lundi, janvier 22, 2007

Liste des sénateurs élus au premier tour

Les sénatoriales se sont passé dans un climat de marchandage des conseillers qui a dépassé toutes les prévisions, rares sont les sénateurs qui ont été élus sans avoir eu recours à l’argent.

Les résultats se résument ainsi :

La deuxième cuisante defaite de zeindane ould hmeida à zouerate par l’APP, mais ce zeidane ne comprend par que les gens de zouérate ne veulent plus entendre parler de lui, il doit plier ses bagages et déménager à adel bagrou.

La cuisante défaite du RFD au rkiz par l’homme d’affaire très riche Ahmed ould Mohamed almoctar dit Zeddah, qui a achété 75% des conseillers RFD avec ses millions, on explique cette defaite par l’abandon du rfd par les gens de r’kiz qui s’alignent vers sidi ould cheikh abdellahi (soutien du CMJD oblige), un signe que ould ahmedoua n’est pas loin de la porte de sortie !.

La grande surprise fut nouakchott ou les indépendants arrivent en tête avec 4 sénateur suivis de la coalition de l’opposition avec seulement les 3 têtes de listes, on attribue cette deffaite par les reglements de compte entre l’UFP et l’APP qui leur a couté trop cher comme à sélibaby ou les deux partis ont refués de se ceder la place pour le poste de sénateur, alors le resultat : deuxième tour entre deux listes indépendante et defaite des deux partis pourtant majoritaire en cas d’union.

Le prdr confirme sa supprematie sur kobeny et remporte le poste de sénateur avec une très large majorité de 62% avec l’élection d’un ingénieur de la SNDE en la personne de Haimouda ould ahmed ( le frère de jiydé), la même suprématie se confirme à awjeft ou le prdr a tout raflé (maire, député et sénateur).

Le rfd a été battu à Mederedra sans surprise après les vives protestation des communautés zwaya contre le choix du parti, ayant déjà baba ould sidi comme député, on ne pouvait pas élur son neveu mohamed el khamess au poste de sénateur, ce qui a couté le poste au rfd, comme ce fut le cas à nouakchott par le mauvais choix de jiddou ould mini à la place de mohamed ould haroun.

Une autre defaite symbolique fut celle de l’émir du trarza, Ahmed salem ould hebib qui a été démoli par le RFD à keur macène.

Les craintes de Maalouma mint el meidah ont été confirmé par l’élection de la seule sénateur PRDR vervoura mint baba, la femme du membre du CMJD mohamed ould abdi, elle a sorti plusieurs dizaines de millions pour acheter les conseillers nécessaires.

Le parti de ould abeiderrahmane a payé chèr son retrait de la CFCD, il perd ainsi le siège de nouadhibou au profit de l’homme d’affaire Ould Beibou, originaire de boutilimit.

Alors voilà les sénateur élus au premier tour par formation politique :

UFP (1 sénateur)
Moustapha Limam Ahmed dit Moustapha Sidatt (Tidjikja)

UDP (1 sénateur)
Yengé Ould Ahmed Challa (Bababé)

RFD (5 sénateurs)
Yaacoub ould mohameden (Keur macène)
Moulaye cherif ould moulaye driss (Oualata)
Maalouma Mint Meidah (Riyadh)
Ahmed Salem Ould Sid’ahmed (Boutilimit)
Sidi Mohamed Ould Sidi Brahim (Guérou)


PRDR (3 sénateurs)
Vervoura Mint Mohamed Lemine Ould Baba (Riyadh)
Haimouda Ould Ahmed (Koubenny)
Mohamed Yahya ould Abdelghahar (Awjeft)


Islamistes (3 sénateurs)
Zeinebou mint Dedde (Tevragh Zeina)
Omar El Veth Ould Taleb Amar (Kiffa)
Mohamed Elhacen Ould Ehmedna (Amourj)

Hatem (1 sénateur)
Fatimetou Mint El Bou (Dar naïm)

APP (1 sénateur)
Mohamed Ould Mohamed Salem (Zouérate)


Indépendants d’ély (23 sénateurs)
Teyib Ould Mohamed Mahmoud (Ould Yengé)
Sid’ahmed Ould Mohamed Lemine (Boumdeid)
Sid’ahmed ould boubacar (Aleg)
Selma Mint Teguedi (Mounguel)
Revaa Mint Ahmed Lella (Tevragh Zeina)
Radhia Cherif Haidara (Riyadh)
Nah Ould Moulaye (Dar Naim)
Mohamed Mahmoud Ould Hamma Khattar (Kankoussa)
Mohamed Salem Ould Mohamed Sidiya (Mederedra)
Mohamed Ould Beibou (Nouadhibou)
Mohamed Mahmoud Ould Sidi (Bassiknou)
Mohamed Lemine Ould Mohamed Salek (Tichit)
Meimouna Mint Bouhebeini (Tevragh Zeina)
Dié Ould Saadbouh (F’deirick)
Ba M’baré (Maghama)
Aichettou Mint Taleb (Dar naïm)
Ahmed Ould Mohamed El Moctar di Zeddah (R’kiz)
Abdhoum Ould Mohamed Fadel (Bir Mogrein)
Diop Abdoulaye (M’bagne)
Mohamed El Moctar Ould Zoghmane (Atar)
Ahmed Mahmoud Ould Mohamed Saleck (Ouadane)
Sidina Ould Cheikh (Chinguitti)
Cheikh Ould Mohamed Znagui (Akjoujt)
El mithaq: 27 sénateurs 48% du sénat au complet
CFCD : 11 sénateurs 20% du sénat au complet

73 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Merci X pour les résultats.
Bouguelba,primus inter pares

22 janvier, 2007 14:58  
Anonymous Anonyme said...

la mauritanie est un pays ou il y'a une "démocratie raciale", à la manière de l'antique Afrique du Sud ; il suffit de gratter un peu pour découvrir derrière le racisme le plus hideux, l'exclusion la plus brutale, l'esclavage le plus primaire. Maintenant, vous pouvez comprendre pourquoi les négro-Africains se plaignent (légitimement de leur "démocratie"... qui n'est pas comme les autres. Nous ne nous sentons pas concernés par cette pseudo-démocratie qui nous exclut, nous avons cessé de croire en notre" Etat ", on a fait de nous des spectateurs passifs du jeu de compétitions électorales réservées... aux citoyens (blancs) à part entière. Du reste, on tend de plus en plus à une bipolarisation raciale du champ politique. En Mauritanie, on est dans une phase en-deçà de ces démocraties, même tarées, qu'on retrouve ailleurs, et que nous envions, et pour cause ! Nous sommes, nous, négro-Africains, au stade où nous luttons pour notre survie, pour notre reconnaissance en tant que citoyens, en tant qu'hommes
simplement, dans un milieu hostile où l'homme voue l'homme au racisme et à l'esclavage. Notre "démocratie" est assise sur la tête qu'il faut redresser.

J'ai le sentiment qu'on a mis les charrues avant les boeufs, et qu'il n'est pas encore trop tard pour bien faire. Il est temps de comprendre que l'exclusion est en soi économiquement mauvaise, socialement corrosive, politiquement explosive.
Comprenons qu'une " nation dispersée, battue, humiliée peut (heureusement) toujours se rebeller contre son sort et revenir à la vie". Tentons dès à présent de sortir de ce cul-de-sac qui, tout le monde le sait, ne mène nulle part. Pour en sortir, il faut, à mon avis, une attitude, un climat et des conditions.

Une attitude courageuse, d'ouverture sincère et de reconnaissance du problème de fond.

Un climat de décrispation sociale grâce à un train de mesures positives à l'endroit de tous ceux qui, victimes et blessés dans leur chair, ont subi des préjudices matériels et moraux. La sanction des crimes commis pour rendre leur dignité aux victimes, à leurs veuves et à leurs enfants. Je crois qu'il faut se parler, car ce formidable potentiel de révolte enfouie commence à gronder. Il serait erroné de croire que vingt années de calme plat peuvent exclure toute éventualité de soulèvement populaire. Après seulement ce forum, dont les conclusions pourraient éventuellement être soumises au peuple, comme l'ont proposé les véritables Force de Libération africaine de Mauritanie (FLAM), on aborderait enfin la phase d'une véritable démocratisation.

D.S.F

22 janvier, 2007 15:03  
Anonymous Anonyme said...

