent pas. Et pour la faire comprendre il nous faut faire un détour, un long détour, remonter quelque peu le cours de l'histoire récente du pays .

Il est nécessaire de rappeler que la Mauritanie est un Etat conventionnel, artificiel, créé de toutes pièces pour les besoins du colonialisme français en 1904, je vous fais l'économie de la géopolitique de l'époque. La France, par sa volonté, décida donc de faire coexister, dans un même espace, deux communautés, arabo-berbère et négro-africaine, deux communautés, il faut le souligner, qui s'étaient forgées chacune au cours de l'histoire dans un espace autonome, régies par des pouvoirs politiques spécifiques, indépendantes l'une de l'autre. Elles entretenaient naturellement, du fait de la proximité, des relations tantôt amicales, le plus souvent heurtées à cause des incessants rezzous maures opérés, pillant et capturant la population des villages à des fins d'esclavage (origine, entre autres, de la composante haratine actuelle). Depuis l'indépendance, nos chefs politiques, incapables de se départir de l'esprit partisan, tous issus du milieu maure, se sont attelés sans
relâche à développer,tour à tour, des politiques qui, loin de forger la nation encore inexistante, ont conduit à des crises cycliques, répétées, à une déchirure profonde entre les deux communautés.
Par ces politiques nocives développées au fil des années et des régimes que guidait un système inique, on mit en place un apartheid déguisé. Je dis déguisé car on le chercherait en vain dans les textes institutionnels alors qu'il existe partout, pour peu qu'on observe.

Le racisme d'Etat est partout Cette discrimination raciale commença d'abord feutrée, subtile, insidieuse, pour un projet qui allait devenir obsessionnel : construire une Mauritanie exclusivement arabe !
Pour ce faire, des mécanismes furent mis en oeuvre pour que l'Etat soit la"chose" des arabo-berbères ; progressivement, au rythme des résistances qu'opposaient les négro-Africains, ont fit de sorte que les Arabo-Berbères contrôlent la réalité du pouvoir politique et économique, la justice, l'éducation, l'armée.

La diplomatie ne sera pas en reste ; à l'extérieur , il faut afficher l'image d'une Mauritanie arabe par la composition des délégations, le discours et les clichés culturels, il faut gommer totalement l'autre "personnalité" de la Mauritanie. Évidemment, pour masquer la nature discriminatoire des régimes, on va saupoudrer un peu quelques nègres de service, sans responsabilité aucune, personnalités aux genoux tremblants, figurines sans aucun pouvoir de décision !

Un des rouages essentiels de cette machine à discriminer fut l'usage qu'on fit de la langue arabe.Cette langue, introduite très tôt dans le système éducatif... à des fins" d'indépendance nationale", disait le discours officiel ! Vaste supercherie, qui visait en fait à cacher des motivations sordides. On lui fit jouer un rôle non pas d'intégration, non pas d'épanouissement pour tous, mais d' instrument de sélection et de discrimination dans l'emploi et l'éducation pour éliminer les négro-Africains. Les enfants négro-africains commencèrent à échouer massivement. Ce fut la période où il y eut un raz-de-marée sans précédent de cadis, de magistrats, d'enseignants, des centaines de jeunes sautant à pieds joints dans le système, sans aucune formation, et dont le seul critère de recrutement imposait un passage par l'école coranique. Comme si passer par cette école entraînait automatiquement les compétences et les capacités requises ! Un vrai gâchis au plan national, à la base de
l'impasse et de la déchéance actuelle du système éducatif. Ce fut donc le prélude à la rélève des négro-Africains, le commencement de leur marginalisation massive, qui allait se poursuivre et atteindre son apogée avec l'avènement du colonel Taya . Bien entendu, au fur et à mesure des réformes impopulaires et imposées, des réactions d'hostilité ne manquèrent pas de s'exprimer du côté négro-africain. Les réformateurs marquaient alors un temps d'arrêt ; en fins stratèges ils donnaient du mou à la ligne, pour laisser passer l'orage, et obstinément le projet était poursuivi. Beaucoup d'observateurs, se méprenant alors sur le sens de ces crises, les présentaient, à tort, comme des crises inter-ethniques, comme si les communautés arabo-berbère et négro-africaine se dressaient, par animosité, l'une contre l'autre. Ce ne fut jamais le cas. Ces crises étaient à l'image de ce qui se passait au Kwazulu-natal du temps de Botha. Elles étaient orchestrées par nos dirigeants à
des fins politiques, ils les exploitaient alors à chaque fois et judicieusement ; ils les présentaient, en milieu maure, comme des menaces graves aux intérêts et acquis maures, de manière à créer autour d'eux un consensus. Ce fut le cas pour les évènements de 1966, de 1987 et de 1989 pour ne citer que les plus graves et les plus douloureux. Ce n'est pas par hasard si la déportation de 120 000 noirs mauritaniens au Senégal et au Mali ne suscita que peu d'émoi du côté des intellectuels et de la classe politique beydane, où l'on remarquait un silence assourdissant.
Si, par ailleurs, des blancs risquèrent leur vie ou se firent pendre (aux USA avec l'underground) pour la cause des faibles, ce ne fut pas le cas en Mauritanie pendant ces terribles déportations. Seuls quelques jeunes du Mouvement des démocrates indépendants (MDI) allaient faire exception. Or, j'ai toujours eu le sentiment que l'intellectuel ressemblait davantage à Zola qu'à Gobineau ou Goebbels, et qu'il ne pouvait rester sans rien faire, sans rien dire devant l'injustice.

