mardi, janvier 16, 2007

vite, vite, un blog lol.

les commentaires du blog précédent dépassent les 350, donc effectivement il est temps de mettre en ligne un nouveau blog, le problème est que je n'es rien à raconter, il ne se passe pas grand chose à nouakchott en ce debut de semaine, ou en tout cas moi je n'en suis pas au courant.
donc, que faire ? on peux parler de la bataille qui fait rage au sein du partie démocrate américain, pour savoir qui de barack obama ou de john edwards sera le colistier d'hilary clinton, vu que les deux sont nés dans un milieu modeste, ce qui est un atout certain.
on peux egallement parler de la revanche de houssein aidid, devenu (enfin) l'homme fort de mogadiscio (d'après ould abeidarahmane, la mauritanie est en voie de "somalisation" avancée).
on peux aussi parler de wu yi devenue, et c'est mérité, vice-premier ministre de la chine, wu yi, comme son nom ne l'indique pas lol, est une femme, ould el bou enté vem ?
etc, etc ... bref, il se passe pleins de choses interessantes dans le monde, mais ça a très peu d'incidence sur la futur et inévitable intronisation de sidi ould cheikh abdallah comme président de la mauritanie.
alors que faire ? comme je n'es pas de nouvelles à vous donner je vais répondre aux commentaires :
mohamed saïd ould krembelleu, dit saïdou coulibaly,
merci de d'avoir pris ma defense, le problème est que maintenant on va t'accuser, toi aussi, d'être x ould y lol.
seriusement, j'accèpte d'assumer ce que j'écrit, mais je n'accèpte pas que tu me mette sur le dos ce qu'ecrivent d'autres sur un espace public comme le blog.
j'ai beaucoup de respect et d'admiration pour amel daddah, je lui suis reconnaissant pour les efforts qu'elle avait déployer, afin de hisser la presse mauritanienne à un niveau interessant, notament avec l'ephemère experience "l'espace calame".
je le dit parce que je le pense, pas parce qu'elle m'a donné un boubou "wel vehmou".
tu sait très bien que, quand je veux dire du mal de quelqu'un, je n'es pas besoin de prendre un pseudonyme, j'en est déja un.
tu sait très bien aussi (puisque maintenant tu es un ancien du blog lol) que, quand j'attaque, je ne prend pas de gants, des allusions du style "un avocat celèbre" ne sont pas dans mes habitudes, moi je balance les noms.
donc evite s'il te plait ce petit jeu de gamin, et à l'avenir assume ce que tu écrit, si tu as envie de dire que le frère d'amel daddah est un batard alors dit le et ne te cache pas derrière moi.
je me doit cependant de te déconseiller de t'aventurer sur ce terrain très glissant, et si tu décide quand même d'y aller, alors garde à l'ésprit que la polygamie est légale en mauritanie, et rien n'interdit au père d'amel d'avoir un gamin d'une femme qui n'est pas son epouse, rien ne l'oblige non plus à te prevenir qu'il compte garder son second mariage secret.
je suis en possession d'une interview que tu as accordé à un journal américain, dans laquelle tu affirme que tu n'es pas musulman, que tu mange du porc et que tu boit de l'alcool.
tu affirme toi même que tu prend la défense de ould taya parce que, lors de ton arrivée aux états unis, abadila ould berrou (cousin de ould taya) t'avait filé un coup de main pour t'installer, tu affirme aussi que tu considère amel daddah comme une bonne amie parce qu'elle t'avait offert un boubou.
je t'aime bien, au fond, parce que je sait que tu es naïf et innocent, mais il y'a des accusations que je ne peux pas supporter, alors la prochaine fois tu regarde où tu marche.
anonyme du 15 janvier, 2007 13:59,
ta proposition (sidioca "lemchewtel") est très interessante, je ne manquerais pas de l'utiliser, à l'occasion lol.
à ceux qui demandent de censurer les écrits partisans,
les mauritaniens avaient l'ésprit très occupé par les législatives et les municipales, mais maintenant c'est fini vu que le résultat des sénatoriales est prévisible, alors tous les regards se tournent vers la présidentielle.
conséquence directe : l'arrivée massif, sur le blog, de personnes dont l'opinion est déja faite, et qui viennent dans l'unique but de faire de la publicité à leurs candidat, mais aussi pour dénigrer la concurrence.
ce blog est une tribune de libre expression, et pour moi ce n'est pas qu'un mot, il faut vraiment que cela soit clair : ici, chacun peux ecrire ce qu'il veux, vraiment.
seulement, je ne voit pas en quoi cela nous avance de lire des commentaires comme vive la CFCD, vive le CMJD, vive sidioca ou vive ahmed ... etc, non seulement c'est creux, mais en plus ce n'est d'aucun apport pour le débat contradictoire.
je vous demande donc de vous abstenir de produire de telles inepties, car celui qui se contente de crier "vive mon candidat" affiche sa carence en matière d'arguments, alors s'il vous plait ne saturez pas notre espace inutillement, à moins que votre but soit le sabotage, et dans ce cas je prenderais les mesures qui s'imposent.
la plupart des candidats possèdent maintenant des sites internet, qui sont fait dans la hate et avec des structures plutôt obsolètes, si l'un des supporteurs d'un candidat donné décide de saboter ce blog, alors je m'en prenderais directement au site de son candidat, je choisirais le moment qui fera le plus de dégat "wé qad a3dhara men endhara".
donc chacun est libre de faire la propagande de qui il veux, mais sans pietiner sur notre liberté, ici on ne fait pas la pub pour un candidat donné, en tout cas moi personnellement je n'es pas de candidat et je ne fait la campagne pour personne.
je promet de ne laisser personne berner les mauritaniens, si quelqu'un décide de raconter des histoires aux élécteurs je serais là pour le démasquer, pas pour privilegier le candidat d'en face mais pour que les mauritaniens puissent voter en parfaite connaissance de cause.
et enfin, "tali houé el ghali", mes amis du canal historique,
dans mois de deux mois c'est la présidentielle, il est grand temps qu'on décide quel rôle on doit jouer, je vous propose d'entamer une discussion serieuse sur l'avenir de ce blog, sur ce qu'on peux en faire et sur ce que moi je peux faire.
ceux d'entre vous qui ont déja une idée de qui ils vont soutenir ferais bien de partager leurs arguments, je vous fait confiance et je sait que vous n'allez pas faire votre choix à la legère, alors si quelqu'un a réussi à vous conveincre aidez nous à comprendre, sinon mettons nous ensemble pour savoir qui est le mieux indiqué pour diriger ce pays pour les cinq prochaines années.
inutile de vous dire que, parmi les candidats qui se bousculent aux portillon de la présidence, je n'es aucune préference, je concède à yanis qu'il est très difficile de placer un commentaire parmi tout ce flot d'échanges parfois personnel, parfois juste pour dire "coucou je suis là", et parfois c'est pour insulter gratuitement, alors voilà ce que je propose :
je laisse les commentaires ouverts sur le blog précedent, comme ça ceux qui veulent insulter ou écrire des messages personnels peuvent y rester, et ici, je decrete unilatérallement un moratoire pour les insultes, les messages perso et les commentaires de soutient.
il faut qu'on entame un débat franc, afin de décider notre avenir, ceux qui ne veulent pas y participer ne sont pas le bienvenue ici.
s'ils écrivent ici je zigouille leurs commentaires, mais pour que cette foutu liberté d'expression soit respecté je leurs laisse commenter le blog precedant.
je pense que c'est equitable comme deal, et vous, qu'est ce que vous en pensez ?

106 Comments:

Anonymous Anonyme said...

X

It's great you made up your mind about this censure business. The worry was to then lose the blog for insults and swering instead of constructive debate.

mom

16 janvier, 2007 14:43  
Anonymous Anonyme said...

t'as pas parlé de chekhna
walla ksse7t

16 janvier, 2007 14:48  
Anonymous Anonyme said...

elli mederag eblayam aryan...
sagesse maure

16 janvier, 2007 14:52  
Anonymous diamanelémé said...

Voila qui est bien fait au moins nous pourrons discuter sans insultes ou pertes de temps.
X moi je veux juste que tu nous fasse (si c'est possible) les cv des tous ces candidats (en relatant leur parcours et tout) pour que les mauritaniens puissent savoir quel homme choisir.
on croit souent connaitre la personne alors que ce n'est pas le cas.
saut

16 janvier, 2007 14:52  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour
Les derniers blogs de x ould y semblent plus porter des mises à point, la source d'information la plus attendue en Mauritanie voit sa production se réduire à de simples blogs sans grands intétrêts. Dire, qu'il n'y a plus rien à racconter sur la scène politico-sociale de la Mauritanie releve de l'utopie. Et, c'est comme s'il n'y avait pas une campagne électorale qui est entrain de battre son plein et qui est l'objet de beaucoup de discussions et de débats notamment concernant les alliances, les volt-faces ou les rachats de consciences...Chauqe jour, un nouveau candidat est déclaré à tel point que personnellement, je ne sais plus le nombre de candidatures à la présidentielle. Une question, qu'est ce qui suscite autant de candidatures, le sentiment d'avoir de la chance de la remporter, de faire de l'ombre à un autre candidat ou de marchander pour le second tour. Monsieur X revenez de vos vacances intellectuelles et faites nous part de vos analyses concernant le contexte socio-politique et économique de la Mauritanie. Donnez nous des nouvelles des deux principales alliances CFCD et Mithaq, mais aussi du parti RD qu'est qu'il entend par une candidature consensuelle, est ce qu'elle peut etre en déhors de la CFCD et de son député (El Ghassem Bellali) et membre du conseil municipal de NDB qui refuse de sièger au conseil municipal et qui veut demander des comptes au maire sortant alors que sa passation de service s'était déroulée de la façon la plus honnête. En, plus un courrier interne à la mairie avec des ampliations ne doit pas être distribuée à la presse sinon cèla revelerait de la mauvaise et de l'ignorance car le droit administratif a ses règles. Le fait qu'il parle de clientèlisme alors qu'il présente son neveu au poste de sénataire de NDB comme si la ville était l'apanage de son groupe.

16 janvier, 2007 15:02  
Anonymous Anonyme said...

bravo x
maintenant comme vous avez un peu de temps je vous propose de nous imaginer des "face à face" entre nos candidats.
je vous demande egalement de nous edifier sur le role jou2 par sidioca dans la dossier HMEIDA
AMW

16 janvier, 2007 15:12  
Anonymous QUI DIS MIEUX??? said...

X
Un candidat à lui seul n'est pas suffisant pour choisir!!! il faut surtout regarder son entourage à commencer par:
sa femme
ses enfants
ses frères et soeurs
ses cousins
son milieu familial et éducatif
les notables proches
ses amis (es)
sa vie privée
sa moralité
son niveau intellectuel
son passé et son expérience
son entourage!!!!!!! et surtout l'entourage!!!!
s'est quand on me présente tous ses éléments que je pourrais décider de voir son programme et sa vision pour le pays

Donc aider nous : je penses qu'un tableau présentant les différentes rubriques par candidat sera le bien venu

QUI DIT MIEUX????????

16 janvier, 2007 15:17  
Anonymous Anonyme said...

moi je dis mieu, tu veu " peopleliser" les candidats à la présidentielle, je trouv ca san intéret.
pkoi pa Nouakchott Match pendan ke tu y é!

16 janvier, 2007 15:28  
Anonymous EL NeGro CaLdE said...