Le racisme d'Etat est partout Cette discrimination raciale commença d'abord feutrée, subtile, insidieuse, pour un projet qui allait devenir obsessionnel : construire une Mauritanie exclusivement arabe !
Pour ce faire, des mécanismes furent mis en oeuvre pour que l'Etat soit la"chose" des arabo-berbères ; progressivement, au rythme des résistances qu'opposaient les négro-Africains, ont fit de sorte que les Arabo-Berbères contrôlent la réalité du pouvoir politique et économique, la justice, l'éducation, l'armée.

D.S.F

22 janvier, 2007 15:07  
Anonymous Anonyme said...

DSF =Département soutien et formation

22 janvier, 2007 15:11  
Anonymous Anonyme said...

DSF= délinquant sans frontiére

22 janvier, 2007 15:12  
Anonymous OULD MSEYKA said...

D.S.F

Tu répétes trop ton histoire avec "racisme d'état" et tout le reste...

Ne parle plus d'arabes ou de berbères. Mais de Maures tout simplement qui sont différents des arabes et des berbères...

Nous sommes des Maures. Qui étions nous? somme nous arabes? berbères?
On s'en fout, mon cher. Nous sommes des Maures, point.
Et nous constituone plus de 80% de la population de la Mauritanie, notre pays. On ne bougera pas d'ici..

Dis toi bien ceci.

22 janvier, 2007 15:17  
Anonymous Anonyme said...

je demande x pour quoi vervoura fait le the a 200 um ?
ely en sait quelque chose ,apparement la baraka de 200 um est visible pour dire que ce bout de papier et le vrai cherif vive 200um,votez pour :200um
priere demander a zein o zeidan a perdre de son poids ,si non il ressemble beaucoup aux azeibatt el badia

22 janvier, 2007 15:19  
Anonymous MSEYKA said...

DSF
Tu as écrit ceci :"Nous ne nous sentons pas concernés par cette pseudo-démocratie qui nous exclut"...

C'est quoi une pseudo démocratie?

En tous cas,La démocratie chez nous est ainsi: un homme, une voix...

Il est évident dès lors que quand on constitue moins de 20% de la populations, on sera non seulement exclus, mais écrasé...

C'est la loi.

22 janvier, 2007 15:22  
Anonymous Anonyme said...

a ould mseika
c'est vrai le malheur des minorites c'est la democratie , un homme une voix a ete respecte dans les dernieres elections toute la communaute internationale est unanime la dessus ,priere accepter la verite ,nos chers freres halpoular vs etes une minorite il y a les maures ,olofs,soninke.
le prestige herite de la colonisation au moment ou les maures resistent aux francais est termine notre pays est libre
je me souviens sous haidala que les infirmier touklours dit aux gens hal poular , il faut s'exprimer en poular pourque ont vs soigne
je vous pose une question avant l'arrivee des arabes comment vs appelez le ciel ,les jour de la semaine.
en ce qui concerne les berberes ,oui ns sommes des arabo_berberes , et je vs signale que berebrs ,signifie une civilisation qui s'est etend des canaries ,magreb,mali,niger,burkina,tchad.. c'est les sanhaja que notre fleuve porte le nom senegal,pendant que les peulhs etes encore en egypte .
ould mseika tu est toujours et comme d'habitude trop virulent c"est pas nouveau ca!

22 janvier, 2007 15:40  
Anonymous mint y said...

ould emseyka
c'est pas comme ça qu'il faut ecrire c'est pas comme ça qu'on entretien avec quelqu'un du genre DSF remedie tes mots les ne gresrepresentent plus que 20% il faut conpter les haratines
DSF
on vie ensemble nous avons besoin d'autre genre d'idée comme parexemple comment on va amenager nos relations ? et sache que personne n'oprime personne chacun peut prendre sa destinée mais les mauritaniens maures ou negre ne veulent pas leur autonomie et la preuve que tout le monde votera sidi ould cheikh en depit de lui tout simplement ccar c'est le candidat du Cmjd ils ne veulent meme pas profité du peu de netralité que le cmjd pretend meme si elle est relative

22 janvier, 2007 15:47  
Anonymous ahmed harthane said...

DSF franchement j'ai envie de te voir pour te bouter le cul et pete ton cerveau car ça m enerve c'ecouter tjs les memes paroles merdiques mais je peux te dire que tu sers pas ta minorité comme tu disait tu fais qu ajouter le feu a l huile
foin pour toi et etfou tu es moche
je te difis de m 'accorder une renctre pour t enseigner qui veux dire quoi le droit de minoirité , je suis ecoeuré de lire le blog de x ould y
va te faire jouer je suis completement assoifé de boire ton seng.
mais un jour j'aurai ta peau

22 janvier, 2007 15:57  
Anonymous Mseyka said...

Anonyme de 15:40

Tu parles trop aussi

J'ai dit que nous sommes des Maures, Bithanes. C'est tout.

On était avant berbères? arabes? Mélange des deux?

ON S'EN FOUT..

L'essentiel est qu'en ce jour de janvier 2007, nous sommes les seuls à:

1. parler cette belle langue qu'est le Hassaniya,

2. écouter une musique que nous sommes les seuls à apprécier

3. Aimer les femmes bien rondes et détester les culs de chèvres trop en vogue ailleurs ( Vervoura...mais celle-là qui l'aime?)

4. pouvoir résister à des décennies d'exil au milieu d'autres peuples, tout en restant nous même...Nous sommes trop fiers pour singer les autres contrairement à certains peuples(que celui qui se sent morveux...).

Voilà....

22 janvier, 2007 15:57  
Anonymous Anonyme said...

X bonjour , comment ca se fait qu'il n'y ai aucun senateur kaedien , je comprend pas ely est detourné de kaedi comme maouya ou quoi?

22 janvier, 2007 16:10  
Anonymous Anonyme said...

Mseyka, merci pour la précision.
On aime aussi notre thé -
On n'a pas été dominé par les colons et les principales batailles contre les colons etaient dirigées par des maures .
Pendant que d'autres faisaient le petit serviteur du colon.
Toco

22 janvier, 2007 16:20  
Anonymous BOB said...

Etonné de Ce qui s'est passé a R'kiz c'est injuste car c'est FRD qui est censé de prendre le poste versus quelque millions d ouguiya , et pourtant c'est l homme d'affaire de smassid qui l'a emporté , bizare mais c'est comme ça la politique , argent ,sexe et pouvoir
d'apres tout x ould y essaye de nous donner de leçon de morale c'est raté...
le mieux placé pour ça c'est un ami que j 'ai perdu depuis un mois sous une avalanche de sable à hsey elmoktar dans le sud de la mauritanie.
et en fin je suis transporté de joie de voir la democratie de retour au bercail
vivre la democratie et mes felicitations particuliers au senateur elu de R 'kiz , et mes condeleances les attristés à toutes et tous qui avaient l'espoir d usurper ce poste important.....

22 janvier, 2007 16:31  
Anonymous Anonyme said...

الحمد لله غافر الذنب وقابل التوب شديد العقاب ذى الطول وبعد
فإنك آذيت و شتمت و رميت آل بيت رسول الله صلى الله عليه وسلم بما لا يجوز
فى حقهم حقدا منك وحسدا
وإنى أنذرك المرة الثانية وأدعوك للإعتذار الصريح فورا وإياك وتجاهل النذر
ولقد أعذر من أنذر

أمهلك حتى الجمعة26-01-2007

22 janvier, 2007 16:36  
Anonymous Anonyme said...

22 janvier, 2007 16:31

T'es saoul ou dormant ou quoi?
C'est du n'importe koi!

22 janvier, 2007 17:09  
Anonymous une fane du blog said...

X ca sert à quoi de dire la meme chose que les autres.
Saharamedia,et alakhbar ont deja publié et bien avant toi ces infos,c'est à dire les resultats des senatoriels.
Alors il fallait penser a etre plus creatif et lucide en presentant un blog à interet,parceque celui là...(je te laisse finit ma phrase)

une fane du blog

22 janvier, 2007 17:10  
Anonymous سيدي عبد الله ولد أحمد ولد محمد مؤمل said...