Pourquoi un tel silence ? Le régime du colonel-président avait-il réussi à les convaincre ? C'est là du reste une dimension, entre autres, qui rend malaisée la recherche d'une solution au problème, au regard de l'ambiguïté de ces formations politiques sur notre question nationale. Certaines formations, si elles ne nient pas purement et simplement l'existence du problème, le réduisent à une simple question linguistique, ou de violation des droits de l'homme. A les entendre il suffirait, pour tout régler, que les déportés reviennent. Le débat, en général, dans l'opposition politique, au lieu de se focaliser sur les vrais problèmes, tourne hélas autour de questions périphériques. En tout état de cause, ces déportations planifiées, aux relents de nazisme, avaient des motivations sordides. Il s'agissait de profiter du "conflit" avec le Sénégal pour tenter de "dénégrifier" le pays, car le taux d'accroissement important des négro-Africains est devenu une hantise, au
point que tous les résultats des recensements démographiques (par ethnie) sont tenus secrets et ceci depuis 1960 ! Il s'agissait aussi de saisir cette occasion pour faire passer enfin une réforme foncière qui rencontrait une forte résistance en milieu négro-africain, pour servir des intérêts inavoués. La déportation, justement, permit de redistribuer la terre, et les terres de ces réfugiés en exil forcé au Sénégal, comme s'ils ne devaient plus jamais revenir ! Il s'agissait enfin de frapper les esprits en sévissant durement et partout pour intimider, afin de décourager à jamais toute velléité de résistance, en décapitant la seule force politique organisée que sont les FLAM, de manière à neutraliser l'avant-garde éclairée de la contestation du projet hégémonique. Dans le feu des événements allait surgir une quatrième raison : récupérer le bétail peulh ( 150 000 bovins ) pour compenser les pertes matérielles subies par les Maures rapatriés du Sénégal. Pour se venger
du Sénégal voisin, les autorités mauritaniennes allaient se rabattre, sans remords, sur leurs propres citoyens qu'elles spolièrent et dépossédèrent pour les chasser ensuite comme de "vulgaires étrangers". Quelle ignominie ! Et dire que l'Afrique se tait devant ces actes barbares, ici et au Soudan ! Et qu'à côté, on garde un silence, à la limite de la complicité. Mais revenons après cette digression, que j'ai crue utile, au fil chronologique de notre marginalisation.
Ainsi donc, au fil des années et des régimes guidés par un même projet, la discrimination raciale allait s'accentuer, pour s'afficher violemment dans les années 1980. Si, avec les premiers régimes, un peu plus futés, elle fut feutrée, sous le règne du colonel Taya qui, lui, ne s'embarrassera pas de scrupules, les négro-Africains passeront de l'état de marginalisation à l'exclusion totale ouvertement déclarée, dans laquelle il faut replacer les déportations évoquées plus haut.