YA X el 3aziz

J ai un truc qui certes et du premier coup d'oeil n'a rien a voir avec le sujet mais c'est plutot interessant et surtout avec le contexte actuel dans lequel se trouve la MAuritanie...
La video est celle d'un jeu pc genre de similations militaires, une partie du jeu se deroule en Mauritanie...avec des rebelles , coups d'etats enfin bref c est drole.... c'est en Anglais
as far as i know that you are a brain i would not need to translate it...et pour les autres ben c'est votre faute ekbeylkoum ela tegraw lengliziya...

http://youtube.com/watch?v=_nc9VpZBcRE


El Negro Calde dit Alcofribas ould Nasier

16 janvier, 2007 15:47  
Anonymous Anonyme said...

bonjour mr x-ould-y ,
je ne suis pas fanne de toi ni de ton style d'observation encor moin de celui d'analyse, mais n en moin je suis qqn de tres objective ceci contrairement a toi.je ne t'ecrit pas pour defendre ni pour faire la pub a un autre ,mon but n'est pas de faire de la polemique, bref je ne te trouve pas du tt objective , tu ne fais que bavardé pour rien dire,je suis qqn qui suis le blog depuis longtemps mais malheureusement a chaque fois je suis tres deçu je croyé en toi un hero de communication qui es la pour changer tous, on ete ts contant.
il ne sagit pas d'inventé des histoires ou des faits qui n'existe pas , ceci est une provocation et une incitation a la haine,j'ai en ma pocession plusieurs elements qui dement vraiment tous que tu raconte, alors soit tu es un imbecil et tous c qui te porte est de mettre en question l'honneur des autres y compris toi- (si tu en a!) je voix que tu es musulman et que tu es fier de l'etre c'est qui es bien donc je te signial que l'islma interdit ELWICHAYA WE ENEMIMA ET OUWKIL A3RAD ENNASSE!- soit tu es qqn d'objective et tu veut faire preuve de bonnes fois dans ce cas la tu dois verifier tes sources , a savoir la realité des faits et leurs origine ainsi que leur fiabilité, tous de meme allah dit ( we dekir ve ine edikra tenga3ou elmouminine.
bonne chance!

16 janvier, 2007 15:49  
Anonymous QUI DIS MIEUX???? said...

Qui dis mieux?

Le futur président doit être regardé à la loupe!!!! par tous les mauritaniens et mauritaniennes!!!

Chacun de nous doit assumer sa responsabilité devant dieux!!! WEYLKOUM MIN MOULANE!!!

L'avenir de ce pays dépendra du choix effectué pour Mars 2007!!! et chacun de nous sera responsable devant dieux pour qui il a voté et pourquoi?????

16 janvier, 2007 15:50  
Anonymous Anonyme said...

anonyme de 15 h 50 je suis au courant que de l'existence d'un seul Dieu

16 janvier, 2007 16:03  
Anonymous Anonyme said...

si tu crois en la mythologie grecque dis le nous!
au nom de Zeus.....

16 janvier, 2007 16:07  
Anonymous sniper said...

Merci x d'avoir mis les points sur les i.
Le blog est le seul milieur,differant de msn lol,ou on peut librement converser de l'avenir et enjeux de notre pays.Les uns font presenter leur candidat favori,c'est une facon de nous eclaircir,du moins c'est le cas de mon pote chavez qui soutient sidi ould cheikh abdallahi.Et je ne doute qu'il ai fait le mauvais choix(donc je ss dacc avec lui).
Pour ceux du genre,non-insult qui nous toxique avec leurs comms:
VOUS n'etes pas les bienvenus,x la dit!Alors si vous en avez encore du sens,RETIREZ VOUS!
Les comms a la maatalla,du style "coucou je suis là":
tinkiet on sait que tes pas loin.Mais ce qu'on demande c'est une participation utile au debat,sinon merci pour ta visite.LOL je parle comme si c'etait mon blog.
En fin les yans qui souleve le fait que des participations pas trés interessentes sont frequentes.ON attend les votres!

sniper le non snipé

16 janvier, 2007 16:30  
Anonymous Anonyme said...

La moralité des candidats àprésidencielle est analysée par le conseil constitutionnel et par ceni.
Ils n'accepterons que les candidatures justifiées. Ce n' est pas de notre ressort de faire ces analyses et nous n' avons pas les moyens alors que le ministère a , lui, les moyens de lui demander toutes pièces justificatives et de faire toutesles enquêtes qu'il juge utiles avant de valider une candidature.
Nous sommes divisés naturellement par nos intérêts. si certains cheche une mauritanie stable ou reigne léquité ou les moyens de l'état son protégé et mobiliser pour la construction nationnale et mis au service du citoyens, une mauritanie qui ne te permet pas de gagner d'un seul coup 10, 20, 50, ou 100 millions mais te donne un salaire , une prise en charge médicale, une place pour ton petit dans une école, un lit d'hôpital pour ta femme et peut être même un petit marché si ta capacité d'execution le justifie. Un marché contrôlé à la selection et l'execution et qui ne te donne un excedant limité mais qui te permet de servire ton pays. une Mauritanie où les enseignants enseignent et les docteurs soignent pour ne siter que ces deux. D'autres ne sont pas intéressés par cette Mauritanie car elle ne garantit ni leur prestige, ni leur 'superiorité' ni leur apétit démesuré d'amasser l'argent quit à ruiner le pays.
Ces deux soutiennent chacun son candidat. Si les premiers déploient leur maigres efforts pour rentrer dans leurs droits de citoyens, Les derniers ne manquerons pas à se cramponner à leurs privilèges et là contrairement aux premiers ils sont prêts à tout : déstabiliser le pays ou créer une guerre civile ... tout sauf un président hônete une armée dans les casernes, des élève dans les classes, des votes transparents, une égalité des citoyens.
Pourquoi ces dignitaires (ind) sillonne le pays avec des nuits blanche avec des millions en poches, ces PDG de société d' etat qui gèlent leur activités pour aller au village assister les indépendant? alors que la règle de neutralité devait les astreindre à leur activité quit à perdre leur poste.
Je ne crois pas qu'il faut étiqueter les candidats tout de suite.
Ce n'est parce que zz est le poulin de Taya qu'il opte systématiquement pour les derniers.
Je peut dire la même chose de sidiok, de Dahan , de Chbih, de Brahim O/abdellahi issus tous de l'ancien regime.
Aucun chèque en blanc non plus ne doit être signé aux anciens opposants avide de pouvoir avant de s'assurer de leur projet politique.
Toujours est il que le CMJD (étét, administration, ambassadeur, chef de region militaire, directeurs de société, maires actifs ...) doit rester neutre, sinon notre choix n' a pas d'intérêt.
La CENI doit se mobiliser pour dénoncer tous les écarts et éduquer les citoyens.

16 janvier, 2007 16:44  
Anonymous Anonyme said...

Mauritanie, l'autre apartheid ou la démocratie raciale

Vue de loin pour bien des gens, la Mauritanie apparaît comme un pays tranquille, calme, sans problème majeur, stable même aux dires de ses dirigeants. C'est une image trompeuse qui égare bien des observateurs ; la Mauritanie est un pays complexe, secret, un volcan endormi, qui couve une crise interne découlant des relations d'équilibre intercommunautaire, aujourd'hui rompues.
Cette perception première, trompeuse à souhait, est due au fait qu'à l'image de beaucoup de pays africains depuis le discours de la Baule, la Mauritanie, elle aussi, dispose de sa " démocratie". Avec une constitution (sur mesure) des partis politiques qui foisonnent, une presse écrite dite "indépendante" mais je préfère dire "presse privée" et de temps à autre, un simulacre de compétition électorale, pour compléter le tableau ; ce sont bien là des attributs, pour qui n'est pas averti, d'une parfaite démocratie, et l'on se croirait dans un pays où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Nos plaintes et nos réserves à l'endroit de notre"démocratie" mauritanienne ne seraient pas alors comprises. Et pourtant ! La Mauritanie recouvre une tout autre réalité, dissimule une face cachée de démocratie raciale !
Telle est la réalité que bien des gens ne comprennent pas. Et pour la faire comprendre il nous faut faire un détour, un long détour, remonter quelque peu le cours de l'histoire récente du pays .

Il est nécessaire de rappeler que la Mauritanie est un Etat conventionnel, artificiel, créé de toutes pièces pour les besoins du colonialisme français en 1904, je vous fais l'économie de la géopolitique de l'époque. La France, par sa volonté, décida donc de faire coexister, dans un même espace, deux communautés, arabo-berbère et négro-africaine, deux communautés, il faut le souligner, qui s'étaient forgées chacune au cours de l'histoire dans un espace autonome, régies par des pouvoirs politiques spécifiques, indépendantes l'une de l'autre. Elles entretenaient naturellement, du fait de la proximité, des relations tantôt amicales, le plus souvent heurtées à cause des incessants rezzous maures opérés, pillant et capturant la population des villages à des fins d'esclavage (origine, entre autres, de la composante haratine actuelle). Depuis l'indépendance, nos chefs politiques, incapables de se départir de l'esprit partisan, tous issus du milieu maure, se sont attelés sans
relâche à développer,tour à tour, des politiques qui, loin de forger la nation encore inexistante, ont conduit à des crises cycliques, répétées, à une déchirure profonde entre les deux communautés.
Par ces politiques nocives développées au fil des années et des régimes que guidait un système inique, on mit en place un apartheid déguisé. Je dis déguisé car on le chercherait en vain dans les textes institutionnels alors qu'il existe partout, pour peu qu'on observe.

Le racisme d'Etat est partout Cette discrimination raciale commença d'abord feutrée, subtile, insidieuse, pour un projet qui allait devenir obsessionnel : construire une Mauritanie exclusivement arabe !
Pour ce faire, des mécanismes furent mis en oeuvre pour que l'Etat soit la"chose" des arabo-berbères ; progressivement, au rythme des résistances qu'opposaient les négro-Africains, ont fit de sorte que les Arabo-Berbères contrôlent la réalité du pouvoir politique et économique, la justice, l'éducation, l'armée.

La diplomatie ne sera pas en reste ; à l'extérieur , il faut afficher l'image d'une Mauritanie arabe par la composition des délégations, le discours et les clichés culturels, il faut gommer totalement l'autre "personnalité" de la Mauritanie. Évidemment, pour masquer la nature discriminatoire des régimes, on va saupoudrer un peu quelques nègres de service, sans responsabilité aucune, personnalités aux genoux tremblants, figurines sans aucun pouvoir de décision !