لايخفى ما لانتخابات الشيوخ من ارتباط بحالة مجنمع المنمي والفلاح إلى مزيد من التعليم والتثقيف والتوعية وعيب ذلك على من في الديار بقي فلا بد من بذل مزيد من الجهد لمواجهة المثبطين الذين يقولون للناس لا فائدة من محاولة الإصلاح فمكتوب عليكم أن تبقوا تبعا لعبد أهوائهم ، فيا دعاة الحق والإصلاح لا يغمض لكم جفن قبل أن ترد خبلكم ينبوع المصلحة فأنتم تعملون لأجيال قادمة سيحمدون سعيكم ويتابعون مسيرتكم فهبوا غير خزايى ولا ندامى ولا متكاسلين
ولا تهنوا ولا تحزنوا وأنتم الأعلون إن كنتم مؤمنين
والله يوفقكم والسلام عليكم

22 janvier, 2007 17:34  
Anonymous Anonyme said...

Merci X ould Y,
D'abord pour l'effort,que tu mets pour nous servir les infos prete- à -porter,sans tourner en rond, et surtout le plus drôlement possible.
Ensuite pour...Je ne sais pas quoi dire..? mais thank you qu'en meme...a lot!

Je voudrais expliquer à "une fan du blog",que L'on peut parler d'un meme sujet en l'abordant differament.Lis!les depeches de saharamedia et celle de alakhbar et meme de Cridem,ensuite rends toi sur le blog de XOY,et tu veras la differance flagrante entre eux,meme s'ils ont tous du talent inhoui,et ca personne ne peut le nier.

chez eux,

[ je retire CRIDEM qui est l'equivalant de xoy pour moi,car ils ont à plusiers reprises publié mes articles,pour moi ils sont Lecalme mauritanien lol ],

c'est sans goût,tu lis la depêche pour la finir le plus rapidement possible,des fois même,quand je commence à vivoter devant mon ecranc, je saute le site avant même de la terminer, de peur de taper une crise(lol);De l'autre côté chez xoy; tu te regale parceque c'est informatif,pointu et surtout humouristique.

Le blog sur sidioca;Dans lequel x parle de candidat de CMJD,de la candidature possible de ely, et de tout ce blabla auquel je ne m'attarderai pas.

Je voudrais juste rajouter ma pierre cossu et cimenté(lol),à votre edifice qui semble mal structuré et qui risquerai de succomber au premier tremblement.

La candidature de Mr ely ould med vall,president du Coseil militaire pour la Justice et la democratie,chef de l'etat(comme chez les journalistes de la TVM & AMI),est trés possible.La crise que vit le republique,s'il vous l'aurez oublié,est trés alarmante.Il faut resoudre le probléme des candidatures,sinon la majorité absolu,qui conduit à la maison verré,est trés peu envisagable.

Donc ely serait ,le redempteur de cette situation qui risquerait de provoquer des crises auquel personne ne peut envisager une fin!
Peut être qu'offrir à ely ould med vall un mandat nous finirez de toute cette calomnie vehiculé.Si non ca sert à quoi de croire au prochaine écheance, si ely prendrait le pouvoir par la main d'un autre .Vous voyez ce que je veux dire?

Enfin si le peuple s'y oppose,et c'est le plus envisageable je propose d'imiter nos freres saoudiens et marockains,et faire de la rim(Royeaume islamique de la mauritanie).Ensuite nommez ely roi.Puis les elections pourront se dérouler en parfaite transparence,ou un premier ministre prendrai les charges,suffragé par le peuple.Et que le peuple vient,qu'il vient!


Rim.

22 janvier, 2007 17:44  
Anonymous Anonyme said...

Rien ne semble changer sur la façon de faire la politique en RIM. Si ce que dit Mr. X est correct, les mauritaniens sont encore loin de réussir une transition démocratique. A peine deux mois du jour J et la confusion continue. Aucun des candidats n'a un programme digne de ce nom. J'ai lu par hasard cet après-midi un compte rendu du discours "d'investiture" de Messaoud et il ne dit rien qui tienne la route et les autres de même (même chose pour Ahmed Ould Daddah lors dde son fameux interview televisé. Kif-Kif pour tous les autres). Cette période aurait été pour les vrais débats d'idées sur les choses concretes a faire apres la transition (économie, éducation, gestion des ressources, etc..) et nous restons otages de piètres politiciens qui s'accusent a tord et a travers. Aucun n'a un programme et ils veulent tous le pouvoir et ne pourront pas le gerer malheureusement. C'est une aubaine pour les militaires et ils ne la lacheront pas.

Question: dans ces conditions pour qui je vais voter? Je ne voterai pas par choix tribal, racial ou avec des promesses vagues quand je sais d'avance que la personne est incapable de presenter un programme qui tienne la route. Pourquoi pas de debats televises pour departager les concurrents? Le peuple a le droit de juger les competences des postulants sur la base de leurs competences.

Un passant ...

22 janvier, 2007 18:10  
Blogger Yanis le R. said...

SCOOP de dernière minute:

De sources sûres et bien informées, ELY va déclarer sa candidature à la Présidence de la République demain ou après demain, mercredi 24 janvier, au plus tard, dans un discours retransmis à la Radio et à la Télevision.

Le discours commence notamment par les mots suivants: "La mort dans l'âme, j'ai décidé..." etc.
Le texte du discours serait déjà bouclé.

22 janvier, 2007 18:17  
Anonymous Anonyme said...

Bonsoir mr x:
merci pour tout ce que tu fais pour la mauritanie et pour nous tous les etudiants à l'etrangé(france)je te mets un chapeau car tu l'as merites.
votre combat contre les excrots du bien de leur pays,tu es dans mon avis le citoiyen n° "1" en mauritanie malgré que beaucoup des gens ils estiment pas ce que tu fais; mais vs inquété pas on est deriére toi et on observe tt ce qui se passe ?? bon courrage et continuez comme ça à plus < barcelone>

22 janvier, 2007 18:22  
Anonymous correcteur said...

Salut tout le monde,

Comme on est en voie de rachat par les marocains (Ely est en train de nous vendre), je me suis mis à apprendre leur putain de dialecte ( darija); edreyjette emmat'houm!!.
Je suis tombé sur un mot qui a plutot une bonne signification chez nous, mais une tres mauvaise en leur langue. C'est le mot CHEIKHATTE, qui n'est autre qu'une grosse pute chanteuse danseuse traditionnelle des cabarets basses gammes frequentés essentiellemnt par des soulards camionneurs.
Je me suis demandé si nos cheikhattes à nous, Malouma et Vervoura, seront des cheikhattes du parlement ou des cheikhattes des cabarets, et pourquoi pas les deux à la fois?!

22 janvier, 2007 18:44  
Anonymous Anonyme said...

Au message de Yanis: c'est un poisson d'avril en janvier? Ely ne pourra pas se presenter ! On peut speculer sur tout, mais cette ficelle est un peu grosse. Attendons le 24 janvier pour voir.

22 janvier, 2007 18:58  
Anonymous Anonyme said...

Ce message est en retard, je le republie néamoins :

Ewlad Bessbaa ne méritent pas d'être insultés en vrac au motif que des responsables politico militaires en font partie.

Je m'insurge contre cette démarche et prie notre X national de s'ensurer les injures collectifs.

Pour ce qui est d'Ely O/ Mohamed Vall, commment voulez vous qu'il fasse ?
Il a répété et déclaré à maintes reprises qu'il restera en dehors des querelles politiques pendant la transition, mais les laudateurs chevronés et de tout acabit semblent le convaincre de revenir sur ses engagements.
Imaginer que des professeurs de droit, d'anciens ministres, des chefs de tribus, des cadres, des hommes d'affaires, des chomeurs, des étudiants, des chefs de confréries, des représentants de la société civile sans parler de la racaille politique professionnelle et des groupuscules qui ne tirent leurs poids que la manigance, vous repètent à longueur de journées que vous êtes indispensable, le messie, le Ibn El Khatab, l'irremplaçable, vous pensez que vous ne finirez pas par y croire ?
Notre problème c'est nos chefs de tribus, nos "Imams", nos cadres, nos groupuscules,... notre opinion publique, notre problème ce n'est pas Ely.
En plus de sa constitution et de ses ordonnaces (constitutionnelles, n'en déplaise à O/ Ebatt), Ely aurait dû pour l'avenir de la Mauritanie promulguer une loi interdisant paroles aux laudateurs. Ce serait la réforme la plus structurante pour le pays.
Je recommande que les candidats aux élections présidentielles de faire figurer cette priorité dans leurs programmes respectifs si non ils tomberont dans le piège et seront pire que Taya.

22 janvier, 2007 19:19  
Blogger X Ould Y said...