Le colonel Taya allait, le premier, donner le cadre juridique de notre élimination par une constitution qui imposerait désormais la langue arabe comme seule langue officielle. Mesure certainement légitime pour la communauté arabo-berbère, mais injuste pour les négro-africains de l'aveu même de Hamid El Mauritanyi, connu sous le nom de Mohamed Ould Cheikh, ancien ministre de la Défense de Daddah, qui disait : " Vouloir que ceux qui savent à quoi s'identifier abandonnent leurs valeurs propres pour être embrigadés dans l'aventure de ceux qui se cherchent une identité est non seulement de l'arbitraire, mais d'une politique culturelle imbécile." Les plans d'ajustements structurels du FMI, arrivant à point nommé, servirent pour vider l'administration des négro-Africains, surtout. Résolu, par une répression physique et mentale féroce, sans tergiverser comme ses prédécesseurs,Taya allait, à marche forcée, consolider le système et afficher l'option désormais déclarée d'une
Mauritanie exclusivement arabe. " La Mauritanie n'est pas en voie d'arabisation, c'est un pays arabe", devait-il déclarer à Jeune Afrique en janvier 1990. J'avais besoin de ce détour pour montrer les conditions prévalant en Mauritanie, à la veille de la fameuse démocratisation... pour que l'on comprenne que la Mauritanie n'a pas été et n'est pas comme les autres pays africains que balaie le vent démocratique. Ici, on a affaire à une minorité arabe qui, pour pérenniser son pouvoir, abuse de l'Etat et use d'une politique à soubassement idéologique pour assimiler et asservir les autres composantes culturelles, une minorité qui confisque le pouvoir depuis près de quarante-cinq ans, qui ne veut ni l'abandonner, ni le partager. Le contexte dans lequel arrivent notre"démocratie" et le "coup d'Etat " du 3 août 2005, c'est celui-là. Notre "démocratie" arrive donc et se plaque sur cette triste réalité qu'elle recouvre, intacte, sans rien changer, se muant ainsi en
une "démocratie raciale", à la manière de l'antique Afrique du Sud ; il suffit de gratter un peu pour découvrir derrière le racisme le plus hideux, l'exclusion la plus brutale, l'esclavage le plus primaire. Maintenant, vous pouvez comprendre pourquoi les négro-Africains se plaignent (légitimement de leur "démocratie"... qui n'est pas comme les autres. Nous ne nous sentons pas concernés par cette pseudo-démocratie qui nous exclut, nous avons cessé de croire en notre" Etat ", on a fait de nous des spectateurs passifs du jeu de compétitions électorales réservées... aux citoyens (blancs) à part entière. Du reste, on tend de plus en plus à une bipolarisation raciale du champ politique. En Mauritanie, on est dans une phase en-deçà de ces démocraties, même tarées, qu'on retrouve ailleurs, et que nous envions, et pour cause ! Nous sommes, nous, négro-Africains, au stade où nous luttons pour notre survie, pour notre reconnaissance en tant que citoyens, en tant qu'hommes
simplement, dans un milieu hostile où l'homme voue l'homme au racisme et à l'esclavage. Notre "démocratie" est assise sur la tête qu'il faut redresser.

J'ai le sentiment qu'on a mis les charrues avant les boeufs, et qu'il n'est pas encore trop tard pour bien faire. Il est temps de comprendre que l'exclusion est en soi économiquement mauvaise, socialement corrosive, politiquement explosive.
Comprenons qu'une " nation dispersée, battue, humiliée peut (heureusement) toujours se rebeller contre son sort et revenir à la vie". Tentons dès à présent de sortir de ce cul-de-sac qui, tout le monde le sait, ne mène nulle part. Pour en sortir, il faut, à mon avis, une attitude, un climat et des conditions.