Un des rouages essentiels de cette machine à discriminer fut l'usage qu'on fit de la langue arabe.Cette langue, introduite très tôt dans le système éducatif... à des fins" d'indépendance nationale", disait le discours officiel ! Vaste supercherie, qui visait en fait à cacher des motivations sordides. On lui fit jouer un rôle non pas d'intégration, non pas d'épanouissement pour tous, mais d' instrument de sélection et de discrimination dans l'emploi et l'éducation pour éliminer les négro-Africains. Les enfants négro-africains commencèrent à échouer massivement. Ce fut la période où il y eut un raz-de-marée sans précédent de cadis, de magistrats, d'enseignants, des centaines de jeunes sautant à pieds joints dans le système, sans aucune formation, et dont le seul critère de recrutement imposait un passage par l'école coranique. Comme si passer par cette école entraînait automatiquement les compétences et les capacités requises ! Un vrai gâchis au plan national, à la base de
l'impasse et de la déchéance actuelle du système éducatif. Ce fut donc le prélude à la rélève des négro-Africains, le commencement de leur marginalisation massive, qui allait se poursuivre et atteindre son apogée avec l'avènement du colonel Taya . Bien entendu, au fur et à mesure des réformes impopulaires et imposées, des réactions d'hostilité ne manquèrent pas de s'exprimer du côté négro-africain. Les réformateurs marquaient alors un temps d'arrêt ; en fins stratèges ils donnaient du mou à la ligne, pour laisser passer l'orage, et obstinément le projet était poursuivi. Beaucoup d'observateurs, se méprenant alors sur le sens de ces crises, les présentaient, à tort, comme des crises inter-ethniques, comme si les communautés arabo-berbère et négro-africaine se dressaient, par animosité, l'une contre l'autre. Ce ne fut jamais le cas. Ces crises étaient à l'image de ce qui se passait au Kwazulu-natal du temps de Botha. Elles étaient orchestrées par nos dirigeants à
des fins politiques, ils les exploitaient alors à chaque fois et judicieusement ; ils les présentaient, en milieu maure, comme des menaces graves aux intérêts et acquis maures, de manière à créer autour d'eux un consensus. Ce fut le cas pour les évènements de 1966, de 1987 et de 1989 pour ne citer que les plus graves et les plus douloureux. Ce n'est pas par hasard si la déportation de 120 000 noirs mauritaniens au Senégal et au Mali ne suscita que peu d'émoi du côté des intellectuels et de la classe politique beydane, où l'on remarquait un silence assourdissant.
Si, par ailleurs, des blancs risquèrent leur vie ou se firent pendre (aux USA avec l'underground) pour la cause des faibles, ce ne fut pas le cas en Mauritanie pendant ces terribles déportations. Seuls quelques jeunes du Mouvement des démocrates indépendants (MDI) allaient faire exception. Or, j'ai toujours eu le sentiment que l'intellectuel ressemblait davantage à Zola qu'à Gobineau ou Goebbels, et qu'il ne pouvait rester sans rien faire, sans rien dire devant l'injustice.

Pourquoi un tel silence ? Le régime du colonel-président avait-il réussi à les convaincre ? C'est là du reste une dimension, entre autres, qui rend malaisée la recherche d'une solution au problème, au regard de l'ambiguïté de ces formations politiques sur notre question nationale. Certaines formations, si elles ne nient pas purement et simplement l'existence du problème, le réduisent à une simple question linguistique, ou de violation des droits de l'homme. A les entendre il suffirait, pour tout régler, que les déportés reviennent. Le débat, en général, dans l'opposition politique, au lieu de se focaliser sur les vrais problèmes, tourne hélas autour de questions périphériques. En tout état de cause, ces déportations planifiées, aux relents de nazisme, avaient des motivations sordides. Il s'agissait de profiter du "conflit" avec le Sénégal pour tenter de "dénégrifier" le pays, car le taux d'accroissement important des négro-Africains est devenu une hantise, au
point que tous les résultats des recensements démographiques (par ethnie) sont tenus secrets et ceci depuis 1960 ! Il s'agissait aussi de saisir cette occasion pour faire passer enfin une réforme foncière qui rencontrait une forte résistance en milieu négro-africain, pour servir des intérêts inavoués. La déportation, justement, permit de redistribuer la terre, et les terres de ces réfugiés en exil forcé au Sénégal, comme s'ils ne devaient plus jamais revenir ! Il s'agissait enfin de frapper les esprits en sévissant durement et partout pour intimider, afin de décourager à jamais toute velléité de résistance, en décapitant la seule force politique organisée que sont les FLAM, de manière à neutraliser l'avant-garde éclairée de la contestation du projet hégémonique. Dans le feu des événements allait surgir une quatrième raison : récupérer le bétail peulh ( 150 000 bovins ) pour compenser les pertes matérielles subies par les Maures rapatriés du Sénégal. Pour se venger
du Sénégal voisin, les autorités mauritaniennes allaient se rabattre, sans remords, sur leurs propres citoyens qu'elles spolièrent et dépossédèrent pour les chasser ensuite comme de "vulgaires étrangers". Quelle ignominie ! Et dire que l'Afrique se tait devant ces actes barbares, ici et au Soudan ! Et qu'à côté, on garde un silence, à la limite de la complicité. Mais revenons après cette digression, que j'ai crue utile, au fil chronologique de notre marginalisation.
Ainsi donc, au fil des années et des régimes guidés par un même projet, la discrimination raciale allait s'accentuer, pour s'afficher violemment dans les années 1980. Si, avec les premiers régimes, un peu plus futés, elle fut feutrée, sous le règne du colonel Taya qui, lui, ne s'embarrassera pas de scrupules, les négro-Africains passeront de l'état de marginalisation à l'exclusion totale ouvertement déclarée, dans laquelle il faut replacer les déportations évoquées plus haut.

Le colonel Taya allait, le premier, donner le cadre juridique de notre élimination par une constitution qui imposerait désormais la langue arabe comme seule langue officielle. Mesure certainement légitime pour la communauté arabo-berbère, mais injuste pour les négro-africains de l'aveu même de Hamid El Mauritanyi, connu sous le nom de Mohamed Ould Cheikh, ancien ministre de la Défense de Daddah, qui disait : " Vouloir que ceux qui savent à quoi s'identifier abandonnent leurs valeurs propres pour être embrigadés dans l'aventure de ceux qui se cherchent une identité est non seulement de l'arbitraire, mais d'une politique culturelle imbécile." Les plans d'ajustements structurels du FMI, arrivant à point nommé, servirent pour vider l'administration des négro-Africains, surtout. Résolu, par une répression physique et mentale féroce, sans tergiverser comme ses prédécesseurs,Taya allait, à marche forcée, consolider le système et afficher l'option désormais déclarée d'une
Mauritanie exclusivement arabe. " La Mauritanie n'est pas en voie d'arabisation, c'est un pays arabe", devait-il déclarer à Jeune Afrique en janvier 1990. J'avais besoin de ce détour pour montrer les conditions prévalant en Mauritanie, à la veille de la fameuse démocratisation... pour que l'on comprenne que la Mauritanie n'a pas été et n'est pas comme les autres pays africains que balaie le vent démocratique. Ici, on a affaire à une minorité arabe qui, pour pérenniser son pouvoir, abuse de l'Etat et use d'une politique à soubassement idéologique pour assimiler et asservir les autres composantes culturelles, une minorité qui confisque le pouvoir depuis près de quarante-cinq ans, qui ne veut ni l'abandonner, ni le partager. Le contexte dans lequel arrivent notre"démocratie" et le "coup d'Etat " du 3 août 2005, c'est celui-là. Notre "démocratie" arrive donc et se plaque sur cette triste réalité qu'elle recouvre, intacte, sans rien changer, se muant ainsi en
une "démocratie raciale", à la manière de l'antique Afrique du Sud ; il suffit de gratter un peu pour découvrir derrière le racisme le plus hideux, l'exclusion la plus brutale, l'esclavage le plus primaire. Maintenant, vous pouvez comprendre pourquoi les négro-Africains se plaignent (légitimement de leur "démocratie"... qui n'est pas comme les autres. Nous ne nous sentons pas concernés par cette pseudo-démocratie qui nous exclut, nous avons cessé de croire en notre" Etat ", on a fait de nous des spectateurs passifs du jeu de compétitions électorales réservées... aux citoyens (blancs) à part entière. Du reste, on tend de plus en plus à une bipolarisation raciale du champ politique. En Mauritanie, on est dans une phase en-deçà de ces démocraties, même tarées, qu'on retrouve ailleurs, et que nous envions, et pour cause ! Nous sommes, nous, négro-Africains, au stade où nous luttons pour notre survie, pour notre reconnaissance en tant que citoyens, en tant qu'hommes
simplement, dans un milieu hostile où l'homme voue l'homme au racisme et à l'esclavage. Notre "démocratie" est assise sur la tête qu'il faut redresser.

J'ai le sentiment qu'on a mis les charrues avant les boeufs, et qu'il n'est pas encore trop tard pour bien faire. Il est temps de comprendre que l'exclusion est en soi économiquement mauvaise, socialement corrosive, politiquement explosive.
Comprenons qu'une " nation dispersée, battue, humiliée peut (heureusement) toujours se rebeller contre son sort et revenir à la vie". Tentons dès à présent de sortir de ce cul-de-sac qui, tout le monde le sait, ne mène nulle part. Pour en sortir, il faut, à mon avis, une attitude, un climat et des conditions.

Une attitude courageuse, d'ouverture sincère et de reconnaissance du problème de fond.

Un climat de décrispation sociale grâce à un train de mesures positives à l'endroit de tous ceux qui, victimes et blessés dans leur chair, ont subi des préjudices matériels et moraux. La sanction des crimes commis pour rendre leur dignité aux victimes, à leurs veuves et à leurs enfants. Je crois qu'il faut se parler, car ce formidable potentiel de révolte enfouie commence à gronder. Il serait erroné de croire que vingt années de calme plat peuvent exclure toute éventualité de soulèvement populaire. Après seulement ce forum, dont les conclusions pourraient éventuellement être soumises au peuple, comme l'ont proposé les véritables FLAM, on aborderait enfin la phase d'une véritable démocratisation.

Il est urgent, me semble-t-il, de tirer tous les enseignements des cas dramatiques du Rwanda du Burundi, du Congo, de la Côte d'Ivoire actuels, pour paraphraser un écologiste, je dirai : nous n'avons qu'une Mauritanie, ne l'abîmons pas !
D.S.F SALAM!

16 janvier, 2007 16:46  
Anonymous Anonyme said...

SVP POURRIEZ VOUS ME DIRE C'EST QUANT LES DEPOTS DE BOURSE POUR L'ENSEIHNEMENT SUPERIEUR,

16 janvier, 2007 16:49  
Anonymous Anonyme said...

Sniper le videur ?

16 janvier, 2007 16:49  
Anonymous Anonyme said...

sniper arrete de t'attaque au cananlh

16 janvier, 2007 16:55  
Anonymous Mohamed said...

Obama vient d'annoncer la création d'une exploratory committee ça la veut dire qu'il sera candidat mais il a peu de chance de devenir Président de USA. 1re. Il est noir (même si sa mère est blanche de Kansas).
2eme Son nom est Barack Hussein Obama. les ultraconservatrices ont déjà commencer cite le nom Hussein(his middle name)pour dire qu'il est musulman alors que il est Chrétien mais son père est musulman d'origine Kényanne.

Donc C'est HRC et John Edwards qu'ont la chance d'être nommé par le Parti démocrate.

I could be wrong.

16 janvier, 2007 16:56  
Anonymous Anonyme said...

Juste une question ; pourquoi xouldy n’attaque jamais les kowris et les hratines. pourtant il y a des roumouz el vessad et des tortionnaires parmi eux. pourqui c’est toujours les berberes qui sont attaqués ici. D’aucuns disent que xouldy= CR+ Flam+ El HOR tous ligués contre les berberes.
Ben ibn tachifine

16 janvier, 2007 16:58  
Anonymous Anonyme said...

hugo,
excuse me i've missed reading your geating!!!
hope you're going well?

16 janvier, 2007 17:25  
Anonymous diamanelémé said...