D.S.F,

je pense que là on a compris, alors s'il te plait merci de ne plus recopier le même texte, et surtout pas le mettre en double exemplaire sur le même blog !

si tu es un ami alors merci de respecter notre espace, je ne dit pas "sinon" parce que je souhaite vraiment que tu soit un ami.

une fane du blog,

tu dit que al akhbar et sahara media ont donné les résultats, alors merci de nous donner les liens.

je ne sait pas pourquoi tu dit ça, alors que si tu va sur les sites en question tu verra qu'aucun ne donne les résultats complet, chacun donne un résultat ou deux, mais même si tu lis tous les sites mauritaniens tu verra que, même mis ensemble, tu n'aura pas la liste complete.

je le dit sans fausse modéstie : comme ce fût le cas pour les législatives le blog de x ould y est le premier organe de presse mauritanienne à publier les résultats complets.

si une personne pense le contraire prière de nous fournir les preuves, car tout ceci est encore recent et toutes les depeches concernant ce sujet son encore en ligne.

rim,

merci pour ta gentillesse, vraiment.

yan,

tu n'aurait pas dû le dire, le type risque de se dégonfler lol.

non serieusement, c'est une catastrophe qui s'annonce : ely candidat, ensuite un premier coup d'état, puis un autre, et après personne ne pourra prevoir, mais de sombres jours nous attendent.

X.

22 janvier, 2007 19:19  
Anonymous Anonyme said...

la politique mauritanien n'est pas encore mure; il faut 120ans pour qu'il soit mure c'est senat ne presente pas le peuple mauritanien il presente que les hommes d'affaire, les riches, les voleurs de la regime dechu je demande le peuple mauritanien pour qu'il fasse une revolution pour que ce senat ne vois pas le jour c'est n'importe quoi

22 janvier, 2007 19:20  
Anonymous Anonyme said...

voici un blog mauritanien je vous invite de le visiter

www.akhattry.canalblog.com

22 janvier, 2007 19:33  
Anonymous Anonyme said...

Le site www.akhattry.canalblog.com est une perte de temps. Zero.

22 janvier, 2007 19:54  
Anonymous Anonyme said...

Je suis hors sujet,mais je voudrais savoir pourquoi x n'a pas censuré les photos porno mises en ligne par un type sans doute frustré il y a deux jours.

C'est une honte.

22 janvier, 2007 20:18  
Blogger Maatala said...

bonsoir


Question : j'ai lu et relu la liste de X, je ne vois pas de Soninké sénateur.

Un seul député soninké indépendant: Soukhna (l'espion de Taya) pas que quoi être fier, aucun maire, puis pas de sénateur non plus.

Merci à celui qui m'expliquera ce phénomène électoral

Tu oublis les Wolofs dit le Fou


Maatala

22 janvier, 2007 21:05  
Blogger Maatala said...

bonsoir

Une pensée pour :

-Hogo chavez
-Snipeur

maatala

22 janvier, 2007 21:08  
Anonymous Anonyme said...

ERC/XOULDY:

Je vous remercie pour la remarque. J'avais toujours cru qu'il y avait une difference entre THE' ET ZRIG.
Tout indique que les militaitres vous ont traumatise's au point ou' vous ne faites plus de diffrence entre ETAY WOU ZRIG. (RIRE)


AU SALOP QUI SIGNE DSF:

Tu es libre d'ecrire tes betises MAIS de grace, cesse de signer DSF.
Ta haine et ton racisme n'ont rien a' voir avec les ideaux de Democrates Sans Frontieres. Comme tu es FLAMISTE, JE NE VOIS PAS LA RAISON POUR LAQUELLE TU NE SIGNE PAS F.L.A.M.

AS-TU HONTE DE TON ORGANISATION?

22 janvier, 2007 21:09  
Anonymous Anonyme said...

Ely ne va pas se présenter aux élections, l’objectif de la rumeur de sa candidature est de détourner l’attention de l’opinion publique des manœuvres malsaines des membres du CMJD afin qu’il assure la présidence a leur candidat de choix.

Soyons vigilant et réfléchissons à notre stratégie commune pendant qu’il est temps. Il est temps d’arrêter de se contenter d’interpréter leurs actions. Partout dans le monde, les militaires ont toujours été des mauvais dirigeants, la Mauritanie ne fera certainement pas exception a cette règle.

Réfléchissons ensemble à une stratégie commune et essayons de l’implémenter. Je déplore les divisions internes de l’opposition et son incapacité de choisir un candidat de consensus.

22 janvier, 2007 21:50  
Anonymous Anonyme said...

good evining every body.
I invite you guys to visite the site:
www.click4mauritania.com,where you can listen to a refinedmusic
sidati ould abba and so on

22 janvier, 2007 21:55  
Anonymous Anonyme said...

للذين يقولون ان الذين يتكلمون العربية حاليا في موريتانيا من أصول بربرية أو افريقية أقول لهم ان هذا النقاش عقيم.
فالرسول صلي الله عليه وسلم قال من تكلم لسان العرب فهو عربي .بغض النظر عن اصله العرقي
قريش -مثلا والتي ينحدر منها الرسول ليسو عربا في الاصل بل هم عرب مستعربون. فقريش ينحدرون من عدنان ابن اسماعيل ابن ابراهيم عليه السلام وهم من العرب المستعربة اي الذين تعربو لاحقا ربما خؤولة من جرهم هي التي جرت ذلك.
المهم أن الاغلبية سواء من لحراطين أو من القبائل الصنهاجية ذات الاصل البربري او من حسان الذين هم من العرب الجميع صار عربا باللسان وعليه فلا داعي لنبش الاصول لاننا في النهاية من آدم وآدم من تراب.

22 janvier, 2007 22:18  
Anonymous anonymousse said...

X pourquoi tu joues au no comment pour le blog precedent.C'etait ton point de vue oui ou non?

22 janvier, 2007 22:21  
Anonymous Anonyme said...

The only subject that Almoudat are talking about are the origine of that race or racial propaganda.

22 janvier, 2007 22:25  
Anonymous Anonyme said...

Why you call them almoudat?They can be every thing except almoudat!!!

22 janvier, 2007 22:32  
Anonymous Anonyme said...

I call theme Almoudatt because they are begging in France.Every Almoude has got the status of political refugi,however he is only thirsty for money.
Those Almoude who lived in France always spend their holidays in Mauritania, they build nice houses here......If they were thretend in Mauritania as they claimed why they come freely home and no one annoy them.The image of our contry is spoiled in EUROP because of them.

22 janvier, 2007 22:42  
Blogger Yanis le R. said...

Cher X,

Il paraît que le candidat Sidioca (ou Sidioccaz pour certains) n'est pas sûr de remporter les élections prochaines d'où l'éventualité de sortir le bon cheval de l'écurie...
Ce sont les conclusions des sbires et autres courtisans dits observateurs ou juristes d'occaz.
A quelques jours de la clôture des candidatures à la présidentielle, il fallait enfin se décider.
Espérons qu'ELY s'est repris et a mesuré la portée de sa décision par rapport à tout ce qu'il a dit jusqu'ici à tout le monde.
Mais ce n'est qu'au soir du mercredi 24 janvier que nous saurons la décision adoptée.
Croisons les doigts pour la Mauritanie à laquelle personne ne semble penser.
A noter que dans la constitution du 25 juin 2006 rien ne l'empêche de se présenter.
Les ordonnances du CMJD sont par contre l'affaire d'une signature...

Par ailleurs, merci pour les listes des sénateurs élus dès le lendemain des élections.
A noter qu'aucun autre site internet notamment de supposée agence de presse ou sites d'information n'a donné de listes complètes pour le moment.
Ce qui est tout simplement extraordinaire !

22 janvier, 2007 23:36  
Anonymous Anonyme said...

Merci x pour ces histoires très spirituelles. J'ai ri de bon coeur!

Min jihati oukhra,si Ely rallonge la transition n'importe qui sera en droit de lui tirer dessus. Je crois que ça peut s'appeler de la "légitime défense des peuples".

Alors, d'ici le 25 janvier soyez vigilants. Ne dormez que d'une paupière!

23 janvier, 2007 00:24  
Anonymous Anonyme said...

salu
je veux svoir pourquoi la domination des maurs blancs au sein des gouvernement alors qu'ils sont des monorités. pourquoi les black n'ont jamais occupé le poste du premier du ministre, ministre de l'interieur
pourquoi ya ke deux peulh et un soninké toujours? c'est une loi ou bien ?