Une attitude courageuse, d'ouverture sincère et de reconnaissance du problème de fond.

Un climat de décrispation sociale grâce à un train de mesures positives à l'endroit de tous ceux qui, victimes et blessés dans leur chair, ont subi des préjudices matériels et moraux. La sanction des crimes commis pour rendre leur dignité aux victimes, à leurs veuves et à leurs enfants. Je crois qu'il faut se parler, car ce formidable potentiel de révolte enfouie commence à gronder. Il serait erroné de croire que vingt années de calme plat peuvent exclure toute éventualité de soulèvement populaire. Après seulement ce forum, dont les conclusions pourraient éventuellement être soumises au peuple, comme l'ont proposé les véritables FLAM, on aborderait enfin la phase d'une véritable démocratisation.

D.S.F, qui dit mieux.

22 janvier, 2007 11:54  
Anonymous Anonyme said...

Ely ne semblait pas envisager se présenter. Par contre, de sources dignes de foi, M. Mohamd El hacen O/ Ebbatt, encore lui, a contacté d'éminents juristes mauritaniens pour leur vendre l'idée : rien n'empêcherait Ely de se présenter aux présidentielles en se réferant à la constitution et en oubliant royalement les ordances y associées.
Bref O/ Ebatt et consorts (bitane El khabithe) tentent de "décédibiliser" Ely, en se présentant comme des fidèles.
Et le procès contre O/ Taya pour non assistance au peuple en danger, sil ne se présentait aux élections de 2003 ? Où est la fidélité ?

Le problème de la Mauritanie et non pas seulement d'Ely (qui a jusque là fait preuve de sincérité) c'est cette culture de faux et de semblant de faux qu'érigent certains intellectuels et groupuscules en système de promotion politique et ... sociale.

22 janvier, 2007 11:58  
Anonymous Anonyme said...

le resultats sont sur le web MIPT, http://www.mipt.mr/Senatoriales2007.html

22 janvier, 2007 12:00  
Anonymous Anonyme said...

DEPUIS UNE SEMAINE RIEN NE VAS PLUS AU SEIN DE L`EQUIPE DU CMDJ ET
SON PRESIDENT ELY OULD VASSIQ .
CERTAINS MEMBRES DU CMDJ N`ONT PAS APPRECIE LES INFORMATIONS SELON
LESQUELLES NOTRE CHER TRUAND DE PRESIDENT VEUT PROLONGER LA
TRANSITION ET FORMER UN GOUVERNENEMENT D`U-NION NATIOANAL DIRIGE PAR
LE RACISTE ET XENOPHOBE AHMED OULD DADAH .
LA NUIT DU 19 JANVIER 7 DES MEMBRES DU CMDJ AVAIT ANNONCE LEURS
INTENTIONS DE DEMISSIONER DU CMDJ SI ELY CHANGE LE PROJET DE
TRANSITION :

Colonel Abderrahmane Ould Boubacar
Colonel Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed
Colonel Ahmed Ould Becrine
Colonel médecin Ghoulam Ould Mohamed
Colonel Mohamed Ould Abdi
Colonel Ahmed Ould Emeyne
Colonel Taleb Moustapha Ould Cheikh

UNE MEDIATION A ETE ENTREPRISE PAR :

Sogho Alassane
Négri Félix
Mohamed Ould Meguett
Colonel Mohamed Ould Mohamed Znagui
Colonel médecin Kane Hamidine
Capitaine de corvette Isselkou Ould Cheikh El Wely
ET AUTRES CHEF DE TRIBUTS .

DANS L`ATTENTE DE TROUVER UNE SOLUTION A CE PROBLEME ; NOTRE PEUREUX
DE MOUSTACHOU BASISTE A DECIDE DE `SENFERMER DANS LE PALAIS AVEC SON
COUSIN OULD ABDEL AZIZ .

foutanké beydo-perp

22 janvier, 2007 12:03  
Anonymous Anonyme said...