Anomyme de 16:58
tu devrais plutot voir qui a toujours gouverner ce pays et qui l'a mit a terre. depuis la soi disante independance ce sont ceux que tu appele "berberes" qui l'ont gouverné et s'il y'a eu des Kowris ou hartanis qui sont "tortionnaires" comme tu dis ils sont associes a ces berberes (je ne parle pas de tous les berberes mais de ceux qui ont detenus le pouvoir et qui semer tout le desordre du pays) parceque independament de la race si le pays avait été bien dirigé et geré par les differents pouvoirs nous ne seront pas jusqu'a present PPTE (pays pauvre tres endette) et que nous quemandons presque chaque année de l'aide alimenetaire alors que nous ne sommes meme pas trois milioms
situ veux etre ealiste demande a x de critiquer ceux qui ont detruit le pays (comme le fait si bien) sans parler de kowri ou hartani

16 janvier, 2007 17:25  
Anonymous Anonyme said...

diamanelémé:
tu votes pour ki?

PS c'est toi le meme que diamanelem l'utilisateur?

sniper

16 janvier, 2007 17:29  
Anonymous Anonyme said...

hugo t là?

c sniper le non snipé

16 janvier, 2007 17:39  
Anonymous Anonyme said...

sidica ou la mort!

sidioca,est le seul à pouvoir nous mener a la côte avec notre jeune bateu,qui coule.
Il ne faut pas trop chercher,sidioca sidioca

hugo chavez?

16 janvier, 2007 17:46  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour X,
Je vous propose le surnom "Echelebi" à la place de "Sidioca"

16 janvier, 2007 18:10  
Anonymous Anonyme said...

anonyme xy
bon j'ai lu avec un oeil critique les listes de 101 et de 500
et malgré que je suis tjrs fidéle à votre(notre) blog je vous présente les points suivants :
- tout d'abord c'est que vous n'avez pas signalez est ce que c'est exhaustif ou non,
- ensuite vous avez mis des personnalités qui vraiment tout le monde le connaissent puls que vous xoy et elycom en tout cas moi le fidéle de xoy qui le considére comme l'un des meilleurs sources d'info je suis pas convainqui ni del'exhostivité ni de la realité des listes bon jesait que tu travail pour l'interet de notre pays donc mais ça ne m'empeche pas a vous critiquer pour l'intert du blog .
- enfin je vous assure que tu reste l'intellectuel que la mauritanie a besoin pour savoir les top secrets des politiciens(mauvaises classes aussi bien militaire que des civil) .

continue avec plus de verité et la je vous demande de nous faire des blog sur sidoca et les autres candidats surtous sidoca qui apparait pour moi le meilleur soulignez bien pour moi pius mais c'est pas définitif.

16 janvier, 2007 19:40  
Anonymous Anonyme said...

hey man
are u stupid, sidioca is a thoughtless old man manipulated by the cmjd, nothing more than that

16 janvier, 2007 19:50  
Anonymous Anonyme said...

Sniper mon pote?

16 janvier, 2007 20:48  
Anonymous Anonyme said...

anonyme de 19 h 50 can you give some elements which show that Sidioca is manipulated by the CMJD.
Speculation is not my language.

16 janvier, 2007 20:50  
Anonymous sniper said...

hugo,là c toi le videur lol
mec tu prend le depart ?sans dir by!

sniff

sniper

16 janvier, 2007 21:01  
Anonymous Anonyme said...

A l`anonyme DSF de 16:46, auteur de l`écrit raciste,haineux et éxclusif. Un conseil-Taghi-laha, craint allah dans tes écrits bourrés de haine et de rejet de l`autre.Notre réligion, si tu en as entendu parler, interdit la haine, le racisme et le rejet de l`autre.Je suis cependant sûr, que tu n`as jamais lu les oeuvres de tes encêtres penseurs du genre de l`Imam Oumar el vouti,pour ne citer que celui-là, dont le rayonnement des oeuvres scientifiques continuent de servir de référence dans tous les centres d`enseignement du pays.Demande à lui quelle était sa langue d`éducation.Cite les et non zola,gobineau ou goebbels,auxquels tu sembles bien aliéné et qui n`ont rien àvoir avec ta réligion, ta culture et ta civilisation arabo-islamique que tu sembles haïr, si profondément et détester si particuliérement.Je ne peux te souhaiter dans ce cadre, que ce que doit souhaiter un musulman à son frére, le droit chemin-El hidaya.Amin. M.Alaoui.

16 janvier, 2007 21:03  
Anonymous Anonyme said...

oh le mytho, j'étais entrain de parler avec toi hier et t'as disparu like a sniper, touch for the very first time ( lol )
alors on avait un rdv, mr le cachotié.

16 janvier, 2007 21:05  
Anonymous sniper said...

un rdv,oui c ca!avec ely lui meme!!!!
et dans mes cauchemars(rire)

min nahiuatin oukhra(comme alioune)

X ould Y,manque d'inspiration.
Ca arrive lol
mais c'est nous qui lui demandons plusqu'un humain peut faire.
ce dernier blog est interessent mais pas pour tout le monde.En fin c'est la suite du "blog à caracter privé".Je pense que beaucoup des bloggers n'y ont pas compris grand chose.X sache que moi je comprends ton but.En effet c'est de remettre de l'ordre,et tu as reussi.Mais il faut pas s'attendre a un grand discours,parceque c'est la regle du jeu,plus t stricte moins il vont venir.vaux miux 1 bon visiteur que 100 mauvais.

j'ai lu sur pointchauds:
il assure la mort de colonel irakien yousssouf à la suite de son annoncement par son petit enfant,el matrouch,qui lui a balancé en plein figue:SADDAM est mort.

koi 2 neuf chez toi?

sniper le non snipé

16 janvier, 2007 21:13  
Anonymous Anonyme said...

alakhbar c des mitoman premiere division ceinture noire

16 janvier, 2007 21:15  
Anonymous Anonyme said...

rien à part que le jour j approche à grands pas.
t'as vu le zeidane du Dakar, il m'a bcp touché, enfin un mauritanien, ça fait réellement plaisir.
espérons qu'il arrive sain et sauf à dakar.

16 janvier, 2007 21:19  
Anonymous Anonyme said...

comment va notre echelebi,selon un ano,nationale.
tu sen le zz aujord'hui!
j'esper que tu trompe pas sidioca?
qu'en même,ce serait du gachis lol

16 janvier, 2007 21:23  
Anonymous Anonyme said...

le zeidane?

16 janvier, 2007 21:24  
Anonymous Anonyme said...

Amigo
je suis pas du tout d'accord avec ce monsieur qui nous accuse d'etre des berberes car on est des arabes et pas des berbere ( gardiens de chameaux )
s'agissant de la presidentiellen les jeux sont fait le prochain president c'est sidico au su et au vu de tout le monde donc faites votre deuil et essayez de faire vos calcul avec pour passer le 5ans sans emploi sinon vous serez lozer a mon avis selon des proches des ould abdelaziz et khazwani!

16 janvier, 2007 21:30  
Anonymous Anonyme said...

Good morning/evening every body :
the hottest subject these days ,of cours is " les elections presidentielles " let us forget every thing else these coming weeks and let us focus on this single subjet.
SIDIOCA ,AHMED, OULD HANANNA ,OULD MAWLOUD, MASSOUD ....
no one should feel ofended because someone else is trying to to scrutnie one of these guys who are trying to lead us ,to our president , plz. be patient dont be ungy , it is a serious matter

16 janvier, 2007 21:31  
Anonymous Anonyme said...

zeidane ould soueid ahmed, Sniper tu vis où pour pas le connaître? lol

16 janvier, 2007 21:34  
Anonymous Anonyme said...

These are my top seven tips to clean the mess at the helm of the state, and put the country back to normality.

-Politics is not a test in loyalty, it's rather a strenuous process in which we keep changing sides until we are able to take the right decisions about which party better serves the country. That's how politics differs from tribalism, the first begs for rational commitment the second for blind loyalty. Until now, politics and tribalism hook well together in the country, and most of the time they are faces of the same coin. Unfortunately.

-In the likely event of a landslide victory by either Ahmed or Sedioca, we should not raise the bar of our expectations too high. The next term, far from what some have predicted, will be a payback term. The contender who will sweep into office will have one thing in mind: paying back people who stood by him and backed him along the highs and lows of the way to the palace.

- Payback always goes hand in hand with backpedaling, meaning the next cabinet will not live up to its promises and in the vent of a weak public opinion my resort to Taya's outdated tactics to create a supportive traditional public opinion. The plan will be as usual, a strong come back to power for a second term.

- As much as I apologize for this bleak outlook, I must warn you against overpoliticizing the question of reform in the country. It's the exclusive right of none to speak about reform but it's the difficult task of the few who're willing to pay the price, starting from saying no to one's most immediate context –the family- and to the wider national context. But politics is the business of those who are power-minded and who monopolize all the resources to change the status quo. To run counter to these bunch of thugs is to speak to the average man about the issues that matter most to him. A good way to change power is to change the nature of the debate. One way to carry this out is to stop being part of the game, by ceasing to campaigning for this or that political candidate. Let for once rally behind the common man by addressing his poverty, health conditions and poor housing.

- Bear this certainty in mind: the upcoming polls won't represent a break with past. The build up to elections shows that we are heading toward another grim milestone and that a race down the bottom has already kicked off. Unfortunately.

- It's up to us to take matters in our hands and rein in the those who hold power or to continue to back them and let matters spin out of control. Only now, it'll suck.

- We are stuck between a rock and a hard place, don't you see?

mom

16 janvier, 2007 21:35  
Anonymous Anonyme said...

hugo,je vois
tinkiet il a la mtrise de la moto.peut de motard mauritanien,lui arruvent a la cheville.
Pour gagner je pense pas,il est dans les dernier posts de depart et j'entends dire qu'il a du retard lol


sniper

16 janvier, 2007 21:42  
Anonymous Anonyme said...

Sniper s'il arrive à Dakar ça sera déjà une victoire.
au fait Sniper pourrais tu expliqué avce tes propre mots à l'ano de 21 h 35 et à celui 21 h 31 qu'on a déjà du mal à s'exprimer en français correct donc qu'ils viennent pas nous bombarder avec leur anglais.
ps : soit kan même poli (lol)

16 janvier, 2007 21:50  
Anonymous les representants des jeunes de Bareina said...

Nous, jeunesse et personnes agées de la localité de bareina declarons solenellement devant ALLAH et devant toute la mauritanie entiere notre desengagement vis a vis notre representant politique le docteur najeh tolba et declarons notre soutien inconditionnel au projet politique du candidat aux elections presidentielles Zeine ould zeidane
vive la mauritanie unie vive la democratie ,

Ivetil ould bedyé et balla ould Dahim

16 janvier, 2007 21:52  
Blogger Maatala said...

Bonsoir

Condoléances à nos fréres de la communauté tidjani qui vient de perdre deux de ces plus illustres guides spirituels :

-Thiérno Montagua Tall
-Thiérno Mansour Baro

INA LILLAHI WE INNA ILEYHI RAJIOUN

Maatala

16 janvier, 2007 21:58  
Anonymous Anonyme said...

anonymous 16 janvier, 2007 21:31

agree with your point of view who conssit in requiring us to ficus on 11 march election.Don't worry,with share little part of,"silly",commentator we stay in this topic.But not easy whith one who think differntly or want to share informations.

anonymous 16 janvier, 2007 21:35

what is this novel,you 've been writting lol
cool man,ant try to take it easy.Crying or denoncing,won't be too usefull,why?
because sidioca is the next certainely president of mauritania.
you too take it easy and smoke a cigar lol

hugo c fait

16 janvier, 2007 21:59  
Blogger Yanis le R. said...