23 janvier, 2007 00:29  
Anonymous Anonyme said...

parceque les maures blanc ont peur les blacks particulièrement les halpulaar
qui ont mis dans leur tête qu'il vont recuperer un jour le pouvoir

23 janvier, 2007 00:44  
Anonymous Anonyme said...

les résultats confirment celle avant le 3 aout, le PRDS et toujours en avance parapport aux autres,

vive Maaouiya Ould SidAhmed Taya
Président de la République Islamique de El Mounavikin de Mauritanie

23 janvier, 2007 02:01  
Anonymous Anonyme said...

. N/ B,N,

23 janvier, 2007 03:23  
Anonymous Anonyme said...

Je demande à tous de faire bloc contre ELY s'il se présentait à la présidence.
Nous devons faire campagne en faveur de Lemrabott sidi mahmoud afin qu'il se présente,lui qui est bien et expérimenté.
En ma QUALITE de prof de Droit,je sais qu'ely ne peut en aucun cas avoir un pretexte juridique valable pour se présenter.
Alors,qu'il aille fructifier le fruit de ses détournements ailleurs.
Je serai peut etre arreté ou passé à tabac mais la mauritanie mérite ce sacrifice.
Sid'el Moctar

23 janvier, 2007 08:52  
Anonymous diamaneleme said...

Merci Matala
dávoir remarquer que les soninke et ls wolofs sont presque invisibles dans cet assemb´lée et surement le senat. je crois que cela doit nous conduire a la legitimite des ces elus. comment quelqu'un peut t-il venir de je ne sais quel autre region pour etre depute de ces regions alors que la cas contraire ne serait jamais accepte par ces maures qui parlent de la democrasie. pense a un instant un soninke deputé de atar, chinguitty, tidjijat ou akjoujt
mais tu trouve quand meme les memes maures n'etant pas du guidimakha comme elus deputé de ce lieu ou du sud.
la vous me dirai que c'est le peuple qui les a choisi meme s'il est corrompus ou non mures
de l'autres cote comment se fait il que dans ces memes regions nous n'avons que des gouverneurs maures et hakems (comptez combien de gouverneurs soninke il y'a? je dirai 0 et combien de halpoulars? je dirai 2, combien y'a t-il de wolofs ou de hartanis) et comptez sur tous les hakems combien il y'a de negro africains?
donc dans un pays comme ca comment voulais vous parler de democrasie si une minorite s'accappare du pouvoir et en fait un bien personnelle assujeti comme cadeau (un gouverneur par khabila ou par clan de maures blancs) si j'ai dis minorite si c'est une minorite les maures blancs, de la meme maniere que pour les soninkes, les halpoular et les wolofs, demander vous commbien il y'a de gouverneur de ministres ou de hakem hartanis alors qu'ils sont quand meme la majorité.
Ely, le maitre de la farce n'a fait que reconduie ce que la tayacrasie a erigé comme racisme d'etat et c'est visibles a tous les niveaux de l'administration mauritanienne.
au delas du gouverenement le peuple mauritanien (particulierement les maures blancs) doivent reflechir et revenir a la raison parceque "on ne connait la valeur de la paix que quand on la perd"

23 janvier, 2007 08:53  
Anonymous Anonyme said...

On te reconnait:tu es SOUEDEL MOCTAR,surnommé "CARBONNE",pour t'être porté volontaire pour le trafic des résultats de l'election de doyen des avocats,sous le regne de ould taya.
Alors,Carbonne,Ely mahou guid foymek.
Chamekh

23 janvier, 2007 08:56  
Anonymous Anonyme said...

Merci à XOY pour ce travail utile qu'il fait en informant les mauritaniens des résultats des sénatoriales.

Je rejoint les autres pour dire que ce blog est l'unique endroit où on peux trouver les résultats, j'ai cherché partout, Al Akhbar, Sahara Media, CRIDEM et même le site de l'AMI, mais personne ne semble en mesure de donner les résultats du premier tour.

Personne sauf XOY !

X, comment tu fait ? je suis serieux, comment tu arrive à vivre, coment tu peux trouver le temps de faire une liste que même les médias officiels ne sont pas en mesure de fournir ? comment tu peux faire ça ? tu es payé ? sinon, tu vit de quoi ?

Un admirateur

23 janvier, 2007 09:03  
Anonymous Anonyme said...

Liste des 38 sénateurs élus au 1er tour

22 janvier 2007 à 14:54:38

http://www.cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=6843&mode=thread&order=1&thold=0

23 janvier, 2007 09:18  
Anonymous Anonyme said...

Liste des 38 sénateurs qui passe au premier tour (source MIPT)

22.1.2007-15:03

http://www.saharamedia.net/fr/index.php?ArtID=179&alles=1&ArtCat=1

23 janvier, 2007 09:19  
Anonymous Anonyme said...

Site de l'AMI, rubrique "Les listes électorales"

Résultats des Elections Sénatoriales de janvier 2007

- Liste des senateurs élus au premier tour

http://www.mipt.mr/

23 janvier, 2007 09:22  
Anonymous Anonyme said...

l'admirateur : un peu d'objectivité s'il vous plit...

23 janvier, 2007 09:23  
Anonymous G.Sand said...

Je partage avec vous le lyrisme de notre ami Mohamed Cheikh........sublime!
---------------------------------


Ni rage, Ni désespoir, Ni rêve de transition réelle ou fictive !
Du courage et de la volonté pour laver toutes ces infamies !
En avant, brisons ces espérances trompeuses et sédatives !
Chassons les mirages en nous entretenus par des ennemis !
Passés pour des amis, pourtant à l’hostilité visible et vive !
Qu’avons nous de nos ressources fécondes sinon de la suie !
Et la guerre furieuse déclarée entre frères, sœurs et amis !
Les couleurs du spectre et toutes leurs nuances positives !
Les unes contre les autres pour des raisons viles et ternies !
Sous-tendues par des conclusions toujours erronées et hâtives !
Main dans la main toutes ethnies confondues de nos patries !
Arabes, Poulars, Soninkés et autres composantes des deux rives !
Notre avenir est même : dispersés et aliénés nous finirons honnis !
Unis et fiers de notre Foi, nous briserons toutes les tentatives !

23 janvier, 2007 09:28  
Anonymous Anonyme said...

Rectifier le senateur de walata n'est pas du RFD, mais plutot de walata tout court

23 janvier, 2007 10:07  
Anonymous Anonyme said...

Présidentielle 2007 : Le «Mithaq» soutient Sidi Ould Cheikh Abdellahi

Sidi le candidat d´Ely et du système:
" tout réfugié qui pourrait prouver qu’il était un citoyen mauritanien à part entière pouvait revenir dans son pays"

NOUAKCHOTT-INFO


Le Rassemblement national des Indépendants (RNI) et les partis politiques, formant le Mithaq, ont tenu vendredi une réunion au cours de laquelle, ils ont assuré le candidat Sidi Ould Cheikh Abdellahi de leurs soutiens, apprend-on de source de ce regroupement politique. Même si ce n’est point une surprise de la part du Mithaq, le soutien apporté par le PRDR au candidat indépendant Sidi Ould Cheikh Abdellahi, qui semble procéder d’un autre «putsch » contre son président du conseil national, absent, soulève une véritable diatribe!


C’est officiel, le Mithaq, creuset où s’associent les différentes forces politiques indépendantes et des formations de l’ancienne majorité présidentielle de l’ère Taya ainsi que de petites formations post-putsch, a apporté vendredi, son soutien au candidat Sidi Ould Cheikh Abdellahi, à l’issue d’une rencontre à laquelle le candidat et des membres de son staff, avaient été conviés à l’Hôtel Samiramis.


Des débats portant sur l’opportunité de ce soutien ont été émaillés l’entrevue que présidait, côté Mithaq, Ahmed Ould Sidi Babab, président du Rassemblement pour la Démocratie et l’Unité, RDU.




Soutien tous azimuts


Dans une allocution introductive, Ahmed Ould Sidi Baba, entouré par Lemrabott Ould Sidi Mahmoud, chef de fil du RNI, de Sangott Ousmane, vice-président de l’UDP, de Sidi Mohamed Ould Mohamed Vall dit Ghrini du PRDR, de Mohamed Yehdih Ould Mokhtar El Hassen (Alternative), de Cheikh Sid’Ahmed Ould Baba (UCD), et bien d’autres encore, a situé la rencontre dans le cadre de la recherche par le Mithaq du candidat idéal à la présidentielle 2007 répondant à ses aspirations.