DEPUIS UNE SEMAINE RIEN NE VAS PLUS AU SEIN DE L`EQUIPE DU CMDJ ET
SON PRESIDENT ELY OULD VASSIQ .
CERTAINS MEMBRES DU CMDJ N`ONT PAS APPRECIE LES INFORMATIONS SELON
LESQUELLES NOTRE CHER TRUAND DE PRESIDENT VEUT PROLONGER LA
TRANSITION ET FORMER UN GOUVERNENEMENT D`U-NION NATIOANAL DIRIGE PAR
LE RACISTE ET XENOPHOBE AHMED OULD DADAH .
LA NUIT DU 19 JANVIER 7 DES MEMBRES DU CMDJ AVAIT ANNONCE LEURS
INTENTIONS DE DEMISSIONER DU CMDJ SI ELY CHANGE LE PROJET DE
TRANSITION :

Colonel Abderrahmane Ould Boubacar
Colonel Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed
Colonel Ahmed Ould Becrine
Colonel médecin Ghoulam Ould Mohamed
Colonel Mohamed Ould Abdi
Colonel Ahmed Ould Emeyne
Colonel Taleb Moustapha Ould Cheikh

UNE MEDIATION A ETE ENTREPRISE PAR :

Sogho Alassane
Négri Félix
Mohamed Ould Meguett
Colonel Mohamed Ould Mohamed Znagui
Colonel médecin Kane Hamidine
Capitaine de corvette Isselkou Ould Cheikh El Wely
ET AUTRES CHEF DE TRIBUTS .

DANS L`ATTENTE DE TROUVER UNE SOLUTION A CE PROBLEME ; NOTRE PEUREUX
DE MOUSTACHOU BASISTE A DECIDE DE `SENFERMER DANS LE PALAIS AVEC SON
COUSIN OULD ABDEL AZIZ .

foutanké beydo-perproduct.com

22 janvier, 2007 12:07  
Anonymous Anonyme said...

Je suis prof de Droit et je conais bien l'histoire de Mauritanie et de Oulad bisba:ce sont des gens qui n'ont pas d'attache en Mauritanie et qui veulent s'enrichir et déguerpir.
Mais l'histoire les poursuivra.
Prof.SIDEL MOCTAR

22 janvier, 2007 12:20  
Anonymous Anonyme said...

الحزب الجمهوري يقرر دعم مرشح الرئاسيات سيدي ولد الشيخ عبد الله

قرر المجلس الوطني للحزب الجمهوري في اختتام دورته الحالية دعم مرشح الرئاسيات السيد سيدىولد الشيخ عبد الله بغالبية الأصوات بينما قرر بعض المغاضبين الانسحاب من الحزب والالتحاق بمرشح الرئاسيات السيد الزين ولد زيدان ومن أبرزهم مستشارة الرئبيس السابق السيدة مريم بنت عبد المالك وآخرين .

ومن المنتظر أن يعلن الحزب مساء اليوم موقفه في مؤتمر صحفي بالعاصمة نواكشوط بينما ستعلن أحزاب "الميثاق" يوم غد الثلاثاء دعمها للمرشح بعيد لقاءه مع أبرز قادة الكتلة السياسية والتي تمثل الأغلبية الرئاسية السابقة خلال اليومين الماضين لسماع شروطهم السياسية والتي من أبرزها اسندا حقيبة الوزير الأول إلى الكتلة وربما إلى رئيسها السيد لمرابط ولد الشيخ أحمد آخر وزير داخلية في عهد الرئيس السابق.

22 janvier, 2007 12:35  
Anonymous Anonyme said...

nous sommes les majoritaires nous les indépendants + les 17 meilleurs partis de la mauritanie vou êtes les minoritaire les non coaliés: les ahmed o/ daddah le fou et les autres.

22 janvier, 2007 12:39  
Anonymous Anonyme said...

في اجتماع ولد الشيخ عبد الله مع كتلة "الميثاق" 22.1.2007-12:58

كشفت مصادر مطلعة ل يومية "الأخبار" الصادرة اليوم فحوى اللقاء الذي جمع المرشح لرئاسة الجمهورية سيدي ولد الشيخ عبد الله مع قادة كتلة "الميثاق" ، وذكرت المصادر أن ممثلي الكتلة -التي يتولى رئاستها الدورية أحمد ولد سيدي بابا رئيس التجمع من أجل الديمقراطية والوحدة- ناقشوا مع ولد الشيخ عبد الله قضايا من بينها المشاركة في الحكومة واختيار أعضائها .