Je felicite X de reprendre en main le blog et surtout d'orienter le débat vers l'avenir, notre avenir.
En effet dans 2 mois nous devons décider, nous les citoyens et non le CMJD ou une quelconque autre entité autoproclamée, de la personne qui doit prendre en charge la plus haute fonction de l'Etat.
Je n'ai personnellement aucun choix de candidat pour le moment mais la discussion sur les noms qui défilent sera sans doute intéressante.
Je pense que ceux qui se sont déjà manifestés officiellement ont déposé la somme demandée (5 ou 10 millions) et les signatures auprès du Conseil Constitutionnel car les clowns n'ont pas de place quand il faut tourner la page d'une dictature de plus de 40 ans.
L'attitude du Canal Historique doit être le fruit d'une discussion ouverte et animée.
Je demande à tous nos amis d'y participer.
Je lance par ailleurs un appel particulier à notre Cheikh National pour animer notre discussion et orienter le débat.
Je suis sûr que chacun a pris la mesure des choses surtout les nouveaux venus sur le blog pour s'associer à cette démarche d'intérêt national.

Yan

16 janvier, 2007 22:00  
Anonymous Anonyme said...

Chavez, I can understand that you don't like English. You and Bush are not always on good term. But why do you write in French? Is it your way to fight capitalism? Yes, French is a third world language, I can see (lol).

16 janvier, 2007 22:03  
Anonymous Anonyme said...

oh le traître!
comment tu parles bien anglais
là je suis sur le c..!
Sniper là tu m'as vraiment snipé!

16 janvier, 2007 22:03  
Anonymous Anonyme said...

ano 22 h 03 : "Le Socialisme ou la Mort"

16 janvier, 2007 22:08  
Anonymous Anonyme said...

Chavez, this is not your sniper. It's someone who speaks French and yet doesn't see it as a merit. Just a matter of personal pride. English is the language of the internet, French is the language of the "Frensh". I hope you see the difference (lol).

16 janvier, 2007 22:12  
Anonymous sniper said...

bonsoir yan,maatalla(mes condelances,deux à la fois!)

A Hugo:
l'anglais est certainement moins, compliqué que le francais qui fait des centaines de livres avec ces regles gramaticles,conugaison,ortographe hyper complexe.L'angalis de l'autre bout demande une memoire,quelque verbes dont les formes passives ou preterit sortent de la regle du ED,on les appelle les verbes irreguliers,quelque mot a memoriser et ce fait.
ex de Construction de phrase adjectif:on dit, intelligent man(en angl) qui veut dire un homme intelligent.Vous voyez la diff.

tu dois t'y mettre hugo,avans le declin de "l'empire ameriquain",en syrie ou a l'Iran lol
Apréss de faudra de nouveau apprendre une autre nouvelle langue,cette fois ce sera le chinois ou le japonais

16 janvier, 2007 22:12  
Anonymous Anonyme said...

quiero hablar espanol, la lengua de la revolucion.
Hasta la victoria siempre,amigos del Tercer Mundo.
Viva la revolucion, Viva el Che

16 janvier, 2007 22:19  
Anonymous Anonyme said...

hugo chavez:
i must break myself...oups!ca fait trés moche:
je dois me casser.(on voit la differance)
Le francais reste plus souple et coherant, et ma langue preferé:le francais ou la mort lol!

i wish...non
je te souhaite bonne nuit a toi a maatalla et yan.
talk you later

16 janvier, 2007 22:22  
Anonymous correcteur said...

Salut tout le monde, CH

Est ce que vous auriez des nouvelles de Cheikh Touré?
que quelqu'un nous rassure s'il vous plait.
Ca fait quand meme un sacre bout de temps que j'ai vu pas sa signature.

merci

16 janvier, 2007 22:23  
Anonymous Anonyme said...

ano 22 h 22 le pire c'est que tu parles français et tu viens nous "sober" avec ton anglais.
capté! ( lol )
Bonne nuit à toi.
Sniper le traître t'es où?

16 janvier, 2007 22:25  
Anonymous sniper said...

hugo:
moi aussi je me casse,mon oncle est allez cherche le balai,je vais avoir une sacré raclé comme toi.

allez choa

16 janvier, 2007 22:28  
Anonymous Anonyme said...

XOULDY:

Je viens tout juste de lire ton ecrit. Tout indique que tu as cause' avec El Vakhih Mohamed Cheikh qui t'a conseille' de me donner le nom Mohamed Said. J'ai l'impression que tu n'as plus rien a' dire. Si tel est le cas, je te conseille de te reposer pour quelques jours. Ne cedez pas sous la pression. S'IL N' Y A RIEN A' DIRE, IL N' Y A RIEN A' DIRE.

Sur un tout autre plan, je t'informe qu'un enfant n'est jamais illegitime. Peut etre que l'acte du pere et de la mere l'est MAIS L'ENFANT LUI RESTE LEGITIME. En d'autres termes, un VREKH, une VREKHA ou LIVROUKHA n'existent pas! Je te prie de te reveiller, le monde bouge!
Amel m'a tres bien donne' un boubou et j'en suis tres reconnaissant. J'ai explique' ce que j'ai fait de ce don. Au-dela de ce geste amical et genereux, c'est plutot le cote' humain et intellectuel d'Amel Dadah qui m'a toujours interesee'. Cette jeune dame est profondement humaine. Je ne sais toujours pas la raison pour laquelle tu t'attaques a' sa famille. Son pere ne t'a jamais fait du mal. Le fait d'avoir le culot de parler d'une tragique situation prive'e, signifie que tu n'as aucun respect pour la dignite' humaine.

Pour ton information, je n'ai jamais bu dans ma vie. De toutes les facons, ma religion est entre le tout puissant ALLAH et moi. Je n'ai de compte a' rendre a' personne. Tu dis que tu as l'une de mes interviews. Qu'est-ce que tu attends pour la publier? Ente' MATIHCHIM! J'ai donne' plusieurs interviews aux USA. FEEL FREE TO PUBLISH THEM ALL! I CAN CARE LESS.
Je ne regrette pas mes mots et je ne les retire pas.

Tous les jeunes Maures d'Arizona m'ont aide'a' m'adapter a' une situation qui m'etait etrangere. Abadila, Hadramy Ould Maham, Dah Ould Salihi, Meimine Ould Salek...etc ont ete' des elements positifs pour moi. Je n'oublie pas Diarra Sadio et Sidi Fall. Mohamed Lemine Ould Hadramy et Fall Ablay nous ont rejoints un peu plutard. Nous etions une communaute' qui vivait en parfaite harmonie.

LAHGAGUE TI W'HALE VI CHI MOUNTIJ!

16 janvier, 2007 22:30  
Anonymous Anonyme said...

"je vais avoir une sacré raclé comme toi." ?

g pa compri cet phrase.
Allez bon vent sniper, j'espère que ton oncle va bien te tabasser avec le balai ( lol )
moi aussi je me casse il y a ma tante qui a pris la pèle.
allez bonne nuit

16 janvier, 2007 22:34  
Anonymous Anonyme said...

قديما قال أحد المتمصلحين؛ (الصلاة خلف علي أسلم وطعام معاوية أدسم(
ألا يمكن أن نرى ذلك المثل متجليا هذه الايام

16 janvier, 2007 23:40  
Anonymous Anonyme said...

The funniest event this year:
Hemmet ould mohamedou is the expected MEHDI ....ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha

16 janvier, 2007 23:48  
Anonymous Anonyme said...

bravo x
sage dési...

17 janvier, 2007 00:09  
Anonymous Anonyme said...

Salut, X salut au Canal histérique et aux autres bloggeurs

Je crois qu'il faut ouvrir une fenêtre dans le blog qui donne sur la cour des poubelles. Tous les messages orduriers et les insultes et les slogans creux sont déversés là bas. Pour gagner du temps, les abrutis pourront même y déposer leurs détritus, directement.

Une autre fenêtre sera consacrée aux débats entre gens civilisés ou presque.

Je vous invite à méditer rapidement cette proposition. Le blg ne peut pas continuer à accUeuillir toutes ces saletés, en vrac. Y a besoin de ménage et de tri très sélectif.

17 janvier, 2007 01:20  
Anonymous Anonyme said...

OS A DIT:
salut X , je te felicite beaucoup pour ton travail.mais question me ronge depuis longtemps a savoir quel est ton interet dans tout ca?
est surtout comment tu vie financierement?
juste par curieusite.

17 janvier, 2007 01:39  
Anonymous Anonyme said...

Une erreur m'a fait dire Fall Ablay. Je pensais plutot a' mon ami Fall Alioune.

17 janvier, 2007 02:51  
Anonymous Anonyme said...

os a dit
2007 02:51
que veux tu dire par Fall Ablay ou Fall Alioune.plus de details

17 janvier, 2007 03:40  
Anonymous laghjar said...

Pourquoi ely ne parle jamain de "l`apres ely" il parle toujours comme s`il etais le president a vie de la Mauritanie ???????????
comme s`il n`etais pas a deux mois de sa retrete.

17 janvier, 2007 05:28  
Anonymous Anonyme said...

It's fun to have the blog for oneself while everybody else is lost to the warmth of bed.

Keep sleeping we watch over you, said Big Brother Mr.the incumbent and the incoming.

17 janvier, 2007 05:43  
Blogger Mohamed Cheikh said...

M.Alaoui.

C'est bien, continue. Aide à ne pas permettre que cet espace d'expression demeure un nid de vipères laïc, d'insulteurs, d'aliénés à la solde de nos envahisseurs et de nos ennemis de toujours.

C'est un appel à tous ceux qui n'ont pas renié leur Religion, leur culture, leur civilisation au profit des déchets occidentaux.

17 janvier, 2007 06:17  
Anonymous Anonyme said...

Salut chèr X,
t'as pas les dernières nouvelles ould elbou lui aussi s'est marié ou remarié à vrai dire avec (.) yiwu!
Mk

17 janvier, 2007 07:22  
Anonymous Anonyme said...

If you mean Ahemed Ould Elbou, could you please give me his contact number or email. I've been desperately trying to reach him, ever since we lost track of each other two years ago.

Ahmed Maaloum

17 janvier, 2007 07:34  
Anonymous OULD NOUEYGUEDH said...

MA PLUS GRANDE DECEPTION DE ELY

Ma plus grande déception d'Ely ne vient pas de ces rumeurs avérées de soutien à SIDIOKHA (sidi ould Khattou),car entre lui et AHmed, ZZ et les autres je ne vois aucune différence...

Je ne suis pas non plus déçu par la gestion des affaires du pays: après les sorties du contrôleur d'état (un machin Idewaaly), la gestion à la mauritanienne a repris le dessus comme on s'y attendait. Les ministres certains d'étre vidés dans moins de deux mois bouffent à bouchées doubles (T'Halguim, quoi!)....

Mais ce qui me déçoit le plus c'est les programmes de la TVM...

Depuis les dernières éléctions, le naturel est revenu au galop...aucunne figure politique n'y est invitée, aucun débat, aucune enquête sur les problèmes de nos citoyens...rien que les programmes d'anta, du temps de Yeslem...

Pourtant après le 3 août, la TVM avait battu tous les records d'audience...Pourquoi s'être arrétée en si bon chemin?

Hkam...

17 janvier, 2007 10:19  
Anonymous Anonyme said...

x,
au lieu de nous dire qu'il ne se passe rien à Nouakchott tu aurais pu au moins etaler d'avantage cette erreure historique du CMJD à szvoir le limogeage de YOUSSOUF OULD ABDELJELIL, il y'a une crise de confiance entre le travailleurs et la nouvelle Direction et si les choses ne s'améliore pas le poumon de l'économie nationale risque de s'asfixier.

elmousslim

17 janvier, 2007 10:21  
Blogger alioune said...