Le président du RDU et président de la séance a indiqué que le Mithaq, qui a identifié l’intéressé, Sidi Ould Cheikh Abdellahi, comme le candidat coïncidant avec les projections et objectifs du Mithaq, entendait cependant le voir prendre des engagements à leur égard quant à la formation du futur gouvernement mais également les éclairer relativement à des questions d’ordre de politiques intérieure et extérieure. Ce à quoi le candidat Sidi Ould Cheikh Abdellahi répondra que sa déclaration de candidature répond à toutes les préoccupations soulevées par le Mithaq.

Le candidat a encore souligné qu’il était conscient de la difficulté, s’il était élu, de gouverner sans une majorité parlementaire confortable. Le candidat a donc pris l’engagement de prendre acte du soutien de cette force politique qu’est le Mithaq insistant cependant que l’Administration devrait rester à l’écart du jeu politique estimant que son expérience personnelle lui a appris que les administrateurs devraient être nommés suivant leurs compétences et leurs mérites dans l’intérêt du pays et loin de tout clientélisme. Et le candidat de soutenir que dans l’avenir, s’il devait présider aux commandes du pays, que l’Etat sera géré suivant des paramètres objectifs et en concertation avec la majorité parlementaire.

Se prêtant au jeu des questions notamment celle de Ahmed Ould Dowmane relatives à l’usage de la langue arabe au sein de l’Administration et les relations avec Israêl. Sangott Ousmane évoquera lui, le passif humanitaire, les déportés et les disparus de l’armée. A ces interrogations, Sidi Ould Cheikh Abdellahi rétorquera que son programme prévoit d’importantes réformes dans le sens d’une modernisation de l’Administration pour la rendre plus performante.

S’agissant des relations avec l’Etat hébreux, Sidi Ould Cheikh Abdellahi que s’il avait été consulté lors de l’établissement de telles relations, il ne les aurait certainement pas approuvées, à l’époque. Néanmoins, il a souligné que ces relations seront ce qu’en décideront les élus et le Peuple mauritaniens.

Quant aux réfugiés mauritaniens, Sidi Ould Cheikh Abdellahi a estimé, sans revenir sur les autres questions, que tout réfugié qui pourrait prouver qu’il était un citoyen mauritanien à part entière pouvait revenir dans son pays.


Putsch au sein du PRDR


Malgré la présence de son Secrétaire Général à la rencontre du Mithaq, rencontre au cours de laquelle Sidi Mohamed Ould Mohamed Vall alias Ghrini précisera que son parti est en principe pour le soutien de cette candidature, en attendant que conseil national statue sur ce soutien, le PRDR s’est vite rattrapé pour annoncer quelques heures plus tard, dans un conseil national improvisé, qu’il soutenait le candidat Sidi Ould Cheikh Abdellahi. Un revirement rapide transgressant les statuts du parti.

Prévu pour lundi pour statuer sur les propositions de la commission mise en place pour choisir entre deux candidats éventuels à la présidence, Sidi Ould Cheikh Abdellahi et Zeine Ould Zeidane, le PRDR a finalement convoqué, sous la houlette de son SG et du vice-président Dahmoudi Ould Merzoug, une réunion vendredi soir du conseil national pour réitérer sa profession de foi de soutenir le candidat Sidi Ould Cheikh Abdellahi. 37 membres sur les cent que compte le conseil national auraient assisté à cette rencontre pour vraisemblablement provoquer un soutien à Sidi Ould Cheikh Abdellahi.

Sur les 37 personnes, vingt-six voteront pour la résolution de soutenir Sidi Ould Cheikh Abdellahi contre 7 et deux abstentions. Plusieurs membres du conseil national, absents de Nouakchott pour raison de vote pour les sénatoriales, contactés par nos soins, estiment que cette décision est irrégulière la qualifiant de mascarade. Ils promettent d’y revenir une fois de retour. Ce qui promet de belles empoignades au sein de cette formation, qui va de mal en pis.


JD

23 janvier, 2007 10:30  
Anonymous Anonyme said...

LES SEQUELLES DE MAAOUIYA

Un ami m'a dit que le 12/12/84 la radio Iranienne en rapportant la nouvelle du coup d'Etat qui s'est déroulé en Mauritanie, que ce putsh a amené au pouvoir un colonel au nom de Maaouiya; avait commenté que ce type qui porte un nom paraille n'apportera pas bonheur à la Mauritanie (we kane elemrou ala ma oussive).

Les mauritaniens des hommes de desert tres libres et n'ont pas l'habitude de se soumettre ont combattu le colonialisme, les dérives des systèmes de Daddah de Haidalla et ont donnés beaucoup de sacrifices. Aujourd'hui ils sont à l'écoute du palais ils sont oportinistes hypocrites et il ont perdus le sens de molitentisme de sacrifice mais pourquoi?

Durant le long regne de Maaouiya et son système clientéliste, néopotiste, lobbyste et proxènete tous les mauritaniens qui ont le minimum d'honneteté, de courage de popularité de compétences ont été reprimés, marginalisés, afamés parcequ'ils représente un danger pour le président qui ne veut une tête élevée que la tienne et ne serviront pas le lobby du pouvoir dans le pillage des biens de la Mauritanie. durant ce long règne les minables sont devenus à l'avant garde (ministre, directeurs, chefs de projet, walis, 1er ministre...etc..ect) les honnetes sont devenus sans personnalité, peureux (bla chakhssya, dhleyil, mahou mechtmar..etc..etc) au vue des simples citoyens.

Et M. X tu peux savoir des gens qui ont comme bon exemple (qoudoua hassena) Cheikh Elavia, Sghayer, Bodiel, Lemrabott Sidi Mahmoud, Khabaz, Ould Ebatt.......etc....etc qu'est ce qu'ils deviendront? mois je pense qu'au minimum ils deviendront Hypocrites, Oportunistes..etc..ect.

Aujourd'hui en sondant l'opinion public sur la popularité des candidats à la présidence tu trouve que la mjorité des gens est abstentionistes par ce que ces jours on sait pas encore est ce que c'est ElyCom ou Lemchewtel ou ...

Je pense qu'il faut attendre plusieurs decenies pour guérir des sequelles de Maaouiya et en attandant il faut encaisser. Et continue M. X ton blog a contibué beaucoup dans l'eclaircissement des réalités bon courage mais je conseille de verifier tes infos avant de les mettre en ligne (we la tenssa taghwa Allah) c'est très important pour la réussite de ta mission qui est d'ailleurs la notre.

Bonne chance Cher ami

الطفيل

23 janvier, 2007 10:48  
Anonymous Anonyme said...

d'aprés DSF x ould y a dit:

Ely Ould Mohamed Vall Ould Eleya : natif de Louga au Sénégal. Fait école buissonnière, puis s’essaye à la petite délinquance dans sa jeunesse. Plusieurs larcins à Rosso, à la fin des années soixante, chez des boutiquiers et des particuliers. Fait de la prison, mais est libéré à chaque fois, par l’entremise de son beau frère Sid’Ahmed Ould taya, époux de sa grande sœur Lemliha Mint Eleya, actuelle épouse de Ould Bouamama, un oulad Bousbaa. A cette époque, Maouiya Ould Taya, jeune officier, avait l’habitude de passer ses jours de vacances chez son grand cousin Sid’Ahmed à Rosso. Lemliha profite de l’un de ses passages pour lui plaindre la perdition de son jeune frère Ely, et le supplie en larmes de faire quelque chose afin de lui éviter de sombrer dans le banditisme.
Ce dernier lui conseille de le prendre avec lui et de l’enrôler dans l’armée, seule capable de le redresser, selon lui. C’est ainsi que Ely rentre dans les rangs, sous le parrainage de Ould Taya. Celui-ci ne le laissera plus tomber. Il fera grâce à ould Taya une ascension fulgurante dans la hiérarchie militaire. Il est entrée en simple officier, et débarque en Mauritanie en pleine guerre du Sahara(où il ne combattit pas beaucoup), après plusieurs années d’études (Sénégal, France, Maroc), et dès 1984 il était déjà commandant de région militaire. En 1985 il est membre du CMSN, où il sera nommé directeur de la sûreté nationale, poste qu’il occupera jusqu’au jour où il décida d’être le tombeur de son unique bienfaiteur après Allah. A partir de son poste de DGSN Ely se consacre entièrement à sa tribu.
Il se met à construire autour d’elle un véritable empire tribal. Il fait littéralement renaître les Oulad Bousbaa (plus exactement le tout venant de celle-ci, qui en constitue aujourd’hui le pilier). Ely a un style particulier : il fait tout sans en donner l’air, et sans jamais être en première ligne. Son action est d’autant plus efficace ,pour son projet tribal ,qu’il agit dans l’ombre, le silence, et toujours par le biais d’hommes de mains, sans jamais apparaître lui-même. Ely est paresseux, c’est connu. Mais quand il s’agit d’intervenir pour un Oulad Bousbaa de sa propre fabrication, ou défendre les intérêts de la tribu, il bondit, en plein milieu de la nuit.
Il n’y a qu’à voir comment il s’est démené pour faire libérer son cousin Baba Ould Ahmed Youra, accusé de haute trahison, lors de l’affaire des vallées fossiles (il aurait favorisé le Sénégal, au détriment de ce qui est supposé être son pays. Vingt ans plus tôt il avait impunément saccagé la SNIM, dont le petit avion se déplaçait pour livrer un bouquet de menthe pour le thé de madame à Las Palmas, qui n’en trouvait pas sur place). C’était la première fois dans l’histoire de la Mauritanie, qu’une tribu osait narguer ouvertement l’autorité de l’état, avec une démonstration de force sans précédent. Le palais de justice et la prison civile sont littéralement assiégés, nuit et jour, les juges menacés, les policiers molestés. Ce siège se poursuivra jusqu’à la libération du détenu Oulad Bousbaa, par acquittement.
d.s.f de x ould y

23 janvier, 2007 11:10  
Anonymous Anonyme said...

x,
AU SECOURS LA SNIM COULE
AU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULEAU SECOURS LA SNIM COULE

23 janvier, 2007 11:13  
Anonymous Anonyme said...

Le 4 septembre 1986 a débuté une série d'arrestations d'intellectuels et de cadres négro-africains qui avaient publié un document intitulé :LE MANIFESTE DU NÉGRO-MAURITANIEN OPPRIMÉ, dans lequel ils dénoncaient la politique de discrimination raciale et culturelle, la politique d'exclusion ethnique dont leur communauté fait l'objet depuis l'indépendance de la Mauritanie en 1960.

23 janvier, 2007 11:23  
Anonymous Anonyme said...

Negro du 23 janvier, 2007 11:23
La meme anneé il ya eu des maures qui ont été tué aussi .
Vous ne defendez jamais vos fréres
maures dans vos manifestes et vous oubliez qu'ils ont payés plsu que vous depuis la colonisation jusqu'à nos jours.
Soyez moins racistes nos fréres negros nous on a compris le jeu .

23 janvier, 2007 11:31  
Anonymous Anonyme said...

yanis le rat,
sidioca sera le prochain president de la mauritanie. Alors le rat que vas tu faire?

23 janvier, 2007 12:34  
Anonymous الشيخ سعد بوه ولد الشيخ محمد فاضل said...

لا شك أنكم أبناء فاطمة بنت الرسول الكريم خاتم الرسلا

23 janvier, 2007 12:40  
Anonymous Anonyme said...

Sidi Ould Cheikh Abdellahi, le candidat du consensus - Par Mohamed Ould Ahmed Tolba

D’emblée, je ne peux cacher ce qui peut, a tort ou a raison, faire apparaître mon opinion comme biaisée, a l’égard du candidat indépendant, Sidi Ould Cheikh Abdellahi dont l’immixtion dans la scène politique brouille bien des cartes et sa probable victoire dérange paradoxalement autant les forces qui incarnent le changement que certains segments de l’ancien régime qui s’expriment a travers les journaux de Inimish et Nouakchott-info et/ou se rangent derrière la candidature de Mr Zeine Ould Zeidane.

Sidi est, en effet, le fils aînée d’une grande figure de l’Islam en Mauritanie dont le savoir, la piété, l’enseignement et la proximité ont profondément marqué l’environnement familial dans lequel j’ai grandi et continuent, de nos jours, a y susciter un attachement réel et sincère a tout ce qui se rattache a cet érudit hors pair.

Cela dit, et loin de moi l’idée de sous estimer l’influence de ces liens émotionnels qui transcendent les générations et font, pour le meilleur et pour le pire, la spécificité de notre culture arabo-islamique, je considère que dans le cas présent et en ce qui me concerne, ils ne jouent qu’un rôle mineur en comparaison avec l’immensité de l’enjeu et la personnalité du candidat.


L’enjeu n’est autre qu’une rupture totale avec la manière dont le pays est gouverné depuis l’indépendance et surtout depuis que les chefs militaires se sont décrétés « dépositaires en dernier recours de la légitimité nationale » et ont propulsé a la tête de l’Etat un officier, sans charisme, qui a su, a l’aide de ses conseillers et parrains, exploiter, avec une facilité déconcertante, les instincts de survie et de domination qui existent en chacun de nous, pour se maintenir au pouvoir et permettre a ses laudateurs et courtisans de piller les ressources de l’Etat et saper le peu de crédibilité que les institutions publiques ont acquis durant les premières années de leur existence.

L’enjeu n’est pas moins qu’une autre logique de gouvernement qui réconcilie les mauritaniens avec eux même, met fin à l’arbitraire et l’impunité, inspire la vertu et la confiance, et offre l’égal accès pour l’emploi et la ressource publique a tous selon des critères impersonnels, clairement établis, de justice et d’équité.

L’enjeu est de taille, le candidat aussi. Je défie quiconque de mettre en cause la personnalité de Mr Sidi Ould Cheikh Abdellahi dont la compétence, l’intégrité, la respectabilité et l’honorabilité sont reconnues par tous, même et peut être mieux par les plus virulents instigateurs de la campagne d’intoxication visant à discréditer sa candidature.

De l’avis de tous ceux qui l’ont côtoyé dans l’exercice de ses fonctions, Sidi est un serviteur efficace, honnête et loyal de l’intérêt général. Ses réalisations en témoignent de la nationalisation de la Miferma a la nouvelle politique des pêches en passant par la création de la monnaie nationale et la répartition des clés de répartition de l’énergie produite par les barrages de l’OMVS pour ne citer que les plus visibles, celles a caractère stratégique dont les bénéfices continuent de profiter a la nation.

Sidi n’a jamais usé d’une charge publique pour s’enrichir et distribuer des faveurs a ses proches. Il s’est trouvée contraint a l’exile comme d’ailleurs beaucoup de ses collègues technocrates du Gouvernement de Moktar Ould Daddah pour offrir ses services a d’autres plus intéressés par ses qualifications et surtout gagner sa vie honnêtement quand la vertu a commencé a déserter les hautes sphère de l’Etat.

Revenu au pays en 2003 pour passer des jours paisibles de retraité sans soucis autres que ceux de voir la jeune nation construite du néant par la volonté d’une certaine génération s’enliser dans une crise profonde de mauvaise gouvernance qui menace l’existence même de l’entité nationale. Il participe dans les tentatives de dialogue entre pouvoir et opposition du printemps -été 2005 et se félicite, comme la majorité de ses compatriotes, des perspectives offertes par les changements du 3 Août.

Aujourd’hui le devoir national l’appelle de nouveau et, comme dans le milieu des années 80, il répond présent avec une différence de taille que cette fois, c’est du leader en chef qu’il s’agit, celui qui ne répond qu’a sa conscience et au peuple qui l’a mandaté. Il n’y a aucune raison de ne pas le créditer, au moins, du préjugé favorable, celui qu’on accorde naturellement a celui qui n’a pas d’antécédents stipulant le contraire.

Mr Sidi Ould Cheikh Abdellahi appartient a une race de leaders en voie de disparition dans notre pays depuis que « la politique du ventre », le clientélisme, le carriérisme et la médiocrité instituée comme étalon de mesure de la valeur, ont enraciné, sur la durée, une nouvelle et étrange conception du leader devenu au fil du temps celui qui ment, dissimule ses intentions, s’enrichit en silence sur le dos du contribuable - local occidental, chinois ou japonais qu’importe - et ne voit de l’intérêt général que ce qui sert ses besoins particuliers de survie et de domination. Il est même devenu difficile de convaincre nos citoyens de l’existence de cette race de leaders tant la méfiance est grande a l’égard de ceux qui se réclament de la vertu, tellement cette dernière a été utilisée comme couvert pour arriver a des fins qui lui sont opposées.