وشدد ولد الشيخ عبد الله خلال الاجتماع الذي انعقد مساء الجمعة في فندق وسط العاصمة ودام ثلاث ساعات على أن المعايير التي يجب أن تتوفر في رئيس الوزراء يتصدرها بالنسبة إليه "الكفاءة" و"النزاهة" ، وقال انه سيعين رئيس حكومة تتوفر فيه هذه المعايير من الأغلبية البرلمانية .
ونقلت مصادر عن ولد الشيخ عبد الله -التكنوقراطي الذي برز اسمه خلال المشاورات الموسعة التي أعقبت التغيير- قوله أثناء اجتماعه بكتلة "الميثاق" التي تضم قوى وأحزاب كانت في السلطة إن المناصب الإدارية يجب أن تخضع لمعايير مهنية بحتة بغض النظر عن الاتجاه السياسي .
ويقول مقربون من ولد الشيخ عبد الله الذي كان خارج دائرة الصراع السياسي خلال العشرين سنة الأخيرة "إن عصرنة الإدارة وتحديث أجهزة الدولة على أسس جديدة تشكل العمود الفقري لمشروعه الإصلاحي" .
وبحسب زعماء سياسيين شاركوا في الاجتماع فقد ابلغ ولد الشيخ عبد الله وهو واحد من بين ثلاثة إلى أربعة مرشحين هم الأوفر حظا في الفوز في الانتخابات الرئاسية المقبلة أعضاء كتلة الميثاق انه "سيفتح باب المشاركة في تشكيل الحكومة أمام جميع الأطراف بما فيها القوى السياسية الممثلة في البرلمان والتي لم تساند ترشيحه للرئاسة ".
وبحسب مراقبين يتطلع ولد الشيخ عبد الله الذي يقدم نفسه كمرشح قادر على جمع الموريتانيين تحت خيمة واحدة لتأليف حكومة وحدة وطنية تمثل فيها جميع القوى السياسية الرئيسية في البلاد .
وأضافت المصادر أن المرشح الرئاسي تعهد بمنح جزء من صلاحياته لوزيره الأول وقال إن على رئيس الحكومة أيضا التنازل عن بعض صلاحياته للوزراء ، وفي المقابل على أعضاء الحكومة منح المدراء ورؤساء القطاعات صلاحيات واسعة لمنع تمركز القرارات في يد واحدة ولتسهيل وتنشيط العمل الحكومي .
وكان من اللافت أن ولد الشيخ عبد الله رد بعد أن أبلغه قادة كتلة الميثاق دعمهم له وموافقتهم على شروطه انه سيعتبرهم فقط "جزء من القوى السياسية المساندة له" وذلك في إشارة إلى أن قوى سياسية عريضة أخرى قد تدعم ترشيحه ، ومن المتوقع أن تعلن كتلة "الميثاق" قريبا بشكل رسمي في تصريح مكتوب دعمها لولد الشيخ عبد الله الذي "يخطو نحو الأمام في سباق صعب إلى الرئاسة" بحسب أنصاره.

22 janvier, 2007 12:42  
Anonymous diamaneleme said...

Bonjour
je suis parfaitement d'accord avec 'anomyme de 11:58 a propos de la presence de grupuscule qui croit qu'il peuvent interpreter la constitution pour rendre valable la candidature de Ely.
cependant il faut que ely se mette en tete le cas de general Guei en Cote d'ivoire et il faut que le peuple descende dans la rue pour denoncer le non engagement des militaires.
nous sommes d'accord pour un gouvernement d'union national mais seulement apres les elctions que les militaires retournent dans les casernes et s'occupent de la securite du pays et non de le diriger

22 janvier, 2007 13:00  
Anonymous Anonyme said...