Mes amis,

je partage la decision de X de "nettoyer" le blog des comments à caractere insultants ,violents et racistes. Cela nous mene nulle part surtout que notre avenir politique est en train de se décider dans deux mois.

Alors analysons, discutons de ces élections avec un esprit democrate pour un débat utile.

Min na7iyetin oukhra, nous avons tous plus ou moins un candidat dans la tete, un programme qui nous a séduit ( je dois dire que les programmes betons ne sont pas le fort de nos politicards), des a priori sur tel ou tel candidature mais cela ne doit pas empecher d'ecouter et de respecter les avis des autres, sans pour autant etre convaincus lol!

Cependant,le conseil constitutionnel ,chargé d'avaliser les candidatures doit aussi veiller aux critères requis en acceptant des candidats de bonne moralité (sic) à compétence prouvée (sic)de notre futur et premier président réellement élu dans une relative transparence.

Alioune

17 janvier, 2007 10:26  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour
je m'excuse pour mon mauvais francais mais je veux essayer de vous transmettre ce que je pense, le colonel Ely est un mauritanien comme nous tous il à eu l'occasion de devenir president le reve de beaucoups de nos hommes politique et je pense qu'il na pas voulu passer le reste de ses jours en prison à l'interieur du pays le pouvoir en place s'efondré jour après jour,je vous demande tous de me dire qu'est ce que vous avez fait pour ce pays et qu'est ce que vous avez fait pour empecher Ely de faire ce qu'il veut de votre pays,chers citoyens Ely n'est pas un danger la vraie menace pour la stabilité de notre pays est le Caporal Aziz qui a transformer le Basep à une region militaire- effectifs et materiels d'armements- et qui passe tous son temps à pier ce pays sans crainte parcequ'il na pas l'inttention de quitter le pouvoir ,le futur president sera son prisonnier il ne pourra pas prendre aucune decision sans son accord,chers citoyens je voue demande de nouveau de trouver une solution à ce Caporal avant rever d'un futur president et à ce dernier je lui demande de faire retourner le Basep à sa mission principale en tant qu'une unité de l'armée nationale,vous êtes élus du peuple et vous n'avez pas besoin de la protection du Basep si vous avez besoin d'être protegé c'est contre le Basepe et s'il ya un vrai danger pour la mauritanie il ne viendra que du Basep.
à bon entendeur salut

17 janvier, 2007 10:26  
Blogger alioune said...

OULD NOUEYGUEDH a dit...
Mais ce qui me déçoit le plus c'est les programmes de la TVM...

Cher ami, tu es TRES magnanime.

Moi je suis decu par le CMJD,le gouvernement,les maires (nouvellement elus), l'etat de nos routes,l'enseignement dans nos ecoles, le prix des denrees de base, la politique de la peche et del'industrie,la politique de sante,la gestion floue de notre petrole,la plethore des candidats a la presidentielle et leur background, le marche de l'emploi, les societes fictives et enfin...les programmes de la TVM.

Et encore, je suis UN PEU magnanime.

17 janvier, 2007 10:51  
Anonymous Anonyme said...

La BADH, ex-Banque de l’Habitat octroyée par Ould Taya à Ahmed Salem Ould Bouna Mokhtar dans des conditions de cession très obscures dont Zeine Ould Zeidane a été l’artisan. C’est à ce titre d’ailleurs qu’il en est devenu l’un des principaux actionnaires à travers son proxénète Cheikhna Ould Nenni, le faux journaliste.
Aujourd’hui pour cacher son jeu, Ould Bouna Mokhtar, tout en etant membre du bureau des indépendants-dépendants d’El Mrabott Sidi Mahmoud-CMJD s’implique à travers son gendre Beyatt le bandit dans le RFD d’Ahmed Ould Daddah. Il s’implique aussi à travers Cheikhna Ould Nenni pour Zein Ould Zeidane. C’est ainsi qu’il aurait donné parait-il 100 000 000 UM aux indépendants-dépendants pour faire plaisir à son pote Ely. 50 000 000 à son associé Zein Ould Zeidane et quelques miettes par le canal de son voyou de gendre Beyatt Ould Habib. Celui-ci aurait arrosé pour les besoins de l’élection au Sénat de son oncle Amar, personnage abjecte, répugnant raciste et esclavagiste.
Le dit Amar détiendrait même aujourd’hui des esclaves chez-lui. Il est le directeur de la BADH à Rosso qu’il utilise pour influencer les conseillers municipaux. C’est avec la complicité de son neveu Beyatt et très certainement d’Ahmed Salem Ould Bouna Mokhtar qu’ils ont recruté l’épouse d’un conseiller municipal en contrepartie de son vote en leur faveur.

17 janvier, 2007 11:12  
Anonymous Anonyme said...

je te conseile toi x ould y de participer au présidentielle de 2007; daccord tu es content? ok tu parle trop tu comente trop j'attends ta réponse

17 janvier, 2007 11:15  
Anonymous Anonyme said...

Anonyme 11;12

Ainsi est la mauritanie et ainsi elle le restera encore longtemps, l'etat est complice sinon l'instigateur des mauvais coups envers cette vilaine et analphabete populace.

17 janvier, 2007 11:19  
Anonymous Anonyme said...

Mr X/Y merci de nous publier le Cv de M. sidi ould cheikh abdallah

17 janvier, 2007 11:41  
Anonymous Anonyme said...

طبيب موريتاني يزعم انه المهدي ويدعو رئيس المجلس العسكري لمبايعته 16.1.2007-20:47

قال همت ولد محمدو وهو طبيب موريتاني انه اخبر بواسطة هاتف جاءه في وضح النهار بانه المهدي المنتظر ودعاه إلى تحمل المسؤولية، مؤكدا ان كل احلامه في المنام تتجسد على ارض الواقع منذ ان تم اختياره لقيادة الامة.

ودعا ولد محمدو رئيس المجلس العسكري الى مبايعته لتوحيد "صفوف الامة والنصر على الاعداء" مضيفا بانه بعث برسالة الى رئيس الدولة تتضمن كل الادلة التي تثبت انه هو المهدي المنتظر.
وقال ولد محمدو ل "صحراء ميديا" أن الأجهزة الامنية تلاحقه منذ حكم النظام السابق، وتمنعه من السفر إلى الشام حتى لا يظهر هناك " لكنني سوف اذهب إلى الشام إن عاجلا أو أجلا" على حد قوله.
المهدي المزعوم درس الاقتصاد في جامعة نواكشوط ولم يتمكن من مواصلة الدراسة فشارك في امتحانات مدرسة الصحة ليتخرج ممرضا، ثم حول إلى ولاية ادرار حيث يعمل حاليا في مستوصف أوجفت

17 janvier, 2007 11:53  
Anonymous Anonyme said...

bonjour ,qui peut me dire c'est quant les dépots de bourse pour l'enseihnement superieur en mauritanie? svp droit de réponse

17 janvier, 2007 11:56  
Blogger diaisma said...

Bonjour à tous
voici une partie de l'histoire de notre pays
La composante négro-mauritanienne.
Elle est la première qui occupa le pays, de la préhistoire à l'arrivée des Berbères, au IIIe siècle avant J.-Christ. Très apparentée aux autres ethnies d'Afrique occidentale, elle est surtout composée de sédentaires, agriculteurs dans leur majorité. Elle serait issue de deux anciens grands groupes culturels : le groupe tékrourien (Hal Pulaaren, Wolof, Sérère) issu de ce que j'appellerai le "groupe Wakoré", et le groupe Mandé (Soninké et Bambara) issu de ce que j'appelle le "groupe Wangara".. Ces deux groupes seraient eux-mêmes issus d'autochtones sahariens que les traditions mauresques et négro-africaines appellent les Bâfour. Ce peuple - noir, selon les traditions mauresques - se serait plus tard en partie mélangé aux Berbères nouvellement arrivés du Maghreb au IIIe siècle de l'ère chrétienne. Il fut à l'origine de la plupart des palmeraies des oasis de la Mauritanie septentrionale.

Les sociétés négro-mauritaniennes issues de ces peuples anciens sont agricoles dans leur écrasante majorité. La redistribution et la mobilité géographiques actuelles des populations mauritaniennes résultent du dessèchement historique du Sahara et de l'occupation par les Arabo-Berbères de ce Sahara abandonné par les Noirs, dont le repli se fera vers le sud, dans la vallée du Sénégal. Les modes et systèmes de productions fondamentaux chez les Négro-mauritaniens étant agraires, c'est une lapalissade de rappeler que là où ces populations ont trouvé l'eau en abondance, elles ont établi avec elle et avec les autres ressources du milieu des contrats immémoriaux d'utilisation et de conservation durables, empreints de totémisme. Il faut donc considérer comme condition déterminante des replis vers les zones humides et les plaines d'inondation, non pas les pressions des nomades, mais les altérations du climat et du milieu, qui obligèrent les Négro-Mauritaniens à chercher fortune ailleurs. Lorsqu'elles descendront définitivement dans la vallée du Sénégal et ses affluents dans la deuxième moitié du XIXe siècle, elles n'en continueront pas moins de résister aux diverses pressions et tentatives de domination des nomades du Nord. Ceci est d'autant plus vrai que la nécessité du repli que leur imposa le dessèchement historique du Sahara vers les zones humides plus méridionales ne videra pas totalement les oasis du Nord de leurs autochtones noirs.Tant que les peuples de l'espace mauritanien vivaient dans des États différenciés, et avant que la colonisation ne les réunisse dans l'État territorial actuel et se situant au même niveau technologique, ils avaient su adopter des stratégies de défense qui protégeaient leurs sociétés respectives contre l'agression de leurs voisins, avec les mêmes types d'armes et les mêmes possibilités de les fabriquer ou de les acquérir. Quoi que l'on sache, et malgré l'accent mis par certaines études aux conclusions trop hâtives sur la prétendue supériorité militaire du nomade sur le sédentaire, il est démontré qu'au cours de l'histoire qui précède la traite négrière atlantique, des tribus entières de nomades maures avaient été très souvent assujetties par les États noirs agricoles, comme l'empire du Tékrour, du Ghana, du Mali, du Djolof, du Cayor, du Songhaï et du Fouta Toro (des Satigui et des Almami). Les États berbères Sanhadja d'Awdaghost et almoravide avaient également très souvent soumis beaucoup de tribus noires de l'espace mauritanien médiéval.

17 janvier, 2007 12:06  
Anonymous Anonyme said...

allons faire foutre a tout le monde

c'est trop
d apres un ami tous les ministres de la trasaction vont empocher une somme de 30000000 million de monnaie nationale a la fin de ces 2 ans des pillage donc arretons de dire que ould med val etais venu le bon moment et que son changement etai salvateur

17 janvier, 2007 12:10  
Anonymous Anonyme said...

de quoi kil fasse il peu pa atteidre c k taya avé fé

17 janvier, 2007 12:18  
Anonymous Anonyme said...