Une race de leaders imprégnés profondément des principes et valeurs véhiculés par cette culture islamique, locale, et traditionnelle qui fait notre caractère national et considérablement enrichis par l’apport de l’éducation, les sciences et les techniques acquises auprès du reste du monde.

La Présidentielle qui arrive doit être l’occasion pour l’élite de promouvoir cette conception du leadership et pour le peuple de choisir un homme charismatique, propre, ayant les qualités humaines, techniques et managerielles pour conduire notre pays de la croisée des chemins aux horizons prometteuses de concorde nationale et de synergies positives entre les différents groupes économiques et socioculturels.

Plus que tout autre prétendant a la magistrature suprême, Mr Sidi Ould Cheikh Abdellahi offre a notre pays l’opportunité de sortir du schéma classique de la guerre des tranchées qui a dominé l’ère de l’ancien Chef de l’Etat ou le seul perdant est la Mauritanie et la majorité des citoyens qui ne demande qu’a voir une amélioration durable de leurs conditions de vie. Il n’est le candidat d’aucun parti, n’appartient ni a l’ancien système, ni a son opposition et n’a pas l’intention de reconduire le modèle de gestion publique existant avant le 3 Août 2005.

Il défend un programme sérieux de changement radical centré sur l’unité nationale et la construction d’un Etat fort et juste et propose de le mettre en œuvre avec tous les mauritaniens sans exclusion. S’il jouit du soutien « des militaires » ou des dignitaires de l’ancien régime, cela ne peut être qu’un plus mis au crédit de ces derniers qui manifestement ont compris que l’heure est grave et qu’un véritable dépassement de soi est nécessaire pour permettre a notre pays de franchir cette étape cruciale de son développement.

Il est difficile de comprendre la fébrilité, voire le pessimisme et l’anxiété, réelle ou feinte, qui caractérise les forces intéressées par le changement au moment ou notre pays vient de vivre les premières élections libres de son histoire et s’apprêtent a conclure la transition par l’élection au suffrage universel d’un Président que tout indique qu’il sera un homme compétent en dehors du sérail plus enclin a favoriser qu’a résister les reformes essentielles dont le pays a besoin pour retrouver son unité et se mettre dans les conditions d’un développement durable de ses ressources. Il y a malheureusement comme un air de déjà vu, « moi ou le chaos », une résurgence d’un passé non lointain ou tout est conspiration et diabolisation de l’adversaire, a la différence que cette fois, ce sont les parias d’hier qui adoptent cette stratégie incompatible avec l’exigence du consensus pour gouverner autrement.

Le procès qu’une certaine classe politique intente au candidat Sidi Ould Cheikh Abdellahi est injuste et a certains égards indignes. Le soutien « des militaires » et des dignitaires de l’ancien régime a été et reste activement recherché par toutes les forces politiques pour la simple raison qu’au lendemain du 3 Août 2005 et jusqu'à nos jours, il est considéré par tous comme la clé de la victoire. Personne n’a osé parier sur le citoyen lamda sous le prétexte un peu court que la tribu et l’argent sont incontournables et qu’il n’est pas possible de changer les mentalités en quelques mois comme si plus de quinze ans de lutte sur le terrain n’ont pas produit d’effets significatifs.

Un aveu d’échec, une précipitation ou une préférence pour le shortcut ou le moindre effort qu’importe, le résultat a été l’opportunité grande ouverte pour les éléments les plus nocifs de l’ancien régime de se recycler en « grands électeurs » et marchander au plus fort leur adhésion a des formations politiques dont les yeux sont désormais rivées sur les échéances électorales. Les positions de principes en ont pris un sacré coup mais aussi la crédibilité de ceux qui ont pourtant beaucoup sacrifié pour la lutte politique dans notre pays. Cela explique pourquoi finalement la recomposition tant attendue du paysage politique s’est faite autour, au lieu d’en dehors, du schéma traditionnel de luttes claniques pour l’accession au pouvoir en remettant a plus tard la visibilité des objectifs poursuivis.

Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que tous ceux qui veulent tourner la page voient dans l’élection de Sidi Ould Cheikh Abdellahi la seule alternative pour créer les conditions d’un refresh start, d’une ère nouvelle ou tous peuvent participer a l’œuvre de reconstruction nationale sur les seules bases de la probité morale et de la compétence professionnelle. Pour que personne ne sera plus exclu pour la simple raison qu’il appartient au mauvais coté et pour que la loi s’applique a tous, même pour ceux qui ont l’habitude de se sentir en dehors du champ de son application. Qui dit mieux ?

Mohamed Ould Ahmed Tolba

23 janvier, 2007 12:41  
Anonymous diamaneleme said...

anomyme de 11:31
donne nous la liste des maures tues en mauritanie par le regime de ould taya en 1986, fais comme l'ont fé les negros mauritaniens qui ont les noms de tous ces gens et qu'on peux te montrer.
si tu le fais nous parlerons peut etre moins de notre cause

23 janvier, 2007 12:50  
Anonymous Anonyme said...

Mauritanie un pays reclamme toujours l'aribité est oublié , marginalisé par les ARABES. Tous les chefs d'Etats arabes de l'Afrique se retrouve actuellement en Libye mais la Mauritanie n'est pas invité car n'est pas consideré comme etat arabe

23 janvier, 2007 12:51  
Anonymous correcteur said...

g sand,

Comment vas tu? ca fait un bout de temps qu'on t'a pas vue.

C'est quoi ton histoire avec Mohamed Cheikh?
Tu disparais et dès que tu reapparais tu nous parles de mohamed cheikh. t'es amoureuse de lui?

23 janvier, 2007 13:39  
Anonymous Anonyme said...

23 janvier, 2007 12:51,

tu ments, il n'y a pas tous les chefs d'Etats arabes en lybie, il n'y en moins d'une dizaines, alors qu'au total, il font 23 états, alors arrête de dire nimp.
la mauritanie n'est ni marginalisée ni frustré ni fière de son arabité qui est réelle d'ailleurs comme son africanité, mais la Mauritanie est avant tout la Mauritanie, Mouritania....un pays aussi originale que souvenrain, dont le peuble est l'un des peuple le moins dupes au monde et les modeste....alors arretez de lui baver n'importe koi ok...

un arbe mauritanien

23 janvier, 2007 13:44  
Anonymous Anonyme said...

x ould y
je me suis rendu cpte que tu es vraiment ridicle, les plus mauvais de tes commentaires, sont ceux que tu met sur d'autres site. tu nous déçois connar

23 janvier, 2007 13:46  
Anonymous Anonyme said...

L'interview de Messaoud dans NI démontre que le Monsieur a remis les pieds sur terre; il a perdu de son arrongance et commence à comprendre les jeux subtils et les coups tordus au sein de la CFCD. Il est d'accord, qu'il peut ne pas être au second tour mais aussi dit qu'il votera pour le candidat le mieux pour la Mauritanie. Cette situation présage que le mieux peut ne pas être issu du CFCD et il n'y a pas un réport automatique de sa part au candidat du CFCD au second tour. En ce qui concerne la commune de Nouadhibou, il voit que ses arguments ne peuvent jamais convaincre sa base locale. Désormais, comment il va faire pour réconquérir sa base locale après ses multiples malédictions et le fait de se faire manipuler facilement par le RD comme un bleu.

23 janvier, 2007 14:09  
Anonymous Anonyme said...

"tu ments, il n'y a pas tous les chefs d'Etats arabes en lybie, il n'y en moins d'une dizaines, alors qu'au total, il font 23 états, alors arrête de dire nimp.
la mauritanie n'est ni marginalisée ni frustré ni fière de son arabité qui est réelle d'ailleurs comme son africanité, mais la Mauritanie est avant tout la Mauritanie, Mouritania....un pays aussi originale que souvenrain, dont le peuble est l'un des peuple le moins dupes au monde et les modeste....alors arretez de lui baver n'importe koi ok...

un arbe mauritanien"

j'ai pas dis tous les chefs d'etats arabe j'ai dis pays arabes afrique
complexé que tu es.
je signe je persiste que la Mauritanie est un pays oublié et marginalisé par les pays arabes
la Mauritanie doit s'idenfié dans l'africanité doit s'accompagner avec la Gmbie , la Guiné bisseau etc

23 janvier, 2007 14:34  

<< Home