Anonymous
22 janvier, 2007 11:54
De quoi vous parlez histoire de l'arabitede la Mie? je comprends rien
Et en plus qui sont les arabo-berberes? il en existait jamais!
pourquoi ne dite pas des negro-arabes ou arabo-africains ou che sais pas!
Vous devez savoir frere que les beberes mauritaniens qui sont la majorite ont souffert de la colonisation arabe et meme la destruction de leurs cultures.
mais il restent toujours berberes quil le souhaitent ou non,
Moi ce que je veux c'est juste de reconnaitre son origine berbere et puis accpter de construire un pays multiethnique arab-negro-berbere

22 janvier, 2007 13:01  
Anonymous Anonyme said...

x-ould-y
C'est en forgeant que l'on devient forgeron!
Les tirkiz sont-ils nobles (je parle de ceux de mâle)!
Je t'invite à revisiter votre histoire de serfs avant de t'attaquer à des tribus plus nobles que ta basse ascendance!

22 janvier, 2007 13:13  
Anonymous Anonyme said...

bonjour
je crois que le blog doit etre concerne ce jour à la mort de l'abbe pierre ,un homme qui a oeuvre pour l'humanité et la tolérance .
je sais que certains vont dire que c'est de l'apostasie,et que c'est un kafir qui va droit a l'enfer ,malgres tout ca je tiens a vous demander de consacrer un blog a l'abbe ,aux relations entre l'islam et la chretiente,loin des discours integristes ( pape,ben laden...).
il est plus interessant que les blogs tribales ou celui sur sidi qui vraiment reflete la pauvrete des debats proposes sur votre blog.
Negus

22 janvier, 2007 13:17  
Anonymous mbahe said...

anonum
13h01 ne parle plu de pays multiethnique arab-negro-berbere mé de pays multiethnique negro-berbere car ilm y plus d'arabes ds ce pays

22 janvier, 2007 13:21  
Anonymous Anonyme said...

La rumeur de la candidature d'ely
a sucité un boucan ce week end à nkc.
Mais vue de prés à qui profite reellement cette situation?
A Ely lui meme , je pense que non le monsieur est certe imprevisible mais reste à bien des égards quelqu'un qui s'accroche à cor et cri à sa neutralité et son autosuffiance en matiére de protection des Devants et des arrieres et sa derniére Moudakhala disait que ce debat est clos -Nous y pensons certe mais un certain TERROUZZI est ivre de jalousie.
Profite-t-elle à sidioca, Non je vois pas qu'une telle rumeur pourra changer le cours de schoses telle qu'elles se dessinent .
Les soutiens par ci et par là que sidi ne cesse d'avoir pendant son potential aversaire bat de l'aile
et sirotte son ver de chagrin sur la plage d'un ocean de hypocrisie et de non dits mais Sous entendu ne fait que s'affaiblir.
Profite-t-elle à Ahmed ould le dadah probablment oui.
Si Ahmed pousse les cmjd à ouvrir encore une fois et à chaque fois que lui il veut ce debat , helas l'image qu'il incarnera c'est en faite c'est lui qui fait dire aux militaires ce qu'il voudrait entendre. Il cre le sujet , donne des idées et laisse Ely faire la dissertation ..... Ahmed pense que sidioca sortirait nain de telle manigances .
En conclusion le Cmjd , ceni , ue , le ciel et la terre ne seront neutres que lorsqu'un certain Ahmed aura ce qu'il veut...
toco

22 janvier, 2007 13:21  
Anonymous Anonyme said...

pensez-vous kil ya de noble ou desclaves naturellement?
MAIS ATTENT AVANT DE REPONDRE REFLECHISSEZ BIEN D'ABORD ET CONCLUEZ

22 janvier, 2007 13:23  
Anonymous Anonyme said...

Hé Ely ne se presente pa,c sur sil le fé c sera just pour proteger taya contre les plaintes

22 janvier, 2007 13:25  
Anonymous Anonyme said...

gharachi daddah ba sont ts de ?????