Mauritanie, l'autre apartheid ou la démocratie raciale

Vue de loin pour bien des gens, la Mauritanie apparaît comme un pays tranquille, calme, sans problème majeur, stable même aux dires de ses dirigeants. C'est une image trompeuse qui égare bien des observateurs ; la Mauritanie est un pays complexe, secret, un volcan endormi, qui couve une crise interne découlant des relations d'équilibre intercommunautaire, aujourd'hui rompues.
Cette perception première, trompeuse à souhait, est due au fait qu'à l'image de beaucoup de pays africains depuis le discours de la Baule, la Mauritanie, elle aussi, dispose de sa " démocratie". Avec une constitution (sur mesure) des partis politiques qui foisonnent, une presse écrite dite "indépendante" mais je préfère dire "presse privée" et de temps à autre, un simulacre de compétition électorale, pour compléter le tableau ; ce sont bien là des attributs, pour qui n'est pas averti, d'une parfaite démocratie, et l'on se croirait dans un pays où tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Nos plaintes et nos réserves à l'endroit de notre"démocratie" mauritanienne ne seraient pas alors comprises. Et pourtant ! La Mauritanie recouvre une tout autre réalité, dissimule une face cachée de démocratie raciale !
Telle est la réalité que bien des gens ne comprennent pas. Et pour la faire comprendre il nous faut faire un détour, un long détour, remonter quelque peu le cours de l'histoire récente du pays .

Il est nécessaire de rappeler que la Mauritanie est un Etat conventionnel, artificiel, créé de toutes pièces pour les besoins du colonialisme français en 1904, je vous fais l'économie de la géopolitique de l'époque. La France, par sa volonté, décida donc de faire coexister, dans un même espace, deux communautés, arabo-berbère et négro-africaine, deux communautés, il faut le souligner, qui s'étaient forgées chacune au cours de l'histoire dans un espace autonome, régies par des pouvoirs politiques spécifiques, indépendantes l'une de l'autre. Elles entretenaient naturellement, du fait de la proximité, des relations tantôt amicales, le plus souvent heurtées à cause des incessants rezzous maures opérés, pillant et capturant la population des villages à des fins d'esclavage (origine, entre autres, de la composante haratine actuelle). Depuis l'indépendance, nos chefs politiques, incapables de se départir de l'esprit partisan, tous issus du milieu maure, se sont attelés sans
relâche à développer,tour à tour, des politiques qui, loin de forger la nation encore inexistante, ont conduit à des crises cycliques, répétées, à une déchirure profonde entre les deux communautés.
Par ces politiques nocives développées au fil des années et des régimes que guidait un système inique, on mit en place un apartheid déguisé. Je dis déguisé car on le chercherait en vain dans les textes institutionnels alors qu'il existe partout, pour peu qu'on observe.

Le racisme d'Etat est partout Cette discrimination raciale commença d'abord feutrée, subtile, insidieuse, pour un projet qui allait devenir obsessionnel : construire une Mauritanie exclusivement arabe !
Pour ce faire, des mécanismes furent mis en oeuvre pour que l'Etat soit la"chose" des arabo-berbères ; progressivement, au rythme des résistances qu'opposaient les négro-Africains, ont fit de sorte que les Arabo-Berbères contrôlent la réalité du pouvoir politique et économique, la justice, l'éducation, l'armée.

La diplomatie ne sera pas en reste ; à l'extérieur , il faut afficher l'image d'une Mauritanie arabe par la composition des délégations, le discours et les clichés culturels, il faut gommer totalement l'autre "personnalité" de la Mauritanie. Évidemment, pour masquer la nature discriminatoire des régimes, on va saupoudrer un peu quelques nègres de service, sans responsabilité aucune, personnalités aux genoux tremblants, figurines sans aucun pouvoir de décision !

Un des rouages essentiels de cette machine à discriminer fut l'usage qu'on fit de la langue arabe.Cette langue, introduite très tôt dans le système éducatif... à des fins" d'indépendance nationale", disait le discours officiel ! Vaste supercherie, qui visait en fait à cacher des motivations sordides. On lui fit jouer un rôle non pas d'intégration, non pas d'épanouissement pour tous, mais d' instrument de sélection et de discrimination dans l'emploi et l'éducation pour éliminer les négro-Africains. Les enfants négro-africains commencèrent à échouer massivement. Ce fut la période où il y eut un raz-de-marée sans précédent de cadis, de magistrats, d'enseignants, des centaines de jeunes sautant à pieds joints dans le système, sans aucune formation, et dont le seul critère de recrutement imposait un passage par l'école coranique. Comme si passer par cette école entraînait automatiquement les compétences et les capacités requises ! Un vrai gâchis au plan national, à la base de
l'impasse et de la déchéance actuelle du système éducatif. Ce fut donc le prélude à la rélève des négro-Africains, le commencement de leur marginalisation massive, qui allait se poursuivre et atteindre son apogée avec l'avènement du colonel Taya . Bien entendu, au fur et à mesure des réformes impopulaires et imposées, des réactions d'hostilité ne manquèrent pas de s'exprimer du côté négro-africain. Les réformateurs marquaient alors un temps d'arrêt ; en fins stratèges ils donnaient du mou à la ligne, pour laisser passer l'orage, et obstinément le projet était poursuivi. Beaucoup d'observateurs, se méprenant alors sur le sens de ces crises, les présentaient, à tort, comme des crises inter-ethniques, comme si les communautés arabo-berbère et négro-africaine se dressaient, par animosité, l'une contre l'autre. Ce ne fut jamais le cas. Ces crises étaient à l'image de ce qui se passait au Kwazulu-natal du temps de Botha. Elles étaient orchestrées par nos dirigeants à
des fins politiques, ils les exploitaient alors à chaque fois et judicieusement ; ils les présentaient, en milieu maure, comme des menaces graves aux intérêts et acquis maures, de manière à créer autour d'eux un consensus. Ce fut le cas pour les évènements de 1966, de 1987 et de 1989 pour ne citer que les plus graves et les plus douloureux. Ce n'est pas par hasard si la déportation de 120 000 noirs mauritaniens au Senégal et au Mali ne suscita que peu d'émoi du côté des intellectuels et de la classe politique beydane, où l'on remarquait un silence assourdissant.
Si, par ailleurs, des blancs risquèrent leur vie ou se firent pendre (aux USA avec l'underground) pour la cause des faibles, ce ne fut pas le cas en Mauritanie pendant ces terribles déportations. Seuls quelques jeunes du Mouvement des démocrates indépendants (MDI) allaient faire exception. Or, j'ai toujours eu le sentiment que l'intellectuel ressemblait davantage à Zola qu'à Gobineau ou Goebbels, et qu'il ne pouvait rester sans rien faire, sans rien dire devant l'injustice.

Pourquoi un tel silence ? Le régime du colonel-président avait-il réussi à les convaincre ? C'est là du reste une dimension, entre autres, qui rend malaisée la recherche d'une solution au problème, au regard de l'ambiguïté de ces formations politiques sur notre question nationale. Certaines formations, si elles ne nient pas purement et simplement l'existence du problème, le réduisent à une simple question linguistique, ou de violation des droits de l'homme. A les entendre il suffirait, pour tout régler, que les déportés reviennent. Le débat, en général, dans l'opposition politique, au lieu de se focaliser sur les vrais problèmes, tourne hélas autour de questions périphériques. En tout état de cause, ces déportations planifiées, aux relents de nazisme, avaient des motivations sordides. Il s'agissait de profiter du "conflit" avec le Sénégal pour tenter de "dénégrifier" le pays, car le taux d'accroissement important des négro-Africains est devenu une hantise, au
point que tous les résultats des recensements démographiques (par ethnie) sont tenus secrets et ceci depuis 1960 ! Il s'agissait aussi de saisir cette occasion pour faire passer enfin une réforme foncière qui rencontrait une forte résistance en milieu négro-africain, pour servir des intérêts inavoués. La déportation, justement, permit de redistribuer la terre, et les terres de ces réfugiés en exil forcé au Sénégal, comme s'ils ne devaient plus jamais revenir ! Il s'agissait enfin de frapper les esprits en sévissant durement et partout pour intimider, afin de décourager à jamais toute velléité de résistance, en décapitant la seule force politique organisée que sont les FLAM, de manière à neutraliser l'avant-garde éclairée de la contestation du projet hégémonique. Dans le feu des événements allait surgir une quatrième raison : récupérer le bétail peulh ( 150 000 bovins ) pour compenser les pertes matérielles subies par les Maures rapatriés du Sénégal. Pour se venger
du Sénégal voisin, les autorités mauritaniennes allaient se rabattre, sans remords, sur leurs propres citoyens qu'elles spolièrent et dépossédèrent pour les chasser ensuite comme de "vulgaires étrangers". Quelle ignominie ! Et dire que l'Afrique se tait devant ces actes barbares, ici et au Soudan ! Et qu'à côté, on garde un silence, à la limite de la complicité. Mais revenons après cette digression, que j'ai crue utile, au fil chronologique de notre marginalisation.
Ainsi donc, au fil des années et des régimes guidés par un même projet, la discrimination raciale allait s'accentuer, pour s'afficher violemment dans les années 1980. Si, avec les premiers régimes, un peu plus futés, elle fut feutrée, sous le règne du colonel Taya qui, lui, ne s'embarrassera pas de scrupules, les négro-Africains passeront de l'état de marginalisation à l'exclusion totale ouvertement déclarée, dans laquelle il faut replacer les déportations évoquées plus haut.

Le colonel Taya allait, le premier, donner le cadre juridique de notre élimination par une constitution qui imposerait désormais la langue arabe comme seule langue officielle. Mesure certainement légitime pour la communauté arabo-berbère, mais injuste pour les négro-africains de l'aveu même de Hamid El Mauritanyi, connu sous le nom de Mohamed Ould Cheikh, ancien ministre de la Défense de Daddah, qui disait : " Vouloir que ceux qui savent à quoi s'identifier abandonnent leurs valeurs propres pour être embrigadés dans l'aventure de ceux qui se cherchent une identité est non seulement de l'arbitraire, mais d'une politique culturelle imbécile." Les plans d'ajustements structurels du FMI, arrivant à point nommé, servirent pour vider l'administration des négro-Africains, surtout. Résolu, par une répression physique et mentale féroce, sans tergiverser comme ses prédécesseurs,Taya allait, à marche forcée, consolider le système et afficher l'option désormais déclarée d'une
Mauritanie exclusivement arabe. " La Mauritanie n'est pas en voie d'arabisation, c'est un pays arabe", devait-il déclarer à Jeune Afrique en janvier 1990. J'avais besoin de ce détour pour montrer les conditions prévalant en Mauritanie, à la veille de la fameuse démocratisation... pour que l'on comprenne que la Mauritanie n'a pas été et n'est pas comme les autres pays africains que balaie le vent démocratique. Ici, on a affaire à une minorité arabe qui, pour pérenniser son pouvoir, abuse de l'Etat et use d'une politique à soubassement idéologique pour assimiler et asservir les autres composantes culturelles, une minorité qui confisque le pouvoir depuis près de quarante-cinq ans, qui ne veut ni l'abandonner, ni le partager. Le contexte dans lequel arrivent notre"démocratie" et le "coup d'Etat " du 3 août 2005, c'est celui-là. Notre "démocratie" arrive donc et se plaque sur cette triste réalité qu'elle recouvre, intacte, sans rien changer, se muant ainsi en
une "démocratie raciale", à la manière de l'antique Afrique du Sud ; il suffit de gratter un peu pour découvrir derrière le racisme le plus hideux, l'exclusion la plus brutale, l'esclavage le plus primaire. Maintenant, vous pouvez comprendre pourquoi les négro-Africains se plaignent (légitimement de leur "démocratie"... qui n'est pas comme les autres. Nous ne nous sentons pas concernés par cette pseudo-démocratie qui nous exclut, nous avons cessé de croire en notre" Etat ", on a fait de nous des spectateurs passifs du jeu de compétitions électorales réservées... aux citoyens (blancs) à part entière. Du reste, on tend de plus en plus à une bipolarisation raciale du champ politique. En Mauritanie, on est dans une phase en-deçà de ces démocraties, même tarées, qu'on retrouve ailleurs, et que nous envions, et pour cause ! Nous sommes, nous, négro-Africains, au stade où nous luttons pour notre survie, pour notre reconnaissance en tant que citoyens, en tant qu'hommes
simplement, dans un milieu hostile où l'homme voue l'homme au racisme et à l'esclavage. Notre "démocratie" est assise sur la tête qu'il faut redresser.