22 janvier, 2007 13:31  
Anonymous Anonyme said...

j'ai des remarques a apportees sur un sujet qui est toujours pour certains la pierre ang de tout debat
1) nos compatriotes negro-africains qui passent leur temps a ecrire n'impote quoi,dire que c'est les maures qui par le pillage des villages des noirs ont reduit une partie de cecs derniers en esclave est faux
ces les noirs qui ont vendu leurs semblables en contre partie des biens -surtout le sel- c'est atteste par les historiens occidenteaux et meme africains.
Faidherbe dans la preface de son livre sur la langue poul ,dis que les noirs naissent intelligents mais leur intelligence arrete de se developper a l'age de puberte , et que pourquoi personne ne peut songer a reduire les maures a l'esclavage, pour lui il sont des etrescintelligents et ne vont pas accepter .
si vs dites que c'est les maures qui ont reduit les noirs a l'esclavage et ce n'est pas les rois noirs qui vendent leurs sujets ( les almamy,samouri...)
porquoi les noirs peuple elu ,peuple qui respecte les droits de l'homme ont leurs abid et tout le monde sait le racisme dont il souffre.

22 janvier, 2007 13:46  
Anonymous Anonyme said...

nous sommes les majoritaires nous les indépendants + les 17 meilleurs partis de la mauritanie vou êtes les minoritaire les non coaliés: les ahmed o/ daddah le fou et les autres.

22 janvier, 2007 14:10  
Anonymous Anonyme said...

nous sommes les majoritaires nous les indépendants + les 17 meilleurs partis de la mauritanie vou êtes les minoritaire les non coaliés: les ahmed o/ daddah le fou et les autres.

22 janvier, 2007 14:10  
Anonymous Anonyme said...

pour dire la vérité; sidi o/ cheikhe abdallahi mérite d'être le président de la mauritanie; merci pour le CMJD pour quoi vous dites que le CMJD soutien sid o/ cheikhe abdallahi par ce qu'il mérite d'être le président de notre pays ely o/ mohamed vall tout ce qu'il veut c'est le bon avenir de la mauritanie.
on sait très bien que entre tous ces candidats il n'ya pas un candidant entre ceux candidats qui peut être président sauf sidi o/ cheikhe abdallahi

22 janvier, 2007 14:20  
Anonymous Anonyme said...

nous sommes les majoritaires nous les indépendants + les 17 meilleurs partis de la mauritanie sous la présidence de ely o/ mohamed vall ou sidi o/ chekhe abdallahi vou êtes les minoritaire les non coaliés: les cons de ahmed o/ daddah le fou et les autres.

22 janvier, 2007 14:24  
Anonymous Anonyme said...

nous sommes les majoritaires nous les indépendants + les 17 meilleurs partis de la mauritanie sous la présidence de ely o/ mohamed vall ou sidi o/ chekhe abdallahi vou êtes les minoritaire les non coaliés: les cons de ahmed o/ daddah le fou et les autres.

22 janvier, 2007 14:25  
Anonymous Anonyme said...

vous etes tous des naifs,ely sera le candidat du changement souit disant.V ous croyez qu'ely va lacher la polue aux oeufs d'or.

22 janvier, 2007 14:27  
Anonymous Anonyme said...

Que le meilleur gagne

22 janvier, 2007 14:33  
Anonymous Anonyme said...

sidi o/ cheikh abdallahi président élut mars 2007(inchaallah).
sidi o/ cheikh abdallahi;la sagesse; la bonne gestion et la bonne gouvernance.
vive ely o/ mohamed vall
vive sidi o/ cheikh abdallahi
vive mohamed o/ abdel aziz
vive le CMJD
vive les indépendants
vive le PRDR+les 16 bons partis
vive SMASSID
vive AOULAD GHEILAN
vive IDEICHILI les arabes

22 janvier, 2007 14:36  
Anonymous Anonyme said...

X si t'avais tourné ta langue 7 fois dans ta bouche avant de parler, tu n'aurais pas dit des conneries dans ton article.
Sidi est officiellement soutenu par le Mithaq donc Ferme Ta Gueule!

22 janvier, 2007 14:44  

<< Home