J'ai le sentiment qu'on a mis les charrues avant les boeufs, et qu'il n'est pas encore trop tard pour bien faire. Il est temps de comprendre que l'exclusion est en soi économiquement mauvaise, socialement corrosive, politiquement explosive.
Comprenons qu'une " nation dispersée, battue, humiliée peut (heureusement) toujours se rebeller contre son sort et revenir à la vie". Tentons dès à présent de sortir de ce cul-de-sac qui, tout le monde le sait, ne mène nulle part. Pour en sortir, il faut, à mon avis, une attitude, un climat et des conditions.

Une attitude courageuse, d'ouverture sincère et de reconnaissance du problème de fond.

Un climat de décrispation sociale grâce à un train de mesures positives à l'endroit de tous ceux qui, victimes et blessés dans leur chair, ont subi des préjudices matériels et moraux. La sanction des crimes commis pour rendre leur dignité aux victimes, à leurs veuves et à leurs enfants. Je crois qu'il faut se parler, car ce formidable potentiel de révolte enfouie commence à gronder. Il serait erroné de croire que vingt années de calme plat peuvent exclure toute éventualité de soulèvement populaire. Après seulement ce forum, dont les conclusions pourraient éventuellement être soumises au peuple, comme l'ont proposé les véritables FLAM, on aborderait enfin la phase d'une véritable démocratisation.

Il est urgent, me semble-t-il, de tirer tous les enseignements des cas dramatiques du Rwanda du Burundi, du Congo, de la Côte d'Ivoire actuels, pour paraphraser un écologiste, je dirai : nous n'avons qu'une Mauritanie, ne l'abîmons pas !
D.S.F

17 janvier, 2007 12:19  
Anonymous Anonyme said...

x ould y

tu peut me donner ton e mail



merci et a bientot

17 janvier, 2007 12:29  
Anonymous Anonyme said...

Le president de DSF, Ahmed Ould Saleck, est à Paris depuis le lundi 15 janvier. Mr Ahmed Ould Saleck doit se soigner des sequelles découlnats des mauvais traitements subits en détention, notamment uen complication grave d'un glaucome, suite à l'administration en prison de médicaments périmés et non conformes.
Un point de presse sera organisé à Paris dans quelques jours, par le président de DSF. La communauté mauritanienne de Paris est conviée à y assister. Les lieux et date de ce point de presse seront communiqués en temps opportun.

17 janvier, 2007 13:16  
Anonymous Anonyme said...

DSF c'est quoi au juste?
Délinquants sans frontières ou quoi? Qui est Ahmed Ould Salek et pourquoi il a été torturé? Qui l'a torturé? et Où?
SVP tenez nous informés des dernières évolutions politiques du pays. Mais soyez surtout polis pour m'éviter des désagréments en visitant ce site en compagnie d'un parent plus agé!!
Merci et bonne chance à tous

17 janvier, 2007 13:33  
Anonymous Trojan said...

C'est curieux ce dernier titre de Saharamedi ! Le gars qui prétend être Elmehi a été présenté par le site comme médecin et plus bas, le rédacteur précise qu'il est sortant de l'Ecolde de Santé de Nouakchott !

C'est quoi ça ? on sait pas la différence entre infirmier et médécin ou quoi ? !

17 janvier, 2007 14:41  
Anonymous Anonyme said...

Mais Monsieur X tu dors ou quoi? la rumeur circule maintenant que ElyCom va se présenter à l'élection présidentielle et qu'un gouvernement d'union nationale va être constitué ..etc..etc

Dommage pour Lemchewtel. quand on est pas très orthodoxe on peut se permettre ça sans..

17 janvier, 2007 15:04  
Anonymous Anonyme said...

slt x
tt a fait d'accord avec celui ki propose l'ouverture d'une fenêtre sur la cour des détritus, car vraiment les bornes du supportable etaient dépassées.
il m'est arrivé des jours ou je ne pouvais lire les autres comments tellement gt dégoutée et c sûr ke j'en ai raté de bons.
en tant ke négro-mauritanienne, g eu un cours édifiant sur la tribu des oulads bousbaa, et bien ke l'auteur se soir excusé depuis le début auprès de certaines familles respectables et respectées, je ne crois pas ke kelkes brebis galeuses (comme il en existe partout)doivent éclabousser le troupeau en entier, le berger et mm le paturâge. le hic dans notre pays est k'une ou deux personnes font porter le chapeau à toute une région, une ethnie, une communanuté et à mon avis ceci est injuste. il faudrait apprendre à tirer l'ivraie de la bonne graine, eviter les amalgames malheureux et tt le monde s'en portera bien mieux.
une kestion. serai je la seule représentante de la gente féminine ici? j'ose esperer ke non.
mes soeurs à vos plumes, vous avez bcp de choses instructives à dire vous aussi.
attention! je ss pas une militante du MLF(lol)
fidéle lectrice

17 janvier, 2007 15:08  
Anonymous etfou said...

vive ely president de la mauritanie
ca c'est la meilleure.Fermer les rideaux,la scene est close.

Maintenant tu te demontre ely,le menteur,le dictateur!!!en fait c de taya a ely.la transition,c le chentage c pour froidir le soulevement de l'oppostion.

et le peuple?
il n'a cas allez en enfers,tant que nos vaillents pilleurs se remplissent les ventrz,et se font dorer leur bien,au detriment de ce pauvre peuple qui n'arrete ps de rever.

rien à craindre

17 janvier, 2007 15:26  
Anonymous LE VRAI MEHDI said...

ALORS CONTENTS DANS CE BAS MONDE?
JE VOUS LE DIS VOUS N'AVEZ PLUS QUE QUELQUE MOIS POUR VOUS REPENTIR DE VOS PECHES...

JE VAIS SIFFLER BIENTOT LA FIN DE LA RECREATION DANS CE BAS MONDE....

POUR UNE VRAIE CONFERENCE INTERNATIONALE OU TOUS SERONT LA, TOUS VOUS SEREZ JUGES POUR CE QUE VOUS AVEZ FAIT DURANT VOTRE VIE....

ALORS TOUJOURS CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE?
VOUS FEREZ MIEUX DE PAYER LES PRIERES MANQUEES, DE DEMANDER A ALLA H SON PARDON...

MAIS AUSSI DE PRIER POUR LES JURISTES TROUVENT UNE FAILLE DANS L'ORDONNANCE DU CMJD POUR QUE ELY PUISSE SE PRESNTER

PRIONS
AMINE RABBOU AL ALAMINE...

17 janvier, 2007 15:42  
Blogger Yanis le R. said...

Trojan,

C'est triste et inquiétant là où en est arrivé Saharamedia en publiant une connerie pareille.

A défaut de débats et de programmes pour l'avenir, on nous présente des fous comme des messies...

Moi, mon premier sentiment c'est que Saharamedia vient de commettre une autre grosse bourde de ne pas alerter tout le monde (à défaut de la justice) sur le fait qu'un aliéné très probable donne encore des soins dans un centre de santé au fin fond du pays, Aoujefet, je crois, sauf si tout ce baratin, digne des histoires du moyen-âge, est créé de toute pièce pour amuser la galerie.

Pauvres nous autres d'être pris pour la galerie...

17 janvier, 2007 15:53  
Anonymous Anonyme said...

Je suis boulversé par deux news de la journéé,qui merite de l'attention.

La premiere,c'est cet humble,infirmier qui prône un statut islamique vraimant saint,le MAhDI al mountadhar(le mehdi attendu).Là il n'ya pas de coup à faire,si telle est son but?alors,SI ce monsieur essait d'arnaquer le cmjd,ou a recevoir des pots de 3assir(melh leyd), pour arreter d' attirer l'attention vers son histoire fantaisique,il aura de serieux ennnuis.

Pour savoir si ce monsieur ment,alors j'ai opté suivant:
Le messages divains se font à travers des creatures humains.Notre dieu utilise ses propres moyen pour s'addresser a ces creature preferé,hommes:

-Les humains(ptophetes),
-les jinn(creature vivante cohabitant avec les humains sur la planete bleu),ou

les autres creature:

-oiseau,parlait au prophete souleymane
-roche,mohamet au debut de son message entendait le sonord de son nom "muhammed",à travers les roches de arafat.

Donc puisque notre mehdi a recu son message de son portable,on peut affirmer qu'il MENT!
et merite d'etre juger,comme l'homme en egypte,plus encore fou,qui aurait dit etre carrement prophete.Allez le visitez en prison au caire, si les extremistes islamiste ne l'on pas deja enterré vivant lol

La deuxiemle news c'est l'article sur alakhbar qui parle de prolongement de duréé de transition.En bas de page,il parle meme de candidature possible du president du cmjd,ely ould med vall.Pour reussi a faire "leurs" coups,La 3issaba(mafia),du regime,va falsifier des decrets pour glisser des lignes ou failles pemettant à leurs president de se presenter.PLUS DE FILM!!!

THe end

à x ould Y:
la poupéé russe,la vraie ,c'etait ely ould med vall en personne

Rim.

17 janvier, 2007 16:01  
Anonymous mort de rire said...

les amis,
pour voir un site comique, allez sur

www.zeine2007.mr

ha ha ha

qui lui a choisi les couleurs?
la communication s'est vraiment foutu de sa gueule!!!!

17 janvier, 2007 16:16  
Anonymous site de zeine c trop chouén said...

ano de 16 h 16 moi aussi je suis mort de rire c koi ce marron pourri!
c du sabotage !
ha ha ha ha

17 janvier, 2007 16:21  
Anonymous Anonyme said...

J'ai envie de pleurer!!
Pleurer pour notre Mauritanie

17 janvier, 2007 16:31  
Anonymous sniper said...

les 2 annos ki viennent de s'en prendre a ZZ.Je ne suis pas zeidaniste,mais le portail web d'un site,ne fait pas son candidat.
c vrai aussi que le beige,marron et violet ca fait trés ringart,mé c zeidan ken mem,il sait pas manier l'informatique,lui son truc c'est largent lol
mahdi dhar?ou les mecs du saharmedi mentent cmm tjrs?

sniper le non snipé

17 janvier, 2007 16:31  
Anonymous Anonyme said...

sniper mon traître tu vas cmt?

17 janvier, 2007 16:39  
Anonymous Anonyme said...

hugo:
nn traitre moi?

je te laisse rectifier ton erreur lol

ta vu le gogol ki se dit mahdi?

je suis mort de rire

sniper

17 janvier, 2007 16:54  
Anonymous Anonyme said...

Sniper le non snipé, je te suis pas.
une fois t'écris sous ton pseudo, une autre sur ton pseudo blogger une autre sous l'anonymat, oh mon pote calmos!
au fait oû t'as appris à bien parlé anglais?
c'est rare en mauri et c'est pas moi qui vait dire le contraire vu mon niveau en anglais

17 janvier, 2007 17:02  
Anonymous Anonyme said...

Sniper je veux une réponse concrète!

17 janvier, 2007 17:03  

<< Home